Topic: La gueule de l'emploi sur France 2

Je vous invite à visionner, si vous n'avez pas pu le faire, le reportage diffusé hier sur France 2 sur les entretiens d'embauche : http://www.pluzz.fr/la-gueule-de-l-emploi.html

Assez gerbant sur pas mal de points, notamment sur la capacité des gens à se soumettre à des questions et des situations ridicules pour trouver un job. Et encore, le chômage ne joue qu'à la marge sur ces comportements ; la peur du chômage fait tout.

Je passe sur les rémunérations hallucinantes proposées à des mecs qui ont 20 ans de métier. Quand je vois le salaire d'un junior en sortie de ScPo, je m'interroge.

Je lubrifie les relations humaines.

2

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

C'est à voir effectivement. C'est à mon sens plus nuancé que le ressenti que le Nick.

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Ouais enfin, la brune de chez GAN, ça a l'air d'être une sacrée connasse.
Mais en même temps, c'est le monde des commerciaux, c'est évidemment sans pitié...

Je lubrifie les relations humaines.

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Ben j'ai vu le reportage et pour le coup, je pense que Nick est trop nuancé. Ils cherchent du taillable et corvéable à merci pour un salaire de misère (le smic...), c'est assez révoltant.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Ce sont surtout ces "cabinets de recrutement" qui sont une plaie. Ils font faussement croire qu'ils arrivent à rationaliser un processus de sélection, et sous couvert de chercher la perle rare, ça donne ce qu'on voit à l'écran. Y'a même plus d'humain, il n'y a qu'une liste de critères. Absolument triste.

Mais encore une fois, ne feignons pas de nous en étonner, ça fait longtemps que c'est comme ça, surtout chez les commerciaux. SciencesPo est une tour d'ivoire...

Je lubrifie les relations humaines.

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Et vous connaissez le pire ? Quand on aura 40 ans, on sera à leur place (pour un salaire plus élevé espérons)

Je lubrifie les relations humaines.

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Nick Carraway a écrit:

Ouais enfin, la brune de chez GAN, ça a l'air d'être une sacrée connasse.
Mais en même temps, c'est le monde des commerciaux, c'est évidemment sans pitié...

merci Nick pour ce reportage car c'est vraiment très intéressant .
L'aplomb avec lequel ces recruteurs recrutent et osent faire cette sélection avec un tel cynisme, est un véritable scandale.
La brune et tous les autres n'ont pas "l'air d'être" mais SONT, à mes yeux, de véritables CO......!
Je me demande comment ils peuvent se regarder dans la glace le matin...
D'ailleurs je ne comprends même pas comment ils ont osé passer à la télé. J'aurai aimé connaitre le nom de ce cabinet si peu recommandable. Je me demande aussi si, vis à vis de la loi, s'ils n'encourent pas des poursuites...Ils mériteraient une sanction en tout cas...

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Par moments, ça m'a fait penser à l'expérience de Milgram...l'élève et l'expérimentateur étant ici confondus..

Cours d'économie Prep ENA
https://analysecoblog.wordpress.com/

9

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

A gerber ces tests... On croit que l'on touche le fond en matière de méthodes, et plus le documentaire avance plus ça s'empire.

Et en effet, cela fait penser un peu à l'expérience de Milgram. Mais à la différence de Milgram où des divisions au sein des expérimentateurs (ordres contradictoires) provoquent  l'arrêt de l'expérience, c'est ici un avis divergent d'un premier candidat sur les méthodes employées qui pousse un deuxième à abandonner les tests.

10

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Et moi pourquoi je suis pas président? J'en ferais un très bon, j'ai juste ce qu'il faut de cruauté et de bonté.  C'est comme disait mon ami grec, tout ce qui rampe a en partage les coups. Croyez-moi, des coups j'en donnerais gratis à vous tous; père, mère, frère, sœur, cousine, oncle, grands-parents, toute votre petite famille y passera et même que votre perroquet et aussi le poisson rouge. Du coup, vous aurez l'air tous pouilleux et bien obéissant, tous égaux dans la crasse, c'est ça qui est génial. Vous serez heureux comme chien qui admire son maitre, c-à-d bien joyeux, buveur et baiseur. Et au sommet, moi! Votre Mao, bleu, blanc, rouge.

Je vous le dis moi, tous ces libéraux avec leurs façons détournés de soumettre me donne l'envie de gerber, le peuple lui s'y trompe pas, y est pas trop con, il préfère de loin le peuple les méthodes à l'ancienne. Bien sur, le fouet il aime plus ça, c'est trop direct mais un bon coup de matraque sur l'arrière train c'est toujours préférable à une contravention hein? Je vous le dis moi ce qu'il faut c'est moins de taxes et plus de coup de pieds au cul. Le défilé du 14 Juillet moi je l'imagine autrement, tous ces soldatesques avec leurs bottes bien cirées, je les enverrais moi botter le cul des spectateurs, rien que pour en avoir une vraie défilade, le vrai spectacle quoi!   

Et puis y a a qu'à penser à la Libération, un joyeux bain de sang populaire et démocratique, une belle purge à la française, c-à-d en cachette comme les cuistots dans les cuisines. Mais après quoi, la France elle en avait de l'appétit pas comme aujourd'hui on l'on essaye de tout vendre à coup de bite et de nichons bref le fantasme! Mais le coup de pied au cul, il est bien réel, il laisse même une trace, voilà le genre de président que je serais...

11

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Les entretiens individuels de la fin sont une véritable blague : un candidat face à 5 (!) recruteurs qui rebondissent sur les questions les uns des autres sans laisser une chance au candidat pour répondre... on aurait dit qu'il s'agissait plus pour les recruteurs de se mettre en valeur (devant leurs collègues) que d'en donner la possibilité au candidat. Une sorte de peloton d'exécution, en somme.

Sinon, du côté des candidats, ils auraient pu s'informer en lisant des fiches de poste pour les jobs de commerciaux chez GAN. Ils n'auraient alors pas été surpris par le fixe au niveau du SMIC...

