Topic: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Hop, c'est parti :

Le Figaro - AP a écrit:

Obama annonce sa candidature pour la présidentielle 2012

Le président Barack Obama a annoncé aujourd'hui dans une vidéo diffusée sur internet qu'il serait candidat à la présidentielle 2012.

Last edited by FDL (27-08-2015 21:56:47)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Ca nous change des atermoiements et pas de deux permanent de nos chers candidats Français, qui ont une élection 6 mois avant l'élection présidentielle américaine.

« Nous avons refusé ce que voulait en nous la bête, et nous voulons retrouver l’homme partout où nous avons trouvé ce qui l’écrase. » (André Malraux; Les Voix du silence, 1951)

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

"Low name recognition.  Won't get very far.  He probably won't even be invited to any primary debates. Clinton remains the favorite for the nomination."

"It's better to burn out than to fade away".
Joseph Goebbels ou Neil Young ?

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

C'est normal, le président sortant d'un premier mandat se représente toujours pour un 2e mandat.  Le contre-exemple historique c'est James K. Polk, Président dans les années 1840, donc ça remonte à loin.

A moins que les choses n'empirent de manière significative (hausse du chômage, scandales, débacles en Afghanistan et en Libye), je pense qu'Obama sera réélu.  Par contre, les Républicains vont fort probablement remporter les législatives, en conservant leur large majorité à la chambre des députés et en prenant le contrôle du Sénat.  Obama ne pourra pas gouverner et ce sera le "gridlock" (blocage) permanent.

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Surfin'USA a écrit:

"Low name recognition.  Won't get very far.  He probably won't even be invited to any primary debates. Clinton remains the favorite for the nomination."

"He's catching on, I'm tellin ya."

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Mike Gravel 2012 !!!

Je vais refaire mon prosélytisme, comme il y a 3 ans.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

FDL a écrit:

Mike Gravel 2012 !!!

Je vais refaire mon prosélytisme, comme il y a 3 ans.

J'ai l'impression que ces trois derniers posts témoignent de l'existence d'une faille temporelle. On peut faire comme si rien n'avait changé ?

"It's better to burn out than to fade away".
Joseph Goebbels ou Neil Young ?

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Rien n'a changé, puisqu'un conservateur hypocrite a été élu en 2008.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Tim Pawlenty 2012

http://tubedubber.com/#XnwmUZuF5OY:YfkN … :17:0:true

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Broz a écrit:
Surfin'USA a écrit:

"Low name recognition.  Won't get very far.  He probably won't even be invited to any primary debates. Clinton remains the favorite for the nomination."

"He's catching on, I'm tellin ya."

Ron Paul to join presidential debate
By Chris Moody - The Daily Caller   4:58 PM 04/08/2011

Former Republican presidential candidate and Texas Rep. Ron Paul is expected to participate in a primary debate in South Carolina on May 5, the state party announced Friday.

“We are thrilled by the overwhelming interest we have seen so far in this debate,” said South Carolina Republican Party Chairman Karen Floyd. “The road to the White House travels through South Carolina, as our Republican electorate has selected every eventual nominee since our primary’s inception in 1980. We are looking forward to our debate as the official kickoff for the presidential primary season.”

Paul has filled out the paperwork for a presidential exploratory committee, a spokesman for Paul’s PAC Campaign for Liberty told The Daily Caller, although he has not official announced his candidacy. PAC spokesman Jesse Benton said they have all the forms prepared so that Paul can “flip the switch” as soon as he decides to run.

“I’d say this is a sign that he’s giving a really strong consideration to [running],” Benton said of the debate.  “The money’s been great, the enthusiasm’s been great. … The polling in New Hampshire’s really strong so we’re feeling good.”

The South Carolina Republican Party also expects former House Speaker Newt Gingrich, former Pennsylvania Sen. Rick Santorum, former Minnesota Gov. Tim Pawlenty,  former Louisiana Gov. Buddy Roemer, and others to join the debate.

http://dailycaller.com/2011/04/08/hint- … al-debate/

"It's better to burn out than to fade away".
Joseph Goebbels ou Neil Young ?

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

http://i272.photobucket.com/albums/jj163/MickeyMutant/Mass%20Effect/BarackObamaMassEffect2a.jpg

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

12

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Recensement des candidats républicains, potentiels ou déclarés. Certains ont l'air marrants, comme Santorum.
Vive Ron Paul !

http://www.lefigaro.fr/international/20 … -obama.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

FDL a écrit:

Mike Gravel 2012 !!!

