http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/ … t-mort.php

Richard Descoings, directeur de Sciences-Po, est mort
Mis à jour le 04/04/2012 à 00:42 | publié le 03/04/2012 à 23:54
  Recommander
Le directeur de Sciences Po, Richard Descoings, est décédé à New York, ont confirmé plusieurs sources au Figaro. L'information a ensuite été confirmée par l'école. Il se trouvait aux États-Unis sur l’invitation du secrétaire général des Nations-Unies, à l’occasion d’une conférence qui devait réunir les présidents de grandes écoles et universités.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/ … t-mort.php


Son profil n'est plus accessible à l'heure où je vous parle.

Admissible moi aussi wink Je suis très content même si ce n'est pas la première fois que je vis un tel moment (mon échec à l'oral bac+1 continue à me hanter). Bref, les droits des détenus en DPU c'était faisable tout compte fait tongue

Drac a écrit:

OK ! C'est quelqu'un qui a un profil proche du tien, alors.

Si tu as des questions sur le droit à Sciences Po, Lulu et moi sommes à ta disposition (même si nous ne partageons pas forcément le même avis sur l'École de Droit big_smile ).

ça fait plaisir de te revoir Drac.

ROLUS a écrit:
Bosco a écrit:
Maxwell a écrit:
Bosco a écrit:
CJJ ! a écrit:

Y-a-t-il des étudiants qui ont choisi le master CJJ sur le forum ? et des anciens ? Je suis désespérée et à la recherche d'infos ! roll

Yes, je présente moi aussi le master CJJ de l'Ecole de droit. Et je suis étudiant dans une fac parisienne.


CJJ également ( mais qui a peu d'espoirs de passer l'admissibilité )! Et en effet, on est un peu en manque d'infos, notamment d'anciens !

Le master CJJ a le mérite d'être clair quant aux débouchés: soit l'ENM, soit le barreau (civiliste, pénaliste...), soit les concours de la fonction publique (pénitentiaire, police...).
Il y a parfois des étudiants de CJJ qui passent sur ce forum, dont un certain Drac qui a pu me donner quelques indications sur le programme, les profs et le niveau en CJJ (Drac, si tu nous lis, viens nous dire bonjour !)


Et il t'a dit quoi Drac ? Partage !

Donc si j'essaie de t'analyser : tu as pris un cursus en droit public mais tu veux faire le master CJJ ?! Pour devenir...euh directeur d'une prison ?

Tout simplement parce qu'il fallait choisir l'option où tu penses réussir le mieux. J'ai toujours aimé le droit public donc j'ai pris droit public et je ne le regrette pas. Et que penses tu des gens qui prennent la note de synthèse pour présenter AP ou FS ? Bref, l'option ne présume en rien de l'orientation. La pire chose serait de prendre une option qui "collerait" au master qu'on souhaite présenter, surtout si l'on pense ne pas être au top. Si j'ai bien retenu une leçon de mes années prépas et de la consultation attentive de ce forum (merci mami, koba et tana surtout), c'est de toujours maximiser ses chances en prenant une matière où l'on s'est toujours senti à l'aise.

Maxwell a écrit:
Bosco a écrit:
CJJ ! a écrit:

Y-a-t-il des étudiants qui ont choisi le master CJJ sur le forum ? et des anciens ? Je suis désespérée et à la recherche d'infos ! roll

Yes, je présente moi aussi le master CJJ de l'Ecole de droit. Et je suis étudiant dans une fac parisienne.


CJJ également ( mais qui a peu d'espoirs de passer l'admissibilité )! Et en effet, on est un peu en manque d'infos, notamment d'anciens !

Le master CJJ a le mérite d'être clair quant aux débouchés: soit l'ENM, soit le barreau (civiliste, pénaliste...), soit les concours de la fonction publique (pénitentiaire, police...).
Il y a parfois des étudiants de CJJ qui passent sur ce forum, dont un certain Drac qui a pu me donner quelques indications sur le programme, les profs et le niveau en CJJ (Drac, si tu nous lis, viens nous dire bonjour !)

CJJ ! a écrit:

Y-a-t-il des étudiants qui ont choisi le master CJJ sur le forum ? et des anciens ? Je suis désespérée et à la recherche d'infos ! roll

Yes, je présente moi aussi le master CJJ de l'Ecole de droit. Et je suis étudiant dans une fac parisienne.

kobayashi a écrit:
urbanzik a écrit:

oui enfin sauf votre respect, je rappelle quand même à tanna, qui se la raconte un peu (mais je ne lui en veux pas, c'est humain) qu'il est rentré à sciences po en prenant la note de synthèse parce qu'il avait eu les boules de prendre droit.

