Par exemple :

http://s3.amazonaws.com/data.tumblr.com/tumblr_lsocdnHQEf1r25y9yo1_1280.jpg

Certains sont normaux, mais certains sont assez caricaturaux, comme celui-là.

De façon plus constructive, le thème qui ressort le plus souvent (en dehors des bas salaires), c'est le remboursement des prêts étudiants. On a l'impression que l'Amérique est rattrapée par cette réalité qu'elle a fait semblant d'ignorer pendant longtemps ("ils pourront rembourser, car monter les frais rendra notre université ENCORE meilleure").

Le texte en Suédois me paraît très lisible à moi qui n'ai jamais fait d'Allemand.

Plus sérieusement, on voit mal un Président ou un haut responsable mettre sa signature sur un document intitulé "Ordre : Liquider Machin".
Pourquoi avoir une procédure juridique pour quelque chose d'illégal ?

Au mieux, les documents permettent un "plausible denial", genre "Prendre les mesures appropriées pour limiter la menace terroriste en France ayant pour origine la cellule terroriste "Midi Libre"".

Plus certainement, il s'agit d'entretien oraux, au cours d'une "réunion de travail" sur les "risques terroristes dans le Midi", qui a un compte-rendu qui "saute" cette partie de la conversation.

De Stalle a écrit:

"Rapportées au PIB, les dépenses militaires de la Grèce sont les plus élevées de l'UE et au deuxième rang de l'OTAN, après les Etats-Unis" !

  "La Grece figure ainsi parmi les cinq plus gros importateurs d'armements dans le monde en 2008, avec l'Arabie saoudite, les Emirats et l'Inde." !

   Ahurissant..

Ahurissant quand on ne pense pas que la Grèce n'a pas encore fait une vraie reconciliation avec la Turquie et qu'il y a quelques ilôts revendiqués par les uns ou les autres, et surtout une grosse, grosse controverse sur les eaux territoriales, cequi fait qu'aucun des deux camps ne veut permettre à l'autre de pouvoir faire un coup de force. Il y a même un hélico letton qui a failli se prendre un missile en affirmant survoler les eaux Grecques il y a quelques années, donc ce n'est pas anodin.

Enfin bref, j'étais venu partager cette Brokers Note fabuleuse. Pas forcément juste, mais fabuleuse :

http://www.americanfuture.net/wp-conten … uences.pdf

Résumé :
Conséquence économique d'un break-up de l'Euro, et les portes de sorties à la situation actuelle.

Très franchement, la sincérité du scrutin dépasse puissamment la seule vérifibilité des résultats (nécessaire, mais pas suffisante) et donc largement la question du vote électronique.

Lis un peu de presse sur le déroulement du récent scrutin présidentiel en Roumanie, pourtant tout ce qu'il y a de plus urne-isoloir-et-papier et tu verras que ce qui finalement compte le plus, c'est la tradition démocratique des partis et des électeurs ainsi que l'existence d'organes indépendants de contrôle.

A l'occasion, passe à l'ambassade de Roumanie en France (ou ailleurs en Europe, d'ailleurs) et essaie de te procurer les résultats des élections dans ce bureau. Compare le premier et le second tour. Alternativement, tu peux faire des petits calculs en prenant pour base deux "bureaux" dans l'ambassade comme base.

Question en passant : Quelqu'un connait un pays dans lequel un Conseil Constitutionnel ou un autre juge chargé des élections a annulé une élection présidentielle ? A part peut être en Afrique...

gustave a écrit:

Cette arme a été créée et utilisée pour détruire des snipers embusques en milieu urbain. Elle permet en effet de traiter celui-ci à travers un mur... Elle a ensuite donné naissance à une gamme d'armes similaires dont certaines ont enregistré des coups au but anti personnel à des distances impressionnantes! Leur utilisation recquiert cependant des spécialistes de haut niveau pour être pleinement efficace.

OK. Ce que je croyais savoir était erroné alors. J'étais convaincu que c'était une arme anti-véhicule.

A Canadian researcher said he had to cancel a pornography study because he could not find any adult men who had never viewed sexually explicit material. Professor Simon Louis Lajeunesse of the University of Montreal said he had to drastically alter his study on how pornography impacts the sexuality of men due to the limitations he discovered in finding volunteers, The Sun (Britain) reported Wednesday. “The objective of my work is to observe the impact of pornography on the sexuality of men, and how it shapes their perception of men and women,” Lajeunesse said. “We started our research seeking men in their twenties who had never consumed pornography but we couldn’t find any.” Lajeunesse said the information he gathered from men who had viewed porn indicated single men spent about 40 minutes viewing porn three times a week while men in committed relationships averaged 20 minute porn viewing sessions 1.7 times a week.

