Pierre-L a écrit:

Tout ce que je sais, c'est que les motions qui me donnent des reflux gastriques sont les motions C et E.

Ah bon ? Ce sont pourtant deux bons textes (si tu enlèves les conneries du début).

A mon sens, la motion f, mouvement Utopia, est la plus intéressante.

En même temps faut bien quelqu'un pour représenter les principaux concernés, les étudiants.

Descoings est membre d'un groupe d'étude sur l'enseignement supérieur

http://www.tnova.fr/index.php?option=co … ;Itemid=20

Non, dire des conneries ne te fera pas perdre ta nationalité wink

Bouh a écrit:
faux semblants a écrit:

Sauf que moi, voir une femme en burqa ne m'agresse pas, visuellement, ni dans mes valeurs républicaines. Chacun devrait avoir le droit de faire ce qu'il veut sans que cela ne rentre en conflit avec les intérêts de l'Etat.

Pourtant c'est de l'asservissement.

Une femme en burqa est la négation pure et simple d'une certaine idée de la dignité des êtres humains. Ton relativisme poussé très loin ne me paraît pas compatible avec les "valeurs républicaines" que tu évoques.

Bien d'accord avec Bouh, et c'est assez rare pour le noter.

Mis de côté le fait que je suis d'accord avec toi sur cette histoire ridicule, pourquoi Val est-il un [Insulte](je ne le connais pas bien) ?

Uncle_Tom a écrit:

polémique : euh... comment ça on lui refuse l'acquisition de la nationalité française alors qu'elle remplit les conditions prévues (je ne vais pas ici reciter tous les arguments juridiques cités par FS) ?

Toutes les conditions sauf celle d'assimilation (21-4 code civil depuis 1993). Alors ou on change la loi, ou on accepte la décision du CE.

Uncle_Tom a écrit:

nouveauté : refuser la nationalité à quelqu'un en raison de son culte c'est euh... nouveau, non ?

Non. Justement je suis récemment tombé sur un précédent : http://www.legifrance.gouv.fr/affichJur … ;fastPos=3

J'ai bien compris. Mais je ne comprends pas où est la polémique ni la nouveauté.

Edit : d'ailleurs http://www.maitre-eolas.fr/

C'est quoi le problème ? Elle n'est pas expulsée du territoire la bonne dame ...

J'adore le talent d'expression médiatique de Ségolène. C'est une oratrice à chier mais elle trouve toujours des phrases d'une efficacité polémique incroyable. Résultat elle ne dit pas grand chose mais on entend qu'elle.

Difficile de trouver la video.

Un morceau là : http://tf1.lci.fr/infos/france/politiqu … sego-.html

Vous avez vu la vidéo de Royal avant de sortir autant d'énormités ?

Elle répond au journaleux :

"Il n'y a pas de polémique ni de récupération politique, ce qui serait complètement décalé d'ailleurs puisque Nicolas Sarkozy n’a été absolument pour rien dans cette libération"

Waou ! Dig fucking deal.



Edit : Royal me tape sur le système par ailleurs aussi, mais là, non, jvois pas.

Un "truc sérieux" ne réunirait pas 500 000 personnes. Lorsque SOS homophobie organise des manifestations, ils sont 20 sous la Tour Eiffel. CQFD.

Mais non, ce n'est qu'un moyen parmi d'autres. L'intérêt pour les associations organisatrices ce n'est pas que les nazillons aient une révélations, mais c'est de montrer le rapport de force et de maintenir la pression sur les gouvernements (ce n'est pas un hasard si Darcos a découvert l'homophobie à l'école deux jours avant la marche..). Après je persiste que la plupart des participants sont uniquement là pour faire la fête, donc évidemment si c'était moins festif, il y aurait moins de monde et elle n'aurait plus d'intérêt.

De manière général, selon le livre de Verdier, les jeunes homos se suicident 7 fois plus.


Quant aux thèses sur l'origine de l'homosexualité, sur son caractère inné ou acquis, on en sait pas grand chose :
http://www.apa.org/topics/sorientation.html

Disons que le fait de l'assumer ou non en est un. Mais le fait d'être physiquement attiré par les hommes ou les femmes ne saurait relever d'un choix conscient.