Bref, j'ai trouvé que ce processus de recrutement ressemblait à une farce avec des pigeons (côté candidat) face à une association de dindes. Ce qui m'a rappelé le mot du PDG de Google : "Two turkeys do not make an Eagle".

12

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Et le chef d'orchestre de ces débats, de chez RSP Conseil, tellement pénétré d'un schéma mental de normalité de ces tests qu'il ne comprend rien aux raisons de la défection des deux candidats.

Et aussi envie de baffer son collègue qui ne trouve rien d'autre à dire pour commenter ces défections que "bah tiens c'est bizarre, comme quoi il y a des chômeurs qui veulent pas travailler"...

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Indeed Milgram, c'est je crois LA réplique du documentaire. Ou comment taxer le chômage volontaire de plaie du plein emploi. Ouais ouais, en attendant, heureusement qu'il y a des mecs (comme l'Antillais qui se casse au début du docu, Didier je crois) qui ont la lucidité de se dire qu'ils préfèrent rester au chômage plutôt que d'accepter des process et des jobs hallucinants dont le périmètre et la rémunération ne sont, rappelons-le, aucunement corrélés à la conjoncture économique mais habilement justifiés par celle-ci.

Last edited by Nick Carraway (09-10-2011 16:30:42)

Je lubrifie les relations humaines.

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Quand je lis et regarde ça ça me permet de me sentir moins mal face à ma propre oisiveté dans ma recherche de boulot.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

15

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

efinancialcareers a écrit:

Quand journalistes (et recruteurs !) découvrent le monde impitoyable du recrutement
12 octobre 2011

Julia Lemarchand

Une diffusion sur France 2 jeudi dernier à 23h15 : un créneau pas forcément prometteur pour le documentaire La Gueule de l’emploi, réalisé par Didier Cros. Le sujet ? Pas beaucoup plus vendeur, celui d’une session de recrutement collective pour un poste de commercial dans une compagnie d’assurances (Gan pour ne pas la nommer) épaulée par un cabinet de recrutement (RST). Quoique la scénographie « 10 candidats postulant devant un jury impitoyable » ait déjà fait ses preuves dans de nombreux show de téléréalité…

Dix candidats (une femme, neuf hommes) sont passés au gril pendant deux jours pour décrocher un poste dont ils ne connaissent pas les contours, la rémunération, ni même le nom de l’employeur.

« Shocking ! »

Le sujet a fait pourtant le plein, non pas auprès du public (500.000 spectateurs), mais auprès des médias en général et des recruteurs en particulier. Les uns s’offusquent, les autres s’étonnent que de telles méthodes de recrutement, jugées humiliantes voire traumatisantes, puissent exister.

Pour Télérama, le documentaire montre « l’obscénité du processus de recrutement et la violence du monde du travail ». Pour 20 minutes, on voyait « 10 candidats dans la gueule du loup ». Le réalisateur Didier Cros le décrit, lui-même, comme un film sur « la comédie de la cruauté du travail ».

Les recruteurs enragent. Alain Gavand, qui dirige le cabinet de recrutement éponyme et qui a lancé l'association "À compétences égales", prend vite la parole, sur son blog, au nom d’une profession bafouée. Il se dit « scandalisé par le fait que ce genre de pratique porte ombrage à l’ensemble de la profession ».

Et une autre recruteuse de s’énerver : « Au bout du compte, sur quoi porte l’évaluation ? Sur la capacité du candidat à accepter le système, à se conditionner. Est-ce bien là la réalité du monde du travail ? […]Alors quand on visionne ce genre de documentaire qui donne une mauvaise image du recrutement, aux antipodes de la vision que nous avons de notre métier, ça nous énerve, il faut bien le dire », fulmine Marie-Anne Muller dans son post « Les recruteurs au pilori ».

Hypocrisie

Des réactions qui étonnamment font sortir le réalisateur de ses gonds : « Il est assez scandaleux de voir les concurrents de RST se déchaîner contre ce cabinet, alors qu'ils participent de la même façon au processus décrit dans le film », juge Didier Cros.

Et d’ajouter : « Cinq ou six étaient d'accord pour me laisser filmer leurs activités, nombre d'entre eux avaient des méthodes bien pires que celles montrées dans le documentaire. J'ai choisi RST Conseil parce qu'ils avaient une pratique moins discriminante que beaucoup d'autres » (Le Monde).

« Attitudes que l'on observe, de plus en plus »

Géraldine Rieucau, chercheuse au centre d'étude de l'emploi et à Paris 8, confirme : « Même s'il ne faut pas généraliser, ce documentaire met quand même en évidence des pratiques qui existent : l'infantilisation des candidats, la volonté de les déstabiliser, la discrimination de certains profils, un mépris affiché pour le demandeur d'emploi sont des attitudes que l'on observe, de plus en plus », explique-t-elle dans une interview donnée au Figaro.

Beaucoup d’offuscation donc (comme si les journalistes vivaient dans une dimension parallèle - ce qui n’est pas tout à faux - et que les recruteurs n’avaient finalement jamais recruté…) pour un phénomène auquel les candidats sont, eux, malheureusement plus accoutumés. À vous de nous le confirmer - ou pas - dans la boîte de commentaires, prévue à cet effet !

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

http://www.lagueuledelemploi.net

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Leur "envie d'aller plus loin" qui se résume à "aller dire les 4 vérités" aux recruteurs en rodant autour de leur domicile.... En plus d'être abjecte, ça me semble ridicule.

Dommage je trouvais la présentation du site pas mal.