Source: UPI

http://thatsweirdnews.com/2009/12/02/po … olunteers/

Ce qui est amusant, c'est que le mec essaie de faire très pro, mais tout son reportage repose sur du vent : il présente comme une arme anti-sniper une arme anti-véhicule. Peut-être que le M107 a été à l'occasion utilisé comme une arme de sniper "normale", mais le rôle premier de l'arme est de pénétrer et détruire des véhicules même (légèrement) blindé de très loin en tirant dans le moteur.  Tout simplement parce que même le meilleur sniper du monde qui ferait un tir parfait ne pourrait toucher une cible de taille humaine qu'avec beaucoup de chance à plus d'un kilomètre, et qu'à moins d'un kilomètre un fusil de sniper "normal" est plus léger et à peu près aussi efficace.
Le mec présente aussi comme "nouveau" le caractère semi-automatique de l'arme. Or que cela fait longtemps que les armes de snipers sont devenus semi-automatique (même si parait-il les armes non automatiques restent plus précises).

pfblblbl a écrit:

Le racisme ne postule pas l'idée de supériorité d'une race sur une autre, mais bien le simple différencialisme, avec les disciminations qu'il entraine, et les généralisations abusives fondées sur un préjugé péjoratif lié à une couleur de peau, une origine ethnique ou une religion différente.

OK sur le "simple différencialisme", mais dire que cela inclut également les "généralisations abusives fondées sur un préjugé péjoratif etc etc", ça me parait dangereusement fourre-tout.
Les préjugés non-péjoratifs sont-ils racistes à tes yeux ?


Et cela, c'est bien du racisme, ou du racialisme si tu préfères, mais le résultat est le même : intolérance, cloisonnement social, communautarisme, stigmatisation, violences morales qui se répercutent dans l'autre sens en violence physique parfois, exclusion, discrimination, création de haines mutuelles qui empêchent le vivre ensemble.

Entre l'oeuf et la poule, tu as fait ton choix. Ce sont les insiders qui ont exclusivement le tort originel à tes yeux ?

Exactement.

Dans la foulée, un autre blog économique hors-norme (avec quelques bloggeurs en commun avec Freakonomics) :
http://www.marginalrevolution.com/

Freakonomics est bien, mais y a beaucoup de redite. Ca serait condensable en 50% du volume.
En revanche, leur blog est extra.

"Les immigrés qui cassent les voitures et agressent la police, faudrait qu'ils respectent les droits. Vous avez vu ce qu'il s'est passé à Marseille après le match de l'Algérie

Plus que raciste, c'est complètement à côté de la plaque. Je pense que les gens en question étaient tout ce qu'il y a de plus Français. Fils d'immigrés, évidemment. Mais Français.

"Je ne suis pas raciste mais... Je suis juste raciste contre les imbéciles, les idiots, les cons. J'ai des amis arabes, et mon père est belge avec des origines chez les indiens du Delaware aux Etats-Unis. Vous savez j'ai fait la guerre avec les Harkis et il y en a de très respectables."

Uh. "Il en a des très respectables". Des Harkis, hein. Pas tous. Quelques-uns. Les non-harkis - je ne vais rien dire.

A mon avis, c'est plus le gros beauf que le raciste agressif.

Qualifier des interlocuteurs de trolls alors même qu'ils argumentent plus (Gustave) ou moins (Flagrance) bien, c'est un peu culotté et même un peu "soviétique", comme dirait l'autre.

Evidemment, vous vous enervez mutuellement dans la mesure où aucun n'a changé sa position d'un pouce et qu'on en est au tennis argumentaire et non à la recherche de la vérité.

Barney a écrit:

Logique pitoyable de cour de récréation.

Argumentation pitoyable de cour de récréation.

Je n'avais pas lu ces articles, en effet.

FDL a écrit:
Narval a écrit:

Dans le même genre, le procès à Munich du sous-fifre Ukrainien qui a travaillé dans un camp d'extermination fait peine à voir. Evidemment, il est qualifié de "nazi" dans la presse, ce qui certainement justifie tous les mauvais traitements imaginables.

Sous-fifre ? Pour l'accusation, il a joué un rôle actif et a participé de plein gré aux meurtres. Donc tant que le jugement n'a pas été rendu, on n'en sait rien.

