Topic: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

RPC a écrit:
MAPpy a écrit:

Quant à la deuxième partie... il serait complètement fou d'augmenter les effectifs alors qu'on forme déjà beaucoup trop d'ingénieurs (donnant le titre à des gens qui n'ont pas vraiment le niveau de l'être.... plus de 200 écoles d'ingé quand même!)


N'importe quoi, l'Europe et la France manquent cruellement d'ingénieurs (http://www.lexpress.fr/emploi-carriere/ … 95356.html) et de scientifiques en général, un nombre de plus en plus important d'ingés se tournant vers les métiers de la finance et de la gestion.

Il faut augmenter le nombre de places car ce sont des formations de haut niveau et rien n'empêche de former quelqu'un qui à la base n'a pas le niveau. Il faut arrêter de croire que ingénieur = Polytechnicien car on a besoin d'ingénieurs dans la production, et pas uniquement de types dans les banques incapables de changer une ampoule (et pourtant diplômés) !

On voit que tu n'es pas ingénieur...
Va au forum-entreprises ingénieurs et tu verras que ce qu'on propose aux jeunes diplomés... c'st soit de la finance/conseil, soit du pissage de code dans une SSII...
Alros si les entreprises manquent d'ingénieurs... eh bien elles ne se manisfestent pas !
Tout le monde ne fait pas comme pipo à augmenter les tailles de promo à l'infini

A trop vouloir comme tu le cries augmenter le nombre d'ingénieurs, on en vient à confondre "ingénieur" avec technicien supérieur (ce que tu fais de façon ironique avec ton histoire d'ampoule..)

Last edited by MAPpy (06-01-2010 13:32:38)

2

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

RPC a écrit:

N'importe quoi, l'Europe et la France manquent cruellement d'ingénieurs (http://www.lexpress.fr/emploi-carriere/ … 95356.html) et de scientifiques en général, un nombre de plus en plus important d'ingés se tournant vers les métiers de la finance et de la gestion.

Ton article date de 2003 (certes, ce n'est pas si vieux) et beaucoup de choses ont changé depuis. Comme MAPpy, je ne suis pas sûr que la France ait besoin de plus d'ingés que ceux que forment déjà les écoles. La preuve étant que si c'était le cas, ie si offre > demande, les salaires suivraient. Notre appareil productif a changé depuis une trentaine d'années et la plupart des nouveaux postes créées ne relevent plus de l'ingénierie lourde mais plutôt du domaine de la gestion, de l'informationnel et des services - du moins, il me semble mais là je n'ai pas le temps de chercher un article pour appuyer mon propos.

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

RPC a écrit:
MAPpy a écrit:
RPC a écrit:

N'importe quoi, l'Europe et la France manquent cruellement d'ingénieurs (http://www.lexpress.fr/emploi-carriere/ … 95356.html) et de scientifiques en général, un nombre de plus en plus important d'ingés se tournant vers les métiers de la finance et de la gestion.

Il faut augmenter le nombre de places car ce sont des formations de haut niveau et rien n'empêche de former quelqu'un qui à la base n'a pas le niveau. Il faut arrêter de croire que ingénieur = Polytechnicien car on a besoin d'ingénieurs dans la production, et pas uniquement de types dans les banques incapables de changer une ampoule (et pourtant diplômés) !

On voit que tu n'es pas ingénieur...
Va au forum-entreprises ingénieurs et tu verras que ce qu'on propose aux jeunes diplomés... c'st soit de la finance/conseil, soit du pissage de code dans une SSII...
Alros si les entreprises manquent d'ingénieurs... eh bien elles ne se manisfestent pas !
Tout le monde ne fait pas comme pipo à augmenter les tailles de promo à l'infini


Tes raisonnements n'ont aucun sens, en période de crise, ce qu'il faut comparer c'est le taux d'embauche relatif entre les catégories socio-professionnelles. Et les ingénieurs s'en sortent beaucoup mieux que d'autres.
C'est cela qui a un sens, pas ton forum-école.

