Re: L'affaire Cahuzac

La socialie, sa MNEF et ses associations, ses apparatchiks, ses commissions et ses baronnies, comme modèle d'intégrité, il fallait oser la formule!
A noter que dans tes affaires (lues en diagonales) deux touchent Kouchner qui est loin d'être un symbole de la droite et sa femme. Je ne parle même pas de la dernière "affaire" qui sort de je ne sais où (sans évoquer la rédaction pitoyable de celle-ci: mobiliser ds services mobilisés...).
Oui Sarkozy était vraisemblablement le sommet de l'arrivisme décomplexé (jusqu'à ce jour), mais cela ne fait pas de la Hollandie un royaume de l'innocence...

Last edited by gustave (09-04-2013 17:00:30)

"Si le peuple pense mal, changeons le peuple..."

Re: L'affaire Cahuzac

Et le différence aussi par rapport au précédent quinquennat c'est que Sarkozy ne lançait pas des boomerangs en rafale pour se les reprendre en pleine poire comme Hollande le fait avec brio :
- le président normal : allô quoi, t'es président tu peux pas être "normal"
- à la tête d'une République exemplaire : au budget un type avec un compte en Suisse super idée
- un gouvernement de combat : 36 ministres
- un cap : ahah certes un cap...par ministre = 36 caps

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

Re: L'affaire Cahuzac

Sarkozy a juste dit entre autres que sous son action le chômage serait quasi divisé par deux et qu'il allait mettre au pas la finance internationale suite à la crise, niveau boomerang je crois qu'il a suffisamment de casseroles aussi pour ne pas en faire l'antithèse positive de hollande ...

Et sinon plutôt que de jouer à "quel camps compte le plus de pourri", est ce qu'on ne peut pas simplement considérer que qu'il soit de gauche ou de droite, tout politicien reconnu coupable de telle action répréhensible - qu'il s'agisse de la morale (même si morale et politique sont une association philosophiquement peu compatibles), de la loi ou la valeur des responsabilités incarnées - devrait pouvoir être justement puni ? Votre petit inventaire des infâmes de droite et gauche est très intéressant mais plutôt que d'en tirer la conclusion "c'est eux les plus mauvais", ne pourrait-on pas s'interroger sur les raisons conduisant à ces affaires ?

Personnellement j'ai très envie de remettre au gout du jour le goudron et les plumes. J'avoue que je jubilerais intensément de pouvoir infliger un tel traitement à tous les tristes sires et dames parfaitement condamnables composant le paysage politique français depuis quelques années. Sans être exhaustif, les hortefeux, tron, cahuzac, boutin, morano ou encore guéant feraient très probablement partie des premiers à recevoir ce châtiment noble.  A noter que les trois derniers cités ne sont pas vraiment sous le coup d'une condamnation mais ma profonde antipathie envers eux me conduit à vouloir les placer dans la liste des gens hautement méprisables. Je pourrais mettre dati, dray ou placé également dans ce cadre.

Re: L'affaire Cahuzac

Un peu dans ton sens on trouve cela...
"Et c'est parti, striptease général, tout le monde y va de sa publication patrimoniale ! les ministres sont sommés de publier avant le 15 avril et de nombreux députés, de droite comme de gauche, d'emprunter la même voie. Allez, hop, tout le monde à poil, opération vérité. Cela en devient obscène. A celui qui publiera avant l'autre. Les cons !
Comme si publier l'état de son patrimoine valait certificat de probité.
Comme si c'était cela qui allait redonner confiance dans la politique ou la re-moraliser.

Il suffisait de regarder, hier soir, Mots Croisés pour comprendre à quel point ces gens-là sont nuls: Belkacem en tête, De Sarnez exceptée. On s'invective, on ne s'écoute plus, on se coupe la parole, on s'insulte, on se menace et in fine on se ridiculise. On parle de tout sauf de ce qui intéresse véritablement les Français: le chômage, la crise, comment s'en sortir. Et ça continue à l'Assemblée cet après-midi avec Cazeneuve qui se prend pour Bérégovoy. Un grand beurk que tout cela !