18

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Les données personnelles divulguées sur le site (ce qui était plus que limite) ont été supprimées.
Entretien avec le concepteur :

Libération a écrit:

Lagueuledelemploi.net : « Je ne vois des victimes que d’un côté de la table »

Il y a une semaine, le 6 octobre, France 2 diffusait La Gueule de l’emploi un documentaire, très commenté depuis, sur les méthodes d’un cabinet de recrutement opérant pour la société d’assurance GAN. Le documentaire, réalisé par Didier Cros, suit dix postulants à un emploi de « conseiller assurance » payé au SMIC. Nombreux ont été les téléspectateurs choqués par les méthodes humiliantes utilisées par les recruteurs, qui s’en sont indignés sur internet. Mais la réaction la plus vive date de jeudi, avec la mise en ligne du site lagueuledelemploi.net, qui liste carrément les adresses et numéros de téléphone professionnels et personnels des recruteurs qui apparaissaient dans le documentaire. « Nous pensons que ces personnes doivent avoir affaire à l’indignation qu’elles suscitent, dans la vraie vie, peut-on lire sur le site en grosses lettres. Nous pensons que des gens qui habitent le même quartier que ces personnes doivent être en mesure de leur dire leurs quatre vérités, en face. »

Le site lagueuledelemploi.net ne fait pas franchement consensus, notamment auprès du réalisateur du docu lui-même, Didier Cros, , qui juge l’initiative « dommageable et grave ». Les avocats de Gan, eux, ont mis en demeure le créateur du site, Baptiste Fluzin, pour qu’il retire les informations personnelles et les photos présentes sur le site. Le jeune homme, directeur artistique dans la pub, a répondu à nos questions par mail, n’ayant pas souhaité le faire téléphone.

Qu’est-ce qui vous a motivé à faire ce site ? Ca n’empêche évidemment pas de s’indigner, mais ces humiliations systématisées lors d’entretiens d’embauche ne sont pas nouvelles…

La rage sourde que j’ai ressentie quand j’ai vu ce documentaire m’a motivé à créer le site lagueuledelemploi.net. Je voulais que pour une fois, la croisade naissante qui se profilait sur Internet ne se limite pas à un déluge de tweets et de commentaires laissés sous des articles et qui de toutes façons, n’auraient jamais atteint les personnes incriminées. Je sais que ces méthodes ne sont pas nouvelles. Faut-il attendre que quelque chose soit estampillé « nouveau » pour s’indigner ?

Par quels moyens avez-vous trouvé les coordonnées des recruteurs ?

J’ai trouvé toutes les coordonnées en utilisant leurs prénom + nom + intitulés de postes, qui sont affichés en clair tout au long du reportage, sur un ensemble de sites (Google avec des requêtes avancées, recherches de PDF, Viadéo, Facebook, pages-blanches). Pour certains ça a été très facile, pour d’autres un peu moins. J’ai mis un point d’honneur à ne pas cibler d’homonymes par erreur. Pour madame Garnier par exemple, j’avais commencé à établir différent profils, je pensais tenir le bon et au dernier moment je me suis rendu compte que je faisais erreur, j’ai préféré ne rien diffuser.

Ces attaques personnelles en valent-elles vraiment la peine ? Vous vous attaquez à des individus au lieu de vous attaquer à un système, ces individus eux-mêmes pouvant être victimes de ce même système…

C’est selon moi le point le plus important et le point de désaccord majeur qui subsiste si j’en crois la grande partie des réactions suscitées. Nous vivons à une époque où il n’y a plus d’individus responsables, tout du moins chez les puissants. La crise Grecque ? C’est la faute aux « marchés » qui sont en perte de confiance, qui ont peur, qui sont nerveux. On rend vivantes et responsables des entités qui n’existent pourtant qu’au travers des individus qui les composent. J’aurais donc dû attaquer le système. Vaste programme... Quant à l’idée que ces individus soient victimes de ce système, c’est une blague ? Regardez le reportage encore une fois, je ne vois des victimes que d’un côté de la table et ce n’est pas celui dont vous parlez. Si cette affaire va plus loin, je plaiderai l’irresponsabilité, il faudra attaquer l’Internet et pas Baptiste Fluzin. Non, je déconne. MOI j’assume en mon nom ce que je fais.

Affiches ou flyers avec le visage des recruteurs : quel est l’intérêt ? Est-ce vraiment utile de répondre à l’humiliation par l’humiliation ?

Je souhaite éclaircir ce point. Je me suis demandé comment faire en sorte que les recruteurs soient confrontés à des avis vis-à-vis de leur comportement. Alors quoi, aller faire le camping devant chez eux, les prendre au saut du lit et leur dire « bonjour, vous ne me connaissez pas, mais je vous ai vu à la télé, vous me donnez la nausée ! » ? Pas convaincant. Non, ce dont j’avais envie, c’était que le boulanger du quartier, que des parents d’élèves, des voisins, des commerçants qui croisent régulièrement ces personnes soient confrontées au documentaire, car je pense que ce sont ces personnes qui seront à même d’adresser des critiques intéressantes et surtout qui seront reçues par les personnes concernées. Si quelqu’un décide d’aller leur casser la gueule, en revanche, bien sûr je le regrette. Mais qui faut-il blâmer en premier lieu ? Celui qui a rassemblé les adresses des personnes qui sont publiques sur Internet, ou bien ces mêmes personnes qui ont donné durant 1h30 toutes les raisons à quelqu’un d’aller leur casser le bout du nez ? Là encore, je suis prêt à prendre mes responsabilités, mais n’inversons pas tout. Les recruteurs seraient des pions, des victimes du système et moi je serais le grand méchant Internaute qui les cloue au pilori ? Un peu simpliste.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Les méthodes de recrutement étaient extrèmes dans ce cas-là. Je m'interroge aussi sur le montage du reportage et l'angle choisi par le journaliste.

Néanmoins, alors que tout le monde passe son temps à se plaindre de la "diplômite à la française", je trouve que ce type de recrutement laisse toute ses chances à ceux qui sont moins ou pas du tout diplômés.

La méthode CV-entretien est-elle plus égalitaire? Ou toujours moins humiliante?

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Ne pas regarder le CV et tester la motivation et les aptitudes du candidat est une chose.
Organiser une session de recrutement à l'aveugle pour mettre les candidats en position de faiblesse (= "je ne sais pas quel poste ni combien de postes on me propose, mais comme je suis au chômage, je suis obligé d'aller jusqu'au bout") et les forcer à se bouffer les uns les autres, c'en est une autre. Et c'est ça qui est abject.

