Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

sabaidee a écrit:
Nick Carraway a écrit:

Dans certains secteurs, votre salaire peut augmenter rapidement si vous changez de boîte régulièrement.

Oui, enfin pas trop rapidement.

Mais c'est effectivement plus facile avec des compétences et des expériences à faire valoir que de demander un salaire plus élevé.

Par contre, le débutant qui débarque la bouche en coeur pour demander 38 K€ direct, sans rien avoir prouvé, il va se voir répondre un "on vous rappellera" sauf si l'employeur lui rit au nez. Pour avoir au-dessus de 38 K€ en débutant, faut être ingénieur et être dans l'audit-conseil (et encore, ça eût payé...).

Ce que je veux dire par là, c'est que, dans la mesure où la progression salariale est parfois faible dans certaines boîtes (je serais tenté de dire "toutes", mais c'est sans doute du mauvais esprit), il n'y a pas d'autres choix que de négocier durement le salaire à l'embauche. Certes, il faut de l'humilité, mais se dire qu'on peut lâcher un salaire plus faible car on est convaincus qu'en se défonçant on va progresser vite, ça peut créer de grosses désillusions. Et quand on en arrive à la conclusion qu'il faut bouger pour monter, on se dit qu'on a été con de pas négocier un salaire plus haut car ça aurait été un meilleur tremplin pour la suite.

Je ne sais pas s'il faut avoir honte d'être mercenaire smile

Je lubrifie les relations humaines.

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Mami a écrit:

En même temps, "cadre", ça veut aussi dire qu'on encadre, et effectivement, filer un statut cadre à un gamin de 23 ans frais sorti de l'école avec un stage de 6 mois à son actif, c'est un peu ridicule. (oui je sais j'exagère un peu, mais c'est quand même la majorité des cas).

Euh non. La plupart des cadres n'encadrent personne (si ce n'est leur propre travail, bien sûr). Le cadre (moyen) des années 2010 n'a plus grand chose à voir avec le cadre des années 50. Par contre le cadre supérieur s'en approche.
Sinon, pour info, la plupart des ingés qui terminent leur étude commencent un job avec un statut cadre.

sabaidee a écrit:

L'intérêt de "cadre", il est pas pour le cadre, il est pour l'employeur qui n'est pas obligé de te filer des horaires stricts et qui ne paye pas les heures sup'.

Ah oui ? Et donc tous ceux qui ont le statut cadre seraient donc des imbéciles ?

Bref, "cadre" tout seul, ça ne veut rien dire mis à part que tu ne pointes pas et que tu cotises à une caisse de retraite supplémentaire (AGGIRC)...

Quand on post on raconte pas sa vie.

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

lehussard a écrit:

Ah oui ? Et donc tous ceux qui ont le statut cadre seraient donc des imbéciles ?

Bref, "cadre" tout seul, ça ne veut rien dire mis à part que tu ne pointes pas et que tu cotises à une caisse de retraite supplémentaire (AGGIRC)...

Disons qu'à 25 ans, la cotisation AGGIRC, elle semble assez loin; hormis l'immense privilège de cotiser plus sur un salaire "d'agent de maîtrise" et donc d'avoir moins d'argent en démarrant dans la vie.

Je suis pas non plus rentré dans les détails, mais il y a aussi quelques probabilités que le système d'assurance-vieillesse ait considérablement été reformé quand on fera valoir les droits AGIRC susmentionnés, mais soit.

Sinon, d'accord sur le reste. Par contre, le fait de ne pas pointer est rarement un avantage, loin s'en faut.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

sabaidee a écrit:

Je suis pas non plus rentré dans les détails, mais il y a aussi quelques probabilités que le système d'assurance-vieillesse ait considérablement été reformé quand on fera valoir les droits AGIRC susmentionnés, mais soit.

Je partage totalement cet avis (malheureusement).

Sinon, d'accord sur le reste. Par contre, le fait de ne pas pointer est rarement un avantage, loin s'en faut.