Je vais refaire mon prosélytisme, comme il y a 3 ans.

grand fan :
http://youtu.be/0S2zkh6ZOGE

"How can you trust a man who wears both a belt and suspenders? The man can't even trust his own pants." Henry Fonda, Once upon a time in the West

14

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Si tu as le courage de relire ce thread, tu verras que j'ai été un fervent partisan de Mike : http://forum-scpo.com/forum-scpo/post24 … ml#p241318

Bienvenue au club. ;)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Ron Paul R[EVOL]UTION

EDIT : hahaha par ailleurs j'adore ton lien, FDL. La description de Ron Paul : "Challenger de John McCain en 2008, il est élu depuis deux ans candidat favori pour 2012 par les électeurs républicains."
Ils oublient de dire qu'il a été challenger parce qu'il a été le dernier à se retirer, mais n'a pas excédé une poignée de grands électeurs, soit moins que d'autres candidats qui s'étaient retirés avant. Et "candidat favori", seulement parce que les paulistas sont super actifs pur ce genre de bêtises.

Last edited by Broz (03-06-2011 12:03:53)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Broz a écrit:

seulement parce que les paulistas sont super actifs pur ce genre de bêtises.

Ouais ils sont très bon pour se branler sur deux straw polls au CPAC...

Pssst FDL, toi qui aimes la beauté des mots, tu devrais soutenir RICK SANTORUM :

http://www.spreadingsantorum.com/

Last edited by Pierre-L (03-06-2011 14:32:59)

Please could you take this note, ram it up your hairy inbox and pin it to your fucking prostate.

17

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Pierre-L a écrit:
Broz a écrit:

seulement parce que les paulistas sont super actifs pur ce genre de bêtises.

Ouais ils sont très bon pour se branler sur deux straw polls au CPAC...

Pssst FDL, toi qui aiment la beauté des mots, tu devrais soutenir RICK SANTORUM :

http://www.spreadingsantorum.com/

Oui, j'avais vu qu'il y avait un double sens. J'avais fait une recherche sur son nom, pensant que j'allais trouver un nom latin quelconque. Et je suis tombé sur ça. Quelle ne fut pas ma surprise, moi, tout prude et innocent.

Pssst PL : c'est aimes*, pas aiment. ;)

PS : j’aurais bien aimé qu'il s'appelle Dick, d’ailleurs. Dick Santorum.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

18

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Ah, si seulement ça pouvait se confirmer par la suite...

AFP a écrit:

Élections américaines: Ron Paul favori des républicains pour 2012

M. Paul, un farouche partisan de l'isolationnisme américain, a remporté la consultation avec un total de 612 voix, alors que l'ancien ambassadeur américain en Chine John Hunstsman est arrivé à une surprenante deuxième place avec 382 voix.

Les électeurs républicains de la conférence du parti organisée cette semaine à La Nouvelle-Orléans ont élu samedi le représentant Ron Paul comme leur candidat favori pour affronter le président Barack Obama en novembre 2012.

Ce vote informel ou «Straw poll» («vote de paille») reste purement symbolique. Cette consultation organisée 17 mois avant l'élection présidentielle a peu de chances d'avoir un impact sur le choix définitif du vainqueur de la primaire républicaine.

M. Paul, un farouche partisan de l'isolationnisme américain, a remporté la consultation avec un total de 612 voix, alors que l'ancien ambassadeur américain en Chine John Hunstsman est arrivé à une surprenante deuxième place avec 382 voix.

L'actuel favori dans les sondages, Mitt Romney, ne récolte que 74 voix et la figure de proue des ultraconservateurs du tea party Sarah Palin, qui n'a toujours pas dit si elle comptait participer ou non aux primaires du parti républicain, en obtient 41.

L'annonce de la victoire de M. Paul a été accueillie par des huées.

M. Paul a déjà gagné d'autres «Straw polls» en 2010 et 2011. Le républicain atypique, conservateur libertaire, déjà candidat à l'investiture républicaine en 1988 et 2008, tente sa troisième candidature cette année.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Un conspirationniste au pouvoir.

Broz Plol

« Nous avons refusé ce que voulait en nous la bête, et nous voulons retrouver l’homme partout où nous avons trouvé ce qui l’écrase. » (André Malraux; Les Voix du silence, 1951)

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Pierre-L a écrit:

Ouais ils sont très bon pour se branler sur deux straw polls au CPAC...

Prophétie réalisée

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Tant que ce n'est pas cette hystérique de Palin qui est désigné comme le candidat des républicains, ça passe encore.
Cette histoire de straw poll montre d'ailleurs que les médias ont peut-être exagéré la puissance des Tea parties ou plutôt le poids de l'influence réel de Palin sur le mouvement. A moins que les électeurs républicains de Nouvelle-Orleans ne soient pas très fans du type "grizzly mom"...  roll
Et puis les républicains auront bon dire, ils n'ont pas de candidats qui fassent le poids actuellement face à Obama, même si ce dernier est ô combien loin de son niveau de popularité des présidentielles dernières. C'était quelque chose d'hallucinant quand même de voir une telle mobilisation pour une campagne. C'est pas en France qu'on voit ça. De plus, en ce moment, la stratégie républicaine semble être de voter pour le faire chier. Voter inutile au Congres, ça c'est de la stratégie intelligente. Mouais, le retour de bâton pourrait être proche aussi pour eux. Après je dis ça, je dis rien...
Donc oui, il a ses chances, Obama. Suffit que d'ici là, comme l'a dit quelqu'un plus haut, il ne trompe pas sa femme et qu'il soit pas impliquer dans des scandales financiers ou politiques bien louches comme les aiment les médias. Le cauchemar strauss khannien 2 quoi... Ce serait marrant n'empêche. Deux candidatures presidentielles ruinées pour le même motif. Mais bon, je reconnais que Obama et l'ami
Strauss khan ne sont sans doute pas faits du même bois.