Effarant le nombre de conneries qu'on peut lire sur ce thread. En une page, on apprend que l'homosexualité est un choix, que la Marche n'a lieu qu'à Paris, qu'aux US le clivage homo/hétéro n'existe pas, que les folles n'ont pas leur place dans la Marche, que les enfants vont être perturbés à vie pour avoir assisté à la fête ...

edit ortho

mami a écrit:

C'est un évènement ultra parisien

Cet évènement a lieu dans 30 villes françaises et dans la plupart des pays du monde. M'enfin bref, tous les arguments sont bons hein.

Elessar a écrit:

En revanche pour en revenir sur les "folles et  compagnies", ce qui personnellement aurait tendance a me déranger.

Mais pourquoi donc ?

20/20 Alci wink

zules01 a écrit:

et franchement, je pense qu'il y a des problèmes bien plus pressants en France que la condition gay.

http://forum-scpo.com/forum-scpo/viewto … 01#p181701

zules01 a écrit:

Ah ? Moi je croyais que l'homosexualité, c'était une personne aimant/ayant des relations avec une autre personne du même sexe, c'est tout. Je ne suis peut-être pas très juanita banana, mais j'admets que beaucoup de gens peuvent être choqués par la forme excentrique (à mon goût c'est un euphémisme) du défilé d'aujourd'hui.

Un homo socialement acceptable, comme tu dis, est celui qui ne se définit pas en tant qu'homosexuel et ainsi s'isole de la majorité hétero mais qui fait de ce fait une simple caractéristique de sa personne, c'est tout.

Donc oui, les folles et compagnie n'aident pas leur cause : si elle est d'obtenir l'acceptation totale de la population, c'est mal parti. Elle est inévitable à long terme, mais "ces choses", les ruptures culturelles, prennent du temps, et essayer de les forcer comme ça fait tout sauf accelerer le processus, à mon humble avis.

Ah d'accord. On en fait quoi alors des folles et compagnie ? On les pend ou on les enferme ?


Et la plupart des gens qui défilent à la Marche aujourd'hui n'ont aucun message à faire passer. Ils s'amusent, c'est tout.

Demian a écrit:

Tout à fait, et je conviens avec toi que la forme actuelle de l'événement ne fait pas forcément toujours le plus grand bien à la représentation des homosexuels et à la cause gay & lesbienne prise globalement - qu'il s'agisse du nom, des défilés, du son, des vêtements, etc.

Non l'homosexualité, c'est aussi ça. Ce qui fait du "tort à la cause", ce n'est pas la forme excentrique du défilé (et encore, franchement, faut vraiment être une petite nature) mais que certains (homos compris) persistent à ne vouloir présenter qu'un comportement homosexuel calqué sur le comportement hétérosexuel. En gros, un homos serait socialement acceptable seulement si il ressemble à un hétéro (pas trop folle). C'est ce genre de raisonnement qui stigmatise  les catégories d'homosexuels efféminés, trans, ext ...

T'as vu de la mousse ??

C'est vrai qu'ils devraient défiler en silence et en tenue de deuil !

Ca doit être sympa les fêtes chez toi.

Jé a écrit:

Je t'emmerde jesous.

J'ai été choqué par les détritus. Même si y a des gens qui sont payés pour ramasser, c'est juste pas mon éducation de foutre le bordel comme ça. Et ça vaut pas que pour la Gaypride, même tarif pour tout attroupement de plus de trois personnes qui laissent aux autres le soin de nettoyer leurs conneries.

J'ai été attristé par le spectacle donné par cette Marche des fiertés. J'ai trouvé ça profondément obscène et déplacé. Je suis à mille lieux de penser que ça fasse avancer quoi que ce soit pour le respect de l'homosexualité à l'école, sur le lieu de travail et dans la vie en général. Au contraire, ça renforce les préjugés des plus "intolérants" comme ces jeunes étudiants en BEP aux propos surréalistes de haine.  "Tolérer", je déteste ce mot. On ne doit pas "tolérer" les homosexuels. Ca veut dire quoi "tolérer" ? Les accepter malgré tout le mal que l'on en pense ? Ca pour le coup, c'est gerbant. A la tolérance, je préfère le respect qui lui traite d'égal à égal. Et arrêtons de réduire les gens à leur sexualité parce que tout part de là. Pourquoi pas la couleur de peau ou la taille aussi ? Imagine-t-on une White Pride ou une Dwarf Pride ? Quel pitoyable spectacle ça serait aussi.