Disons que c'est une fausse liberté (celle d'arriver un peu plus tard le matin mais de partir avec bien plus de retard le soir que le retard du matin) ;-). J'avoue que ça me ferait drôle de pointer au boulot même si, du coup, mes horaires seraient plus lights.

Quand on post on raconte pas sa vie.

305

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Devenez libéral, ça vous supprime tout doute :

- vous cotiserez plus,
- vous ne toucherez aucune prestation.

Comme il faut bien qu'il y ait un inconvénient à ce statut idéal, vous avez des obligations déclaratives, je dirais tous les 10 jours en moyenne. Le chèque va le plus souvent avec en série, avec option 10% de pénalités à la première minute de retard.

L'honnêteté m'oblige à mentionner que, lorsque vous êtes libéral au service d'un patron (ça existe), celui-ci ne paie pas de charges patronales et peut donc vous servir de meilleures rémunérations. Qui sont bien méritées vu que vous n'avez aucune protection sociale et êtes donc (i) corvéable à merci et (ii) virable ad nutum.

Vous voulez gagner plus ? Travaillez plus !

"Moult a appris qui bien connut ahan"

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Bouh a écrit:

!

Hmmm, ça donne envie de devenir baveux...

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Je me pourlèche les babines à l'idée de retourner une dernière année dans ce réservoir à vanité qu'est le 27. Comment peut-on, ne serait-ce qu'un seul instant, imaginer que l'on va dépasser les 25K€ à 23 ans après avoir laborieusement gribouillé de mauvaises fiches et présenté des exposés préparés la veille pour le lendemain dans des domaines aussi bouchés que la comm', la diplomatie, le journalisme et j'en passe ?

Sciences Po sur votre CV n'est qu'un badge qui certifie que, grâce à l'information sociale de votre bourge de géniteur, vous avez pu vous frotter à des poteaux lors de soirées BDE de jeunes mal dégrossis. Tout le monde sait très bien que la sélection dépend avant tout du niveau social de vos parents, et cela ne dit en rien à un employeur que vous lui ferez gagner de l'argent. D'ailleurs, en choisissant scpo (hors f&s et droit éco), plutôt qu'une  école d'ingénieur ou de commerce, vous révélez surtout un penchant pour la tiédeur intellectuelle de domaines creux, en bons tâcherons laborieux.

Si vous voulez gagner de l'argent, il faut pouvoir en faire gagner, point. Ce n'est pas en élucubrant sur des controverses des historiens du siècle dernier, ou bien en pensant intégrer des concepts incroyables dans un cours de communication mené par le premier blaireau de la dernière agence de comm à la mode que vous créerez de la valeur.

Cessez donc de vous tripoter votre petit sexe sur une école qui ne montre que votre penchant pour des domaines passés et non productifs. Rangez votre arrogance de bien nés et pensez enfin à retroussez vos manches pour autre chose que de chopper la dernière grognasse enboudinée dans son chanel lors du gala.

Ah, j'oubliais. On se branle totalement de :

- votre "découverte de nouvelles cultures, trop bien tu vois ça m'a ouvert l'esprit" pendant votre 3A stéréotypée dans un campus de second rang d'une université américaine ou canadienne, où vous avez fait les mêmes fêtes, les mêmes non-rencontres, la même glande que vos 800 autres petits camarades
- votre "conscience sociale avec une vue vraiment diverse et multiple sur le monde qui nous entoure", certainement développée par votre premier contact avec des étudiants de catégories socio-pro inférieures (oui, je parle des ZEP) et grâce à la journée des arts ou vous aurez pu vous procurer le petit frisson du 93 en écrivant une ineptie sur le mur de tag, en dégustant cependant une patisserie rollet pradier à 10 euros la part
- votre "sens du travail en équipe" lors d'un projet co bâclé lors de la dernière semaine par un rare camarade bosseur qui se sera tapé le boulot de 10 glands sur 3 mois en enchaînant les nuits blanches pendant une semaine pour rattraper votre tissu d'âneries
- votre volonté de "travailler à l'étranger, tu vois, la France c'est tellement un village et puis je me sens pas bien ici, c'est trop conservateur tu vois, moi je vais vivre dans un squat à Berlin" : essayez déjà de trouver un job ici, on rajoutera la difficulté d'une langue étrangère ensuite
- votre projet professionnel "qui consiste à travailler dans un ONG, tu vois, moi je veux du sens dans ce que je fais, pas bosser comme papa dans sa banque d'affaires, pouah!", en crachant donc sur ce qui vous a nourri pendant tant d'années et a payé vos road trips en Inde que vous n'avez jamais mérité