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Préférez l'original, pas la copie : votez républicain en 2012

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

23

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Le désamour injuste de la presse pour Ron Paul : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/ … 21493.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

24

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

http://www.lefigaro.fr/international/20 … -d-air.php


Mauvais sondages, usure du pouvoir, attaques de tous bords: la campagne pour la présidentielle américaine de 2012 part sous de mauvais auspices.

«Recharger ses batteries», tel est l'objectif affiché du président américain pour ses dix prochains jours de vacances en famille à Martha's Vineyard. Malgré les critiques sur le choix de cette île chic de la côte Est - qu'un autre habitué, Bill Clinton, avait judicieusement évitée en pleine crise politique en 1995 -, Barack Obama s'apprêtait hier soir à s'éloigner, espérait-il, de l'attention des médias.

Il s'agit aussi pour lui de réfléchir à sa stratégie électorale pour novembre 2012, alors que l'on commence à s'interroger sur ses chances de réélection, y compris dans son camp. Depuis le fiasco du débat sur la dette publique et la dégradation de la note des États-Unis par l'agence de notation Standard&Poor's, le président traverse un «trou d'air». Il est sous le feu constant des attaques de candidats républicains revigorés, des critiques des commentateurs politiques et même des reproches de ses partisans.

25

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Ron Paul est soutenu par... Marine Le Pen :

Le Figaro - AFP a écrit:

M. Le Pen veut rencontrer des tea party

Marine Le Pen se rendra début novembre aux Etats-Unis, où elle espère rencontrer des personnalités de tous bords, républicains, démocrates et ultra-conservateurs du "tea party", a-t-on appris mercredi dans Minute et auprès de la présidente du Front national.

Ce voyage est fixé pour "le début du mois de novembre" et pour "cinq ou six jours", a déclaré la présidente du FN, qui veut passer par New York, Washington et la Floride. "Il y aura des républicains, il y aura je l'espère des démocrates, parce que je veux rencontrer tout le monde, et je verrai peut-être un certain nombre de candidats des +tea party+ (...) J'y vais pour discuter avec eux de la situation économique et réfléchir ensemble à un nouveau modèle économique", a-t-elle expliqué.

Selon le vice-président du FN, Louis Aliot, cité par l'hebdomadaire d'extrême droite Minute, "les représentants du +tea party+ (...) s'intéressent beaucoup à (l')ascension" de Marine Le Pen. ;Aucun nom de personnalité politique américaine n'a été donné: "Je vous le dirai le moment venu", a indiqué la présidente du FN.

Elle a néanmoins précisé vouloir rencontrer le républicain texan Ron Paul, "parce qu'il est un grand défenseur d'un système monétaire international fondé sur un étalon-or".
Candidat à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle de 2012, Ron Paul est un farouche partisan de l'isolationnisme américain, qui a longtemps défendu la philosophie libertarienne appelant à un retrait de l'Etat des affaires publiques, à une baisse des impôts et à une dépénalisation des drogues dures.

Le positionnement des "tea party" sur le rôle très réduit de l'Etat ne va pas de pair avec "l'Etat fort" que prône Marine Le Pen et sa dénonciation permanente de l'ultralibéralisme. "Personne n'a la même position que moi aux Etats-Unis. Qu'ils plaident pour moins d'Etat dans leur pays, c'est leur problème. Moi, ça ne me regarde pas, ce qui m'intéresse, c'est la souveraineté nationale. Je ne suis pas candidate à la présidence du monde", s'est défendue la présidente du FN.

Durant sa campagne présidentielle, Marine Le Pen compte aussi se rendre dans plusieurs pays d'Afrique. Un voyage en Russie, annoncé il y a plusieurs mois, est toujours à l'ordre du jour.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

26

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Ron Paul ferait aussi bien que Perry face à Obama, à savoir 42%, contre 49 : http://blogues.cyberpresse.ca/hetu/2011 … -ron-paul/

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

en parlant du loup.... J'aime la réaction du public
http://www.youtube.com/watch?v=b4Am2bWQRNw

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

"Aux USA t'as pas d'assurance, t'es pas malade !" - Timsit

29

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Cette année, les militants républicains écoutent leur coeur plus que leur raison: ils ont fait un triomphe ce week-end encore à Ron Paul, le papy libertarien qui veut couper l'air conditionné aux troupes américaines en Afghanistan pour les faire rentrer plus vite au pays, et à Herman Cain, le génie de la pizza qui veut réduire tous les taux d'imposition à 9%. Ron Paul a remporté le "vote de paille" du Values Voter Summit, avec 37% des voix, suivi par Herman Cain avec 23%.

http://washington.blogs.liberation.fr/g … icain.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Paul/Cain 2012. Ohhh oui.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Non. Moi je dis Obama/Perry.