Mais encore une fois, c'est symptomatique d'une chose : on ne raisonne plus qu'en termes d'économies d'échelle, en tout et pour tout.

Je lubrifie les relations humaines.

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

En fait, je suis un peu circonspect: vu le coût que doit occasionner une session de deux jours de recrutement, cela me semble étonnant de l'organiser pour des vendeurs en assurance payé au SMIC.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

22

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Le SMIC c'est son salaire de base dans le cas où le commercial ne réalise aucune vente et qu'il est donc un coût pour l’entreprise. Il ne fait aucun doute qu’un commercial payé au SMIC durant plusieurs mois d’affilé – c'est-à-dire un mauvais vendeur – sera gentiment prié de quitter l’entreprise. Un bon commercial, quant à lui, sera en général très bien payé dans le secteur de l’assurance : il touchera diverses primes liées au nombre de souscriptions de contrats d’assurance, aux montants des encours, etc. Son mode de rémunération (équivalent à un système de motivation) sera établi en fonction de la stratégie de vente de l’assureur et, s’il s’agit d’un bon commercial, sa rémunération sera conséquente. Il n’y a donc rien de choquant qu’un commercial ait un fixe de base équivalent au SMIC ; ce qui est choquant c’est que les candidats ne le savaient pas !

Sinon, comme je l’avais dit plus haut, j’avais aussi été surpris par ces méthodes de recrutement. Mais n’oublions pas qu’il s’agit de postes de commerciaux. Des postes où il faut donc avoir une motivation de ouf pour vendre n’importe quoi à n’importe qui. Le GAN ne cherchait donc pas des enfants de coeur.

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Au moins maintenant on est courant. Chez GAN les commerciaux sont des requins prêts à nous vendre n'importe quoi pour toucher leur commission !

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

De passage a écrit:

Sinon, comme je l’avais dit plus haut, j’avais aussi été surpris par ces méthodes de recrutement. Mais n’oublions pas qu’il s’agit de postes de commerciaux. Des postes où il faut donc avoir une motivation de ouf pour vendre n’importe quoi à n’importe qui. Le GAN ne cherchait donc pas des enfants de coeur.

C'est un petit peu mon point de vue. D'autant que ces candidats - relativement "divers" puisque le mot est à la mode - ont peut être plus de chance de "briller" s'ils n'ont pas de diplômes.

Après, effectivement, une partie de ces méthodes est effectivement humiliante (néanmoins, c'est un montage de 1 heure et quelques de deux sessions d'un jour). Mais la sélection sur CV est peut être plus pernicieuse dans son inhumanité.

De passage a écrit:

Le SMIC c'est son salaire de base dans le cas où le commercial ne réalise aucune vente et qu'il est donc un coût pour l’entreprise. Il ne fait aucun doute qu’un commercial payé au SMIC durant plusieurs mois d’affilé – c'est-à-dire un mauvais vendeur – sera gentiment prié de quitter l’entreprise.

Ce qui me surprend c'est qu'organiser une telle session de recrutement avec un jury de 4-5 personnes a forcément un coût et donc je m'étonne que le GAN soit prêt à dépenser autant.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Je réagis à certaines remarques notamment sur les procédures de recrutement de commerciaux, où à plusieurs reprises, il a été dit que ces procédés étaient « monnaie courante » pour ce secteur d’activité.
Pour être allée à des entretiens d’embauche pour des postes de commerciale durant de nombreuses années, mais moins cette dernière année je l’avoue, je dois dire que je n’ai jamais eû  à subir de traitement aussi dégradant que celui montré dans le documentaire. Ni de personnes exerçant le même métier que moi. Le banaliser équivaudrait à le faire accepter, le minimiser et ce serait une erreur.
J'ai connu du mépris oui, de la déstabilisation aussi, une forme d’irrespect et d’abus, quand par exemple un cabinet  te fais déplacer plusieurs fois, non pas pour te proposer un poste mais uniquement pour faire du « sourcing », cela oui ! Et bien d’autres choses encore…(Mais je ne crois pas qu'il y ait des abus pour les commerciaux seulement , je crois qu'il y a des abus pour les métiers peu qualifiés.)

Mais dire que le monde des commerciaux est un monde sans pitié et que c’est pour cela tu dois te retrouver dans des conditions extrêmes qui s’apparenteraient aux mêmes conditions que celles que tu vas connaître dans l’exercice de ton métier, non ce n’est pas vrai !  C’est un cliché.

Des méthodes de ventes « sans pitié » sont utilisées chez les mauvais vendeurs, cuisines Spac… ou autres. Là il ne s’agit pas de vendre mais d’ « arracher » des contrats, ces méthodes ne sont pas bonnes, ni efficaces, ni glorieuses, sur le long terme car il faut savoir vendre ET fidéliser, ET aussi  savoir faire multitudes d’autres choses que je ne développerai pas ici (mais dans un bouquin oui !  tongue ).

De plus, de vrais bons vendeurs pérennisent (mais pas tous seuls, avec tous les autres services hein , le Marketing par exemple  wink  tongue ) l’entreprise.

Ce qui dans le cadre  de « mauvaises ventes »,  celles qui ne donneraient pas  ENTIERE satisfaction à la clientèle, mais provoqueraient d’ailleurs l’effet inverse, pénaliserait l’entreprise en fait.

C’est d’ailleurs cette mauvaise image qui décrédibilise toute la profession, et dévalorise le métier de commercial, mais heureusement les meilleurs ne sont pas comme ça !

Dans ce documentaire, on voit bien que le poste s’adresse en effet, à des personnes peu diplômées, poste de délégué commercial.
Et il est vrai que pour des postes plus qualifiés, d’ingénieur, Directeur Commercial ou autres, des profils diplômés d’HEC avec 20 ans d’expérience, il est certain qu’ils ne subissent pas le même traitement …

Ce qui est particulièrement dégoûtant dans ces pratiques, c’est qu’elles sont utilisées avec des personnes en position de faiblesse, voir de détresse (Cf la personne qui n’arrivait même plus à acheter des couches pour son enfant !)

