Je viens de retrouver mes identifiants.
Vous êtes encore là ?  roll

FDL a écrit:

Je ne me suis pas prononcé sur le bien-fondé ou non de ce cap. J'ai dit que le FN n'était pas monté de manière aussi vertigineuse en cinq ans de Sarkozy qu'en deux ans de Hollande.

Mes souvenirs à ce sujet sont un poil lointain, mais pour avoir parlé avec un éminent membre d'un institut de sondage, la montée du FN a techniquement commencé en 2011.

Barney a écrit:

Pour le reste, je ne suis pas fan des messages militants #prozac de Greg, mais je pense qu'il a raison sur un point : il n'y a pas vraiment de raison de changer de cap, puisque le cap a justement été changé très récemment. Et puis changer de cap sur la politique économique n'aurait aucun sens puisque le PS applique, peu ou prou, le programme de l'UMP. Très franchement, les électeurs s'en battent les couilles d'un changement de cap ou de politique ou blablabla ce qu'ils veulent c'est des résultats. Tant qu'il n'y en aura pas les partis pourront tous se succéder et être impopulaires à tour de rôle, et on pourra s'amuser à désigner les ministres plus mauvais que les autres pour s'occuper.

Ce qui m'inquiète le plus finalement, c'est le rôle déplorable de l'opposition en France, qui aujourd'hui (PS/UMP/FN réunis) n'ont absolument pas besoin de bosser un programme ou de réfléchir à la façon de sortir ce pays de sa situation vu qu'ils sont certains de bénéficier de l'impopularité du pouvoir en place. Résultat on a Hollande qui gâche ses seuls instants de légitimité et de crédibilité politique parce qu'absolument pas préparé.

Je reviens d'entre les morts juste pour signaler que je suis à 1000% d'accord avec toi.
C'est pas tant la sanction systématique des mid-term elections qui me chagrine au final, c'est un mouvement de balancier démocratique qui ne peut que faire du bien (si les raisons du vote sont les bonnes). C'est que l'opposition de droite n'en profitera même pas pour bosser à fond un programme, faire le ménage dans ses rangs, etc. Et pareil avec l'opposition de gauche en 2020.

Par nature, je ne porte jamais aucun jugement sur les formes de sexualité.

Je trouve Paris bien plus impressionnant que l'an dernier à la même date sous Ancelotti.
Les résultats ne sont pas encore là, mais le groupe n'a pas encore suffisamment de vécu et démarre toujours doucement... Mais ce qu'ils ont fait contre Ajaccio, c'est quand même fort : le mouvement, l'implication, la hargne. Le match nul contre Ajaccio l'année dernière (2e journée également) était autrement plus dégueulasse et vide.

Sinon, la L2 est d'un très bon niveau en France, comme dans d'autres pays européens. Mais perso, j'ai un petit faible pour le National depuis quelques temps. Passez voir des matchs du Red Star à Bauer, ça vaut vraiment le détour si vous aimez VRAIMENT le football (ie : pas à la télé)

En 2 mois, vu Zinedine Soualem rue du Commandant Lary et Cartouche rue Réaumur.
Voilà pour moi.

Nelson Mandela, d'après Rafael Nadal

http://i.imgur.com/1ozOddh.png

sabaidee a écrit:

En démocratie, l'Etat est le seul légitime à exercer la violence physique.

Pas plus, pas moins.

C'est ce que je dis : leurs violences ne sont pas acceptables, d'un côté comme de l'autre.
Mais on ne peut diffuser l'idée que "les extrêmes se valent" pour refermer cet épisode malheureux en le minimisant. Cette rixe – et non pas meurtre – a mal tourné, mais l'État doit-il laisser prospérer sur son sol des groupuscules profondément antagonistes au concept de République ? Je ne crois pas.

Et la mansuétude – ou plutôt le relativisme, je ne sais pas ce qui est le pire – que certains d'entre vous font preuve à l'égard de l'extrême-droite en trouvant injuste que "lémédia" et "la bien-pensance" soient complaisants avec l'extrême-gauche est assez inquiétant(e).

C'est beau comme certain d'entre vous renvoient dos à dos extrême-gauche et extrême-droite.

Jusqu'à preuve du contraire, l'extrême-gauche ne prône pas la division et la haine civile.
Par contre l'extrême-droite vit toujours dans les chimères de l'anti-France maurrassienne : les Juifs, les étrangers, les pédés qui ont remplacé les protestants, et les élites, qui ont remplacé les Francs-maçons. C'est inadmissible en République. Simplement inadmissible.

