Bon, je n'ai jamais dit que tous les français étaient racistes. En tout cas, cela ne traduit pas ma pensée. Je n'ai jamais dit que les étudiants de scpo ne pouvaient être au chômage, j'ai dit qu'ils n'étaient pas discriminés. Je n'ai pas grandi en France, je ne suis pas là depuis longtemps. Enfin, moins de 3 ans et j'ai remarqué que parfois, j'avais dû mal à me faire comprendre. Certainement ai- je ma part de responsabilité.

En tout cas, lorsque je suis arrivé en France, j'ai travaillé dans différents endroits. J'ai travaillé par exemple à Disney. Le personnel y étaient cosmopolites. J'ai travaillé à la fnac. Des restaurants, des hôtels etc. J'ai constaté que la promotion n'était pas toujours réservés aux meilleurs. Ils existent des critères très précis qui au final doivent être une plaie pour l'économie française. Dans la mesure ou celui qui doit être le plus performant n'est pas forcement le plus performant.

D'autre part, lorsque je travaillais à Disney par exemple, mon travail consistait à préparer la commande des clients. Un client allait à la rencontre d'un caissier, commandait et payait. Je recevait le double du ticket de caisse et préparait la commande. Nous étions plusieurs à faire cela. Et j'avais remarqué que lorsqu'un client regardait et vérifiait sa commande, le préparateur de commande n'étaient jamais de type caucasien. Cela m'avait interpellé. Plusieurs situations de la sorte ne nous avaient pas laisser indifférents.

FDL a écrit:

Et si on a fait Scpo et qu'on est noir ou arabe ?

Je te répondrais alors, et si on est blanc en équipe de France?

Trèfle a écrit:
RPC a écrit:

J'entends par là que si les deux populations subissent exactement les mêmes types de discrimination, pourquoi une va-t-elle se sentir beaucoup beaucoup plus discriminée que l'autre, ceteris paribus ??

Dis-moi que je suis discriminée et je me sentirai discriminée.
En même temps, si l'étude est sujette à caution, c'est difficile de nier l'existence de discriminations réelles.

Cela dépend des postes. Si tu as étudié à Science po,  que tu passes des diplômes prestigieux, évidemment qu'on ne te discrimineras pas.
Mais, je pense qu'il faut être noir ou arabe pour le comprendre. On suppose directement que tu n'as pas les compétences adéquates. Si tu recherches un appartement, il est préférable de laisser ta copine à la peau claire s'en occuper.

Rayan a écrit:

Zlatan en 10 ?? Il ne m'y convainc pas du tout !

Si tu regardes bien, à chaque fois qu'il a réalisé un exploit avec la Suède, il jouait 10. Je trouve qu'il a une bonne vision du jeu. Les défenseurs adverses ne savent pas comment réagir lorsqu'il est loin des buts.

Rayan a écrit:

Franchement, c'est pas dit que le PSG écrase tout. Monaco est très très solide et avec un vrai fond de jeu, contrairement au PSG. Si Falcao met ses 25-30 buts et qu'Abidal tient bien la baraque derrière, ils peuvent largement concurrencer Paris, qui a un effectif bling bling mais très mal construit.
L'OM et Lyon joue dans une catégorie en-dessous. Ils sont à la merci de la moindre blessure de l'un de leurs cadres.
Donc on verra, mais s'il fallait prendre les paris - et on fera le point à la fin big_smile - je vois bien Paris champion avec une faible marge sur Monaco. Enfin, je crains que l'OM ne s'effondre cette saison si N'Koulou ne se ressaisit pas très vite.

Si l'on doit prendre les paris:
1- Monaco
2- Paris
3- Lyon.

Toutefois mon avis n'est pas définitive. Je pense que si le Paris Saint germain joue avec Thiago Motta toute la saison et Ibrahimovic en numéro 10; Paris écrasera tout sur son passage. En même temps, Laurent Blanc ne semble pas être l'homme de la situation. Si il y a un clash, je ne pense pas qu'il assumera.

bonusmalus a écrit:
Mr Booms a écrit:

Et c'est justement, parce que nous sommes une république, que nous sommes  la France, un peuple qui n'est pas régressive, que nous ne jartons personne  pas à coup de canon.

L'équipement et les modes d'intervention des unités de l'ordre ne sont donc pas républicains ? Intéressant.

Évidemment qu'ils le sont. Qui a dit le contraire? Tu as très bien compris ce que j'ai écrit. Tu as très bien compris ce que je voulais dire.
Certains font du bruit vers Saint Michel? Que proposes-tu? Gign? Gipn?