J'ai pris droit civil ; sur des sujets encore plus à chier que ces sujets de droit public. Je peux te dispenser la même leçon que Tana, si tu veux.

A ton service.

Koba, je t'aime.

kobayashi a écrit:
Bosco a écrit:
Tana a écrit:
Bosco a écrit:

Brillante façon de rendre un moyen inopérant. Tu fais du droit ? tongue

Si seulement ! Mes notes à Pipo seraient bien meilleures s'il n'y avait que du droit en AP !  big_smile

En tout cas, tu connais vraiment bien les programmes. L'année dernière en L2, on a eu droit effectivement en strat' à une séance de TD entière sur l'action administrative en matière carcérale avec les MOI et l'indifférence du juge administratif en la matière jusqu'à ce qu'il se décide à assumer son rôle. Le premier sujet (la responsabilité des magistrats) est un sujet vicieux dans la mesure où les étudiants abordent la responsabilité pour faute en dernière séance de TD de strat en L2. Et puis, bon voilà, il n'y a pas grand chose à dire dessus de consistant contrairement au second sujet, qui pouvait, s'il était bien compris, être une occasion en or pour dire tout le bien qu'on pense des procédés de l'administration pénitentiaire et du flou entourant son action vis à vis des détenus...

Je vais te surprendre, mais j'aurais justement orienté dans l'autre sens ma dissertation, dans une perspective historique. Entre le statut juridique des détenus en 1800 avec le bagne, les fameuses années à cayenne, ou ceux-ci étaient traités comme des sous-hommes, marqués au fer, et le statut juridique des détenus aujourd'hui, il y a eu plus qu'une évolution positive.

Ma problématique aurait été : jusqu'ou reconnaitre des droits aux détenus, sachant que la détention vise justement à les priver de tout droit, dans la perspective de les neutraliser en tant que prédateurs pour la société ? Comment peut-on reconnaitre des droits à des personnes qui n'ont justement pas respecté le droit ?

Ca aurait été le fondement philosophique - et surtout juridique - de ma dissertation qui aurait tendu à démontrer la progressive reconnaissance de droits dans la perspective d'une meilleure réinsertion dans la société, et de la prise de conscience progressive (tout n'est néanmoins pas parfait, comme l'illustre le combat sur la garde à vue et les conditions de détention en GAV...) que ceux-ci peuvent (et doivent) avoir des droits.


J'avoue que les vieux récits du bagne et autres injustices à la Jean Valjean ne m'étaient pas venu à l'esprit.
Reste à savoir comment les correcteurs aborderont la chose...

Tana a écrit:
Bosco a écrit:

Brillante façon de rendre un moyen inopérant. Tu fais du droit ? tongue

Si seulement ! Mes notes à Pipo seraient bien meilleures s'il n'y avait que du droit en AP !  big_smile

En tout cas, tu connais vraiment bien les programmes. L'année dernière en L2, on a eu droit effectivement en strat' à une séance de TD entière sur l'action administrative en matière carcérale avec les MOI et l'indifférence du juge administratif en la matière jusqu'à ce qu'il se décide à assumer son rôle. Le premier sujet (la responsabilité des magistrats) est un sujet vicieux dans la mesure où les étudiants abordent la responsabilité pour faute en dernière séance de TD de strat en L2. Et puis, bon voilà, il n'y a pas grand chose à dire dessus de consistant contrairement au second sujet, qui pouvait, s'il était bien compris, être une occasion en or pour dire tout le bien qu'on pense des procédés de l'administration pénitentiaire et du flou entourant son action vis à vis des détenus...

Tana a écrit:
urbanzik a écrit:

de toutes façons, les sujets de droit public étaient littéralement infaisables correctement pour la bonne raison qu'ils étaient HORS PROGRAMME. Je trouve ça dommage parce que ça pénalise tous les étudiants qui ont bossé sérieusement leur droit public alors que ça ne servait à rien. "les droits des détenus" c'est du droit pénal et "la responsabilité des magistrats" c'est une épreuve d'entrée au concours de l'ENM, genre sujet d'oral.