La publication des patrimoines, tout juste bon à satisfaire le voyeurisme des lecteurs de la rubrique faits divers du Parisien. Nananère, moi je ne gagne que ça, nananère, moi j'ai une vieille voiture et blablabla... Mais rien n'empêchera quiconque de planquer du pognon, de faire jouer au sein du couple la séparation des biens et les déclarations d'impôts séparées - suivez mon regard - ou d'être tout simplement malhonnête. Pas vu pas pris semble la règle sauf pour ceux, et ils sont bien plus nombreux qu'on voudrait nous le faire croire, pour qui les valeurs de probité et de rectitude ont encore un sens. Pas vu, pas pris, mais que ceux qui se font prendre soient mis au ban de la société et punis selon les lois en vigueur. Point barre.

Et aujourd'hui, le gouvernement, aux abois, veut de la transparence en imposant la publication des patrimoines des ministres et des députés: foutage de gueule, c'était déjà prévu soit dans les textes, soit dans cette fameuse charte de déontologie hollando-ayraultaise du début de quinquennat. Et pourquoi pas, demain, exiger, celles des maires, des présidents de communautés de communes, des juges, des officiers de police judiciaire; que sais-je encore...

Vous en voulez de la moralisation de la vie politique, c'est simple comme de dire bonjour: il suffit d'arrêter de prendre les gens pour des cons, de respecter la parole donnée, d'arrêter les promesses démagogiques, de dire la vérité, de ne pas mentir, d'écouter l'autre, de montrer l'exemple et de ne pas mettre sur le dos de la conjoncture tous les malheurs du monde. Il suffit que les lois existantes soient appliquées avec la rigueur nécessaire sans chercher à en créer de circonstance.  La moralisation de la vie politique n'est pas une question de striptease patrimonial, simplement une question de rigueur et de comportement.

Comment cela ce n'est pas facile ? C'est sûr; aussi sûr que les hommes et les femmes sont imparfaits justement parce qu'ils sont hommes et femmes.

Vous en voulez de la moralisation de la vie politique ? Et bien que les électeurs, ceux pour qui voter a encore un sens, arrêtent de reconduire des gens qui se foutent royalement d'eux; qu'ils arrêtent de voter pour des gens qui ont déjà été pris la main dans le pot de confiture, qu'ils arrêtent de voter pour ceux qui n'ont pas tenu leurs promesses, qu'ils arrêtent de voter pour des gens qui, à défaut de tenir leurs engagements de campagne, se construisent un véritable patrimoine aux frais de la république."

"Si le peuple pense mal, changeons le peuple..."

105

Re: L'affaire Cahuzac

FDL a écrit:

Ah la la, tu es bien un hollandais Rayan. wink
Je crains que cela ne reste qu'un vœu pieux.

Je n'ai jamais été hollandais, je ne me sens représenté par aucun courant du PS, d'ailleurs.
Ce n'est pas un voeu pieux, d'autres pays l'ont fait avant nous. Mais c'est vrai que nous, Français, nous sommes une exception. Parfois malheureuse et je ne cesserai de le regretter (je crois d'ailleurs que nous sommes bien d'accord sur ce point, ce qui prouve que des consensus sont possibles sur les choses essentielles).
(Le spectacle des QAG était aujourd'hui encore à vous dégouter de l'engagement politique)

Last edited by Rayan (09-04-2013 19:02:35)