En somme, sortez-vous les doigts du cul, bossez et arrêtez de pleurer. Si vous voulez de l'argent, faites du m&a ou de la strat et ne nous cassez pas les couilles.

Last edited by Jacques-Henri (01-06-2011 22:21:33)

Certes.

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

(parfois je ne sais pas si je suis fière ou non de partager la vie de ce garçon).

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

J'ai trouvé mon maître.

310

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Jacques-Henri a écrit:

Je me pourlèche les babines à l'idée de retourner une dernière année dans ce réservoir à vanité qu'est le 27. Comment peut-on, ne serait-ce qu'un seul instant, imaginer que l'on va dépasser les 25K€ à 23 ans après avoir laborieusement gribouillé de mauvaises fiches et présenté des exposés préparés la veille pour le lendemain dans des domaines aussi bouchés que la comm', la diplomatie, le journalisme et j'en passe ?

Sciences Po sur votre CV n'est qu'un badge qui certifie que, grâce à l'information sociale de votre bourge de géniteur, vous avez pu vous frotter à des poteaux lors de soirées BDE de jeunes mal dégrossis. Tout le monde sait très bien que la sélection dépend avant tout du niveau social de vos parents, et cela ne dit en rien à un employeur que vous lui ferez gagner de l'argent. D'ailleurs, en choisissant scpo (hors f&s et droit éco), plutôt qu'une  école d'ingénieur ou de commerce, vous révélez surtout un penchant pour la tiédeur intellectuelle de domaines creux, en bons tâcherons laborieux.

Si vous voulez gagner de l'argent, il faut pouvoir en faire gagner, point. Ce n'est pas en élucubrant sur des controverses des historiens du siècle dernier, ou bien en pensant intégrer des concepts incroyables dans un cours de communication mené par le premier blaireau de la dernière agence de comm à la mode que vous créerez de la valeur.

Cessez donc de vous tripoter votre petit sexe sur une école qui ne montre que votre penchant pour des domaines passés et non productifs. Rangez votre arrogance de bien nés et pensez enfin à retroussez vos manches pour autre chose que de chopper la dernière grognasse enboudinée dans son chanel lors du gala.

Ah, j'oubliais. On se branle totalement de :

- votre "découverte de nouvelles cultures, trop bien tu vois ça m'a ouvert l'esprit" pendant votre 3A stéréotypée dans un campus de second rang d'une université américaine ou canadienne, où vous avez fait les mêmes fêtes, les mêmes non-rencontres, la même glande que vos 800 autres petits camarades
- votre "conscience sociale avec une vue vraiment diverse et multiple sur le monde qui nous entoure", certainement développée par votre premier contact avec des étudiants de catégories socio-pro inférieures (oui, je parle des ZEP) et grâce à la journée des arts ou vous aurez pu vous procurer le petit frisson du 93 en écrivant une ineptie sur le mur de tag, en dégustant cependant une patisserie rollet pradier à 10 euros la part
- votre "sens du travail en équipe" lors d'un projet co bâclé lors de la dernière semaine par un rare camarade bosseur qui se sera tapé le boulot de 10 glands sur 3 mois en enchaînant les nuits blanches pendant une semaine pour rattraper votre tissu d'âneries
- votre volonté de "travailler à l'étranger, tu vois, la France c'est tellement un village et puis je me sens pas bien ici, c'est trop conservateur tu vois, moi je vais vivre dans un squat à Berlin" : essayez déjà de trouver un job ici, on rajoutera la difficulté d'une langue étrangère ensuite
- votre projet professionnel "qui consiste à travailler dans un ONG, tu vois, moi je veux du sens dans ce que je fais, pas bosser comme papa dans sa banque d'affaires, pouah!", en crachant donc sur ce qui vous a nourri pendant tant d'années et a payé vos road trips en Inde que vous n'avez jamais mérité