Ce qui est vraiment choquant dans ce contexte, c’est que ces recruteurs n’ont eu de cesse de culpabiliser les candidats sur leur « motivation », cette phrase d’ailleurs  « pourquoi vous ne nous avez pas donné envie ? »  en est une belle illustration, sous entendu, si vous n’obtenez pas le poste c’est parce que vous n’êtes pas motivé ! Alors que c’est bien sûr de leurs mauvaises méthodes que leur vient ce peu d’enthousiasme, ou en tout cas un retour qui ne correspondrait pas à leur attente ! Ils ont déjà  bien de la chance de ne pas se retrouver face une salle vide !!!

Mais à part la culpabilité qu’ils ont essayé d’induire, il y avait aussi des humiliations, des jugements dégradants, des moqueries,  tels que « lenteur de compréhension » (?! )et puis Babayou envers le candidat qui a essayé, pourquoi pas, de postuler à un meilleur poste dans l’entreprise, dont il s'est moqué, il l'a dénigré, cassé, et moi ( enfin nous) j’ai trouvé qu’il y avait  matière à en être offusquée.

@ Sabaidee, la seule chose « marrante » en tout cas, c’est que le résultat de ce recrutement est minable et coûteux : la femme qu’ils ont passé sur le grill et qu’il ont retenue n’est restée que 3 mois dans l’entreprise, quant à l’autre personne sélectionnée, le soit disant « lent d’esprit »il plafonne à 1700 euros nets (faute de ne pas avoir trouvé mieux sans doute). C’est pour dire l’efficacité des méthodes employées car en plus d’être des SALAUDS, ils sont MAUVAIS ! mad

@ De passage : ta perception des commerciaux, ou tout au moins de leur métier est assez érronée ;-)

Pour autant je trouve qu’il ne fallait pas diffuser leurs coordonnées; idiots finis ils sont, idiots finis ils resteront ! lol

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

26

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

zaza's birthday a écrit:

@ De passage : ta perception des commerciaux, ou tout au moins de leur métier est assez érronée ;-)

Mmm, je ne pense pas. J'avais justement travaillé il y a peu sur une mission où l'on devait définir un nouveau système de rémunération pour des agents d'assurance. Donc, je sais un peu comment ça fonctionne puisque j'étais aussi allé sur le terrain pour expliquer la nouvelle politique commerciale aux commerciaux. Après, il y a différents réseaux de commerciaux pour les assureurs. Ceux dont tu parles pourraient appartenir à la branche "agents généraux" (ceux qui ont une agence et qui sont en général plus âgés) ; mais ceux dont il s'agit dans le reportage appartiendraient à la branche "salariés commerciaux" (ceux qui font du porte-à-porte - des démarcheurs plutôt jeunes). Les profils de candidats ne sont pas les mêmes car les compétences demandées diffèrent.

Ce que je veux dire par là c'est que la catégorie "commerciaux" est vaste (même au sein d'un unique secteur comme l'assurance) et regroupe des métiers de la vente qui peuvent être différents (et contient donc des profils différents dont les jeunes requins).

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

sabaidee a écrit:

Après, effectivement, une partie de ces méthodes est effectivement humiliante (néanmoins, c'est un montage de 1 heure et quelques de deux sessions d'un jour). Mais la sélection sur CV est peut être plus pernicieuse dans son inhumanité.

Non, le cabinet RST Conseil applique les mêmes méthodes depuis au moins 2006 smile : http://www.lexpress.fr/emploi-carriere/ … 82914.html

Sabaidee, j'ai une autre lecture que toi sur la grille salariale, en temps que consommateur. Comme le dit Nira, plus le fixe est faible, plus les commerciaux vont devoir avoir l'instinct de survie pour assurer un minimum de train de vie, ce qui garantit à l'entreprise d'avoir toujours des commerciaux motivés (l'appât du gain n'est pas une valeur partagée par tous chez les commerciaux). Or, sur certains secteurs, dont les assurances (surtout dans le domaine de la santé), ça me dérange de me dire que les commerciaux sont autant commissionnés, car ils produisent une information faussée pour le consommateur en lui présentant une réalité masquée sur les bénéfices qu'il pourra en tirer.

C'est le même souci qui se pose pour les produits financiers, où le péquin moyen n'y bite pas grand chose. Pas pour rien que la Banque Populaire s'est offert une campagne pub TV pour communiquer sur le fait que ses conseillers n'étaient pas commissionnés (à voir si c'est un raccourci ou si c'est la pure vérité, ceci dit).

Je lubrifie les relations humaines.

28

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

A mon sens tu vises juste. Il y a comme une sorte de tension entre la logique commerciale (système de commissionnement basé sur la stratégie de l'entreprise) et la responsabilité sociale (sur des produits de santé notamment). Cela donne une logique du secteur privé (celle de la rentabilité) qui s'applique sur un bien public (la santé). D'où le fait - probablement insuffisant - que les produits financiers et d'assurance soient très encadrés par la réglementation (les notices d'information des produits doivent par exemple respecter certains critères).

29

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

oui, assez effrayant. est-ce que quelqu'un peut me dire comment me le procurer ; je ne l'ai pas enregistré et c'est trop tard pour le retrouver sur le net.
Merci.

30

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Sur Youtube tout simplement : http://www.youtube.com/watch?v=q3fEnZfppH8

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

31

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

catherine a écrit:

oui, assez effrayant. est-ce que quelqu'un peut me dire comment me le procurer ; je ne l'ai pas enregistré et c'est trop tard pour le retrouver sur le net.
Merci.

http://lmgtfy.com/?q=t%C3%A9l%C3%A9char … %27emploi+

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Allez, for the lulz, on va tous lire la splendide analyse de ce 2e année à l'IEP de Strasbourg, qui a visiblement tout compris à l'économie comportementale : http://chroniques-passageres.tumblr.com … unourserie

Je lubrifie les relations humaines.