Cours d'économie Prep ENA
https://analysecoblog.wordpress.com/

Re: L'affaire Cahuzac

http://gorce.typepad.fr/blog/2013/04/la … %A8me.html
Cahuzac après Strauss-Kahn, et alors que d'autres affaires sont en cours : tout cela ne peut plus être mis sur le compte seulement des personnes. Tout cela au contraire fait système !
Je le dis sans ambages, et d'autant plus à l'aise que je n'ai cessé de le dénoncer depuis des années : c'est la dérive clanique qui s'est emparée du parti socialiste qui a conduit presque mécaniquement à cette situation. DSK, pas plus que Cahuzac, ne sont des accidents. Leur attitude, et plus encore le sentiment d'impunité qui, manifestement, les habitait, sont la conséquence d'un processus d'oligarchisation de l'appareil dirigeant du parti : à mesure que les luttes de clan ont perdu toute dimension idéologique se sont constitués des groupes d'intérêt visant seulement à perpétuer le pouvoir et l'influence de leurs chefs, le cynisme prenant la place des convictions, le rapport de force celle de la confrontation d'idées.
La  belle série de victoires remportées aux élections locales durant la dernière décennie a fait le reste, offrant mandats et emplois à des ribambelles d'alliés, clients et porte-flingues  en tout genre, peu portés du coup à dénoncer des errements auxquels ils étaient indirectement associés.
Le tout a été facilité par un triple processus auquel n'échappe aucun parti mais qui s'est révélé mortel pour le PS (car le PS n'est plus ! Il lui faut désormais renaître !).
D'abord sa confiscation par une bourgeoisie d'appareil, qui a pris soin de remplacer l'intervention et le vote  des adhérents par une cooptation systématique dont la désignation d'Harlem Désir à Toulouse a été la caricaturale illustration, la lâche passivité des cadres du parti à cette occasion témoignant également de l'ampleur du mal.
Mais comment  ne pas voir qu'il s'agit là aussi du produit d'une professionnalisation à outrance de la vie publique qui fait que l'on devient toujours plus tôt, toujours plus jeune, dépendant, pour vivre, d'un mandat ou de celui ou celle qui l'exerce ? Loin de corriger cette déviance, la parité comme le non-cumul des mandats vont conforter cette tendance en favorisant l'ascension de clones sans jamais contribuer à un quelconque renouvellement, notamment celle INDISPENSABLE relative à l'origine sociale des dirigeants.
Ici enfin se trouve la troisième caractéristique de la déliquescence de ce que fut le parti socialiste qui a cédé à son tour à une "peopolisation" de la politique qui a conduit pour une partie de ses dirigeants à faire de la notoriété médiatique et des facilités  qu'elle offre une fin en soi et développe connivences et passe-droits.
Là est le principal échec du parti socialiste : son mode de sélection des élites ne diffère en rien de celui à l'œuvre dans le reste de la société. Son mode de fonctionnement ne promeut aucune valeur propre distincte de celles qui gouvernent le reste du monde politique. Aussi est-il désormais incapable de produire en interne les anti-corps qui lui permettraient de prévenir ou de stopper l'ascension  d'hommes ou de femmes dont l'attitude comme les choix de vie se situent aux antipodes de ses principes.

Tout cela est-il réversible ?
Sans doute, à la condition de changer brutalement de cap ![...] A défaut, si rien ne change qu'à la marge, nous, socialistes, connaîtrons la lente agonie de tous ceux qui un jour ont refusé de voir la vérité en face et d'en tirer les conséquences.
Le regard que porte déjà sur nous une bonne partie des Français, et parmi les plus modestes, n'est-il pas déjà suffisamment douloureux à supporter ?

"Si le peuple pense mal, changeons le peuple..."

107

Re: L'affaire Cahuzac

Tout ça ne serait pas arrivé avec Mélenchon président.
Moi j'dis ça j'dis rien.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

108

Re: L'affaire Cahuzac

Trèfle a écrit:

Et le différence aussi par rapport au précédent quinquennat c'est que Sarkozy ne lançait pas des boomerangs en rafale pour se les reprendre en pleine poire comme Hollande le fait avec brio :
[...]
- à la tête d'une République exemplaire : au budget un type avec un compte en Suisse super idée
[...]

Juste pour rééquilibrer un peu, je rappelle que Sarkozy annonçait puis vantait la "République irréprochable"...

109

Re: L'affaire Cahuzac

C'est vraiment de la démagogie et de la poudre aux yeux, cette histoire de patrimoine dévoilé au public. On l'a bien vu avec Wauquiez au-dessus. Là, c'est Moscovici qui voudrait nous faire croire, sans y croire lui-même vu son sourire, qu’il est presque pauvre ; encore un peu et il faudrait se lamenter sur son sort. Moscovici qui, je le rappelle, a une passion pour les montres de luxe, comme Dray (tiens tiens...). Lisez donc cet article : http://www.argusdesmontres.com/ulysse-n … 80_970.php

Pour la petite histoire, Moscovici couvre d'ailleurs de bijoux sa maîtresse, étudiante à Scpo (elle est peut-être diplômée maintenant). Donzelle qui était intervenue sur ce forum pour dire à quel point son amour pour lui était sincère...