Extrait du site des Admissions de Sciences Po.
L'épreuve portera sur les disciplines suivantes :
    * droit constitutionnel
    * droit international et droit communautaire
    * droit administratif et institutions administratives

La responsabilité des magistrats dépend du CSM qui est un pouvoir public constitutionnel. La responsabilité des magistrats est inscrite dans le texte même de la Constitution à l'article 65 (sanctions disciplinaires et saisine du CSM par un justiciable). La loi organique relative à l'article 65 nouvelle formule a été promulguée le 22 juillet 2010, il ne manque que les décrets d'application (et quelques modifications à faire en raison de la censure partielle du Conseil Constitutionnel). C'est donc du droit constitutionnel et parfaitement dans le programme.

Quant aux droits des détenus, ils relèvent à la fois du droit constitutionnel (libertés publiques et droits fondamentaux), du droit international (CEDH) et du droit administratif (cf. les mesures d'ordre intérieur sur les détenus). Idem, on est dans le programme.

Ces sujets sont dans le programme. Mais ils sont très durs et pas classiques. Parce que c'est un concours pour rentrer à Sciences Po, pas en fac de droit. Ils n'attendent pas les mêmes qualités. Et c'est pour ça que les sujets ne sont pas des sujets classiques de droit public. Et c'est d'ailleurs valable pour toutes les épreuves de droit à mon avis.

En effet, l'égalité ne vaut que pour les candidats d'une même option (droit public) mais pas pour tous les candidats qui ont pris d'autres options (l'immense majorité). Les notes pourront être très hautes dans d'autres options, a priori pas dans celle là. S'il n'y a pas d'harmonisation des notes en comparaison des autres options, les candidats ayant composé en droit public seront vraisemblablement pénalisés.

Le principe du concours est de faire émerger les meilleurs. Donc si l'ensemble des copies est mauvais, il y a une prime à la bonne copie, même si elle est imprécise ou qu'elle comporte quelques approximations. Les correcteurs ne notent pas en fonction d'une référence absolue, ils ne notent qu'en faisant des comparaisons avec les autres copies : une mauvaise copie : 6-7, quelques bonnes idées par rapport aux copies sans grand intérêt : 9, des bonnes idées et une vraie réflexion par rapport aux autres malgré quelques imprécisions : 12, etc.

Brillante façon de rendre un moyen inopérant. Tu fais du droit ? tongue

Antiferno a écrit:
Syl a écrit:
kobayashi a écrit:

Bon allez, qui c'est qui a oublié de coller un autocollant code barre sur l'une de ses copies ?

J'ai failli rendre deux intercalaires sans les stickers code barre l'an dernier moi big_smile

"Non madame, ressortez les copies j'ai oublié de mettre les code barre sur les intercalaires je crois" Au moment ou elle allait cacheter l'enveloppe. C'était moins une seconde.

Oh mon Dieu. Tu sais que tu me fais flipper là.

J'arrive plus à concevoir le moment où je colle ce foutu post-it sur les intercalaires...

Au secours.

Well done Koba ! Sadique ! tongue

D'ailleurs la jeune demoiselle au micro qui essayait de nous rassurer avec un ton assez austère tout de même avait bien précisé qu'ils  ne chercheront même pas à savoir à qui appartient une copie ou un intercalaire s'il n'y a pas de sticker dessus....

Volumnia a écrit:
poulapoula a écrit:

Faut dire que faire des fautes d'orthographe dans une copie sur l'illettrisme, ça tombe mal  :(

Et oui malheureusement, de toute façon c'est trop horrible l'admission à Sciences Po, I'm plutôt positive about what I did mais je me dis qu'il y a tellement peu de places que franchement je n'imagine guère avoir de bonnes suprises.
En revanche, je connais un mec qui a déjà été admissible l'an dernier et franchement je ne comprends pas car entre nous...il le repassait d'ailleurs !

Moi ce qui m'a frappé c'est de voir autant de personnes rester toute la journée pour partir au bout de trente minutes pendant l'épreuve de RP. Why WHY ?!

Le plus frappant, c'est de voir autant de personnes choisir la NDS. Pour ma part, j'ai pris le droit public, plus exactement le second sujet sur les droits des détenus. Wait and see...

lulu a écrit:
Bosco a écrit:
lulu a écrit:
NightHeroine a écrit:
NightHeroine a écrit:

lors de l'entretien, est-ce que je dois dire que je compte continuer mon master à la fac en parallèle du master de sc-po, ou je dois à tout prix le cacher au jury ? Si la question venait à être posée ...