"Mais vous vous rendez compte, tous ces milliers de jeunes qui s'amusent là, tous ensemble, homos hétéros, dans les rue de Paris. C'est un scandale, ils dansent ensemble toute la journée quelque soit leur sexualité, et je suis sûr qu'il y en a même qui se droguent. Je vous le dis, c'est gerbant.

Evidemment j'ai jamais foutu les pieds à la gay pride, mais j'ai vu les images au journal de Claire Chazal, et j'ai vu un mec habillé en fille ! Sisi, c'est une honte. Un mec ha-bil-lé en fil-le !

En fait, j'ai rien contre les homos (j'ai un pote homo au fait) à partir du moment où ils adoptent le comportement des gens normaux. Les folles qui se trémoussent,  saymal, mais les pédés bien virils qui ont honte de leur sexualité et qui se cachent, saybien. Pas trop de trouble dans le genre comme dirait l'autre."


T'es un gros naze.

Putain on s'en cogne des trois confétits et deux flyers. Demain il n'y aura plus rien.

Jé a écrit:

Quand on voit la masse de détritus qui jonchaient le boulevard Saint Michel cet aprem après le passage de ce carnaval de mauvais goût - je serais homo, j'aurais honte de cette manifestation qui ne fait qu'accentuer le cliché homo = folle qui se trémousse / Village People -, on comprend mieux la décision de Lecoq et surtout on l'approuve.

pfffffff

LCI a écrit:

François Fillon est un homme heureux. S'il subit silencieusement les difficultés de son poste de Premier ministre, il peut goûter à ce qu'il qualifie de victoire des idées. Estimant que la droite "a gagné la bataille idéologique", le chef du gouvernement s'est félicité jeudi d'avoir "réintroduit des vertus qui avaient été négligées, parfois même ridiculisées: la réussite, le respect, la responsabilité". Il a également stigmatisé "la responsabilité" de la gauche "dans l'étiolement de la croyance dans le progrès". "Pour elle, le progrès ne peut que prendre le visage du refus" du  "libéralisme, de la compétition et de la mondialisation". "Quand on refuse la réalité, on est au bout du compte renversé par la réalité", a estimé le chef du gouvernement.

"Aujourd'hui, nous devons résister à une tentation. Une tentation naturelle quand on voit que ses idées ont triomphé ou bien quand on n'a plus confiance dans l'avenir : la tentation du confort intellectuel, du conservatisme", a déclaré le Premier ministre lors d'un discours devant le congrès de l'International Democratic Union, à l'Assemblée nationale. L'IDU regroupe 70 partis de droite et de centre-droit issus de 56 pays. "Nous avons gagné la bataille idéologique. Pour autant - maintenant que le communisme a disparu -, faut-il renoncer à s'interroger sur les manquements ou les dérives du capitalisme ? Je ne le crois pas", a affirmé François Fillon. "C'est précisément à nous de réinventer des équilibres nouveaux entre les forces du marché et les forces sociales. C'est à nous d'empiéter sur les habituels terrains de la gauche pour reformuler et refonder la question des inégalités sociales", a-t-il souligné.

"Notre atout - nous qui ne sommes pas freinés par des préjugés idéologiques -, c'est d'être plus imaginatifs, plus audacieux que nos adversaires politiques", a-t-il insisté, louant les 14 mois de réformisme de la présidence de Nicolas Sarkozy. "Le réformiste, a-t-il poursuivi, c'est celui qui se moque de savoir si une bonne idée vient de la droite ou de la gauche, pourvu qu'elle soit utile au bien commun". "Le réformiste, c'est celui qui agit pour l'intérêt général et le long terme plutôt que pour les sondages et les corporatismes dont la somme des réclamations forme un immense statu quo", a-t-il affirmé, estimant que la France commençait à se débarrasser de "ses préjugés périmés" depuis l'élection de Nicolas Sarkozy.

Ils sont de plus en plus barges à l'UMP.

http://img32.picoodle.com/img/img32/4/6/25/f_ghym_738ad5c.jpg

Pfff j'ai mis au moins une heure à trouver qui c'est. Chui gogol ?

http://www.kamazutra.be/Dora-la-drogueeeee

El Lawrence a écrit:

En quoi se distingue-t-il de la mention gouvernance économique en recherche?