Le Figaro - AFP a écrit:

Pierre Moscovici ne paie pas l'ISF

Le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici a révélé aujourd'hui qu'il ne payait pas l'impôt sur la fortune (ISF), ajoutant même dans un sourire qu'il aurait au contraire "presque honte" de la modestie de son patrimoine. Interrogé lors du Club LCI, Moscovici a indiqué que l'état détaillé de son patrimoine serait publié lundi, en même temps que celui des autres membres du gouvernement, comme l'a demandé le président François Hollande.

Mais Pierre Moscovici a d'ores et déjà précisé qu'il était locataire de son appartement parisien et que l'essentiel de son patrimoine se résumait à son duplex de Montbeliard, dans sa circoncription du Doubs, qu'il a évalué autour de 200.000 euros. "Plus un petit patrimoine mobilier, pas grand chose", a-t-il noté. Au journaliste qui lui faisait remarquer que l'annonce le faisait sourire, M. Moscovici a répondu que c'était "la modestie de son patrimoine" qui expliquait son attitude.

Certains membres du gouvernement paient l'ISF, d'autre pas, "comme moi". Ces derniers "ont ont été mauvais gestionnaires de leur fortune, ou il n'ont pas eu de fortune", a-t-il plaisanté.
M. Moscovici s'est par ailleurs félicité de la "bonne nouvelle" que représente la décision, annoncée un peu plus tôt dans la journée, du patron du groupe de luxe LVMH Bernard Arnault de renoncer à la nationalité belge. "C'est un geste de confiance dans son pays. C'est une forme de patriotisme que je veux saluer".

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

110

Re: L'affaire Cahuzac

C'est sa fiancée, ils sont ensemble depuis 2007 et vivent ensemble. Pas sa "maîtresse"... Il y a toujours un fond vicelard dans tes posts, c'est incroyable..

Cours d'économie Prep ENA
https://analysecoblog.wordpress.com/

111

Re: L'affaire Cahuzac

Greg, je pensais te répondre en privé mais vu que tu en parles dans la partie modération, je vais te répondre ici.
Si le terme greluche (que je trouve pourtant innocent) te choque, je veux bien le retirer. En revanche, il n'y a rien "d'insultant, de bas et d'injurieux" dans le reste. Au contraire, les propos que je trouve insultants sont ceux de Moscovici. Insultants pour les gens à revenu VRAIMENT modeste, ceux qui ont du mal à boucler leurs fins de mois. Libre à toi de le croire aveuglément mais pour ma part, je n'aime pas être pris pour un imbécile, comme l'ont fait d'ailleurs Wauquiez et la grande partie de ceux qui ont publié leur patrimoine, l'ont fait. Je ne peux pas croire un type qui nous dit, en souriant, que son patrimoine est modeste et qu'il se vante presque d'être un mauvais gestionnaire pour se justifier. Un type qui, je le rappelle, est ministre des FINANCES.
Pour le reste, son goût des montres et sa compagne de 30 ans sa cadette, tout est public, la preuve : http://lelab.europe1.fr/t/marie-charlin … eople-8535
Elle s'était exprimée ici donc ce n'est un secret pour personne. Il n'y a guère que l'histoire des bijoux qui n'est pas mentionnée, même si je le tiens de source sûre.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

112

Re: L'affaire Cahuzac

Haha ! "Vicelard". Là, pour le coup, c'est insultant. Mais peu importe, je ne vais pas demander de retirer car je m'en fiche. Par contre, je suis curieux de savoir ce qu'il y a de "vicelard" dans mes messages.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

113

Re: L'affaire Cahuzac

Oui oui c'est vicelard que de sous-entendre qu'un ministre se tape une minette alors qu'en réalité c'est une histoire très sérieuse entre eux deux qui dure depuis plusieurs années. Qui es-tu pour juger un couple sur sa différence d'âge ? On en connaît tous des couples qui sont très heureux ainsi.
Alors critique Mosco sur sa politique, mais laisse le reste à Closer et compagnie.