De plus, même la république de Weimar  était une république. Et non, je ne compare pas la république de Weimar à la 5eme république française.

Gambetta a écrit:
Mr Booms a écrit:

Qui seront les prochains? Les croyants qui prient sur le trottoirs?

Ce serait bien que l'on jarte à coup de canon à haute pression ces gens qui viennent fouler aux pieds de leurs pratiques régressives le sol de notre République qui a conquis de haute lutte de droit de haïr les religions, ces mensonges érigés en vérités absolues.

Et c'est justement, parce que nous sommes une république, que nous sommes  la France, un peuple qui n'est pas régressive, que nous ne jartons personne  pas à coup de canon. 
Nous avons un seul problème en France; nos représentants politiques. Sarkozy, qui faisait des descentes de police seulement en présence de caméras. Marine Le Pen, qui ne s'en prend qu'aux plus faibles. Jean François Copé qui nous parle de pain au chocolat.

Si les gouvernements précédents ne voulaient pas de prières de rue, il n'y aurait pas de prières de rue. On reconnait la volonté des gens par leurs actions.

Celui qui vient avant la prière,à l'intention de faire en sorte qu'il n'y ait pas de prière.
Celui qui vient pendant la prière, cherche la confrontation.
Celui qui vient après, est un lâche ou un menteur.     
Celui qui ne vient pas est un acteur. Il a besoin des prières de rues pour se mettre en scène sur tf1.

FDL a écrit:

Après l'expulsion de Roms à Marseille par les riverains (et, subséquemment, l'incendie du camp), voici que des habitants, ameutés par le maire sur FB, en empêchent plusieurs centaines d'autres de s'installer à Montévrain (alors qu'il n'y avait que neuf policiers municipaux). J'ai l'impression que ce genre d'actions va être de plus en plus courant : http://www.lefigaro.fr/actualite-france … iganes.php

Le comportement des membres de l'ump est à l'origine de ce genre d’événements. Il laisse sous entendre qu'un certain nombres de personnes, dont les roms et les musulmans, ne sont pas "comme nous" et par conséquent n'ont pas les même droits. Les populations concernés ne prendront plus le temps de respecter certaines procédures. Qui seront les prochains? Les croyants qui prient sur le trottoirs?

Le bouc émissaire n'est pas un mythe.  La politique nazi nous l'a d'ailleurs prouvé. Mais bon, les camelots du roi aussi le considéraient comme une chimère.

Sabaidee, de quels discours victimaires nous parles-tu?
Il y a deux mois, des musulmans ont été agressé par des skinheads. Au mois de Mai, deux septuagénaires ont été violentés dans la Somme.  Des musulmans ont également été calomniés  par des militants d’extrême droite.
Il existe, au sein de notre république, des comportements,  des réactions, qui doivent nous inciter à une autocritique.
Les manuels scolaires, l'histoire, nous rappellent sans cesse l'importance de la laïcité. Ils nous rappellent aussi qu'il est primordial de " bien vivre ensemble."
Le point de mire, n'est pas de savoir si les musulmans sont raflés ou pas, mais de comprendre pourquoi Fillon se permet des libertés avec cette communautés, qu'il n'a jamais prises,à ma connaissance, avec d'autres.
Nous pourrions  en dire des choses,  sur la manière dont certains se permettent de rappeler à l’ordre  nos représentants.


En regardant un reportage sur la coupe du monde en 98, j'ai appris que dans les années 80, les musulmans étaient chassés des bars de la capitale. 
Soyons sérieux;  même Amnesty International dénonce l'islamophobie présente dans le pays des droits de l'homme.

Les musulmans sont victimes de la réalité politique. Depuis Machiavel, les princes ont compris qu'il était important d'avoir un ennemi.
On ne devient pas Napoléon sans opposant.

Je dirais plutôt courageux, téméraire et surtout réaliste.

http://www.liberation.fr/politiques/201 … ont_855541

FDL a écrit:

Allez, comme ça faisait longtemps et que ça devait vous manquer, on en ajoute une au catalogue :

Le Figaro a écrit:

Hollande rebondit, lui aussi, sur les faits divers

Candidat, il promettait de ne pas surréagir aux faits divers. Devenu président, il occupe de plus en plus ce terrain.