Je repose ma question mais dans l'optique de la lettre de motivation (je remercie ceux qui m'ont déjà répondu pour l'entretien), parce que je me rends compte que ma lettre de motivation ne tient que par ce double cursus M1 fac/ M1 science-po, toute la clé de mon projet est là, donc est-ce que je le mets dans la lettre, ou pas ?

C'est assez stressant en fait... Parce que je sais que mon université me saquerait si la situation était inversée ...

Perso je trouve ça risqué, je sais qu'en tout cas en droit éco ils sont plutôt (très) hostiles aux doubles cursus.
Après si vmt tu ne peux pas défendre ton projet sans le double cursus faut voir...

Et en CJJ, est-ce la même chose ?

A vérifier avec des CJJ mais je pense que oui. Grosso modo quand j'étais en droit éco le discours des profs (et bcp sont communs aux 2 masters) était que si on voulait faire un double cursus fallait pas compter sur eux pour nous rendre les choses faciles, et que de toute façon en faisant un double cursus on allait forcément ne pas bien gérer notre master à Sciences po.
Je pense qu'en plus ils ont envie que Sciences po gagne un peu en légitimité au niveau de leurs cursus juridiques, du coup ça les soule un peu de voir que certains font des doubles cursus avec une fac de droit, parce que ça reviendrait à contester le niveau de Sciences po en la matière. Enfin je ne sais pas si c'est très clair mais  l'idée était là. Après c'est pas grave je pense pas que vous soyez obligés de parler de votre volonté de faire un double cursus pour défendre votre projet, si? Et une fois entrés vous faites ce que vous voulez de toute façon ils ne peuvent rien y faire.

A savoir : j'avais l'impression que c'était surtt Frison-Roche qui était trèèès hostile aux doubles cursus, peut être que les autres le sont un peu moins, mais j'en suis pas sûre.. Et Cohen avait pas l'air d'y être particulièrement favorable.

Merci pour cette explication.

lulu a écrit:
NightHeroine a écrit:
NightHeroine a écrit:

lors de l'entretien, est-ce que je dois dire que je compte continuer mon master à la fac en parallèle du master de sc-po, ou je dois à tout prix le cacher au jury ? Si la question venait à être posée ...

Je repose ma question mais dans l'optique de la lettre de motivation (je remercie ceux qui m'ont déjà répondu pour l'entretien), parce que je me rends compte que ma lettre de motivation ne tient que par ce double cursus M1 fac/ M1 science-po, toute la clé de mon projet est là, donc est-ce que je le mets dans la lettre, ou pas ?

C'est assez stressant en fait... Parce que je sais que mon université me saquerait si la situation était inversée ...

Perso je trouve ça risqué, je sais qu'en tout cas en droit éco ils sont plutôt (très) hostiles aux doubles cursus.
Après si vmt tu ne peux pas défendre ton projet sans le double cursus faut voir...

Et en CJJ, est-ce la même chose ?

Nick Carraway a écrit:
Broz a écrit:

Il a qu'à sauter Bettencourt, ce ne sera qu'un mauvais moment à passer.

Preums.

ça va être violent..

apokrif a écrit:
Bosco a écrit:
breadfan854 a écrit:

Oui t'as raison , c'est un très bon compromis smile
Sinon y a des bouquins pour l'épreuve de réflexion ?

Il y a les classiques livres de Cobast que tout le monde lit bien évidemment (bouquins écrits par un prof d'IPESUP; certains sur ce forum conseillent de ne pas écouter ce type big_smile)

Question plus générale: quel est le profil des correcteurs des épreuves de culture G (à Sciences Po et ailleurs) ?

Agrégé de l'Université ou normalien enseignant en lettres sup ? big_smile

breadfan854 a écrit:

Oui t'as raison , c'est un très bon compromis smile
Sinon y a des bouquins pour l'épreuve de réflexion ?

Il y a les classiques livres de Cobast que tout le monde lit bien évidemment (bouquins écrits par un prof d'IPESUP; certains sur ce forum conseillent de ne pas écouter ce type big_smile) Pour ma part, je reprends mes cours de culture gé d'HK pour me remettre dans le bain bien que ce ne soit pas une épreuve classique d'ordre général de 4 heures. Alors, on fait avec les moyens du bord.
En lisant les rapports du jury, j'ai cru comprendre que cette épreuve n'imposait pas de style particulier. Mais reconnais tout de même qu'en 1h30, c'est assez chaud pour faire un devoir original, particulier et surtout vendeur. Sauf entraînement spécifique  à ce genre d'épreuves et aussi beaucoup d'inspiration....Quand je relis les sujets de l'année dernière, dur dur de trouver l'inspiration !

breadfan854 a écrit:

Je fais l'essec maintenant .
quand tu dis la documentation francaise , c'est quoi exactement ?