Cours d'économie Prep ENA
https://analysecoblog.wordpress.com/

114

Re: L'affaire Cahuzac

Ce n'est pas un sous-entendu, c'est la réalité, elle a 30 ans de moins. Mais ce n'est pas cela que je juge, ils font ce qu'ils veulent et s'il a envie de se taper un vieux chauve très laid, elle en a le droit.
Je ne critique même pas le fait qu'il lui offre des bijoux. Qui ne le fait pas, dans un couple ?
Je critique le fait qu'ils prennent les Français pour des abrutis en disant, avec le sourire en plus, qu'il a un budget modeste alors qu'il est de notoriété publique qu'il a un train de vie dispendieux. Ce n'est pas moi qui ai mis le sujet de leur vie privée sur la table, je ne leur ai pas demandé de publier leur patrimoine dont je me fiche comme de ma dernière chaussette. Si Moscovici avait été honnête et pas méprisant, je n'aurais rien dit.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

115

Re: L'affaire Cahuzac

FDL est juste jaloux de ne pas avoir été choisi par Moscovici, lui qui était persuadé que ce qui s'était passé un soir de passion dans les toilettes du Crillon avait voulu dire quelque chose.
Mais ce qui se passe dans les toilettes du Crillon reste dans les toilettes du Crillon, FDL, tu le sais. Il est temps pour toi de tourner la page.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

116

Re: L'affaire Cahuzac

Mais comment ça s'est su ? Il y a eu des fuites ? big_smile

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

117

Re: L'affaire Cahuzac

En parlant de Moscovici (il dément, cela va de soi) :

Le Figaro - AFP a écrit:

Cahuzac:Moscovici aurait su en décembre

Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici avait envoyé une mission secrète en Suisse et connaissait depuis décembre 2012 l'existence du compte suisse de l'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac, écrit aujourd'hui Valeurs actuelles.

Selon l'hebdomadaire, l'équipe d'une quinzaine de fonctionnaires, notamment de la Direction nationale d'enquêtes fiscales, a agi de façon parfaitement légale et n'a eu aucune difficulté à obtenir la confirmation recherchée.

Dans ces conditions, "la démarche de Pierre Moscovici, qui consiste, le 24 janvier, à demander aux autorités helvétiques si Jérôme Cahuzac disposait d'un compte à l'UBS entre 2006 et 2012 avait quelque chose de surréaliste", écrit Valeurs actuelles.

Soupçonné par l'opposition d'avoir cherché à couvrir Jérôme Cahuzac, Pierre Moscovici s'est défendu de toute complaisance ou faille dans l'enquête diligentée auprès de la Suisse sur le compte de l'ex-ministre du Budget. Son entourage n'avait pas de commentaire à faire dans l'immédiat sur l'article de Valeurs actuelles.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: L'affaire Cahuzac

TDG a écrit:

L'armée aurait précipité la chute de Jérôme Cahuzac

Par Sandrine Perroud. Mis à jour à 11h05 24 Commentaires

Les Services de renseignements français ont fait tomber Jérôme Cahuzac, selon L'Hebdo. L'ex-ministre du Budget prévoyait des coupes drastiques dans les finances de l'armée.

Les coupes prévues par l'ex-ministre Jérôme Cahuzac dans le budget de la Défense l'auraient conduit à sa perte. C'est ce qu'affirme L'Hebdo dans son édition de jeudi. L'hebdomadaire romand publie sur le sujet une enquête citant des «sources sécuritaires», des députés UMP et des membres de la Commission de défense de l'Assemblée nationale.

Avant sa démission, l'ex-ministre du Budget considérait l'armée comme un poids lourd à alléger. Il envisageait ainsi de raboter dans son budget jusqu'à 1 milliard d'euros en 2014. D'autres milliards étaient prévus les années suivantes.