Sous-fifre, parce que c'était un exécutant "recruté" parmi les prisonniers de guerre. Et ce que me gène, c'est plus l'état du type. A la limite, ils auraient choppé Himmler, il y aurait eu des arguments solides pour défendre le procès.

Rue 89 a ecrit

Paraplégique, il comparaît allongé devant ses juges
Par Laure Heinich-Luijer | Avocate | 30/11/2009 | 12H50

Dans le même genre, le procès à Munich du sous-fifre Ukrainien qui a travaillé dans un camp d'extermination fait peine à voir. Evidemment, il est qualifié de "nazi" dans la presse, ce qui certainement justifie tous les mauvais traitements imaginables.

*Fragrance* a écrit:

Donc tu peux me montrer un article du CC énonçant que la virginité est une qualité essentielle du conjoint ?

Les "qualités essentielles" de ce contrat ne sont-elles pas en partie du choix des parties ?

sabaidee a écrit:

Mais tu n'as pas l'impression que ces demandes sont coordonnées? Question sans malice.

Non, je pense que c'est l'impression que cela nous donne parce qu'elles vont comme tu dis vers "toujours plus de" (puisqu'évidemment, on ne peut pas imaginer qu'une demande aille en deçà d'une précédemment acceptée) d'où une impression de cohérence et de stratégie.
Si c'est effectivement un plan, il faudrait un réseau, au moins assez informel, pour coordonner tout cela. C'est possible, mais nullement nécessaire : il suffit à mon avis tout simplement de beaucoup d'agents prêts à demander plus que ce qui a déjà concédé aux autres à chaque fois.

L'exemple des basques est bon. Je pense aussi à des manifestations de "catho de gauche" contre Benoît XVI. Les femmes du Mezzogiorno contre la mafia.

Pour la mafia, c'est un autre problème. Je ne crois pas que la mafia prétende défendre les intérêts des femmes du Mezzogiorno.
Pour les manif' "catho de gauche", c'est possible - je ne crois pas cependant. Je ne veux pas rentrer dans ce débat là, car j'ai une position assez arrêtée sur les "catholiques à la carte".

Bouh a écrit:

[
J'ai deux exemples qui me viennent, il y en a probablement d'autres. Les Basques ont manifesté contre leur terroristes (plus que les Corses, pardon aux Corses qui nous lisent). Les Français ont manifesté contre la présence de JMLP au second tour (même si c'était idiot).

Bon contre-exemple en effet que celui des Basques.
Pour JMLP, je pense que c'est un cas différent.

Cela reste à mon avis largement exceptionnel, en tout cas suffisement pour qu'on ne puisse pas blâmer les musulmans pour ne pas "protester".

sabaidee a écrit:

Une partie des fondamentalistes musulmans semble avoir élaboré une stratégie du test, au fur et à mesure des aménagements, des entorses aux principes de stricte séparation du religieux et du politique, elle entend adapter les esprits à ses demandes.

Je ne crois pas. Je crois au contraire que ce n'est pas "organisé", mais que comme souvent nous voyons les grandes forces (notamment le fondamentalisme en France) comme des blocs "homogènes" et "rationnels" - cf Allison et autres. Je pense toutefois comme toi qu'au fur et à mesure des reculades ce qui est perçu comme "exigible" ou en tout cas "exigeable" augmente. D'où le fait que je préfère bloquer trop tôt plutôt que trop tard.

Alors oui, j'anticipe déjà l'argument "tarte à la crème" de la différence entre fondamentalistes et musulmans lambda... N'empêche que j'aurai aimé autant de monde dans des manifs type "not in my name" contre le terrorisme, la lapidation ou je ne sais quoi d'autre que dans les manifs contre les caricatures de Mahomet...

C'est un argument assez minable - que j'ai pu employer par le passé malheureusement. Je ne connais aucune manifestation, pour aucune catégorie communautaire, du type "c'est un XXX qui a commis un crime au nom des XXX mais je ne suis pas d'accord". Et on ne peut le demander à personne, puisque justement les "modérés" ne s'identifient pas aux "extremistes", donc pour eux la question ne se pose même pas.

Je crois aussi que l'immense majorité des Musulmans est parfaitement satisfaite de la laïcité telle qu'elle existe dans sa forme actuelle, j'aimerai juste l'entendre un peu plus l'affirmer plutôt que de laisser la parole aux éléments les plus rétrogrades.


On l'entend (cf la réaction de représentants de la communauté musulmane suisse après le référendum), mais c'est médiatiquement moins porteur, et moins marquant également.

