Topic: Chéquier délivré à un mineur... est-ce mal ?

Bonjour tout le monde,
j'ai recommandé la semaine dernière un chéquier à ma banque (Crédit Lyonnais de la Rue du Bac) et suis allé le retirer et ai commencé à l'utiliser. Puis y a quelques heures l'agence m'a laissé un message me disant de rapporter urgemment ce chéquier complet, arguant qu'un chéquier ne peut être délivré à un mineur. Je précise qu'on m'a donné mon ancien chéquier lorsque j'avais 16 ans et demie. Je n'ai pu les rappeler et devrai y aller demain. Suis-je en faute ?
En vous remerciant par avance.

Re: Chéquier délivré à un mineur... est-ce mal ?

Non ce n'est pas "mal", mais en tant que mineur, tu es considéré comme incapable juridiquement, et donc tu ne peux conclure de contrats. Tu as le droit d'avoir un compte en banque et d'encaisser des chèques mais tout cela est censé se faire sous l'autorité parentale...

Par ailleurs, ce sont tes parents qui sont garants en cas de problème, mais là encore, ce sont des complications juridiques qui peuvent coûter cher à la banque en cas de litige.

Disons qu'une banque qui donne un chéquier à un mineur prend un risque juridique indéniable.

En ce qui te concerne, je ne crois pas que ta banque te fasse d'histoire pour les chèques que tu as dépensé pendant cette période, vu que c'est elle qui a fait l'erreur de te donner le chèque.

Re: Chéquier délivré à un mineur... est-ce mal ?

Pour autant ma mère avait signé toutes les autorisations nécessaires à l'ouverture du compte et à la délivrance du chéquier... Serai-je obligé pour autant de restituer le nouveau chéquier ?

Re: Chéquier délivré à un mineur... est-ce mal ?

Le plus flippant dans cette histoire est de se rendre compte qu'il y a encore des mineurs à SciencesPo...

Je lubrifie les relations humaines.

Re: Chéquier délivré à un mineur... est-ce mal ?

Si ça peut te rassurer, notre minorité est condamnée.

Re: Chéquier délivré à un mineur... est-ce mal ?

Sardouille a écrit:

Si ça peut te rassurer, notre minorité est condamnée.

Condamnée à quoi ? Aux travaux forcés ?

Mais je pense que ça ne lui suffit pas. Il voudrait vous retirer votre droit d'expression. Mais ne t'inquiéte pas, nous vous aiderons car, après tout, nous sommes tous des mineurs.

Quand on post on raconte pas sa vie.

Re: Chéquier délivré à un mineur... est-ce mal ?

Notre état de minorité est condamné parce qu'à plus ou moins long terme, nous deviendrons tous majeurs...

8

Re: Chéquier délivré à un mineur... est-ce mal ?

Sardouille a écrit:

Notre état de minorité est condamné parce qu'à plus ou moins long terme, nous deviendrons tous majeurs...

Tu raisonnes en termes de stock mais si tu prends en compte les flux (notamment les flux entrants), tu verras que votre état de minorité a encore de beaux jours devant lui.

Re: Chéquier délivré à un mineur... est-ce mal ?

Pensons réel, pensons concret : je suis pour les stocks. Et il tend inexorablement à s'amoindrir. En raisonnant sur les flux, compte les flux sortants et tu parviendras au même résultat.

10

Re: Chéquier délivré à un mineur... est-ce mal ?

Je vois où tu veux en venir. Mais ce qui m'intéresse, ce n'est pas la quantité d'éléments du groupe des mineurs à Scpo mais plutôt sa survie (un seul mineur à Pipo pouvant assurer la survie du groupe mineur). Comme le disait jenesaisplustropqui "qu'un seul tienne et les autres suivront". Un cas pratique puisque tu aimes le concret : il suffit d'un mineur entrant chaque année à Pipo pour que votre état de minorité parvienne (au bout de 5 ans disons) à un régime stationnaire perpétuel. Aussi, j'insiste : "votre état de minorité a encore de beaux jours devant lui".

Re: Chéquier délivré à un mineur... est-ce mal ?

Les mineurs de pipo ne doivent pas être compris comme un groupe mais juste comme un agrégat, nous ne sommes en aucun cas constitués. Cet agrégat ne revendique en aucun cas son identité, et aurait encore moins de conscience de classe. De même, dès lors que nous aurons franchi les 18 ans nous ne ferons plus partie de ce groupe. Tu devrais donc dire "L'état de minorité a encore de beaux jours devant lui à Sciences Po".