C'est une prépa à distance organisée conjointement par la documentation française et Sciences po. Dans mon cas, c'est la seule alternative possible: mon emploi du temps est super chargé cette année et financièrement c'est plutôt un bon compromis.

breadfan854 a écrit:

Non , je pense pas qu'une prépa me sera utile , sauf peut être en réflexion , et encore !!
Sinon j'hésite entre arabe et anglais .
Et toi tu comptes faire une prépa ?

Oui, celle de la documentation française car il me faut un certain entraînement pour l'épreuve de réflexion qui n'a presque rien à voir avec ce que j'ai pu connaître autrefois (enfin si...ça ressemble un peu à un commentaire d'affirmation, exercice bien connu des juristes qui se respectent, mais là c'est sur le plan de la culture générale, c'est là toute la spécificité...à travailler donc !).
Pour le reste, je travaille sur des annales et bouquins de droit public pour bien approfondir les thèmes. Enfin, j'avais hésité à prendre arabe (je parle l'arabe depuis plusieurs années déjà mais ce qui m'inquiète c'est le niveau exigé à scpo et je suis loin d'avoir le niveau d'arabe syrien alors je reste sur l'anglais smile )
Tu fais quoi comme études ? grande école ?

breadfan854 a écrit:
Bosco a écrit:
breadfan854 a écrit:

Je repasse le concours cette année smile
Après mon 4 l'année dernière en épreuve de français , j'ai du chemin à faire :s

Salut Breadfan
Bienvenue au club
Moi, c'est la deuxième fois que je passe scpo (j'avais été admissible à bac+1 mais l'oral a été franchement catastrophique..)

Salut Bosco
Moi , c'est la deuxième fois , j'ai été admissible l'année dernière mais j'ai été refoulé à l'oral , tu passes quelle option ? quelle langue ?

Pour mon option, c'est clairement droit public. Quant à la langue, je vais prendre l'anglais (je suis bilingue). Toutefois, il va falloir travailler la langue et consolider les bases (syntaxe, grammaire, bref le truc habituel !)
Je suis au courant de ton cas, j'ai lu ton témoignage sur le topic de l'an dernier...franchement vu tes notes, dont un 20 en maths n'est ce pas ? c'était méchant de leur part de t'avoir refoulé; mais bon, il ne faut pas désespérer. Quand j'avais passé l'oral à bac+1, je n'avais aucun projet précis et ça s'est ressenti sur ma prestation (après tout, après une année d'études sup' qu'est ce qu'on peut bien leur vendre de potable ?) Tu fais une prépa cette année ?

breadfan854 a écrit:

Je repasse le concours cette année smile
Après mon 4 l'année dernière en épreuve de français , j'ai du chemin à faire :s

Salut Breadfan
Bienvenue au club
Moi, c'est la deuxième fois que je passe scpo (j'avais été admissible à bac+1 mais l'oral a été franchement catastrophique..)

European Being a écrit:
Bosco a écrit:

Certains ont-ils fait ici le choix d'une prépa pompe à fric type IPESUP-PREPASUP & co ? J'envisage pour ma part, de suivre la prépa de la doc' française. Des avis ?

J'ai fait le choix de l'IPESUP, en connaissant un peu ses avantages, ses inconvénients, et sa réputation. Je pense que même s'ils sont très "commerciaux", la préparation est bonne. Et s'ils truquent leurs taux de réussite (je ne sais pas si c'est plus qu'une rumeur), je crois qu'il reste bon. Qu'en pensez-vous ?
Ensuite, je crois que le choix de la prépa dépend beaucoup du "préparant". Une prépa comme la Documentation française doit sûrement convenir à des personnes plus autonomes, qui savent travailler sans être poussées. Dis-moi, à quelle fac de droit tu étudies ?
Pour répondre à marmar1, je crois que l'Institution supérieur de Préparation est une prépa par correspondance. Pas vraiment en ligne, mais dans le même style que la Documentation française, non ? Elle m'avait l'air aussi sérieuse.

En passant, merci pour ta réaction sur les Institutions politiques. Je pense que le domaine de "révision" est très vaste, mais je ne crois pas que ce soit insurmontable. J'en saurai sûrement plus une fois la prépa commencée. Ce qui ne saurait tarder !

Je suis content de pouvoir échanger avec des personnes qui préparent les épreuves. Ou qui les ont déjà passées smile !