Bouh a écrit:

.
J'aimerais par exemple que Gustave m'explique quelque chose. Si j'en crois ce que j'en ai lu (mais c'était assez rapide), les cantons concernés par les (4) minarets ont voté contre l'interdiction, tandis que les cantons non concernés ont voté pour. C'est le phénomène du village alsacien qui vote FN alors qu'il n'a pas vu un étranger depuis 1944.

Est-il possible (hypothèse - je ne sais pas) que tout le monde inverse la causalité ? Que les cantons avec des minarets aient justement une forte population musulmane qui a priori devrait voter contre l'interdiction ?

RPC a écrit:

C'est exactement ce que font les Suisses en ce moment. Merci de le reconnaître.

Jusqu'à preuve du contraire, les Suisses sont maîtres chez eux et si effectivement ils ne veulent pas de minarets, alors personne ne peut leur imposer je suis d'accord.
Mais il faut avoir l'honnêteté de reconnaître qu'il ne s'agit pas de défendre une "culture suisse" (rien qu'en écrivant cela, je pense à nos braves suisses et leur fromage dans leur montagne, cliché à souhait) contre les envahisseurs musulmans mais simplement de valider à l'échelle nationale un sentiment islamophobe.

Sabaidee, rappelons tout de même que les musulmans représentent 300 000 individus pour une population de 7,6 millions....

Quoted for truth. Les Suisses font ce qu'ils veulent. Il n'existe pas d'entrave à la liberté religieuse : un minaret sans muezzin n'améliore aucunement la pratique religieuse.  Mais il est évident que c'est dirigé contre les musulmans et non "pour la défense de la culture". Des Grecs auraient pu construire une replique de Sainte Sophie  en plein centre de Geneve, ça n'aurait causé qu'un intérêt poli. Mais si des Turcs avait construit une copie d'Ayasofya - alors scandale.

C'est évident. Seulement, à partir du moment où la monnaie à un taux fixe avec l'or, la capacité d'intervention d'une Banque Centrale est de toute façon limitée (on suit ou on décroche ?). Evidemment, comme tu le dis, la notion même d'interventionnisme des BC est anachronique en 1900.

RPC a écrit:

(l'union monétaire) et très moderne (unique au monde sous cette forme et très récente) alors que toi, le "moderniste",

Juste pour être pénible, et parce que je le citais dans tous mes exposés d'économie sur l'Euro : il y a un vrai exemple Européen qui se rapproche beaucoup (dans le mode - création d'une devise ex nihilo - et dans l'objectif) c'est l'Union Monétaire Scandinave (1873 - 1914) qui a réunit le Danemark, la Suède, la Norvège (qui avait alors sa propre monnaie en raison de son autonomie) et leurs "colonies" : nouvelle monnaie (la Couronne, qui remplace les monnaies nationales), pièces différentes mais ayant cours partout, et volonté de pan-Scandinavisme. Seule différence notable, due à l'époque : elle était accrochée à l'or.

C'est possible.
Seulement j'attendais mieux des commentaires de forum-scpo.com, dont je parlais.

sabaidee a écrit:
mami a écrit:

Ha ça je suis d'accord, mais il y a une TRES GROSSE différence entre le sentiment européen que peut avoir un jeune, un peu diplômé, qui rentre d'un Erasmus, et un petit salarié de 50 ans du fond de sa province (désolée pour les clichés, j'ai honte mais c'est le plus simple pour expliquer mon point de vu).

Tu as raison. Enfin, justement, en matière de moeurs, de rapport à la religion, les Européens sont bien plus proches entre eux que des Américains par exemple et ce dans tous les milieux. Les Européens sont européens comme Monsieur Jourdain faisait de la prose, sans le savoir.

Je te rejoins aussi sur Erasmus qui est à mon sens l'un des plus grands succès de la construction européenne et qui aura un effet diffus mais très important à moyen-terme.

Les Européens d'Europe de l'Ouest, sans doute. Et encore - sur la religion exclusivement.
Du point de vue du féminisme et de l'intégration des minorités - par exemple - les Nordiques (RU compris) sont plus près des EU que nous à mon avis.
Du point de vue du rapport à l'argent, les RU sont loin de nous, les Scandinaves plus près.
Au niveau du point de vue sur le "patriotisme", aucun rapport entre un Européen "du Continent", un Scandinave, un Anglais ou un Portugais.
L'identité et la culture ne s'arrêtent pas à la religion.

faux semblants a écrit:

Quand les confins de la xénophobie sont atteints, je crois qu'on touche aux limites de la démocratie participative.

http://www.lemonde.fr/europe/article/20 … id=1273733

Je constate avec plaisir que le niveau d'analyse n'a pas baissé depuis le référendum sur le Traité de Nice en France.