Ben l'une mène à la recherche, pas l'autre.

LCI a écrit:

il (Obama) dispose d'une avance de 15 points sur son adversaire républicain John McCain, la plus forte marge enregistrée, selon un sondage Newsweek (*). Le sénateur de l'Illinois est crédité de 51% des intentions de vote contre 36% pour John McCain au niveau national, selon ce sondage à paraître dans l'édition de lundi du magazine.

Des DSKiens derrière Aubry chez les reconstructeurs, d'autres derrière Moscovici, d'autres encore derrière Delanoe (ceci n'est pas une blague homophobe).

Ca sent bon la stratégie pour faire genre "regardez, moi aussi je rassembleuu!"

Alea a écrit:
Fabien a écrit:

-2

Je l'ai fait deux fois, avec succès, sans passer par une quelconque procédure de VES.

D'une certaine façon, faut qu'il/elle contacte une université, ça va pas se faire comme des chocapics.

Non c'est sûr qu'ils ne viennent pas te chercher, mais j'avais envoyé mes candidatures par la procédure "normale".

Alea a écrit:
Alex a écrit:

impossible... Sciences Po n'est pas une CPGE qui signe des conventions d'équivalence avec les universités.
Tu n'as qu'une chose à faire: c'est repartir à... zéro. Licence 1.

Certes, je plussois, mais je l'invite à contacter quand même une université pour voir s'il y a moyen de passer devant un jury universitaire dans le cadre de la VES (Validation des Etudes Supérieures).

-2

Je l'ai fait deux fois, avec succès, sans passer par une quelconque procédure de VES.

jesous chraist a écrit:

une équivalent correspond au diplome ou pas? tu peux foutre sur ton cv: Licence de X s'ils te filent une équivalence?

Tout le monde met un peu ce qu'il veut sur son CV ...


Equivalence ça ne veut pas dire grand chose, il suffit que le fonctionnaire de l'université qui ouvre ton dossier considère que trois années à Pipo équivaut à une licence. A toi de mettre dans ton dossier tout ce qui prouve que tu as trois années validées dans le supérieur.

Engagé Baleine a écrit:

C’est pas une louze mais:

À l’instant à la télé, publicité débile pour un parfum D&G. Un vieux mec la tête pleine de pento rentre dans une chambre d’hôtel façon James Bond, enlève sa chemise et laisse entrevoir une plastique "parfaite" (sic sic sic), s’affale sur un canapé et là, des centaines de flashs de journalistes.

La louze de la pub: avoir "Générique" de Miles Davis (tiré de Lift to the Scaffold) en bande son. Mile se retourne dans sa tombe...

C'est Matthew McConaughey le vieux mec :s

FDL a écrit:

Fabb, avoue ! C'est toi le coupable !

Arrête, des couillons ont pondu a côté de ma fenêtre, me suffirait de tendre le bras pour les étrangler.

Malheureusement je suis incapable de faire du mal à un animal.

vestido negro a écrit:

Je suis réveillée ce matin par les gémissements d'un pigeon qui vient de se faire éclater la gueule par une bagnole.

Ca gémit un pigeon, en plus ?

Bon, hier en sortant de Beaubourg, devant la queue immense, j'avais une magnifique chemise et paf, un pigeon qui avait du se retenir de chier pendant une semaine !

J'ai hésité entre me jeter sous un bus et enlever ma chemise. Heureusement, un pote habite en face, j'ai pu aller me changer.

Je hais les pigeons, les rats du ciel, ils sont bêtes, sales, moches et en plus ils nous chient dessus.

le Fig a écrit:

Le Parlement norvégien a adopté un projet de loi mettant sur un pied d'égalité les couples homosexuels et hétérosexuels, tant pour le mariage et l'adoption d'enfants que pour la possibilité de bénéficier d'une assistance à la fécondation.

Les députés ont adopté le texte longuement débattu par 84 voix contre 41. Les trois partis de la coalition de centre-gauche au pouvoir et deux formations d'opposition, le parti conservateur et le parti libéral, ont majoritairement voté pour, le parti chrétien-démocrate et la droite populiste votant contre.