Qu'on renvoient dos à dos leurs méthodes et leur bêtise intellectuelle, certes.
Mais leurs valeurs, certainement pas.

Barney a écrit:

Alors au vu de l'évolution démographique j'aimerais vraiment que tu m'expliques comment l'UMP, ou la droite en général, peut ne pas réussir à gagner une élection nationale. Il me semble au contraire que cette démographie risque de rendre le PS tributaire de circonstances exceptionnelles pour remporter ce genre d'élection (d'ailleurs c'est déjà le cas). Je ne sais pas sur quelle catégorie de votants le PS s'appuierait pour gagner la prochaine présidentielle.

+1

LA_baby a écrit:

La Manif pour tous et ses satellites font preuve d'un rare pacifisme (plusieurs fois 300 000 personnes sans aucune casse, Veilleurs apôtres de la non-violence, etc), et on les fait passer pour des agitateurs "borderline", ce qui ne peut que radicaliser certains qui ne se sentent pas entendus avec la non-violence.

Je sais que ça se fait pas trop, mais je vais te répondre juste avec une citation.

Dans la «Manif pour tous», il y a deux périodes. Celle d’avant le vote de la loi, que j’assume totalement et celle d’après le vote, où je n’ai plus été aux commandes.

Ça date d'aujourd'hui et c'est signé Frigide Barjot.
Bonne soirée.

FDL a écrit:

Merci pour ton message à haute valeur ajoutée.

Amitiés.

Oui, je concède que ce message n'apportait pas grand chose à ce forum, et c'est pourquoi je m'abstiens le plus possible de poster.
Je vous fais confiance à tous pour vous astreindre à la même retenue que moi et ne poster que des messages intéressants.

FDL a écrit:

J'aurais bien quelques personnes à enfermer dans des cages aussi. La vieille Delaunay par exemple...

Docteur Destouches a écrit:

Des cas désespérés comme celui-ci ne mériteraient-ils pas l'euthanasie ?

Je n'ai rien contre l'humour douteux sur ce forum, mais si vous voulez vous lancer dans le second degré, faites-le bien.
Là, c'est juste pathétique.

Amitiés.

Idée intéressante, mais ça fleure bon l'usine à gaz.
Le système de reporting va être compliqué : comment justifier le kilométrage du parcours, il va falloir acheter un outil de géoloc qui va comptabiliser le parcours ? Je m'imagine déjà les salariés qui prennent des itinéraires à rallonge comme les taxis pour gonfler la note. Et que faire en cas de déviation pour travaux ?

Et si c'est sur une base déclarative, ça va être drôle, déjà que les entreprises ont du mal à faire fonctionner le système de la time sheet...

Lacazette est un ailier pur, Grenier un box-to-box, Cabella et Thauvin des offensifs centraux...
Le choix de DD semble vraiment par défaut, mais en scannant bien le championnat de France, je ne vois pas d'autre bon ailier... (on oublie Amalfitano, qui en plus d'être con n'a plus trop le niveau)

Georges Moustaki

C'est assez étonnant comme vous considérez que tout résident francilien portant un maillot du PSG est supporter du club.
Le principal problème de Paris, c'est une agglo urbaine de 10 millions d'habitants avec un seul club de football de haut niveau. Quand on sait que la raison première du supportérisme, c'est la proximité géographique, il ne faut pas chercher bien loin...

La grande majorité de ces excités sont des supporters opportunistes qui supportent de loin, voire de très loin, le PSG.

Aussi oui

Et c'est parce qu'à gauche le culte du chef est moins présent qu'on n'hésite pas (malheureusement) à vite chier dans les bottes. Si c'était au profit de courant d'idées, ce serait un formidable dynamisme de la démocratie, mais c'est trop souvent pour des chapelles d'appareil.

NB : Je parle là de la frange minoritaire dans l'opinion des militants/sympathisants inconditionnels, pas du cercle plus large des votants.

Free French a écrit:

DM prend quand même bcp de retard par rapport à Youtube.

Orange a été spécialiste aussi pour couler leurs projets de diversification (Orange TV, diffusion du foot, diffusion de chaines de cinéma...).

Espérons qu'ils couleront pas Youtube par manque d'investissement.

Sans parler des problèmes de neutralité du Net si les Livebox avantageaient DM et que DM marchait moins bien chez Free et SFR.