2D Games, un indie du jeu vidéo (nombre de personnes : 2) a décidé de vendre son jeu World of Goo (au demeurant excellent) à un prix choisi par le consommateur.

Les résultats sont là (prix payé, raison donné par l'acheteur, ...) : http://blog.mostlytigerproof.com/2009/1 … rld-of-goo



Je pense que c'est une expérience comparable à la vente de musique on-line à un prix choisi par le consommateur, utilisé comme exemple de modèle alternatif. Deux biais cependant : le jeu était déjà en vente depuis un an pour 20$ et le jeu est multiplateforme, donc des gens l'ayant acheté pour leur Wii ont voulu avoir une version Wii "gratuite".


Les conclusions sont (à mon avis) les suivantes :

i. Ca marche
ii. Ca marchera tant que tout le monde ne le fait pas, quand on voit le poids de la raison "I want to support the Business Model" dans la catégorie de ceux ayant payé + de 10$. [Ceux qui ont donné une autre raison que "Cheap Bastard", "other plateform" et "Can't afford" pour le prix "0,01$" se foutent de la gueule du monde IMO.

FDL nl a écrit:

Je ne sais pas si cette vidéo a déjà été postée mais elle vaut le détour. C'est incroyable de voir quelles énormités certains Neuilléens, poussés par l'infiltré de Bakchich qui se fait passer pour un partisan de Sarkozy Jr, arrivent à sortir, du genre "le régime devrait être une monarchie républicaine", "si j'avais eu de l'argent, je serais allé en Thaïlande voir ce qu'il s'y passe", "trop de liberté nuit" etc : http://www.dailymotion.com/video/xat69z … n-pou_news

Mouaips. Quand on est un colosse d'un mètre quatre-vingt, et qu'on pousse une 'tite vieille à dire ce qu'on veut lui faire dire, pas étonnant qu'on entende cette enormité. Le premier entretien est degré zéro et je m'y suis arrété.

http://www.google.com/hostednews/afp/ar … fKcujd_KGA

Je ne connais pas du tout le cursus de D. fils. C'est possible.

Détail amusant (or not) : Ma copine Roumaine me dit que la Roumanie progresse lentement, mais  à l'impression que la France ressemble de plus en plus à la Roumanie. En particulier, ces deux dernières années ont été selon elle rempli d'événements lui rappelant la vie politique roumaine. Il ne manque que la tricherie systématique et au niveau national pour les legislatives et nous sommes bons.

RPC nl a écrit:
Narval a écrit:

Je ne savais pas, mais un HEC/ENA trentenaire proche de 40 au FSI, cela ne me choque pas.


Tout à fait d'accord, le plus important ce sont les études qu'il a faites à 20 ans (un peu plus pour l'ENA). Cela lui assure un "certificat de compétence" qui, quoi qu'il fasse par la suite est équivalent à un blanc-seing royal.
Finement pensé ma foi !

Ouvrez les yeux quand même : il n'y a que le fils Devedjian pour avoir fait HEC et l'ENA (des écoles à piston et à fric pour la première en plus !!)

Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit. Le fils Devedjian - même s'il a pu par ailleurs être pistonné - a probablement des compétences parce que je suppose qu'après HEC et l'ENA il a fait quelques années dans l'administration publique. Je ne connais pas sa carrière en détail, je ne connais que cet élément, et j'en déduit que probablement il a acquis certaines compétences.

La difference avec un p'tit gars de 22 piges en train de passer une licence de droit,  ayant retapé sa seconde année, me semble sauter aux yeux.

En raison du Nobel à Yasser Arafat en particulier, le comité Norvégien a largement perdu son crédit à mes yeux.

FDL nl a écrit:

Autre cas de népotisme au début de l'année (je ne sais plus si on en avait parlé) : le fils Devedjian avait intégré la direction du Fonds stratégique d'investissement (merci papa) : http://www.20minutes.fr/article/307765/ … -crise.php
Cela dit, comparativement, Devedjian fils avait plus d'expérience, et peut-être plus de compétences, dans ce domaine, que le dauphin.

Je ne savais pas, mais un HEC/ENA trentenaire proche de 40 au FSI, cela ne me choque pas.

faux semblants a écrit:

Tiens, le retour d'un vieux dont on parlait hier !

Tiens, à quelle occasion donc ?

J'ai revu Greg il y a peu. C'est peut être lié.