33

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Je ne sais pas ce qui est le pire entre les commentaires arrogants de ce type, ou les réflexions tout aussi arrogantes sur l'air de "sombre merde de jeune d'IEP de province au rabais, ouvre un livre".

M'enfin.

J'ai déjà travaillé trois fois dans ce stype de poste. Voici les pièces que je peux verser au dossier.

1/Ce type d'entretien, je l'a vécu à chaque fois: collectif, avec mises en situation, et tâches un peu surprenantes, type "vends-moi ce porte-manteau". La raison en est simple: on recrute à un niveau de qualification faible. A ce stade, on ne parle pas de relation suivie avec un client (si c'est le cas pour GAN, et ça peut l'être, c'est grave par contre, je n'ai pas d'infos là-dessus), mais de "one shots" où on va vers le client pour le convaincre d'acheter un produit standardisé. Du coup, on cherche un certain type de tempérament plus que des qualifications.

2/Il s'agit d'écrémer les gens, pas de les former. Ca peut paraître dur pour des mecs qui sont au chômage depuis longtemps, mais les recruteurs dans ce reportage ont globalement bien identifié ceux qui avaient le plus de potentiel. J'ai l'impression que l'argumentaire de certains repose sur l'idée que, parce qu'ils sont au chômage depuis longtemps, on devrait être plus sympa avec eux. Cette boîte cherche un certain type de tempérament, qui est la base pour un commercial à ce niveau de qualification. Les commerciaux à des niveaux plus qualifiés ne sont pas comme ça, mais là encore, on parle d'un niveau assez bas.

3/La plupart des mecs qui se présentent n'ont pas le tempérament: le Kevin est un con, lec mec asiatique (me souviens pas du nom) fait caricature, et le mec qui parle de liberté doit être infernal comme collaborateur, parce que c'est le genre de mecs à ne rien écouter, et à tout envoyer chier à l'instant où il pense que ses limites ont été franchies.

3/Je suis très surpris, en revanche, par les jugements de valeurs et les attaques personnelles. Certes, certains clients peuvent être des connards, mais c'est extrêmement rare, et je n'ai pas l'impression que ce soit cela qui motive les recruteurs de la sorte. J'ai l'impression que c'est plus une question de personne, et ils ont effectivement l'air d'aimer casser les candidats. Pas sûr que ce soit productif. Idem pour le coup de casser le mec qui se voit manager, d'autant qu'il en a clairement l'étoffe. Briser les ambitions, c'est bizarre; ils me donnent l'impression de vouloir se maintenir dans un rôle de domination contre-productif, ce qui est forcément difficile avec un mec comme le chauve qui a visiblement de la bouteille et de la répartie.

4/De la même façon, demander aux participants d'auto-évaluer leurs faiblesses me paraît carrément toxique. Ce n'est pas à eux de faire ce boulot, d'autant que ça n'a aucun intérêt d'induire un doute permanent de soi-même. Ne pas avoir le tempérament commercial n'est pas une tare personnelle.

5/L'impression globale que j'en ai, c'est que les tâches demandées n'ont rien d'indigne, même le coup des débats ou des feedbacks entre participants. Il s'agit de juger les tempéraments. Un type qui se montre trop vindicatif sur son feedback d'un autre peut être saqué parce qu'il se comporte comme un connard. Quand on demande à un type d'en évaluer un autre, c'est surtout le premier qui est évalué (à moins d'avoir noté un truc génial qu'aucun recruteur n'a vu). En revanche, le climat général est un climat de domination assez malsain. Les recruteurs savent clairement que les mecs en face n'ont pas beaucoup d'options (il s'en passera du temps avant qu'un recruteur de banque d'affaires ne parle comme ça à un MBA). Ils ne les voient clairement pas comme un investissement de la boîte, mais comme de la chair à canon qui fera sans doute défection rapidement (et largement à cause de cette politique). Ce qui est idiot en fin de compte, c'est que ces recruteurs lancent une dynamique perdant-perdant dès le départ; en se contentant de chier sur tout le monde et de garder ceux qui résistent le mieux, ils démotivent au maximum leurs futures troupes, qui vendront moins bien et se tireront dès qu'ils le pourront, forçant l'entreprise à continuer de recruter, et donc à employer RST. Le seul qui y gagne là-dedans, c'est le cabinet de recrutement.

My 2 cents.

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Tu as tout dit.

Je lubrifie les relations humaines.

35

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Ce qui est idiot en fin de compte, c'est que ces recruteurs lancent une dynamique perdant-perdant dès le départ; en se contentant de chier sur tout le monde et de garder ceux qui résistent le mieux, ils démotivent au maximum leurs futures troupes, qui vendront moins bien et se tireront dès qu'ils le pourront, forçant l'entreprise à continuer de recruter, et donc à employer RST. Le seul qui y gagne là-dedans, c'est le cabinet de recrutement.

Pas si idiot que cela car les vendeurs itinérants évoluent et - sauf cas particuliers - restent assez peu longtemps à ce poste (c'est tout le mal que je leur souhaite). En fait ce qui aurait été 1/ marrant et 2/ un bon complément de reportage, ça aurait été de voir les mecs vendre ensuite sur le terrain (*). Montrer la "relation client" (les mecs mettent parfois limite des coups de pression aux clients pour vendre leur tapis) qu'il y a dans ce type de job aurait pu éclairer un peu sur le process de recrutement.

D'autre part, j'imagine que le cabinet de recrutement doit avoir une indexation de com sur la durée d'emploi des commerciaux (a minima, le passage de la période d'essai).

Sinon, pour les recrutements de MBA pour des jobs en conseil ou en IB, évidemment qu'il n'y a pas ce type de process. Pour (au moins) deux raisons : 1/ il s'agit de poste à forte qualification et 2/ les candidats peuvent devenir clients un jour ou l'autre...

----
(*) Mais là, l'image commerciale du GAN en aurait pris un coup !


Nick a écrit:

Tu as tout dit.