Si vraiment l'offre était plus fort que la demande, les salaires s'en suivraient .... et justement un article récent (2009 contrairement à 2003) qui fait part de la difficulté d'intégration des ingénieurs dans le monde du travail....
Alors après ce n'est pas comparativement à d'autres formations;.. mais toujours est-il que les ingés ne rentrent plus dans le monde du travail avec 50 opportunités .. (il y avait une statistique de 1 offre pour une 60aine de candidats, contre 1 pour 10 auparavant [je suis pas sûr des valeurs, mais le facteur multiplicatif était assez impressionnant)

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

MAPpy a écrit:

qui fait part de la difficulté d'intégration des ingénieurs dans le monde du travail....

Mais LOL quoi !!!

On est en 2009, c'est difficile pour tout le monde mais mille fois moins pour les ingénieurs.

Et en effet, les entreprises ont du mal à trouver des ingénieurs ingénieurs puisque ceux-ci préfèrent se diriger vers les métiers de la finance.

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

5

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

mami a écrit:

On est en 2009, c'est difficile pour tout le monde mais mille fois moins pour les ingénieurs.

Nope, 2010 ! Faudra s'y faire ;-)

6

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

Eh oui, la finance est bien plus un problème économique qu'une solution.

Leur mission d'allocation de l'épargne les met au coeur du processus de captation de la valeur ajoutée, laissant la portion congrue aux secteurs véritablement productifs, et particulièrement à la recherche. 

En fait, la finance mondiale est la nomenklatura capitaliste. Assise sur l'appareil productif, elle capte les ressources comme un immense parasite, en fonctionnant qui plus est selon un système hasardeux dont les décisions d'achat et de vente sont de plus en plus laissé à des systèmes informatiques fonctionnant selon des logiques qui ne prennent aucunement en compte ni la possibilité que des évènement différents du passés puissent surgir à l'avenir, ni les externalités (positives ou négatives).

Et à partir du moment où la manne financière se trouve dans ce grand parasite, les compétences productives (des ingénieurs par exemple) s'y dirigent, ralentissant le processus de croissance et d'innovation.

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

mami a écrit:
MAPpy a écrit:

qui fait part de la difficulté d'intégration des ingénieurs dans le monde du travail....

Mais LOL quoi !!!

On est en 2009, c'est difficile pour tout le monde mais mille fois moins pour les ingénieurs.

Et en effet, les entreprises ont du mal à trouver des ingénieurs ingénieurs puisque ceux-ci préfèrent se diriger vers les métiers de la finance.

Est ce que j'ai dit la "PLUS GRANDE" difficulté d'intégration qu'ailleurs ... NON
...

Ensuite les ingénieurs au chômage ce ne sont pas les groupes A ... mais les B et C en formation "ingénieurs purs" electronique mécanique ... et c'est dommage que je ne retrouve pas l'article mais il y a des candidats et pas d'offres pour eux...

Toujours est-il que ca ne rime absolument à rien d'augmenter le nombre d'élèves en école d'ingénieurs... Vous espérez quoi ? Que le nombre fera que les "proportions finance/non finance change" ...
Faut surtout pas tendre à la généralisation qui vise à tendre vers le bas la profession d'ingénieurs qu'on assimile trop à un technicien hmm

Encore tout à l'heure j'ai trouvé une offre d'emploi ingénieur chez Alten ;.. pour "expérimenté" ... à 25 keuros l'année neutral

Last edited by MAPpy (06-01-2010 13:57:03)

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

RPC a écrit:

Oui, son raisonnement est complètement bancal.

Mouais. Moi j'en sais rien, je ne suis pas ingénieur (on peut pas tout faire, hein...)
Mais hors des raisonnements d'économie du marché du travail à la petite semaine, je pense que l'expérience vécue de la recherche d'emploi sur un forum d'école n'est pas complètement à jeter à la poubelle, c'est souvent assez instructif comme endroit.