La Norvège devient ainsi le sixième pays au monde à accorder aux couples homosexuels le droit de se marier sur un pied d'égalité avec les couples hétérosexuels, selon la chaîne de télévision TV 2.

"Cette décision est d'une importance comparable à l'instauration du suffrage universel et à la loi sur la parité", a déclaré la travailliste Gunn Karin Gjul, rapporteur de la loi, lors des débats.

La disposition la plus controversée de la loi donne aux lesbiennes le droit de solliciter une insémination artificielle. Le donateur de sperme doit être identifié afin que l'enfant puisse, s'il le souhaite, connaître l'identité de son père biologique lorsqu'il atteint l'âge de la majorité.

Plus des trois quarts des salariés n'envisagent pas de faire racheter des jours de RTT, contre 11 % qui pensent faire usage de cette possibilité créée en février par le gouvernement, selon un sondage LH2, « les Echos » et L'Institut de l'entreprise*... Plus précisément, à la question « pensez-vous faire racheter par votre entreprise vos jours de RTT cette année ? » 5 % ont répondu « oui certainement », 6 % « oui probablement », tandis que 79 % ont répondu non. Parmi ces derniers, 13 % ont répondu « non probablement pas » et 66 % « certainement pas », une personne sur dix ne s'étant pas prononcée.

Même avec un pouvoir d'achat en berne, « les Français, dix ans après la mise en place des 35 heures, semblent très attachés à ces journées de repos supplémentaires », analysent les commanditaires du sondage. Rappelons cependant que seuls 38 % des salariés ont des jours de RTT, en moyenne treize par an, et 720 000 salariés (sur 18 millions) ont un compte épargne-temps. * Le sondage a été réalisé par téléphone les 16-17 et 30-31 mai auprès d'un échantillon représentatif de 992 personnes selon la méthode des quotas.

quand la politique du pouvoir d'achat du gouv fait pschiiiit.

Eden a écrit:

"politique mafieuse", ceux qui "l'ont porté au pouvoir", "une presse anciennement libre et indépendante", please..

C'est vrai que ça c'est lol.

C'est quoi le rapport ?

Rémy a écrit:

Ololololoolz arrête c'est vrai ce qu'il dit même que je l'ai lu dans les commentaires du site de l'huma.

C'est plutôt exactement ce que dit Ségolène Royal dans son livre ...

Sur le fond il n'a pas complètement tort, vaut vraiment être naïf pour croire que cette proposition arrive par pur hasard au moment où le titre TF1 n'a jamais été aussi bas.

faux semblants a écrit:

Genre à mon service pour casser la gueule ?

Non, pour te donner des réponses complètement inutiles et parfaitement indispensables.


Badaud de passage a raison, dans les cas de figure que je connais, ça se fait par relations.

A moins que tu aies l'accord écrit du proprio, c'est une peu comme dealer, si le gus ne te paye pas, tu vas pas appeler la police, non non, dans ce cas, le seul recours est le cassage de gueule.

A ton service.

Le problème c'est que la gauche (enfin, le PS) (enfin, Hollande et ses amis) n'ont tellement rien foutu pendant dix ans (alors que d'autres au PS travaillent mais leur travaux restent dans les tiroirs ...) qu'ils sont systématiquement pour le statu quo, alors qu'ils se veulent progressistes, parce qu'ils n'ont plus aucune proposition alternative.

Quand j'entends les dirigeants PS reprendre le thème du pouvoir d'achat, j'ai envie de les claquer. Pareil quand je les entends défendre la pub tout simplement parce que la proposition vient de Sarkozy.

Un parti de gauche intelligent (sisi ça existe) aurait déjà une idée précise sur la question et aurait fait des propositions pour aboutir à un compromis. Parce que là c'est vraiment le néo-ni-ni, ni proposition, ni alternative.

Ben tu les vends combien ? C'est ceux de l'année 2007-2008 ?

Que la gauche soit en faveur du marketing des industriels de la consommation de masse pour "sauver" le service publique me dérange un peu. Tout cela est purement politique. D'un côté on essaye de se refaire une image plus centriste après les dérapages connus tout en faisant plaisir à quelques potes, de l'autre on hurle pour sauver la pub 40 ans après avoir hurler contre son arrivée.

Dans ce contexte, la commission Copé ne peut que pondre de la chiasse putride.