32

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Broz a écrit:

Paul/Cain 2012. Ohhh oui.

Ça aurait de la gueule.
Ou un ticket Paul-Romney.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

33

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Sinon, une question : comment peut-on expliquer le silence éloquent des médias, y compris et surtout français, à propos de Ron Paul ?
Exemple : http://www.lefigaro.fr/international/20 … icains.php

Ils arrivent pourtant à parler de Rick Santorum, qui ne représente quasi rien.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

34

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Il a l'air marrant, celui-là. J'aime particulièrement sa proposition sur les alligators.
A part ça, on a eu des articles sur "la percée dans les sondages" d'à peu près tous les candidats (d'abord Bachmann puis Perry, qui semblent maintenant out, récemment Romney, maintenant Cain) ; alors, à quand Ron Paul ?

Le Figaro a écrit:

Herman Cain, nouvelle vedette du Tea Party

http://www.lefigaro.fr/medias/2011/10/12/c76b66bc-f4cd-11e0-b434-2a3a0b6b55ba.jpg

L'homme d'affaires noir et ultra-conservateur est désormais le favori de la primaire républicaine pour l'élection présidentielle aux Etats-Unis. Portrait de ce self-made-man au sommet des sondages.

«Cessez d'accuser Wall Street ou les grosses banques. Si vous n'avez pas de travail et que vous n'êtes pas riche, c'est de votre faute». C'est le genre de sortie qui vaut à Herman Cain, 65 ans, sa percée récente dans les sondages américains sur les intentions de vote pour l'élection du président en 2012. L'homme d'affaires ultra-conservateur noir, qui a fait fortune dans les pizzas, est en effet le nouveau favori de la primaire républicaine, selon un sondage publié mercredi par le Wall Street Journal et la chaîne de télévision NBC/News.

Celui qui a jusqu'à présent été perçu comme un candidat mineur et improbable a été propulsé en l'espace d'un mois sur le devant de la scène et relègue désormais en deuxième place l'ex-gouverneur du Massachusssetts, Mitt Romney. L'ancien patron de la chaîne Godfather's Pizza avait déjà crée la surprise en remportant fin septembre un vote symbolique en Floride en vue de la primaire républicaine, devançant les deux favoris du parti Mitt Romney et Rick Perry.

Un «Moïse» moderne

Comme Rick Perry, Herman Cain est apprécié du mouvement ultra-conservateur du Tea Party qui souhaite réduire le déficit public en coupant dans les dépenses. Il séduit également grâce à ses valeurs morales et religieuses très conservatrices. Celui qui n'hésite pas à se comparer à «Moïse conduisant son peuple hors d'Égypte» est fermement opposé aussi bien au mariage gay qu'à l'avortement. Sur certains points il se place même à droite de l'ultra-conservateur Perry, qu'il accuse d'être trop mou. Ce dernier ne cesse de chuter dans les sondages, depuis sa proposition de bourses scolaires, financées par les Etats, pour les enfants d'immigrés.

Le slogan de la campagne d'Herman Cain, «9-9-9», définit son projet de réforme fiscale qui vise à ramener à 9% les taux d'imposition sur la consommation, les bénéfices des entreprises et les revenus des particuliers, quels qu'ils soient. Les économistes ne sont pas d'accord quant à la capacité d'un tel système à réduire le déficit public, mais tous admettent que le résultat final serait moins d'impôts pour les riches et plus pour les pauvres.

Mais Herman Cain a surtout pour lui un parcours et un style atypique. Né en Géorgie d'un chauffeur et d'une femme de ménage, ce self-made-man qui n'a jamais exercé de mandat électif incarne le rêve américain. C'est peut-être pourquoi il a peu de scrupules à s'en prendre aux manifestants anti-Wall Street, qu'il a caricaturés comme des Américains jaloux qui veulent «piquer la Cadillac de quelqu'un d'autre». Loin d'avoir honte de ses origines modestes, il revendique au contraire son côté «monsieur tout le monde» qui fait de lui un fier «outsider» pour la course à la Maison-Blanche. Dans une interview à une chaîne religieuse, il joue même de son manque de culture : «Quand ils vont me demander qui est le président de Ubeki-beki-beki-beki-stan-stan, je leur dirai ‘Vous savez quoi ? Je ne le sais pas. Et vous ?' et ensuite je dirai 'comment est-ce que ça va créer des emplois ?'».