Free French a écrit:

Sans vouloir minimiser le scandale que constiturait la nomination de Sarkozy junior à la tête de l'EPAD, on avait vu des choses similaires du temps de François Mitterrand et de son fils Jean-Christophe alias « papa m'a dit » en Afrique.
Idem avec la nomination du fils de VGE à la tête du Club Med (pas sous Giscard, certes).

Bons exemples, effectivement. Cela dit, quel était l'âge de ces gens à leur nomination ? [On pourra répondre qu'avoir besoin de piston à 30 - 40 ans est plus grâve encore.]

C'était épique, ce thread.

Je suis assez indifférent aux scandales, mais le coup du Petit Sarkozy à la tête de l'EPAD, c'est quand même le ponpon. On se croirait en Afrique, avec le placement des fils du chef de l'Etat à la tête des entreprises publiques. Je crois pas qu'on a vu cela en France depuis la Monarchie. Quelqu'un a un exemple aussi flagrant pendant la République, ou même le Second Empire (le premier, il y en a pas mal) ?

Ah bon ? La délation, c'est le Mal ?

C'est vraiment une éthique de cours de récréation. "Je l'ai frappé, mais lui c'est pire, parce qu'il m'a dénoncé". Un système qui protège le délinquant contre l'honnête, le fort contre le faible.

Bof a écrit:

Une petite chose: le téléchargement peut aider à faire découvrir des artistes et à renseigner le consommateur sur le produit qu'il va acheter.
Quand on regarde le prix de la place de cinéma, du CD ou DVD (récent) ou du jeu vidéo (récent), on se pose légitimement des questions sur l'opportunité d'acheter un produit dont la qualité est incertaine. Avec le téléchargement, on peut au moins tester (la question de la conservation est différente).

Dire "je pirate pour découvrir des artistes, comme je l'ai dit, c'est supposer que l'artiste et son agent sont moins capables que toi de dire ce qui peut les faire connaître.
Ces gens sont rationnels. Si proposer des titres gratuits permet de les faire connaittre ils le font. J'ai découvert le Ministère des Affaires Populaires comme cela. Mais (presque) aucun ne met tout son album.

Quant à la question de la qualité (je vérifie si je ne me fais pas voler), c'est un argument viable mais insuffisant pour justifier le piratage. Et très honnêtement, sur tous les gens que je connais qui piratent autour de moi (ca fait un paquet, comme vous tous), très, très peu achètent un produit après l'avoir apprécié "piraté" : quelquefois pour les DVD (pour les bonus), exceptionnellement pour la musique, jamais pour les jeux videos (le jeu est fini anyway, les jeux "on-line" ne pouvant pas être piratés facilement). Aucun d'entre eux n'est allé au cinéma voir au grand écran ce qu'ils ont déjà vu sur le petit.
Oui, c'est empirique. Mais je crois que le "je télécharge pour tester et après j'achète si ça me plait" est massivement hypocrite. L'argument sur "et après, je vais le revoir au cinéma" étant spécialement faux cul.

Le sujet est intéressant et l'interlocuteur courtois et cultivé donc, finalement, je completerai un peu sur ce sujet annexe en screenant tes "critères".

- La qualité de l'expression.
C'est indéniable. Sauf que tu n'as aucun moyen de juger "objectivement" de la qualité de l'expression. Nous serons d'accord sur Céline, mais je trouve Chateaubriand lourdingue : le temps est passé et a vieilli ses écrits. Pour moi, Houellebecq écrit particulièrement bien ; on peut être en désaccord.

- La profondeur d'un thème traité
Dans les grandes oeuvres, on trouve vraiment - tous les thèmes - en particulier le plus anodin : l'amour. J'ai peut être mal compris ce que tu voulais dire.

- L'originalité dans la représentation &  une technique novatrice
C'est exact.

- Le caractère intemporel
C'est exact également, l'histoire peut se souvenir de récit très "temporel", par exemple Montluc ou la Satire Ménippée. L'intemporalité des frondes ou des guerres de religion est à démontrer.

Comme tu l'avoues, aucun de ces critères n'est objectif. Toutefois, ils peuvent être ramassé dans "le jugement de l'histoire" et "la popularité", qui sont en fait des "indicateurs secondaires" mieux quantifiables de tes critères subjectifs.

Il y a évidemment des failles, par exemple les comportements moutonniers déjà évoqués, mais ces deux indicateurs ramassent ces différents élements. Il est possible mais rare qu'une oeuvre banale et de mauvaise "qualité d'expression" soit populaire. Il est exceptionnel qu'une telle oeuvre reste populaire durablement.