En somme, sortez-vous les doigts du cul, bossez et arrêtez de pleurer. Si vous voulez de l'argent, faites du m&a ou de la strat et ne nous cassez pas les couilles.

En somme, sortez-vous les doigts du cul, bossez et arrêtez de pleurer. Si vous voulez de l'argent, faites du m&a ou de la strat et ne nous cassez pas les couilles.

Tellement, mais tellement réducteur...

Tant de certitudes et de mépris me laissent un peu pantois.

Si vous voulez gagner de l'argent, faites entrepreneur plutôt, ça fera de vous des inventeurs, des innovateurs, et pas d'éternels esclaves bien habillés et bien payés. Et à l'arrivée, vous serez peut-être beaucoup mieux payés. Ce qui est certain, c'est que vous serez plus libres dans votre vie de tous les jours. Bien, sur, le pendant de cela, c'est le risque (et souvent, les quelques années de galères qui vous séparent de la réussite).

Et sinon, le salaire ne fait pas tout. Oui, c'est un paramètre important, il faut bien manger et plus on est payé mieux c'est. MAIS votre environnement professionnel, vos conditions de travail, ce que vous apprenez dans dans votre travail, etc. sont autant de critères pertinents pour juger de la qualité d'une situation professionnelle.

Et si la passion d'autres, c'est l'art, la culture, la recherche, tant mieux pour la société. Heureusement que tout le monde ne bosse pas en cabinet de conseil ou en banque d'affaires, qui sont véritablement, à te lire, d'autres "réservoirs de vanités" !...

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Jacques-Henri a écrit:

Si vous voulez gagner de l'argent, il faut pouvoir en faire gagner, point.

Ou être facturé cher.

Je lubrifie les relations humaines.

312

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Jacques-Henri a écrit:

...

Et ça donne quoi lorsqu'on est fils d'immigrés, que l'on s'est "sorti les doigts du cul" pour entrer à Spo en master, et qu'on travaille 25h/smn pendant sa licence de droit pour payer sa prépa et pouvoir sortir de temps en temps avec les copains ?
Les études n'ont pas pour seul dessein de former des salariés-consommateur, mais aussi et surtout des hommes et des citoyens. S'émanciper, ça peut être pas mal non ?
Pardonne moi de ne pas être aussi cynique que toi à l'âge qu'on a.

Cours d'économie Prep ENA
https://analysecoblog.wordpress.com/

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Il n'est pas cynique, il est juste débile...
Le mec il te sort ça, il est toujours en cours... C'est bien de cracher dans la soupe, maiss bon si de son côté son "bourge de géniteur" a de l'information sociale, tant mieux pour lui... Donc bon, encore un ptit con qui pête plus haut que son cul sous couvert de "je vous apprends la vie les gars".
Pour donner de l'espoir à ceux qui lisent ce sujet sinon, ancien AP, diplômé depuis un an et CDI à plus de 40k (sur 13 mois), donc bon, faut pas désespérer non plus!

314

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Faenor a écrit:

Il n'est pas cynique, il est juste débile...
Le mec il te sort ça, il est toujours en cours... C'est bien de cracher dans la soupe, maiss bon si de son côté son "bourge de géniteur" a de l'information sociale, tant mieux pour lui... Donc bon, encore un ptit con qui pête plus haut que son cul sous couvert de "je vous apprends la vie les gars".
Pour donner de l'espoir à ceux qui lisent ce sujet sinon, ancien AP, diplômé depuis un an et CDI à plus de 40k (sur 13 mois), donc bon, faut pas désespérer non plus!