Un électorat noir à conquérir

L'un des enjeux de sa campagne sera de séduire l'électorat noir, qui vote à 90% démocrate. S'il s'est dit convaincu de parvenir à rallier un tiers des votes noirs, sa remarque sur comment les noirs ont été «lavés du cerveau» pour voter démocrate a été très mal reçu par la communauté.

Reste à savoir s'il réussira à garder l'avantage sur le long terme ou s'il n'est que le chouchou transitoire du très volatil électorat républicain, qui ne cesse de s'enthousiasmer puis de rejeter divers candidats. Michele Bachmann et Rick Perry ont en effet fait l'amère expérience de ces éphémères périodes de gloire. Maintenant qu'il est sous les projecteurs, Cain sera plus minutieusement scruté lors des prochains débats. Il pourrait être obligé de justifier certaines de ses positions controversées, comme par exemple son refus de nommer un musulman dans son cabinet ou encore son idée de placer des alligators à la frontière mexicaine.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

FDL a écrit:

Il a l'air marrant, celui-là. J'aime particulièrement sa proposition sur les alligators.
A part ça, on a eu des articles sur "la percée dans les sondages" d'à peu près tous les candidats (d'abord Bachmann puis Perry, qui semblent maintenant out, récemment Romney, maintenant Cain) ; alors, à quand Ron Paul ?

Pour illustrer la hauteur des derniers débats, Bachmann lui a quand même sorti un fumeux "9-9-9, à l'envers ça vous fait 6-6-6. C'est un signe." ou entendu aussi, "9-9-9, on croirait le prix d'une pepperoni".

36

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Encore une victoire de Ron :

La Presse canadienne - AFP a écrit:

Illinois: Ron Paul remporte un vote test dans le fief d'Obama

Le républicain atypique Ron Paul, un des candidats à l'investiture de son parti en vue de la présidentielle américaine, a remporté samedi un vote symbolique dans l'Illinois, fief du président Barack Obama, devançant les favoris des sondages Herman Cain et Mitt Romney.

Le représentant du Texas a été désigné par 52% des plus de 3600 électeurs républicains ayant participé à ce vote informel ou Straw Poll («vote de paille») comme étant leur candidat favori pour affronter Barack Obama en novembre 2012, selon le journal local Arlington Heights Daily Herald.

M. Paul a déjà gagné d'autres votes de ce type en 2010 et 2011. Ce conservateur libertaire, farouche partisan de l'isolationnisme américain qui a déjà été candidat à l'investiture républicaine en 1988 et 2008, tente sa troisième candidature.

Herman Cain, 65 ans, seul Noir parmi les huit candidats à l'investiture républicaine, est arrivé immédiatement derrière lui, malgré l'affaire de harcèlement sexuel qui le plonge depuis une semaine dans une tourmente médiatique.

L'ancien gouverneur du Massachusetts Mitt Romney s'est placé à la troisième position, selon le Arlington Heights Daily Herald, qui précise que les électeurs pouvaient voter en personne samedi ou par internet depuis le 29 octobre.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Commerce, education, and theeeee...

[video (flash player not installed)]

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

"Oops",  ça sent le futur meme à plein nez
http://memegenerator.net/

Last edited by Keitaro (11-11-2011 21:24:43)

Si vous avez construit des châteaux dans les nuages, votre travail n'est pas vain ; c'est là qu'ils doivent être. À présent, donnez-leurs des fondations!..

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Moment dévastateur pour sa candidature... "Oops"

byebye Ricky

40

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Et hop, un autre bon point pour Ron Paul : http://www.lefigaro.fr/international/20 … -libye.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

http://www.reopen911.info/News/wp-content/uploads/2011/11/AfficheMikeGravelA3_v2_smaller.jpg

42

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Sans regret, je n'aurais pas pu y aller de toute façon.

Sinon, pour une fois que la presse (ici, Richard Hetu) parle de Ron Paul, c'est sur un ton méprisant :

Blog de Richard Hetu a écrit:

Sondage : Paul à un point de Cain en Iowa!

Les partisans de Ron Paul se réjouiront sans doute des résultats de ce nouveau sondage réalisé pour le compte de Bloomberg News auprès des électeurs républicains d’Iowa :

    Cain 20
    Paul 19
    Romney 18
    Gingrich 17
    Perry 7
    Bachmann 5
    Santorum 3

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

43

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Loué soit Libé !

Libération a écrit:

Une journée dans la vie de Ron Paul, candidat à la présidentielle américaine

http://q.liberation.fr/photo/352591/?modified_at=1321719624&ratio_x=03&ratio_y=02&width=460
Pour sa dernière étape du jour, M. Paul se rend dans le comté voisin, à Cedar Rapids, la plus grande ville à l'est de l'Iowa. Il fait nuit lorsqu'il arrive. A son entrée dans la salle, il est acclamé par plus de 300 personnes qui scandent "Paul président!".