François Hollande a réagi dès samedi au décès du nouveau né dans le Lot. Alors qu'il s'exprimait devant le congrès de la Mutualité française réuni à Nice, le président de la République a affirmé qu'il avait demandé à la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, de «diligenter une enquête administrative pour tout connaître des conditions de ce drame». Il rappelait aussi l'engagement qu'il avait pris durant sa campagne: «Aucun Français ne doit se trouver à plus de 30 minutes de soins d'urgence».

Un drame, une réaction.

Hollande avait pourtant promis durant sa campagne de ne pas marcher dans les pas de son prédécesseur et de ne pas s'emparer des faits divers, aussi tragiques soient-ils. Près de six mois après son élection, alors qu'il est en difficulté dans les sondages, le voilà qui au contraire reprend les recettes sarkozystes et investit le champ de la sécurité. Certes, il aurait été difficile à Hollande de passer sous silence les conditions de la mort de ce nouveau-né alors qu'il intervenait devant la Mutualité française. Mais, fallait-il que ce soit lui, le président de la République, et non le premier ministre Jean-Marc Ayrault de plus en plus impopulaire, qui demande à Marisol Touraine de «diligenter une enquête administrative» et qui le fasse savoir. «Moi, président de la République, je ne serai pas président de tout», avait-il pourtant promis le 2 mai, entre les deux tours de la présidentielle, lors de son duel avec Nicolas Sarkozy.

Ces dernières semaines, Hollande a multiplié les entorses et les renoncements au code de bonne conduite qu'il s'était fixé quand il était candidat. Ainsi s'était-il rendu à Échirolles (Isère) au début du mois d'octobre, trois jours après un meurtre à l'arme blanche de deux jeunes tués dans des conditions atroces. «Justice sera faite», avait-il lancé aux habitants du quartier. «Je reviendrai, je reviendrai», avait-il promis. Si ce n'est pas du Sarkozy…

Samedi, le président de la République a encore profité de son déplacement à Nice pour rencontrer, en compagnie du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, la famille du gendarme fauché mardi, à Peille, près de Nice et décédé mercredi. À l'issue de sa rencontre avec l'épouse du gendarme, le président retrouvait caméras et micros. Il faut, a-t-il dit, «poursuivre le combat pour la sécurité des Français». À défaut de rebondir dans les sondages, François Hollande semble décidé à rebondir sur les faits divers.

A quoi sert, d’être à Science Po, si ce n'est pour savoir que les hommes politiques ne tiennent pas leur parole?
C'est parce qu'ils ne tiennent pas leur parole que nous votons pour eux.

FDL a écrit:

Ils n'ont donc toujours pas compris que la "menace fasciste" que représenterait le FN n'a jamais existé et que ces vaines protestations, c'était bon seulement dans les années 80 ? Maintenant, elles servent surtout à décrédibiliser les parangons auto-proclamés de la démocratie soi-disant en danger.

Le Figaro - AFP a écrit:

Aix: manif étudiante contre Marine Le Pen

La présidente du Front National (FN) Marine Le Pen a donné aujourd'hui une conférence à l'Institut d'Etudes Politiques (IEP) d'Aix-en-Provence, pendant que plusieurs centaines d'étudiants manifestaient pour protester contre sa présence.

Marine le Pen était invitée par les étudiants du Cercle Politique Aixois, une association d'étudiants de l'IEP. Elle a répondu à des questions portant sur l'avenir de l'euro, le traité budgétaire européen, le positionnement idéologique du FN, la laïcité ou encore le mariage homosexuel.

Entre 200 à 300 étudiants hostiles à sa présence se sont rassemblés devant l'institut à l'appel de diverses organisations de gauche comme le Mouvement des Jeunes Socialistes, l'Unef et le NPA. Ils ont brandi des banderoles sur lesquelles on pouvait notamment lire "Le racisme est un délit, pas une opinion" et "Vous avez le droit de vous exprimer, mais je ne vous ai pas invitée". "L'IEP, institution républicaine par excellence, participe à la stratégie de banalisation du Front National", a déploré Damien Zavernik, étudiant de l'IEP et coordinateur des Jeunes Ecologistes de l'université d'Aix-Marseille. "Cela me choque en tant qu'étudiant et en tant que citoyen", a-t-il ajouté.

"S'ils n'ont pas intégré ce qu'est la démocratie, c'est inquiétant pour la suite de leurs études", a estimé pour sa part Marine Le Pen, qui a dénoncé des "slogans outranciers et injurieux", assimilant le FN au fascisme et au nazisme. "Le FN n'est pas un parti d'extrême droite", a-t-elle insisté devant des journalistes, soulignant qu'il représente "un Français sur quatre".