Certes.

Mais rien qu'en termes de recettes fiscales (Yahoo n'aurait certainement pas laissé le siège social de Dailymotion en France), ou de dynamisme techno (aucune garantie que les effectifs d'ingénierie restent en France, ce n'est d'ailleurs pas rationnel), pas sûr que les bénéfices à long terme.

Cela étant, ça ne remet pas en cause l'opportunité d'une montée au capital d'un acteur majeur du Net...

Je te renvoie à la littérature de Stéphane Soumier, qu'on ne peut pas taxer d'être de gauche, sur le sujet
http://www.bfmtv.com/economie/daily-mot … 06116.html

Il a entièrement raison : Yahoo veut s'acheter Dailymotion pour concurrencer Facebook. Il se fout totalement de Dailymotion, sinon il aurait accepté une reprise à 50%.

Dès lors, une reprise ne serait bonne que pour DM (qui deviendrait d'ailleurs américain...), et en aucun cas pour la France et pour l'écosystème global de l'économie numérique. Et dans la mesure où c'est l'un sinon LE secteur où l'on pourra aller chercher de la croissance, je ne vois pas quel aurait été l'intérêt de Bercy de vendre un bijou de famille.

Par contre, on peut demander à Orange pourquoi il ne met pas plus d'argent dans le développement de DM alors qu'il a la puissance financière, la légitimité, et potentiellement une vision stratégique (rappelons qu'il contrôle aussi Deezer...)

Quant à tes craintes sur le développement d'un service alternatif, tu en concluras toi-même que c'est ridicule. En matière d'économie numérique plus qu'ailleurs, la rente de situation est extrêmement forte, et DM comme YT ont atteint la masse critique qui, hormis dans quelques pays par nature souvent en marge (parfois à dessein) de la globalisation (Russie, Chine), leur assure de ne jamais être rattrapés.

FDL a écrit:

Le petit baromètre du jour. Où l'on remarque qu'il reste quand même 3% de Français à avoir tout à fait confiance en Hollande (il y a tant de clones de Greg que cela ? wink)

http://www.lefigaro.fr/politique/2013/0 … -rouge.php

http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/barom … i-2013.pdf

A nuancer : la culture politique de la gauche étant éloignée du culte du chef, pour faire un euphémisme, les cotes de popularité ne peuvent être que très volatiles par rapport à celles de droite.

C'est notamment ce qui a permis à NS de conserver un cœur de popularité chez ses plus fidèles soutiens, alors que la désagrégation de son électorat a démarré dès 2009.

FDL a écrit:

La droite avait éjecté Christian Blanc aussi par exemple et plus rapidement que Cahuzac.

Parce qu'il était mauvais/inutile/invisible (entourez la bonne réponse)

D'où l'intérêt d'une participation à 50%, qui aurait permis à la France de conserver de solides garanties.
Le refus net de Yahoo! montre que Dailymotion aurait sans doute été repris sans les garanties que tu évoques.

Montebourg ne disait pas autre chose.

sabaidee a écrit:
Docteur Destouches a écrit:

Super Arnaud

http://www.lemonde.fr/technologies/arti … 51865.html


Affligeant. Dailymotion a besoin d'énormément de cash, vite très vite pour assurer son développement international, faire face à l'essor de nouveaux concurrents et assurer des investissements en bande passante.

France telecom a aussi besoin de cash.

Montebourg bloque donc à terme le développement de Dailymotion.

LAWL.
75% de prise de participation, tu appelles ça un refund ?

J'appelle ça vendre les bijoux de la couronne.
Pourquoi vendre l'un des géants du Net français à l'étranger ?

C'est contradictoire parce que ce n'est pas en suivant aveuglément une règle mathématique totalement absurde qu'on réforme la FP. On contribue tout au plus à l'asphyxier pour des gains à court-terme.

En revanche, la mutualisation des ressources via le développement de l'interco (coucou toutes ces municipalités qui veulent leur stade de foot et leur collège en sous-effectif) et la clarification des compétences entre les différents échelons administratifs peuvent amha faire économiser beaucoup d'argent. Mais je laisse aux lecteurs férus de la Gazette des communes le soin de chiffrer ce que ça représente en points de PIB.

FDL a écrit:

Mais s'il faut réduire la quantité de dépenses publiques, il faut aussi en améliorer la qualité. Là, se pose par exemple la question de la productivité de la fonction publique.