Mais encore une fois, c'est la merde pour tout le monde. Par contre, il me semble un peu douteux que les ingénieurs en souffrent vraiment moins que les autres.

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

jouflu a écrit:
RPC a écrit:

Oui, son raisonnement est complètement bancal.

Mouais. Moi j'en sais rien, je ne suis pas ingénieur (on peut pas tout faire, hein...)
Mais hors des raisonnements d'économie du marché du travail à la petite semaine, je pense que l'expérience vécue de la recherche d'emploi sur un forum d'école n'est pas complètement à jeter à la poubelle, c'est souvent assez instructif comme endroit.

Mais encore une fois, c'est la merde pour tout le monde. Par contre, il me semble un peu douteux que les ingénieurs en souffrent vraiment moins que les autres.

Merci jouflu ...
Je crois quand même que ne voir aucune ou presque entreprise cherchant des ingénieur prod... ce qu'on y trouvé etant en SSII et Finance... souligne bien que les élèves sont pas forcément coupables... vu que ce qui s'offre à eux explicitement lors du forum sont justement des entreprises qui ne se plaignent pas d'un "manque" d'ingénieurs...

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

RPC a écrit:
MAPpy a écrit:
mami a écrit:

Mais LOL quoi !!!

On est en 2009, c'est difficile pour tout le monde mais mille fois moins pour les ingénieurs.

Et en effet, les entreprises ont du mal à trouver des ingénieurs ingénieurs puisque ceux-ci préfèrent se diriger vers les métiers de la finance.

Est ce que j'ai dit la "PLUS GRANDE" difficulté d'intégration qu'ailleurs ... NON
...

Ensuite les ingénieurs au chômage ce ne sont pas les groupes A ... mais les B et C en formation "ingénieurs purs" electronique mécanique ... et c'est dommage que je ne retrouve pas l'article mais il y a des candidats et pas d'offres pour eux...

Toujours est-il que ca ne rime absolument à rien d'augmenter le nombre d'élèves en école d'ingénieurs... Vous espérez quoi ? Que le nombre fera que les "proportions finance/non finance change" ...
Faut surtout pas tendre à la généralisation qui vise à tendre vers le bas la profession d'ingénieurs qu'on assimile trop à un technicien hmm

Encore tout à l'heure j'ai trouvé une offre d'emploi ingénieur chez Alten ;.. pour "expérimenté" ... à 25 keuros l'année neutral


Pour ton information, un ingénieur se différencie justement d'un technicien en ceci qu'il innove. Donc on a besoin de beaucoup plus d'ingénieurs au contraire pour faire face à la concurrence des Chinois et des Indiens, car ce qui nous faut c'est de l'innovation (et de la recherche, ce qui demande plus de scienteux).

Il faut considérer l'aspect dynamique de l'économie (création de VA) et pas statique comme tu le fais : moins on est innovant, moins on a besoin de matière grise donc moins on innove...

Beaucoup d'ingénieurs fondent leur boite. Bon, en ce moment c'est pas le top

Euh... oui et donc c'est en ouvrant les vannes et ayant des élèves moins bons qu'on aura une meilleure innovation...?

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

RPC a écrit:

Qui a dit que les élèves seront moins bons ???

Va voir le élèves des "basses" écoles... ils ont pas le niveau scientifique de l'ingénieur ...

12

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

MAPpyAujourd'hui 14:05:22
RPC a écrit:
Qui a dit que les élèves seront moins bons ???
Va voir le élèves des "basses" écoles... ils ont pas le niveau scientifique de l'ingénieur ...

2 lignes qui résument le coeur du débat initial : le réflexe malthusien qui persiste dans la perception de la valeur.

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

RPC a écrit:
MAPpy a écrit:
RPC a écrit:

Qui a dit que les élèves seront moins bons ???