Je t'ai répondu par mp European Being.

Certains ont-ils fait ici le choix d'une prépa pompe à fric type IPESUP-PREPASUP & co ? J'envisage pour ma part, de suivre la prépa de la doc' française. Des avis ?

Salut tout le monde

Bosco, 21 ans, actuellement en 3e année de licence en droit à Paris et je compte présenter le master CJJ. What else ?

European Being a écrit:

Bonsoir !

Je me demandais où poster ma question, et comme je n'avais pas envie de créer de thread juste pour ça, j'espère que je poste au bon endroit.
Je vais tenter les épreuves en 2011, et j'ai choisi "Institutions politiques" comme option de dissertation. J'ai fait plusieurs recherches à travers le forum pour essayer d'en savoir plus, mais très peu de personnes la choisissent. J'aimerais savoir si, depuis les derniers posts sur ce sujet, quelqu'un a récemment choisi cette option ? J'aimerais en particulier savoir si un livre plus qu'un autre était approprié pour préparer l'épreuve d'entrée. J'ai noté quelques livres qui avaient été évoqués ici, mais certaines personnes les ont déconseillés. Bref, est-ce que quelqu'un s'y connaîtrait dans cette option ?

Merci !

J'avais pensé à un moment à prendre cette matière comme option dans la mesure où j'ai gardé un bon souvenir de mes cours d'institutions politiques et droit constitutionnel au premier semestre de ma L1 droit. Mais, peu d'informations sont disponibles quant à la nature de l'épreuve et certaines prépas ne donnent aucune documentation pour cette matière. On pourrait donc penser qu'il s'agit d'une matière pour politistes secs mais face à un sujet du style  "la démocratie référendaire" on est clairement dans le programme de droit constitutionnel. Qui plus est, l'épreuve peut aussi porter sur le système juridico-politique d'autres pays... http://admissions.sciences-po.fr/fr/node/584

Drac a écrit:

Quelques réponses rapides et claires de la part d'un vénérable diplômé de CJJ (bon, de cette année) qui prépare le CRFPA en ce moment :

- Seuls les Master Droit éco et CJJ permettent de passer le CRFPA.

- CJJ est probablement la meilleure préparation de France au concours de l'ENM. L'année dernière, 14 tenté, 14 admis, dont 7 dans les 10 premiers, dont la majore de promo. Cette année, je pense que ce sera un peu moins, mais je table sur un bon 50% de réussite au moins. Et déjà deux admis commissaires, ainsi qu'une à l'administration pénitentiaire (sur une promo de 30 élèves).

- Les INTITULÉS des cours de CJJ sont les mêmes qu'en licence de droit - normal, c'est le programme de l'ENM. Le CONTENU est bien plus fourni, et la méthodologie est extrêmement bien apprise. Les concours, c'est 90% de méthodo, et la méthodo n'est pas enseignée à la fac. Pas pour rien que les prépas d'été (Capavocat et Prébarreau pour le CRFPA, l'ISP pour l'ENM) se font un fric de malade : elles sont quasi-indispensables. Pour rappel, près de 80% des admis à l'ENM ont fait l'ISP à un moment ou l'autre, et les profs de l'ISP enseignent à Sciences Po dans le Master CJJ.

- Pascal Beauvais est professeur à l'Université de Poitiers, mais il continue à donner des cours à Sciences Po, où il a le statut de vacataire (comme quasiment tous les profs : Philippe Jacques est à l'Université de Savoie, Arnaud Cermolacce est maître de conférence à Paris XIII...). Il est extrêmement sympathique, d'ailleurs, comme toute l'équipe professorale.

- La dichotomie "fonctionnaires CJJ / avocats Droit éco" est simpliste. Non seulement Droit éco ne forme que des avocats d'affaires, mais encore des avocats d'affaires SPÉCIALISÉS : Propriété Intellectuelle, Droit de la régulation, Droit européen des affaires, Contentieux et arbitrage, et pas moins de 3 master Différents en droit des affaires internationales. Il n'y a pas en Droit éco d'équivalent des M2 de "Droit des affaires et fiscalité" ou autres de fac (et c'est très bien, parce que nous ne pouvons pas encore rivaliser dans ces domaines avec ceux-là, hormis avec le Master "Droit et globalisation économique", très ancien et très reconnu).