Elle ne représente pas un fasciste mais une régression culturelle. Ce qui est intolérable avec le front national, peuvent être symbolisé par  les paroles émises par J M Lepen, suite à l’élection de Nicolas Sarkozy.

Kunstler a écrit:

L'article du monde a un parfum de caniveau, ou j'ai l'odorat un peu trop sensible ?

En tout cas cela ne fait que renforcer mon opinion : alors que le père était sans doute le dernier monstre de la politique française, au propre comme à la figure, enfin je veux dire pas propre mais figuré, enfin vous m'aurez compris ou pas, et je m'égare, la fille est, bien que moins couillue (logique - et oui je peux être machiste, on parle du FN quand même) et surtout moins douée que son paternel, en revanche bien plus présentable. Elle est plus présentable mais en plus elle sait s'entourer. J'ai franchement peur qu'un jour ils finissent par triompher. Ils, c'est l'hydre à deux tête, le père, la fille, et qui a dit le saint esprit dans le fond ?

Comme disait Edmund Burke, que je cite mais je ne sais toujours pas si je le hais ou si je l'admire, "Pour triompher, le mal n'a besoin que de l'inaction des gens de bien." En fait, je crois qu'il ne l'a jamais écrit mais qu'on lui attribue à Burke, ce qui règlerait la question. Alors quand en plus, le "mal" agit, bonjour les dégâts. Je ne sais pas si le FN c'est le "mal", sans doute pas, mais je sais que ce n'est pas le bien.

Quand j'aurais moins la flemme, ça me rappelle que je dois aller combattre l'idée reçue que "c'est tout la faute à gauche" (©UMP) si le FN est si fort sur un autre forum. Internet me perdra.


PS: Broz, merci.

Personnellement, je trouve qu'elle a, certes, moins de culture que son père, mais elle est nettement plus doué.

gustave a écrit:

Il n'existe aucun régime occidental  basé sur le religieux ni sur une religion, car notre tradition politique différencie spirituel et temporel de tout temps (ce qui n'exclut pas que l'un s'appuie sur l'autre). L'évolution des chevaliers teutoniques catholiques en un état réformé prussien n'est pas un cas isolé mais l'illustration de cette soumission du religieux au politique en Europe. En Islam cette division n'existe pas et n'a jamais existé. Il n'existe pas, si ce n'est dans l'imagination de gentils occidentaux désireux de projeter leurs visions dans des systèmes radicalement autres, de système politique s'appuyant sur une interprétation de l'Islam mais un système musulman total spirituel et politique indissociable. La laïcité a été importée de force par des régimes autoritaires dans le monde musulman. Que des groupes militent en faveur de plus de tolérance religieuse n'y change rien.
Evidemment qu'il existe des musulmans tolérants, et en nombre. Il n'empêche que la majorité des sociétés musulmanes ne l'est pas et ne le sera pas si elle en a l'opportunité. Que nous nous imaginions que cette intolérance (écrite dans l'essentiel des textes et l'histoire de l'Islam) résulte de facteurs économiques ou d'une dérive de quelques isolés (sacrément efficaces) n'y changera rien... Et notre refus d'affronter cette volonté subversive encourage le grignotage régulier de nos valeurs sur notre sol.
D'autre part les deux religions monothéistes universalistes sont intrinsèquement porteuses de l'intolérance religieuse, par leur nature même. Mais cette intolérance et cette volonté d'expansion se traduisent de façons fort différentes! Quant à ne pas baser l'Islam sur le coran, ma foi...
En revanche les religions polythéïstes ou locales peuvent difficilement représenter une menace pour d'autres sociétés.

Il n'existe aucun régime occidental basé sur le religieux, mais permet moi de te dire que cela n'a pas été le cas de tout temps.
Par ailleurs, le véritable problème avec l'islam est que tout ce que tu reproches, ou plus exactement tout ce que tu soulignes, tu aurais pu le souligner vis à vis du judaïsme. Mais, tu ne le soulignes pas. 
L'islam, de ce siècle, a été forgé par les mains bernées de diamant de l'occident.
En ce sens, que nous avons étouffés sa croissance ou plus précisément la croissance des peuples assujetties à cette doctrine.
Le christianisme a évolué. Les préceptes juifs réalisés ne sont plus tout à fait les mêmes qu'au temps d' Abraham. Pourquoi, en serait-il autrement  pour l'islam?