Le tout aurait figuré dans la future loi de programmation militaire (LPM) couvrant la période de 2014 à 2019. La LPM aurait fait passer les dépenses de l'armée de 1,5% du PIB français à 1,1%. Un plus bas historique pour la France.

Concrètement, la taille aurait signifié la suppression de 31 régiments dans l'Armée de terre, la vente du porte-avion Charles-de-Gaulle, l'annulation de commandes d'hélicoptères Tigres et de deux sous-marins nucléaires Barracuda, l'arrêt de production des avions Rafale et des transporteurs Airbus A400M, ainsi que la suppression de quelque 51'000 postes. Des bases françaises à l'étranger auraient été fermées et les budgets des renseignements intérieurs et extérieurs revus à la baisse.

Coupes inacceptables

Ces mesures auraient été jugées inacceptables de l'intérieur, affirme L'Hebdo. Davantage d'économies dans le ministère de la Défense risquaient même aux yeux de certains de mettre en péril le statut de grande puissance internationale de la France et de rendre le pays indigne de siéger au Conseil de Sécurité de l'ONU.

Ainsi, avant que le président François Hollande ne se prononce le 22 mars sur le projet de loi de Jérôme Cahuzac, ce dernier a fait face le 19 mars à l'ouverture d'une enquête judiciaire à son encontre. Il démissionnera dans la même journée. Le 2 avril, il avouera devant la justice posséder un compte non déclaré à l'étranger, détruisant ainsi durablement sa carrière politique.

Les «sources sécuritaires» de L'Hebdo sont très claires. Aucun hasard n'est à lire dans cet enchaînement d'événements. «L'armée a eu sa peau. On ne s'attaque pas impunément à nous. Il voulait notre mort. Nous l'avons eu. Et d'autres ministres pourraient suivre si Hollande continue sur cette voie», menace l'une des sources.

La précision des informations aux mains de la justice française sur le compte en Suisse de l'ex-ministre du Budget ont surpris les autorités genevoises, souligne encore L'Hebdo. Cette minutie porterait la marque de l'intervention des Services de renseignements français qui enquêtent depuis des années sur les fraudeurs du fisc.

Un certain nombre d'informations seraient gardées au chaud, plutôt que d'être livrées à la justice, afin de conserver une certaine influence sur les politiques en cas de besoin. Les enquêteurs l'ont reconnu dans un document collectif signé par des officiers de la Direction centrale du renseignement intérieur et remis le 16 février à un groupe de travail sur les exilés fiscaux.

Le lobby militaro-industriel à dos

Outre les coupes dans le budget de la Défense, Jérôme Cahuzac envisageait de s'attaquer à l'industrie militaire. Il avait ainsi annoncé en février vouloir renforcer le mécanisme de contrôle et de contre-expertise dans les achats du Ministère de la défense. Une démarche qui lui aurait mis à dos le puissant lobby militaro-industriel au chiffre d'affaires annuel de 15 milliards d'euros.

Face à la pression de l'armée et de ce lobby, François Hollande aurait été contraint d'agir. La nomination de Bernard Cazeneuve comme remplaçant de Jérôme Cahuzac est ainsi à comprendre comme un geste en direction de l'armée et de l'industrie militaire, selon L'Hebdo. L'article souligne que le nouveau du gouvernement est originaire de Cherbourg, une importante base maritime et de production militaro-industrielle.

Dans la foulée, le président a également repoussé le débat sur la loi de programmation militaire (LPM) à l'automne. Le temps de revoir sa copie?


http://www.tdg.ch/monde/europe/L-armee- … y/14281085

« Hit me right in my white guilt »

Re: L'affaire Cahuzac

je pense que Cazeneuve va appliquer l'"effet Frankenstein" cher à Jean-Louis Bourlanges a l'égard du lobby militaro-industriel.

