651

Re: Revue de Presse de Sciences Po

A l'IEP, on trouve son inspiration aux toilettes.

https://scontent.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/18402999_10158684749820253_6359182043448206227_n.jpg?oh=3cb1e9362a31d9ab1707b8883dd74cb2&oe=5980B62B

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

652

Re: Revue de Presse de Sciences Po

On pensait qu'on avait atteint le fond mais non, on creuse encore.

Le Figaro a écrit:

Sciences Po réforme son concours d’entrée en master

Exit donc la fameuse «note de synthèse» sur laquelle tous les candidats devaient plancher.

La grande école de la rue Saint Guillaume souhaite «renforcer la diversité des profils» de ses étudiants de master. L’école supprime les épreuves écrites qui constituaient une des étapes du concours.

Sciences Po poursuit sa réforme en profondeur. Après le bouleversement de son premier cycle, le «collège universitaire» qui constitue aujourd’hui les trois premières années du cursus de l’institut d’études politiques (IEP) parisien, la grande école a annoncé ce lundi la réforme de son concours d’entrée en master. Ce concours, qui s’adresse aux étudiants titulaires d’un diplôme de niveau licence, permet d’accéder aux différents masters de Sciences Po. Validée le 20 juin dernier, la réforme acte un changement majeur: la suppression de l’épreuve écrite.

Désormais, pour intégrer l’une des sept écoles au sein desquelles Sciences Po propose ses masters (École d’affaires publiques, École des affaires internationales, École de droit, École de journalisme, École du management et de l’innovation, École urbaine et l’École doctorale), les étudiants auront affaire à un concours remanié. «Les candidats n’auront plus à passer d’épreuve écrite» indique l’école dans un communiqué. C’en est donc fini de la fameuse note de synthèse sur laquelle tous les candidats à un master de Sciences Po, quel qu’il soit, devaient plancher.

Développer la diversité des profils

Pour candidater, il faut toujours être titulaire d’une licence ou avoir validé un cursus d’études supérieures de 180 crédits. La phase d’admissibilité repose désormais uniquement sur «le dossier de candidature évalué par deux examinateurs qui apprécient le niveau académique du candidat, la richesse du parcours et l’adéquation entre le projet professionnel et la formation visée». Cependant, les capacités rédactionnelles des étudiants seront évaluées par un autre moyen. Au sein de leur dossier, ils devront joindre «une épreuve écrite et notée qu’il aura effectuée durant son parcours académique antérieur». Les élèves admissibles devront ensuite passer un entretien individuel.

Sciences Po explique cette réforme par «la volonté de diversifier le vivier des étudiants admis en master et leur parcours d’origine». La nouvelle formule du concours serait «plus accueillante pour des candidats aux profils moins littéraires mais tout aussi excellents, qui pouvaient se sentir pénalisés par l’épreuve écrite ainsi que pour les candidats en échange ou en stage à l’étranger pour lesquels l’examen écrit en région parisienne constituait un frein».

http://etudiant.lefigaro.fr/article/sci … or=EPR-211

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

653

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Je suis également très dubitatif.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Camille Stromboni a écrit:

« Un moment historique. » Le directeur de Sciences Po, Frédéric Mion, n’a pas manqué d’emphase pour féliciter les quarante-huit élèves de seconde et leurs familles, réunis à la prestigieuse école parisienne, mercredi 5 juillet. Ils sont les « pionniers » du nouveau dispositif d’égalité des chances lancé par l’école de la rue Saint-Guillaume, « Premier Campus ». Quelques minutes plus tard, ces jeunes issus de quatorze lycées d’Ile-de-France, tous boursiers, sont partis en car rejoindre le campus de Reims, l’une des antennes en région, pour suivre une semaine de cours intensifs. Une « expérience étudiante » avant l’heure, qu’ils réitéreront, à trois reprises, durant leurs deux prochaines années au lycée, afin de se préparer à l’entrée dans l’enseignement supérieur.

http://www.lemonde.fr/campus/article/20 … 01467.html

« gnagnagnagna » (FDL)
« gnagnagna google gnagnagna » (Pierre-L)

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Ines Ameur a écrit:

« Vous êtes l’élite de la nation, des privilégiés, et cela vous oblige à une certaine responsabilité. » Robin* se souvient de ces mots du directeur de Sciences Po Lyon. Une école qu’il a choisi de quitter, déçu par une ambiance où la confiance élitiste affichée et entretenue était une « certitude réductrice ». « J’ai arrêté parce que j’y entrai pour changer le monde, alors que c’est moi que j’ai senti changer », résume ainsi Robin. Aujourd’hui âgé de 27 ans, il achève une licence d’histoire, après avoir travaillé en tant qu’animateur en centre de loisirs et surveillant d’établissements scolaires, le temps de se réorienter.

https://www.lemonde.fr/campus/article/2 … 01467.html

« gnagnagnagna » (FDL)
« gnagnagna google gnagnagna » (Pierre-L)