CJJ est également une voie pour ceux qui veulent devenir avocats "pas-d'affaires" : pénalistes, travaillistes, publicistes, etc.. (Je ne dis pas "civiliste", parce que je ne sais pas ce qu'est un avocat "civiliste", à part peut-être un spécialiste du droit de la famille...lorsqu'il s'agit de contrats ou de biens, pour le coup, c'est du droit des affaires).

- Enfin, ce sont deux Masters très lourds. Si vous préparez l'ENM, ce seront deux années de douleur wink . Mais on peut très bien s'en tirer, j'ai validé mon M2 CJJ et un M1 de droit à la fac (CAVEJ) cette année.

Merci beaucoup Drac pour tes réponses. Encore une question: pourrais tu nous dire l'essentiel sur les langues vivantes au sein du master CJJ, I mean: est-il exact qu'on peut être diplômé de CJJ sans avoir eu de cours de langues vivantes (ou d'anglais seul le cas échéant) sur les 2 années du master ? (ça me semble extrêmement surprenant, surtout à scpo).
Par ailleurs, concernant le CRFPA, quel est le niveau de réussite des scpo par rapport aux "bourrins" de Paris II (bref les diplômés de la fac ? Et quelle est la voie de spécialisation la plus prisée: pénaliste pur et dur, civiliste, aff ? Bien que mon objectif pro c'est l'ENM, j'ai bien envie de savoir ce qu'il en est pour le CRFPA.
Enfin, faire son M1 au CAVEJ, n'est ce pas se tirer une balle dans le pied pour les meilleurs M2 (si on compte faire un M2 en présentiel) ?
Merci encore !

RPC a écrit:

Il est d'ailleurs assez rigolo ce thread car on ne lit pas vraiment de réponses à la question posée. Un gros débat sur la polygamie au début et puis des articles.

En ce qui concerne les gens du voyage, il faudrait demander ce qu'en pensent les maires des communes qui les accueillent ainsi que les gendarmeries du coin pour avoir des retours "du terrain".

Je crois que tu es en mesure, avec tout ce qui se passe, de deviner la réponse.

Encore une histoire de bébés; le pire infanticide de l'Histoire de France dit-on, et qui fait la une de CNN...Allez hop aux assises !

CNN a écrit:
Woman charged in France over babies' bodies
July 29, 2010 -- Updated 1421 GMT (2221 HKT)

Douai, France (CNN) -- French prosecutors said Thursday they charged a woman with murder after she admitted giving birth to and smothering eight babies over a 17-year period in northern France.

The woman, Dominique Cottrez, said she hid the pregnancies and deaths from her husband, who said he had no idea what she had done, prosecutor Eric Vaillant told reporters. Cottrez is overweight and was able to conceal the pregnancies, he said.

Cottrez told investigators the reason she killed the babies was that she did not want to have any more children and did not want to see doctors for contraceptives, Vaillant said.

Despite earlier reports that the husband had been charged, Vaillant said he was free to go but may still be investigated. Vaillant said he personally still had "doubts" about the father's story.

"The sky has fallen in on his head," Vaillant said of the father, Pierre-Marie Cottrez. "He indicated he had no idea she was pregnant."

Vaillant said there are no other babies' bodies left to be found.

The case came to light when a couple gardening in their backyard in the northern town of Villers-au-Tertre found two babies' bodies in sealed plastic bags and called police.

Police spoke to Cottrez and her husband, who had previously lived in the home, and Cottrez admitted immediately that she was the mother of the two babies, Vaillant said. She then told police about six others concealed in their garage, Vaillant said.

Those six bodies were also in sealed plastic bags but were covered by various objects, he said.

Cottrez, a nurse, had psychological problems from her first pregnancy, said Pierre-Jean Gribouva, the lawyer for her husband.

"My client is in a deep state of shock," Gribouva told CNN affiliate BFM. "He had no idea about this. He has totally fallen apart."

The babies were born between 1989 and 2006, but their exact birthdates aren't known, Vaillant said.

"She knew that she was pregnant every time, and she has admitted this," Vaillant said. Cottrez "answered in a very straightforward way."

Cottrez and her husband have two adult daughters, but it was a difficult first pregnancy that sparked her actions, Vaillant said. Because of her weight, the first pregnancy was "traumatic," and she didn't want to go through it again, he said.

Vaillaint did not explain why Cottrez went through a second pregnancy with her other daughter before apparently committing the crimes.

Pierre-Marie Cottrez hopes the public does not make "simplistic conclusions" about his wife, Gribouva told BFM.

The family members "are supporting the wife and the mother because they realize she has serious problems," he said. "There is no rejection of her as a wife and mother."