Tu fais quoi, sans indiscrétion ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Conseil en organisation. En secteur public.
Pour se positionner en secteur public, AP est clairement un plus, surtout pour un profil comme le mien, jamais de stage dans le conseil en organisation, jamais fait d'étude de cas sauf pour les entretiens d'embauche... Et en plus ça recrute!

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Au delà du côté JH tout ça (et du fait qu'il n'y a plus de squat à Berlin, snif) , il n'a pas tort sur un point : si c'est la thune qui vous intéresse, faut pas faire des études de sciences politiques . Pendant des années faire sciences po en France a été grâce aux lignes maginot intellectuelles d'un autre âge considéré comme un machin d'élite alors que nulle part ailleurs faire des études de sciences politiques n'est plus prestigieux qu'autre chose, depuis "l'internationalisation" tout ça tout ça c'est terminé.

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Jacques-Henri a écrit:

...

Tes clichés rouillent fils ! Ceci dit tu agrémentes la rengaine de nouveaux arguments rigolos
Le couplet sur les fils à papa est mignon, mais on sait tous que tu viens d'une famille de bûcherons en vrai. Et puis ces posts ne choquent plus que quelques pucelles du forum

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Je me réjouis de pouvoir lire du JH sur ce forum! Tu m'avais manqué smile

"Ce à propos de quoi on ne sait rien, il faut le taire." Wittgenstein

319

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

JH fait du Zemmour sur la forme : c'est outrancier à souhait, personne n'est d'accord et on ne veut surtout pas l'entendre ni même l'écouter - mais a-t-il vraiment tort au fond ?

Greg : il n'y a pas que l'argent, certes. Mais on est sur le thread de l'argent.

"Moult a appris qui bien connut ahan"

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Bouh a écrit:

JH fait du Zemmour sur la forme : c'est outrancier à souhait, personne n'est d'accord et on ne veut surtout pas l'entendre ni même l'écouter - mais a-t-il vraiment tort au fond ?

Greg : il n'y a pas que l'argent, certes. Mais on est sur le thread de l'argent.

+1
Les premiers cycles semblent rarement conscients du fait que leur choix de master sera le plus souvent déterminant quant à leurs opportunités d'emploi. Clairement, faire des RI, du marketing ou des AE, c'est cool, mais ça ne crache pas du cash flow. Et JH a beau le dire crûment, cela n'en reste pas moins vrai: votre employeur vous paiera d'autant plus que vous lui ferez gagner de l'argent. Hormis le conseil en strat et la banque d'affaires, vous aurez du mal à gagner plus de 30k en sortant de sc po et en ne sachant guère que faire des exposés sur des sujets académiques.
Bref, pour gagner correctement sa vie après sc po, direction F&S. Eventuellement AP, en optant pour le conseil. Ou droit éco, mais en fait, les salaires nets dans ce domaine sont plus faibles qu'il n'y parait.
Monter sa boîte est risqué et je ne connais aucun sc po ayant gagné dès le début plus qu'un banquier en choisissant cette option. Bien entendu, le mode de vie est beaucoup plus sympa, mais ce n'est pas l'objet de ce thread.
Pour info, à Londres, le conseil c'est environ 50-60k par an (bonus inclus) et la banque en BB c'est €90k tout compris.
Gardez aussi en tête que le risque de rester coincé en bas de l'échelle de salaire est fort si l'on opte pour les secteurs les moins rémunérateurs dès le départ. Un bon banquier de 30 ans (VP) gagne près de 500k; j'imagine que la moyenne des masters AE à ce niveau d'expérience doit être de 40k.
Bref, if money matters, think twice.

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

doublon

Last edited by La Mémoire du Web (09-01-2018 03:27:25)

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

@La Mémoire du Web: http://forum-scpo.com/forum-scpo/post53 … ml#p533022

« gnagnagnagna » (FDL)
« gnagnagna google gnagnagna » (Pierre-L)