120

Re: L'affaire Cahuzac

On va de surprise en surprise avec ce Cahuzac. On apprend maintenant qu'il était inscrit à l'assurance-maladie en tant que médecin généraliste, et non chirurgien, afin qu'elle prenne en charge ses cotisations de retraite complémentaire : http://www.lemonde.fr/politique/article … 23448.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: L'affaire Cahuzac

Balladur von Chirac a écrit:
TDG a écrit:

L'armée aurait précipité la chute de Jérôme Cahuzac

Par Sandrine Perroud. Mis à jour à 11h05 24 Commentaires

Les Services de renseignements français ont fait tomber Jérôme Cahuzac, selon L'Hebdo. L'ex-ministre du Budget prévoyait des coupes drastiques dans les finances de l'armée.

Les coupes prévues par l'ex-ministre Jérôme Cahuzac dans le budget de la Défense l'auraient conduit à sa perte. C'est ce qu'affirme L'Hebdo dans son édition de jeudi. L'hebdomadaire romand publie sur le sujet une enquête citant des «sources sécuritaires», des députés UMP et des membres de la Commission de défense de l'Assemblée nationale.

Avant sa démission, l'ex-ministre du Budget considérait l'armée comme un poids lourd à alléger. Il envisageait ainsi de raboter dans son budget jusqu'à 1 milliard d'euros en 2014. D'autres milliards étaient prévus les années suivantes.

Le tout aurait figuré dans la future loi de programmation militaire (LPM) couvrant la période de 2014 à 2019. La LPM aurait fait passer les dépenses de l'armée de 1,5% du PIB français à 1,1%. Un plus bas historique pour la France.

Concrètement, la taille aurait signifié la suppression de 31 régiments dans l'Armée de terre, la vente du porte-avion Charles-de-Gaulle, l'annulation de commandes d'hélicoptères Tigres et de deux sous-marins nucléaires Barracuda, l'arrêt de production des avions Rafale et des transporteurs Airbus A400M, ainsi que la suppression de quelque 51'000 postes. Des bases françaises à l'étranger auraient été fermées et les budgets des renseignements intérieurs et extérieurs revus à la baisse.

Coupes inacceptables

Ces mesures auraient été jugées inacceptables de l'intérieur, affirme L'Hebdo. Davantage d'économies dans le ministère de la Défense risquaient même aux yeux de certains de mettre en péril le statut de grande puissance internationale de la France et de rendre le pays indigne de siéger au Conseil de Sécurité de l'ONU.

Ainsi, avant que le président François Hollande ne se prononce le 22 mars sur le projet de loi de Jérôme Cahuzac, ce dernier a fait face le 19 mars à l'ouverture d'une enquête judiciaire à son encontre. Il démissionnera dans la même journée. Le 2 avril, il avouera devant la justice posséder un compte non déclaré à l'étranger, détruisant ainsi durablement sa carrière politique.

Les «sources sécuritaires» de L'Hebdo sont très claires. Aucun hasard n'est à lire dans cet enchaînement d'événements. «L'armée a eu sa peau. On ne s'attaque pas impunément à nous. Il voulait notre mort. Nous l'avons eu. Et d'autres ministres pourraient suivre si Hollande continue sur cette voie», menace l'une des sources.

La précision des informations aux mains de la justice française sur le compte en Suisse de l'ex-ministre du Budget ont surpris les autorités genevoises, souligne encore L'Hebdo. Cette minutie porterait la marque de l'intervention des Services de renseignements français qui enquêtent depuis des années sur les fraudeurs du fisc.

Un certain nombre d'informations seraient gardées au chaud, plutôt que d'être livrées à la justice, afin de conserver une certaine influence sur les politiques en cas de besoin. Les enquêteurs l'ont reconnu dans un document collectif signé par des officiers de la Direction centrale du renseignement intérieur et remis le 16 février à un groupe de travail sur les exilés fiscaux.

Le lobby militaro-industriel à dos

Outre les coupes dans le budget de la Défense, Jérôme Cahuzac envisageait de s'attaquer à l'industrie militaire. Il avait ainsi annoncé en février vouloir renforcer le mécanisme de contrôle et de contre-expertise dans les achats du Ministère de la défense. Une démarche qui lui aurait mis à dos le puissant lobby militaro-industriel au chiffre d'affaires annuel de 15 milliards d'euros.