Injonction contradictoire.

Free French a écrit:

Un versement de 500 000 euros venus de l'étranger découvert sur un compte de Claude Guéant
http://www.lemonde.fr/politique/article … 23448.html

http://pbs.twimg.com/media/BI28TpLCUAEWezJ.jpg

sabaidee a écrit:
Broz a écrit:

Eh bien, c'est exactement ce que dit Nick...

Oui, donc il vient nous expliquer que la photo truquée qui a fait rire les chinois est... truquée.

En l'espèce, je venais juste te montrer que :

1- Soit tu as pensé que le journal de Hong-Kong était suffisamment sérieux pour que cette photo soit jugée réelle, auquel cas je désespère de ton intelligence (cf. ta réponse à Rayan)

2- Soit tu savais parfaitement que cette photo était fausse mais tu as sciemment pris des libertés avec la plus élémentaire des intelligence, auquel cas je te renvoie au point 1.

3- Soit, toujours en sachant pertinemment que cette photo était fausse, tu t'es dit que décidément, il était trop tentant de laisser filer une vanne facile, auquel cas tu dois sans doute être un fan de Gad Elmaleh.

Cette photo provient du compte Twitter de David-Xavier Weiss, et oui, c'est un fake.

+2, donc...

En matière d'urbanisme, lorsqu'il s'agit de repenser une ville qui en a bien besoin (pour rappel, Paris est 5 fois plus petit que Londres, est a une densité de population 20 fois supérieure...), faire rapide, bon marché et sans désagréments, c'est impossible.

Mais je ne m'étonne plus de la force du NIMBY, de toute façon.

Trèfle a écrit:

Non mais vous rêvez les mecs. Enfouir le périph ? Construire 2 axes sous-terrains Nord-Sud Est-Ouest ?
Je suis d'accord avec FDL (comme d'hab en fait) il faut que les architectes présentent des projets réalisables s'ils veulent être retenus sinon c'est juste des délires conceptuels, des élucubrations mégalomanes complètement stériles pour changer la vie quotidienne des Parisiens et surtout des banlieusards.

J'imagine que quand Haussmann a proposé de reconstruire Paris, il s'est frotté aux mêmes railleries.
Si l'on se place à un horizon de 30-50 ans, ces projets sont réalisables. Leur seul tort est qu'ils doivent survivre aux changements de majorité (hélas...), aux fluctuations économiques (contrainte à intégrer), et bouleversent beaucoup trop les acteurs politiques locaux (mille fois hélas...).

Balladur von Chirac a écrit:

Disons que le Grand Paris pourrait modifier à terme la fonction de contournement (et de limite physique) remplie par le périphérique. Mais je vois mal comment on pourrait s'en passer dans la mesure où c'est un axe de distribution essentiel pour la région. A la limite on pourrait le court-circuiter en coupant Paris avec des axes souterrains Est-Ouest et Nord-Sud mais personne n'est prêt à payer pour ça.
De toute façon, les chantiers géants resteront dans le domaine du spéculatif tant qu'on aura pas résolu la question de la gouvernance de l'IDF.

Oui, c'est ce que je disais par "repousser à la petite couronne".
En l'état, c'est une ceinture de chasteté avec laquelle on ne peut rien faire, et surtout pas réaliser l'ambition de la continuité urbaine... sad

Balladur von Chirac a écrit:

Je ne vois pas le problème, FDL. Le futur de l'urbanisation passe évidemment par l'enfouissement des grands axes routiers (comme une partie de la N13 et du périphérique Ouest). Ça permettrait d'une part la captation des particules nocives et d'autre part d'améliorer sensiblement la qualité de vie en zone périurbaine. Sans parler du gain considérable d'espace constructible.

Sans compter que le Grand Paris est censé repousser les frontières de Paris, et donc du périphérique. En soi, cet axe routier est une anomalie à faire sauter, et à repousser a minima sur la petite couronne.

331 pour, 225 contre.

En sachant qu'il s'agirait dans ce cas de clôturer le périph, de le recouvrir, pour le réaménager. Rien de bien méchant si l'on se place à long terme (30 ans minimum).

On a bien recouvert les anciennes voies ferrées de l'Est Parisien...

gustave a écrit:

Sûr que la gauche n'a jamais utilisé le moindre des services français à des fins politiques...

Paie ton argumentation de collégien.