Il est 10H00 à Des Moines dans les studios de la radio WHO Newsradio. Ron Paul, candidat à l'investiture républicaine pour la présidentielle américaine de 2012, entame une longue journée de campagne dans l'Iowa.

Le casque sur les oreilles, il dresse ce vendredi matin un constat pessimiste de la situation économique aux Etats-Unis. "Les choses vont mal", assure-t-il, affirmant que les dépenses fédérales doivent à tout prix diminuer.

De l'autre côté de la vitre du studio, son directeur de campagne, Jesse Benton, rédige nerveusement des messages sur son téléphone portable.

"Nous accumulons les soutiens", affirme ce dernier à l'AFP. Après avoir fait campagne dans l'ombre d'autres candidats, M. Paul retrouve quelques couleurs ces derniers jours dans l'Iowa (centre), un Etat crucial dans la course à l'investiture.

Selon un sondage de l'Université d'Etat de l'Iowa publié jeudi, il s'y place deuxième avec 20,4% d'intention d'intentions de vote, derrière Herman Cain (24,5%). Mitt Romney est troisième avec 16,3%. Mais 8,1% des personnes interrogées restent indécises.

"Notre objectif est de finir dans les trois premiers dans l'Iowa et New Hampshire", explique M. Benton en citant les deux premiers Etat de l'Union qui se prononceront --respectivement les 3 et 10 janvier-- sur la sélection d'un candidat républicain pour affronter Barack Obama en novembre 2012.

Après une heure d'interview, M. Paul, suivi de près par ses gardes du corps, s'engouffre dans son 4X4, direction Vinton, une petite commune de l'est de l'Iowa.

Une cinquantaine de personnes terminent leur déjeuner au restaurant Pizza Ranch, pendant que les journalistes installent leurs caméras. A 13H00, la porte s'ouvre, Ron Paul entre.

"Salut Ron, ça fait plaisir de te voir", dit l'un des convives. "Salut, comment ça va", répond le candidat avant réciter au micro les fondamentaux de son programme.

Ce médecin, représentant du Texas (sud), n'en est pas à son coup d'essai, il a déjà été candidat à la présidentielle en 1988 et 2008.

Cette fois-ci, il propose d'économiser 1.000 milliards en un an s'il est élu. Pour cela, "ramenons les troupes à la maison aussi vite que possible", lance ce farouche partisan de l'isolationnisme américain sous les applaudissements.

Dans la salle, il y a sa petite-fille Lisa, étudiante au Texas, venue le soutenir.

Mais il n'y a pas que des partisans. Après le départ du candidat, Mike Dulaney, un retraité de 67 ans, confie à l'AFP: "j'entends beaucoup de paroles sur ce qui ne va pas, mais pas beaucoup de solutions". Ron Paul est "un type très intelligent", dit-il "mais je vais voter pour Mitt Romney".

A 16H00, M. Paul entre au centre municipal d'Anamosa. Devant plus de 80 personnes, inlassablement, il énumère les mêmes arguments, parlant pendant environ une heure, sans notes.

Le candidat insiste sur la défense des "libertés individuelles" face à l'Etat fédéral qu'il juge omniprésent.

Jim Blitgen, un agriculteur de 52 ans, arbore fièrement une casquette aux couleurs du candidat. L'idée de limiter le rôle de l'administration lui plait. Il se se plaint de ne pas pouvoir utiliser le label "bio" car le ministère de l'Agriculture lui refuse la certification.

Pour sa dernière étape du jour, M. Paul se rend dans le comté voisin, à Cedar Rapids, la plus grande ville à l'est de l'Iowa. Il fait nuit lorsqu'il arrive. A son entrée dans la salle, il est acclamé par plus de 300 personnes qui scandent "Paul président!".

Même discours, mêmes remarques sur les dépenses publiques et la politique étrangère. En prime, le candidat reçoit le soutien du fondateur local du groupe ultraconservateur du "tea party".

Samedi, le candidat doit poursuivre sa route, toujours dans l'Iowa.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Herman Cain abandonne .. Quelle grande perte !.....(ironie bien sûr)
La bulle des sondages et des médias n'aura pas tenu très ongtemps...

Si vous avez construit des châteaux dans les nuages, votre travail n'est pas vain ; c'est là qu'ils doivent être. À présent, donnez-leurs des fondations!..

45

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Il est quand même assez drôle de voir que toute une flopée d'articles, de blogs etc. (ex : http://lci.tf1.fr/monde/amerique/etats- … 57572.html ou http://alterjournalisme.blogs.courrieri … gingr.html ou encore http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/ … ndage.php) nous prédisent, suite au retrait de Cain, un duel Gingrich/Romney avec, dans le meilleur des cas, Ron Paul en arbitre, quand ils ne le passent pas tout simplement sous silence, alors que ce dernier se place quand même bon deuxième, ne serait-ce que dans les sondages pour le caucus en Iowa.
Ce serait plutôt Romney, l'arbitre.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

S'il devient un favori, de toute façon, tu le délaisseras.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Ahaahahahahah

Herman Cain quoted from a source he identified as “the Pokemon movie” in a speech suspending his presidential campaign Saturday.