Cela dit, je ne pense pas qu'on puisse réduire la qualité d'un artiste à l'aune de deux critères, qui ne sont pas objectifs.

Certes. En fait, je pense qu'on ne peut pas juger de la qualité d'un artiste tout court de façon objective. Mais que si on devait le faire, ces deux critères seraient les seuls vaguement viables (quoique pas idéaux).


En passant, ce n'est pas parce qu'on est "burlesque" qu'on est oublié plus rapidement : il serait de mauvaise foi de citer les Grecs, mais l'écrivant du XVIième le plus connu reste Rabelais. Qui, il est vrai, traitait de véritables sujets sociaux dans ses oeuvres...

... notamment des moutons.

Pour Paul de Kock (que je connaissais) et Pierre-Jean de Béranger (bon exemple, puisque je ne le connaissais pas), la solution me semble simple : au fur et à mesure que le temps passe, les écrivains dont les noms restent connus s'écrèment. Ces deux gens étaient certainement très bons écrivains, seulement moins bons ou moins influents que Hugo, Chateaubriand, Zola, Maupassant,...

On connait moins d'écrivains du XVIIIième que du XIXième, moins du XVIIième que du XVIIIième, moins du XVIième que du XVIIième.
Y a qu'à voir l'épaisseur croissance des Lagarde & Michard.

Evidemment, on pourra répondre qu'il y avait moins d'écrivains au XVIième qu'au XIXième, moins de lecteurs, moins d'influence de la littérature. C'est possible (difficulté à estimer le nombre "d'écrivains" toutes qualités confondues), mais je crois qu'une raison fondamentale reste le passage du temps.



Par ailleurs, tu me dis que mes critères ne font pas partie des critères principaux. Je suis disposé à te croire. Je t'invite à me donner tes critères - objectifs - principaux. Qui nous permettraient de juger du caractère injuste de l'oubli du tas d'exemple d'artistes.
Je te laisserai même le dernier mot, vu que l'enjeu pour moi est le piratage, pas la qualité des artistes (j'avais fait une remarque en passant, et pour critiquer la position "oui, le piratage le lèse, mais ce n'est que justice, il avait du succès alors qu'il faisait de la merde".

Je faisais de la pédagogie, pas de l'académisme. J'ai supposé que Gambetta le savait.

Pardonne moi, mais qui es tu pour dire que - mettons - Bénabar est une daube ?
Ca peut te fendre le coeur, mais sauf erreur de ma part, il y a deux critères objectifs pour juger de la qualité d'un artiste:
- La popularité
- Le regard de l'histoire (popularité dans 2 siècles + influence sur d'autres artistes)

Pour le regard de l'histoire, c'est un peu tôt.
Donc navré, Johnny Hallyday est, selon les seuls critères objectifs que nous avons, meilleur que Radiohead. Ou que Ernst Busch, à ma grande tristesse.
Evidemment, on pourrait affiner par "style musical", mais bien qu'un peu moutonnier, tu es intelligent, tu le feras.


Qui es tu pour prétendre connaître mieux que les artistes, et leur imposer, le meilleur moyen d'exploiter leurs oeuvres ? Tu crois qu'une poignée d'exemples est suffisant pour dire que le modèle internet-prix libre est meilleur pour tous les artistes que le système actuel ?

Qui es tu pour dire que "les petits labels" et "les petits artistes" ne sont pas touchés par le téléchargement illégal,alors que les petits labels en question, sauf exception, affirment le contraire ? Tu as fait une étude sur la répartition du téléchargement entre petits et gros label comparée à leur "taux d'écoute" pour en déduire si "les morceaux les plus écoutés" sont "les plus téléchargés". Et est-ce que tu te rends compte que si la corrélation est proportionnelle, ton argumentation ne tient pas ?

Ce qui m'agace, c'est l'incapacité des Français, (P!erre étant représentatif) à comprendre que le téléchargement sauvage sans rémunération empiète les droits des artistes. Finalement, Beccaria a eu raison une fois de plus, comme tout le monde le fait, tout le monde se justifie en se disant que finalement :

1. Ils ne font pas de mal
- J'aurais pas acheté
- Je découvre et puis après j'achète
- Ca fait pas de mal aux petits labels et aux petits artistes

2. Finalement, ils font un peu la justice en ce monde
- Les grosses majors s'engraissent
- Les prix sont trop élevés
- Machin a fait découvrir sa musique comme cela

La loi HADOPI est mauvaise, c'est possible. Je m'en fous, le problème est en amont.