Chaud pour NKM, qui a très (très) (très) peu de chances d'avancer avec une droite unie...

Connaissez-vous des hommes politiques élus de 2 départements différents en même temps, d'ailleurs ?
Jospin n'a-t-il pas été dans ce cas ?

Si c'est le fait qu'il soit président d'une société immobilière qui te choque, c'est une SEM administrée en qualité d'élu local...
Si c'est le fait qu'il soit toujours président alors qu'il n'a plus de mandat local, c'est sans doute bizarre, oui.

sabaidee a écrit:

Le caractère homophobe de son agression est probable (bien qu'incertain)

sabaidee a écrit:

Des mecs qui se font casser la gueule, y'en a des dizaines par week-end et peu passent dans les médias.

Le fait que ces deux personnes déambulaient bras dessus bras dessous, d'après son témoignage, devrait suffire à transformer ton incertitude en faisceau d'éléments concordants.

Vous y croyez sérieusement, quand vous avancez l'argument du "Ils vont gérer l'argent de la France comme le leur" ?

Ces déclarations de patrimoine n'ont aucun intérêt. Ce sont les déclarations d'intérêts qu'il faudrait publier, pour que chacun sache quelles sont les participations, les liens familiaux ou d'amitié qui pourraient interférer avec la probité requise d'un ministre. Cahuzac l'avait fait en précisant que son frère dirige EDF Énergies Nouvelles. A posteriori, c'est assez ironique de sa part d'avoir été aussi honnête, cela dit.

Barney a écrit:

Vous ici !

Je te retourne l'apostrophe.

L'Étudiant a écrit:

Le changement débute à Sciences po. Frédéric Mion a annoncé, mercredi 10 avril 2013, la démission de Nadia Marik, directrice adjointe, remplacée par Brigitte Taittinger-Jouyet. Le nouveau directeur de l'institut parisien, dont le fonctionnement a été remis en question par le dernier rapport de la Cour des comptes, crée également un poste de secrétaire général.

Réorganisation rue Saint-Guillaume. Huit jours après sa prise de fonction, Frédéric Mion a procédé aux premiers changements dans l’organigramme de Sciences po. Annoncée le 10 avril 2013, la démission de Nadia Marik, jusqu'ici directrice adjointe et directrice de la stratégie et du développement, a immédiatement été compensée par l’arrivée de Brigitte Taittinger-Jouyet, au poste de directrice de la stratégie et du développement.

"Nous avons appris la démission en même temps que la nomination, regrette le président de l’Unef Sciences po, Nicolas Robin. Le recrutement s’est donc fait de manière confidentielle. Les hommes changent mais les pratiques restent. Ceci dit, nous n’avons que peu d’éléments sur Mme Taittinger-Jouyet, si ce n’est qu’elle est mariée avec un des membres éminents du CA, Jean-Pierre Jouyet."

A 54 ans, Brigitte Taittinger-Jouyet a été présidente de la Société des Parfums Annick Goutal de 1991 à 2012. Elle est également diplômée de l’IEP de Paris. "On reste dans l’entre-soi, regrette Ambroisine Bourbon, déléguée syndicale CGT au sein de l'institut. C’est bien de recruter une femme, mais ses liens avec un administrateur envoient un mauvais message."

UN SECRÉTAIRE GÉNÉRAL ET UNE INSTANCE D'ÉVALUATION

Seconde annonce du directeur-administrateur : la création du poste de secrétaire général, afin de "renforcer la coordination et le pilotage des fonctions supports (services généraux, ressources humaines, immobilier, systèmes d’information, service juridique, finances)", précise l’IEP dans un communiqué. Le poste sera occupé par Charline Avenel, 34 ans, énarque, diplômée de l’IEP de Paris, ancienne directrice adjointe du cabinet du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (juillet 2007 à mai 2012).

Une annonce plutôt bien accueillie en interne. "Il s’agissait d’une demande, confirme Catherine Blanc, élue CGT. Cela va permettre de mieux coordonner les fonctions support, de mettre en place des procédures qui réduiront les souffrances des salariés."

Ces premières nominations inaugurent la prise en main de Sciences po par Frédéric Mion. Son principal chantier consiste à renouer la confiance entre les personnels et la classe dirigeante de l’institut. "Une entité d’évaluation devrait voir le jour sous l’égide du secrétaire général, explique Catherine Blanc. Cela permettra d’apporter de la transparence."