“I believe these words came from the Pokemon movie,” Cain said. “Life can be a challenge. Life can seem impossible. It’s never easy when there’s so much on the line. But you and I can make a difference. There’s a mission just for you and me.”

He continued: “Just look inside and you will find just what you can do.”

http://www.politico.com/news/stories/1211/69700.html

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

48

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Broz a écrit:

S'il devient un favori, de toute façon, tu le délaisseras.

Jamais ! tongue
Car il ne sera jamais le favori des médias...

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

49

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Ron Paul en passe de remporter l'Iowa.
Pourquoi ne font-ils pas de sondages sur un duel Ron Paul/Obama ?

Le Monde a écrit:

Newt Gingrich en tête avant le "caucus" de l'Iowa

Newt Gingrich, candidat et favori actuel pour l'investiture républicaine pour la présidentielle américaine de 2012, est en perte de vitesse dans l'Etat clef de l'Iowa, selon un sondage publié mardi 13 décembre.

Selon cette enquête de Public Policy Polling, avec 22 %, M. Gingrich devance toujours ses concurrents, mais, en deuxième place, Ron Paul s'adjuge 21 % des intentions de vote des républicains susceptibles de voter lors du caucus ("réunion de supporters de mouvement politique") organisé dans cet Etat du nord des Etats-Unis. Le troisième, l'ancien gouverneur du Massachusetts Mitt Romney remporte 16 % des intentions de vote. "L'élan de Newt Gingrich dans l'Iowa est en train de se briser", commente Dean Debnam, président de Public Policy Polling. Le 3 décembre, un sondage du Des Moines Register donnait encore 25 % à Newt Gingrich, contre 18 % à Ron Paul et 16 % à M. Romney.

Dans un entretien au Washington Post mardi, Mitt Romney s'en prend à Newt Gingrich, l'accusant de ne pas être "fiable" : au cours des deux ou trois dernières années, il a pris des positions opposées dans le débat public, sur l'assurance sociale ou l'accusant d'être apparu dans une publicité avec Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants, en 2008.

L'Iowa est crucial, car la consultation qui y sera organisée le 3 janvier va lancer officiellement le processus électoral de la primaire républicaine qui va s'étaler jusqu'à cet été. Michele Bachmann, soutenue par le mouvement du Tea Party, est à 11 % et le gouverneur du Texas Rick Perry stagne à 9 %.

Dans un sondage Reuters-Ipsos publié mardi, Gingrich obtient 28 % d'intentions de vote parmi les électeurs républicains contre 18 % pour Romney. Dans un sondage réalisé pour la chaîne de télévision NBC et le Wall Street Journal, il franchit pour la première fois la barre des 40 % d'intentions de vote, contre 23 % pour l'ancien gouverneur du Massachusetts. Les enquêtes mettent toutefois en évidence deux points qui pourraient jouer contre Gingrich : les électeurs indépendants et des indécis (swing voters), qui jouent un rôle déterminant dans le scrutin présidentiel américain, sont très réticents à voter Gingrich.

Ce qui se traduit dans les face-à-face avec Barack Obama, où Newt Gingrich accuse un retard de plus de 10 points sur le président démocrate, à 40 % contre 51 % (NBC-WSJ) et 38 %, contre 51 % (Reuters). Dans l'hypothèse où Mitt Romney serait investi par son parti, cet écart se réduirait : 47 % pour Obama et 45 % pour Romney (NBC-WSJ) et 48 %, contre 40 % (Reuters).

Une majorité d'électeurs républicains (51 %) considèrent les candidats en lice pour cette primaire comme "moyens" pour affronter le chef de l'Etat sortant. Seuls 21 % jugent que les candidats républicains sont solides, tandis que 27 % les perçoivent comme globalement faibles.
Gingrich, nouvelle cible de l'équipe d'Obama

L'équipe de campagne de Barack Obama a changé son fusil d'épaule mardi, abandonnant la stratégie élaborée contre le candidat à l'investiture républicaine Mitt Romney pour concentrer ses critiques sur le nouveau favori des sondages, Newt Gingrich.

"Newt revient dans la course, a admis David Axelrod, l'un des conseillers d'Obama devant la presse. La question est de savoir s'il peut tenir le choc."
Ancien président de la Chambre des représentants, Gingrich a mis fin à vingt années de carrière au sein du Congrès après la défaite des républicains aux élections de 1998.