Va voir le élèves des "basses" écoles... ils ont pas le niveau scientifique de l'ingénieur ...


Je te trouve bien méprisant.

Tu serais surpris de voir les "innovateurs" (ayant participé à un dépôt de brevet) et leurs cursus. Souvent des gens de terrain, qui connaissent bien leur domaine technique, mais sans forcément avoir fait les "top écoles".

Et moi je te trouve bien utopique, à croire que le nombre trop faible de places offertes  (tous les élèves ont une école disponible pourtant...) est un frein au potentiel innovateur de la France...

Par ailleurs comme tu le dis ce n'est pas le débat...
alors revenons à l'ami Descoings...

Last edited by MAPpy (06-01-2010 14:17:05)

14

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

RPC a écrit:

J'ai du mal à trouver des infos de qualité (beaucoup d'articles mais sans chiffres) sur les besoins en ingénieurs dans l'avenir en France, donc je nuance mon point de vue sur cela.

On s'est fort éloigné de la question initiale au demeurant.

Oui, mais c'est intéressant. J'essaierai de trouver des infos dessus ce soir. Possibilité pour un modo de créer un thead spécifique du genre "quid du besoin d'ingénieurs dans le futur ?" et d'y regrouper les derniers posts ?

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

RPC a écrit:

@Joufflu : tu ne peux déduire en 2009, pleine crise, de la réalité du marché du travail pour les ingés, il faut prendre en compte les évolutions de long terme

Certes, mais à ce rythme-là, effectivement ça ira mieux pour tout le monde quand la croissance reviendra, sans qu'il n'y aie encore de distinction particulière à observer entre les ingénieurs et les autres. Ma crainte est plutôt que l'appareil productif ait été vraiment très endommagé par la crise de 2008-2009, et qu'on ne retrouve pas, par effet de cliquet, les niveaux d'emploi salarié dans le secondaire d'avant-crise. Mais là je pédale complètement à vide j'avoue, je n'ai pas de données.

Mais revenons, effectivement, au sujet...

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

http://www.jd.apec.fr/Premier-job/Tous- … r_FOL_3954

Parce que j'adore le photographe qui a osé demander à l'élève de poser ainsi... lol

17

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

Y a du modo qui bosse là :-)

Ce post méritait sa place dans l'autre thread, il me semble.




C'est fait, merci ! smile  - FS

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

Dans l'Express de cette semaine, il y a un dossier complet  sur les Ecoles d'ingénieurs  (palmarès 2010, selectivité et potentiel académique, relations avec les entreprises, ouverture internationales etc...)

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

zaza's birthday a écrit:

Dans l'Express de cette semaine,

Du 31 décembre, non ?
Pas de trace de ce dont tu parles dans le sommaire du numéro d'aujourd'hui.

Si il y a un classement des écoles, peux-tu me dire en quelle positions sont l'ENSAE et l'INPG (Grenoble) et l'INSA Lyon ?
Merci beaucoup.

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

Non, celui d'aujourd'hui, 7 décembre, support papier. Mais peut-être n'y a t-il pas le même contenu sur internet...?Bizarre...
INSA Lyon :1er rang
INPG          :29e
ENSAE Paris:25e

Voilà. Si tu veux mon magazine, je peux te l'adresser, je ne compte pas le conserver car c'est sur Johnny...

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

7 janvier tu veux dire. En fait le classement est bien annoncé en couverture avec Johnny. C'est un supplément le classement des écoles d'Ingé ?
Ne t'embête pas j'irai voir dans un marchand de journaux.
Merci pour les classements.

22

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

zaza's birthday a écrit:

INSA Lyon :1er rang
INPG          :29e
ENSAE Paris:25e

C'est une blague ? Sinon, peux-tu nous donner les 5 premières écoles stp ?

23

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

Lolilol a écrit:
zaza's birthday a écrit:

INSA Lyon :1er rang
INPG          :29e
ENSAE Paris:25e

C'est une blague ? Sinon, peux-tu nous donner les 5 premières écoles stp ?