Psychotherapist Lucy Beresford told CNN that very little was known about incidences of infanticide because it was a taboo subject. A paper published in the Journal of the American Medical Association by researchers in North Carolina estimated that 2.1 cases of infanticide occurred for every 100,000 births, but Beresford said the body of psychological research was "slim."

Research suggested that women who denied or concealed their pregnancies, for whatever reason, were a "high-risk" group, she said. But other factors could trigger infanticide as well.

"It could actually be to do with the social isolation of the mother, or it could be their psychopathology prior to pregnancy," Beresford told CNN.

"For example, do they have a history of substance abuse or other mental health concerns that have contributed to them being in this situation which they cannot accept as a reality?"

Postnatal depression could also be a possible contributory factor, she said.

"That could be because when they're depressed they're not really of sound mind. It could be that they genuinely believe they are unworthy to be a parent. Or it could just be the level of disordered thinking that comes with being depressed."

CNN's Phil Black contributed to this report.

http://edition.cnn.com/2010/WORLD/europ … i9XIkvPlG4

loup des steppes a écrit:
apokrif a écrit:

http://www.midilibre.com/articles/2010/ … 22111.php5 :

Les prévenus écopent de 3 et 4 ans de prison ferme.
« Messieurs, ce sont des peines lourdes mais vous avez évité de justesse la cour d’assises »[...]
saucissonnent avec du scotch le père et la fille [...] l’un d’eux, que l’enquête a désigné être Mezouari, entendant du bruit, revient sur ses pas et vide son chargeur en apercevant le père débarrassé de ses liens : les douze tirs ne l’ont heureusement pas touché…[....]
. Le fils du buraliste, lui, est ligoté et enfermé dans les toilettes.

Je trouve étrange l'appellation de "peines lourdes" alors :
- que les faits auraient pu être qualifiés de vol à main armée, de séquestration et de tentative de meurtre, et que la cour d'assises n'aurait pas dû être "évitée de justesse", mais saisie sans qu'on ait besoin d'y réfléchir (on a l'impression que la présidente s'adresse à des voleurs de poule qui auraient blessé par accident le fermier en le bousculant lors de leur fuite)
- que trois ou quatre ans de prison (feront-ils d'ailleurs cette durée ?) me semblent être des peines insuffisantes, au regard de la gravité des faits (et donc de la force des intentions infractionnelles dont sont animés leurs auteurs), pour ôter à leurs auteurs l'envie de recommencer et pour préserver, pendant un temps significatif, la société de leur éventuelle récidive.

Pour des faits qui semblent moins graves, un tribunal a refusé la correctionnalisation:
http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Metr … e-de.shtml

Assez d'accord. Dans le même genre, le braqueur de casino de 27 ans (Karim Boudouda) récemment abattu par des policiers avait  3 condamnations de cour d'Assises à son actif. 3 condamnations d'assises, 27 ans, il est dehors...

Tu sais, loup des steppes, c'est tellement facile de se retrouver aux assises...

Bonjour tout le monde,
Cela fait maintenant un bon moment que je fréquente ce forum; enregistré depuis peu, je pense qu'il est temps pour moi de me présenter: après une prépa économique peu concluante, j'ai choisi de faire des études en Droit. Je suis actuellement en troisième année à Paris et comme vous l'avez peut-être, ou même surement deviné, je m'informe ces temps ci un maximum sur l'entrée en master à Sciences Po; j'envisage de passer l'examen d'entrée en 2011. Mais, j'hésite entre les deux masters proposés par l'Ecole de Droit à savoir le master droit écon et le master CJJ. Mon objectif final étant de passer l'ENM (je suis tombé amoureux de la procédure pénale...), je cherche à savoir si c'est "cohérent" de postuler pour le master droit écon avec un tel objectif étant donné -d'après ce que j'ai pu lire- que le master CJJ s'adresse en premier lieu à des personnes n'ayant pas de connaissances solides en Droit privé et sciences criminelles ?

Merci!

Bonjour à tous
Je suis actuellement étudiant en L3 Droit et j'aimerais avoir quelques avis sur les deux masters proposés par l'Ecole de Droit de Sciences Po.
1) Le master CJJ et Droit éco sont-ils si différents que cela ? J'ai cru comprendre que la création de l'Ecole de droit allait unifier ces deux masters, quid ?
2) Est-il nécessaire d'ajouter la note obtenue au TOEFL au dossier ?

Merci.

edit

Facebook sucks ?

Bonne année