"Maintenant vous pouvez quitter le forum et reprendre une activité normale."

http://www.lesitedelevenementiel.com/wp-content/uploads/guignols_ppda.jpg

36

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Par rapport à mon billet qui a fait tant de bruit, j'ai fait une mise au point ici : http://chroniques-passageres.tumblr.com … e-au-point

J'ai trouvé ta réaction très intéressante Humpf, je l'ai citée.

Bonne soirée

Re: La gueule de l'emploi sur France 2

Coucou,

Je précise que je suis un des très nombreux Seniors en fin de droits qui ne retrouvent pas d'emploi malgré une recherche très active ! Trop expérimenté et donc "soi disant" trop cher, trop âgé et donc "soi disant" moins malléable et corvéable à merci, et en complément, pas assez diplômé pour le marché de l'emploi d'aujourd'hui, malgré de nombreuses années d'expérience en tant que cadre commercial.

Pour comprendre cela, comme pour d'autres situations, il faut néanmoins le vivre. Beaucoup en auront malheureusement l'occasion d'ici très vite, même si aujourd'hui (comme moi hier) ce que j'explique peut les faire sourire ... Malheureusement, c'est juste une question de temps, et la loi travail de ce "Cher" Mr MACRON aidera en ce sens ... Bien heureux l'esprit faible qui penserait pouvoir aller jusqu'à une retraite, sans cesse repoussée, sans avoir d'accident de parcours professionnel et connaître un jour prochain le Bonheur d'être chômeur, comme certains le pensent bêtement... De plus, passé la quarantaine on comprend tout de suite beaucoup mieux la difficulté, croyez moi sur parole !

Toujours est-il qu'en ce qui concerne le fameux documentaire pour une embauche au Gan, "La gueule de l'emploi" visible sur Youtube pour ceux qui ne l'auraient pas encore vu, après analyse, plusieurs points confirment la débilité de ce genre de pratiques et l'incompétence du cabinet de recrutement et des recruteurs Gan, qui se prennent pour des ténors alors qu'ils sont de toute évidence à la rue complet !

Oui, Mr Mamadou dont on ne connaît absolument pas le parcours professionnel, puisqu'il ne s'est jamais présenté en ce sens, joue Le terrible et reste totalement condescendant lorsqu'il s'adresse à un candidat, il est parfaitement abjecte. Néanmoins, n'importe qu'elle imbécile congénitale serait en capacité de le remplacer, c'est très facile dans cette situation étant du bon côté du bureau ! Mais, lui aussi en reviendra très certainement un jour prochain, et j'espère que lui aussi aura à faire à des Frustrés dans son genre !

Cette méthode de recrutement, totalement archaïque, consiste à continuellement opposer les salariés, pour soi disant "aiguiser" leur sens de la compétition. En effet, il est beaucoup plus simple et débile de motiver des salariés, et notamment des vendeurs, en les menaçant continuellement que par l’appât du gain ! D'ailleurs, si il n'y avait pas autant de chômage en France aujourd'hui, de vrais vendeur s’enfuiraient immédiatement à la vue de ce qui leur est proposé. Ils ont tous compris, ou presque, qu'ils n'ont absolument rien à gagner dans ce type de job, si ce n'est le "plaisir" d'avoir bossé comme un malade, pour que les Hauts Dirigeants du Gan puissent remplacer leurs yachts chaque année, par un plus gros ! Et accessoirement, pour tenter d'assurer quelques fins de mois, difficiles !

Incohérences évidentes ... des recruteurs et du chef du cabinet de recrutement, bien dodu, en bout de table comme à la maison, et qui sourit niaisement en parfait adéquation avec la stupidité de son collègue Mamadou. Il pose la question à Georges de savoir à quelle heure celui-ci démarrerait le matin, si il devait tourner avec lui ... sous-entendant par là, que lui à l'habitude de se lever tôt, contrairement aux fainéants de chômeurs. C'est dire le niveau de débilité profond du personnage !

Pour lui, le matin c'est démarrage très tôt, 6h30 / 7h00, mais la grosse blondasse certainement et fort heureusement stérile, vêtue comme si elle devait aller travailler sur un bout de trottoir en soirée pour arrondir ses fins de mois, le salaire du Gan ne le lui permettant pas, dit à Julie qu'elle devra rentrer chez elle le soir vers 22h30 ... Heuuuuuuuu, excusez moi mais pour un emploi au SMIC, il me semble que les horaires se rapprochent plus d'avant 1848 (Petit rappel à l'histoire pour Mamadou !) ... L'inspection du travail serait vraiment bien inspirée d'aller mettre son nez dans tout ça ! Je pense qu'un redressement fiscal au Gan ferait beaucoup de bien aux caisses de l’État !!! Maintenant, quand je parle d'incohérences, de demander à des salariés de s'impliquer totalement dans leur boulot, avec de telles conditions de travail, c'est pour le moins paradoxale !!!! C'est un poste à accepter et attendant de trouver mieux ailleurs, c'est ce qui se passe très souvent, je suppose !

Toujours dans le registre "Pression" ... il a de toute évidence "échappé" aux recruteurs, que les entreprises mettent de plus en plus en place des espaces détente pour leurs salariés, en vue d'augmenter leurs performances et leur efficacité et donc leur productivité. Eux, font pourtant tout le contraire, ils ne tiennent pas compte du fait que des employés stressés en permanence ne peuvent pas donner leur maximum, bien au contraire ! De plus, pour conforter cette analyse, la question posée à la Couguar du Gan par le candidat "Senior Gégé", concernant le "Turnover", est belle et bien restée sans aucune réponse ... Ces "Killers de recruteurs" ne se demandent pas pourquoi ils sont en perpétuelles phases de recrutement, mais je pense que c'est surtout que leurs propres Job en dépendent !!! Imaginez dans le même état d'esprit, que les conseillés Pôle Emploi se mettent demain à devenir bons (utopie !), et trouvent un boulots aux chômeurs dont ils sont en charge … qui ensuite leur trouverait un emploi, puisque de fait ils n'en auraient plus !? Est-ce une des raisons faisant qu'ils sont aussi mauvais depuis aussi longtemps … peut-être bien !!! La presse titrait il n'y a pas si longtemps que 54.000 postes étaient menacés chez Pôle Emplois … http://www.leparisien.fr/economie/le-go … 270467.php