Ambroisine Bourbon met tout de même un bémol. "Nous ne voulons pas d’une transparence de façade, affirme-t-elle. La transparence doit porter sur les procédures, pas uniquement sur leurs résultats."

http://www.letudiant.fr/educpros/actual … ation.html

Le CE a un avis consultatif et juridique, pas politique. La taxe des 75% étant essentiellement symbolique, le gouvernement n'aurait eu aucun intérêt à reculer/hésiter/amender après avis du CE. Le problème se situait en tout début de chaîne de la séquence législative !

Ils l'ont eu !

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/ … ission.php

Sud Ouest a écrit:

Le député Modem des Pyrénées-Atlantiques a quitté ce mercredi matin son bureau de l'Assemblée nationale pour entamer une « marche à travers la France à la rencontre des citoyens qui le souhaiteraient ».

Il en a averti publiquement ses chers collègues dans l'hémicycle mardi soir avant de chausser des sortes de baskets noires, entre souliers de ville et souliers de marche. « Je pars habillé en parlementaire, avec ma cravate et mon costume car je tiens à rencontrer les Français en tant qu'élu de la Nation. Je ne sais pas si je pourrais tenir longtemps ainsi. Car on m'a dit que j'allais avoir l'air un peu tarte à marcher en costume le long des routes et que le pantalon de ville allait me mettre le feu aux cuisses. Mais je verrai » nous a déclaré Jean Lassalle au moment de partir.

L'élu pyrénéen a pris la direction de Dunkerque. « Pour ne pas qu'on me soupçonne d'aller rejoindre mes montagnes et commencer mon tour de France par le nord ». Il devrait coucher ce soir à Montmorency. Il ignore encore combien de temps durera son périple. « Tout dépendra de la façon dont mon initiative sera reçue et la façon dont elle fera sens ou pas » a encore dit Jean Lassalle.

Le député récuse un lien entre son initiative et la tempête « moralisatrice » qui secoue l'exécutif. « Cela fait dix ans que je caresse ce projet, depuis que j'ai été élu en 2002. Je savais qu'un jour ou l'autre, je ne pourrais plus y échapper. Je me sens pris par l'irrépressible nécessité de faire quelque chose » dit-il encore.

Au moment de partir, il a donné lecture d'un communiqué intitulé « La Marche », nom de l'association qu'il compte créer en chemin. « Je n'arrive plus à traiter les dossiers liés à mon territoire. Il me semble que c'est aussi le cas de la plupart des collègues de la Représentation nationale. Un brutal changement de monde nous a pris au dépourvu. Nous avons perdu nos repères, et notre pouvoir au nom du peuple souverain s'efface. Une fois encore, nous n'avons pas sur éviter le piège de l'hégémonie financière ».

Des mots qui prouvent que ce ras-le-bol et cette volonté de manifester contre un profond sentiment d'impuissance est également en lien avec les « forces de l'argent ». « Une terrible et profonde crise accable notre pays, suscitant le repli sur soi, et générant une profonde angoisse qui distendent jour après jour nos liens sociaux, parfois les plus intimes, dit encore le député. Nous peinons à intégrer nos jeunes, pourtant plein d'enthousiasme (...) Il me paraît urgent de rendre la parole aux citoyens (...) Cette marche, empreinte d'humilité mais déterminée, est guidée par le souci d'entendre la souffrance, le doute, mais aussi les aspirations et l'espoir des Français. Elle est mue par la conviction que le jour où l'Homme retrouvera l'Homme, chemin faisant, paisiblement, ils reconstruiront un destin partagé. »

Jean Lassalle n'en est pas à sa première initiative aussi iconoclaste que médiatique. Il avait défrayé la chronique en se livrant à une longue grève de la faim dans la salle des 4 colonnes pour sauver des emplois menacés de « sa vallée ».

Ce mec est fou, il n'a jamais fait grand chose à l'Assemblée, mais il porte un truc vraiment intéressant sur la façon de vivre la charge de représentant de la Nation.

48

(1,128 replies, posted in Le métaforum)

Vous jouez au Keno ?

C'est un scandale sans précédent dans l'histoire de la République !

Claude Goasguen, à propos de l'affaire Cahuzac. Above lol.

Malheureusement monnaie courante – oserais-je ajouter "à droite" ? –, mais pour le moment, le gouvernement socialiste n'a rien à se reprocher à ce sujet. Le patrimoine et les services de l'État ne sont pas privatisés par les ministres.