Edit : Coquille à "musical", enlevé un adverbe ou deux

Commentaire entendue par un collègue de stage :

"D'un côté, tout le monde sait que c'est dangereux de prendre le noctilien la nuit".

Ce n'est pas redoutablement plus con que l'essentiel des commentaires qu'on peut lire ici, y compris ceux de mes prédecesseurs.

Je crois que l'essentiel de ce que l'on peut dire de cette affaire est synthétisé message 240 par Gustave, qui reprend Elizabeth Levy (que je n'aime pourtant pas tant, mais qui en l'espèce est spot-on) :

Ce qui parait incontestable dans cette affaire est tout de même, comme le dit bien Elisabeth Levy:
- une affaire d'agression raciste demeure passée sous silence dans les médias dès lors que les victimes en sont des français de souche. Certes le caractère idéologique de l'agression est quasi nul très probablement, néanmoins c'est le cas d'une immense majorité de celles qui visent les minorités et font la une de l'actualité tout de même. Il en est de même s'agissant des profanations de lieux catholiques par rapport à des lieux juifs/musulmans.
- l'agression semble de peu d'importance mais l'odieuse mise sur internet de la vidéo justifie la curée sur ce fonctionnaire coupable d'avoir montré une réalité (représentative ou non c'est un autre problème) qui dérange, là où cette pratique est parfois vécue comme un devoir d'information
- toute information pouvant profiter à l'extrême droite ou utilisée par celle-ci doit être étouffée. L'idéologie modèle la vérité...
- au final les dimensions prises par cette affaire ne sont telles que parce que ce fait, en lui-même loin d'être gravissime ou exceptionnel, est le rappel d'une réalité connue de tous (avec diverses interprétations quant à ses causes, ses remèdes...), à savoir la montée continue d'une violence gratuite notamment dans les populations jeunes et d'origine immigrée. Et que cette réalité dérange d'autant plus qu'elle n'a pas de réponse pour l'heure!

Par ailleurs, je suis content de voir un petit retour provisoire de Czar. J'étais SUR de le retrouver, c'est pour cela que je suis passé.

Mais il m'a moins amusé que la semi-larve Gambetta "tout le monde est gentil ou au moins excusable sauf la droite" qui tente pathétiquement de pasticher Czar pour lui répondre. et qui se plante, nécessairement.  Et qui reessaie, encore et encore, sans succès.

Notons également que, le même pétant complètement les plombs, (victoire de Czar), on voit ressortir un vieux fond homophobe et généralement sexophobe bien refoulé derrière les bons sentiments chrétiens :

je suis puceau de la bouche et de l'anus, chose qui te rappelle ta plus tendre enfance, hein, raclure d'hominidé crevé et désseché.

Mon petit bonhomme :
- Les relations homosexuelles passant par la bouche ou l'anus ne sont pas honteuses.
- Au surplus, les relations hétérosexuelles peuvent passer par l'anus.

Amusant... amusant.

Mais dans les faits, j'étais venu parce que Czar me manquait, et que j'étais SUR de le retrouver ici après le tragique événement que l'on ne détaille plus.

Alci a écrit:
Narval a écrit:

Oui. Je préfère plus de siège IZFV et moins de siège ND et Cé anytime.

On se demande pourquoi...

Moi perso je préfère plus de siège à l'UNEF et à la rigueur SUD et moins aux autres. Bien sûr c'est sur des critères parfaitement objectif en matière de boulot fait et de présence.

Je peux pas arbitrer entre la raison et le coeur, entre UNEF et IZFV wink

Oui. Je préfère plus de siège IZFV et moins de siège ND et Cé anytime.

Terroristes ils le sont, mais il faut prendre le sens "original" de ce mot, sans connotation. Les rockets qu'ils envoient en Israël ne visent pas des objectifs stratégiques mais ont pour but de "terroriser" la population.

Quant à Israël, est-ce que leur offensive a pour objectif d'anéantir l'infrastructure du Hamas (dans ce cas, ils n'ont pas été terroristes), ou de mettre à genoux les Palestiniens sur le thème "la prochaine fois, choisissez mieux vos dirigeants" ? Dans le second cas, c'est terroriste contre terroriste.

Les missions aéroportées restent en général bien balisées à l'avance. Moins dans le cas des hélicos, mais j'ai pris un scénario optimal. Sachant que plus la situation pue, moins y a des chances que les mecs aient envie d'arrêter une intervention parce qu'un pignouf de civil colle son nez à l'écran.

Edit : Corrigé "écran" as per l'orthofasciste.