Donc ces soi disant professionnels du recrutement, et sans aucune pudeur, annoncent que le Gan fait réalise des Milliards d'€uro de CA et plusieurs centaines de Millions d'€uro de bénéfice, à d'éventuels futurs employés, qui eux seront payés au SMIC pour effectuer à minima 70h par semaine ... c'est effectivement à vomir !!! Pour compléter le tout, Gros sac en bout de table non satisfait de sa connerie, se permet de dire que les chômeurs n'ont pas envie de travailler puisqu'ils refusent de telles conditions d'emploi ... honnêtement, qui pourrait les accepter avec plaisir, et surtout s'épanouir ainsi ... mis à part d'honnêtes gens ayant des bouches à nourrir, et donc tout simplement parce qu'ils n'ont plus d'autres choix que d'accepter cet Esclavage des temps modernes !

Vous verrez, nous seront de plus en plus confronté à cela, de part une politique d'ex-banquier opportuniste aux affaires actuellement, marionnette d'une Commission €uropéenne totalement illégitime puisque non élue et rejetée par référendum ! Cette dernière pourtant bien en place et nous imposant des lois mortifères, au service du Capitalisme non contrôlé qui la dirige ! Il ne nous serait soi disant pas possible de pouvoir lutter contre la Mondialisation dont parlent des économistes « autorisés » à s'exprimer dans les Médias, puisque €uropéistes, et nous devrions donc subir et accepter notre triste sort ... Cette perspective est expliquée aux Peuples par des €uropéistes majoritairement cupides et directement intéressés par le système, ces mêmes économistes qui ont annoncé que dés le lendemain du Brexit, le Royaume Uni sombrerait dans les abîmes ! Après on nous dira que "en France on aime pas les riches !" ... Ha bon, et pourquoi ça !? Lol

Il faudrait donc bien docilement se faire à l'idée que la France d'hier sera très vite la Chine de demain … et que c'est au tour de nos enfants de devoir travailler à 8 ou 10 ans dans des ateliers pour un bol de riz, histoire de confectionner de beaux vêtements qui habilleront les Asiatiques pour qu'ils puissent aller au théâtre dans leurs véhicules de luxe très polluants… c'est merveilleux ! Moi je fais parti de ceux qui pensent avec leur cerveau, et qui ne se laissent pas lobotomiser par la propagande qui nous est constamment servie, via les Médias et les Politiques €uropéistes corrompus au système !

Maintenant il faut aussi avouer que quelques candidats n'avaient pas grand chose à faire là, pourtant le Créole bien sympa parti le premier aurait je pense pu être un bon collaborateur, si tenté qu'il ait été traité comme un être humain et non comme un esclave (ressenti général) ... Par contre celui qui est parti en second n'avait rien à faire là puisqu'un poste de commercial terrain ne lui convenait plus, à ses dires. Hervé, qui arrive à Paris en séance de recrutement, habillé comme si il allait se balader en ville, çà c'est du très grand n'importe quoi j'avoue. Je crois qu'en fait il se la joue "Monsieur je suis un très bon", et joue au contradicteur pour tenter de cacher son incompétence professionnelle, mais ce n'est que mon avis !

Sinon le "blaireau à lunettes" avec son horrible cravate en totale désaccord avec sa chemise violette particulièrement moche, alors lui pour le coup, est vraiment incompétent bien qu'il se prend quand même pour un cador (Jamais tu ne donnes de prix à un client sans même savoir de quel produit il s'agit exactement puisque trombone est un terme général, sans avoir de quantité mensuelle ou annuelle, et sans savoir chez qui le clients potentiel se sert … pour les 120 jours c'est du pipeau évidement, 30 jours fin de mois c'est largement suffisant ... et donc, le garçon ayant compris que tout le monde à vue sa solitude, vexé il en devient franchement mauvais envers les autres candidats, parfaitement abjecte lui aussi de s'être dévoilé aussi nul ... dire qu'il est parfaitement anormal qu'un Senior compétent soit au chômage est particulièrement débile. Par contre, qu'un Vendeur de choc tel que lui, et à son âge, soit au chômage, alors là pour le coup il y a un très sérieux problème c'est vrai. Il ne faudrait pas inverser les rôles … Loi du genre Mamadou ??? lol Et s'en prendre à Julie que j'ai trouvé plutôt bonne dans l'ensemble, c'est là aussi cracher son venin parce que l'on ne peut rien faire d'autre !

Le Gan, comme bien d'autres sociétés de ce style, continu à appliquer les règles de base ... Privatisation des gains, et mutualisation des pertes ... Article 1 : La direction à toujours raison, Article 2 : Si par hasard la direction avait tort alors l'Article 1 entrerait immédiatement en vigueur ... Ces gens ne sont que des parasites qui polluent le système économique Français, €uropéen et Mondial, et ce n'est certainement pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont pour autant raison ... à méditer ! En fait, ils polluent la planète, bien plus que le CO2 !!!

    Sur ce ... c'est bien de voir la réalité en face parfois, et ça reflète bien la société, sans généraliser pour autant ! L'individualisme … un exemple : Mon frère aîné à réussi par l’accumulation de coups de pot par retrouver un emploi, après plus de 3 ans de chômage. Auparavant je l'avait au téléphone pratiquement chaque semaine, et maintenant … tous les deux ou trois mois, et encore … si je l'appelle … il a juste oublié qu'il a bien faillit se retrouver dans la merde, et il pense en être sorti pour les 6 années qui lui reste à faire jusqu'à sa retraite ! Je lui souhaite bien sur, même je n'en suis pas vraiment certain !!!

Last edited by kyky21 (03-05-2018 18:41:03)

Post's attachments

brosse_a_dent.jpg, 24.37 kb, 279 x 250
brosse_a_dent.jpg 24.37 kb, 8 telechargements depuis le 2018-05-03