Il doit comparer deux classements différents : les écoles d'ingé post-bac (type INSA) et post-prépa. C'est comme dire que le fist-fucking est plus sympa qu'un toucher rectal, quoi.

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

zaza's birthday a écrit:

Non, celui d'aujourd'hui, 7 décembre, support papier. Mais peut-être n'y a t-il pas le même contenu sur internet...?Bizarre...
INSA Lyon :1er rang
INPG          :29e
ENSAE Paris:25e

Voilà. Si tu veux mon magazine, je peux te l'adresser, je ne compte pas le conserver car c'est sur Johnny...


Je ne vois pas en quoi le fait que ce numéro soit consacré à Johnny justifie une mise à l'écart si arbitraire.

E*, fan de Johnny.

"Ce à propos de quoi on ne sait rien, il faut le taire." Wittgenstein

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

Les classements sont des blagues...
Rien qu'à regarder l'ENSTA... dans le top 7 écoles d'ingé... qui est classée derrière centrale nantes...
Encore une fois tout est une question de critères choisis yikes

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

JH avait raison: il y avait 2 tableaux différents mais avec tous ces sigles d'écoles que je ne connais pas,(mis à part les 5 premières du classement) je me suis emmêlée.

         INSA/post bac--------------> 1er rang
         après Bac +2  --------------> 1er Polytechnique
                                                    2e  Centrale
                                                    3e  Ecole des Mines
                                                    4e  Supélec (Gif-sur -Yvette)
                                                    5e  Ecole des ponts (Marne -la-Vallée)

Pour d'autres infos: ---------------->le journal cité plus haut (support papier, oui à l'ancienne)
                       sinon --------------->j'envoie le mien à celui qui le souhaite ( fan de Johnny ou pas)
                       sinon --------------->poubelle

Vous me faîtes bosser là!:)

Pour Mappy, je suis d'accord. Les classements sans les critères selectionnés, ce n'est pas tout à fait fiable. C'est pour cette raison qu'il faudrait mieux lire tout le dossier (et voir d'autres) et pas seulement selectionner les tableaux, pour se faire une idée plus précise...

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

Re: Les débouchés d'ingénieurs : finance, conseil SSII

zaza's birthday a écrit:

JH avait raison: il y avait 2 tableaux différents mais avec tous ces sigles d'écoles que je ne connais pas,(mis à part les 5 premières du classement) je me suis emmêlée.

         INSA/post bac--------------> 1er rang
         après Bac +2  --------------> 1er Polytechnique
                                                    2e  Centrale
                                                    3e  Ecole des Mines
                                                    4e  Supélec (Gif-sur -Yvette)
                                                    5e  Ecole des ponts (Marne -la-Vallée)

Pour d'autres infos: ---------------->le journal cité plus haut (support papier, oui à l'ancienne)
                       sinon --------------->j'envoie le mien à celui qui le souhaite ( fan de Johnny ou pas)
                       sinon --------------->poubelle

Vous me faîtes bosser là!:)

Pour Mappy, je suis d'accord. Les classements sans les critères selectionnés, ce n'est pas tout à fait fiable. C'est pour cette raison qu'il faudrait mieux lire tout le dossier (et voir d'autres) et pas seulement selectionner les tableaux, pour se faire une idée plus précise...

Un simple exemple d'imprécision de ce classement...
Si vous regardez les critères entreprises il y en a un de non communiqué par les Mines.
Celui-ci est coeff 10, donc avec le minimum de points (1) possible pour ce critère, on gagne 10 points (et je vous encourage maintenant à regarder le nombre de points d'écart entre Centrale et Mines...
et le commentaire introductif de dire "Centrale est passée devant mines de par la qualité des critères internationaux ):cool:

Enfin il me semble qu'on s'éloigne du sujet du topic

Last edited by MAPpy (08-01-2010 12:28:21)