Pour Axelrod, le nouveau favori des républicains est avant tout un véritable "représentant du Tea Party", cette mouvance politique qui s'est constituée spontanément à l'occasion des élections de mi-mandat et qui se distingue par ses options très conservatrices.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

50

Re: Election présidentielle américaine 2012 (et 2016)

Ron Paul commence à susciter des inquiétudes. Très drôle.

Blog de Richard Hêtu a écrit:

Qui a peur de Ron Paul?

Avec ses idées iconoclastes, Ron Paul dérange depuis toujours l'establishment conservateur des États-Unis.

(New York) L'Iowa est le centre de l'univers, à en juger par l'intérêt que Fox News porte ces jours-ci à cet État rural du Midwest, dont les caucus du 3 janvier lanceront le processus de sélection du candidat républicain à la présidence des États-Unis.

Mais les résultats de ce scrutin ne voudront rien dire si un certain Ron Paul en sort gagnant, ne cessent de répéter les animateurs de la chaîne d'information de Rupert Murdoch, dont l'allégeance au Parti républicain ne fait pas de doute.

«Cela discréditera les caucus d'Iowa», a déclaré Chris Wallace en faisant référence à une victoire éventuelle du représentant du Texas, qui recueille 21% des intentions de vote dans cet État, selon un sondage publié la semaine dernière, contre 22% pour le meneur, Newt Gingrich, et 16% pour le détenteur de la troisième place, Mitt Romney.

«Il ne remportera pas l'investiture», a tranché de son côté Bill O'Reilly, rejetant d'emblée la possibilité qu'un triomphe en Iowa puisse lancer Ron Paul en orbite et lui permettre de surprendre le monde politique en 2012.

Les animateurs de Fox News ne sont pas les seuls représentants du commentariat conservateur à traiter avec un certain mépris le gynécologue-obstétricien de profession, qui en est à sa troisième campagne présidentielle (il a brigué l'investiture républicaine en 2008 et la Maison-Blanche en 1988 sous la bannière du Parti libertarien).

L'hebdomadaire National Review a donné un bel exemple de cette attitude la semaine dernière en réglant le cas de Ron Paul en une seule phrase dans un éditorial recommandant aux républicains de choisir Mitt Romney comme candidat présidentiel: «Le fait que le représentant ait de nouveau flirté avec de viles théories de complot au sujet du 11-Septembre est un rappel que les excès du mouvement qu'il incarne participent en fait de son essence.»

L'hebdomadaire faisait référence à une déclaration récente de Ron Paul selon laquelle les attentats du 11 septembre 2001 avaient suscité la «joie» au sein de l'administration Bush, qui se réjouissait à son avis d'avoir trouvé le prétexte qu'elle cherchait pour envahir l'Irak.

L'allégation du représentant texan est certes discutable, voire condamnable. Mais la National Review a sans doute tort de réduire les partisans du candidat de 76 ans à une bande de «truthers», ces théoriciens du complot qui rejettent la version officielle des attentats du 11-Septembre.

En Iowa, comme ailleurs aux États-Unis, Ron Paul peut compter sur des partisans loyaux et divers, y compris des étudiants universitaires attirés par sa position antiguerre et son désir de mettre fin à la prohibition de la marijuana, des conservateurs populistes séduits par ses critiques de Wall Street et de la Réserve fédérale et des militants du Tea Party qui épousent son credo en faveur d'un gouvernement réduit à sa plus simple expression.

Vérités qui dérangent

Il ne fait pas de doute que la plupart des républicains rejettent plusieurs des positions de Ron Paul. Mais les opinions du Texan en matière de politique étrangère expliquent en grande partie l'hostilité que lui manifeste l'establishment politique et médiatique conservateur.

Des opinions qui lui font répéter que les politiques américaines au Moyen-Orient ont contribué aux attentats du 11 septembre 2001 (toute vérité n'est pas bonne à dire au sein du Parti républicain). Des opinions qui lui font également écarter tout scénario militaire pour empêcher l'Iran d'acquérir l'arme atomique.

«Vous savez ce qui me fait vraiment peur?», a déclaré Ron Paul lors d'un débat tenu en Iowa jeudi dernier entre les prétendants républicains à la présidence. «J'ai peur d'un autre Irak. La propagande de guerre est de retour. Pour moi, le plus grand danger est que nous ayons un président qui réagira de manière excessive.»

Cette déclaration a fait dire à l'animateur de radio conservateur Rush Limbaugh que la position de Ron Paul vis-à-vis de l'Iran était «à gauche de celle d'Obama».

Mais Ron Paul ne pourra jamais être accusé d'être une girouette politique ou un adepte de la langue de bois. Lors d'une apparition au talk-show de Jay Leno au lendemain du débat d'Iowa, il a été invité à dire ce qu'il pensait de la représentante du Minnesota Michele Bachmann, qui avait vivement condamné sa position sur l'Iran.

«Elle n'aime pas les musulmans, elle les hait, elle veut en découdre avec eux», a-t-il répondu en ne se départant pas de son air bonhomme.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)