Face à la pression de l'armée et de ce lobby, François Hollande aurait été contraint d'agir. La nomination de Bernard Cazeneuve comme remplaçant de Jérôme Cahuzac est ainsi à comprendre comme un geste en direction de l'armée et de l'industrie militaire, selon L'Hebdo. L'article souligne que le nouveau du gouvernement est originaire de Cherbourg, une importante base maritime et de production militaro-industrielle.

Dans la foulée, le président a également repoussé le débat sur la loi de programmation militaire (LPM) à l'automne. Le temps de revoir sa copie?


http://www.tdg.ch/monde/europe/L-armee- … y/14281085

Sur ce point, le billet de Merchet qui rigole de cette rumeur : http://www.marianne.net/blogsecretdefen … a1009.html

Re: L'affaire Cahuzac

Balladur von Chirac a écrit:
TDG a écrit:

L'armée aurait précipité la chute de Jérôme Cahuzac

Par Sandrine Perroud. Mis à jour à 11h05 24 Commentaires

Les Services de renseignements français ont fait tomber Jérôme Cahuzac, selon L'Hebdo. L'ex-ministre du Budget prévoyait des coupes drastiques dans les finances de l'armée.

Les coupes prévues par l'ex-ministre Jérôme Cahuzac dans le budget de la Défense l'auraient conduit à sa perte. C'est ce qu'affirme L'Hebdo dans son édition de jeudi. L'hebdomadaire romand publie sur le sujet une enquête citant des «sources sécuritaires», des députés UMP et des membres de la Commission de défense de l'Assemblée nationale.

Avant sa démission, l'ex-ministre du Budget considérait l'armée comme un poids lourd à alléger. Il envisageait ainsi de raboter dans son budget jusqu'à 1 milliard d'euros en 2014. D'autres milliards étaient prévus les années suivantes.

Le tout aurait figuré dans la future loi de programmation militaire (LPM) couvrant la période de 2014 à 2019. La LPM aurait fait passer les dépenses de l'armée de 1,5% du PIB français à 1,1%. Un plus bas historique pour la France.

Concrètement, la taille aurait signifié la suppression de 31 régiments dans l'Armée de terre, la vente du porte-avion Charles-de-Gaulle, l'annulation de commandes d'hélicoptères Tigres et de deux sous-marins nucléaires Barracuda, l'arrêt de production des avions Rafale et des transporteurs Airbus A400M, ainsi que la suppression de quelque 51'000 postes. Des bases françaises à l'étranger auraient été fermées et les budgets des renseignements intérieurs et extérieurs revus à la baisse.

Coupes inacceptables

Ces mesures auraient été jugées inacceptables de l'intérieur, affirme L'Hebdo. Davantage d'économies dans le ministère de la Défense risquaient même aux yeux de certains de mettre en péril le statut de grande puissance internationale de la France et de rendre le pays indigne de siéger au Conseil de Sécurité de l'ONU.

Ainsi, avant que le président François Hollande ne se prononce le 22 mars sur le projet de loi de Jérôme Cahuzac, ce dernier a fait face le 19 mars à l'ouverture d'une enquête judiciaire à son encontre. Il démissionnera dans la même journée. Le 2 avril, il avouera devant la justice posséder un compte non déclaré à l'étranger, détruisant ainsi durablement sa carrière politique.

Les «sources sécuritaires» de L'Hebdo sont très claires. Aucun hasard n'est à lire dans cet enchaînement d'événements. «L'armée a eu sa peau. On ne s'attaque pas impunément à nous. Il voulait notre mort. Nous l'avons eu. Et d'autres ministres pourraient suivre si Hollande continue sur cette voie», menace l'une des sources.

La précision des informations aux mains de la justice française sur le compte en Suisse de l'ex-ministre du Budget ont surpris les autorités genevoises, souligne encore L'Hebdo. Cette minutie porterait la marque de l'intervention des Services de renseignements français qui enquêtent depuis des années sur les fraudeurs du fisc.

Un certain nombre d'informations seraient gardées au chaud, plutôt que d'être livrées à la justice, afin de conserver une certaine influence sur les politiques en cas de besoin. Les enquêteurs l'ont reconnu dans un document collectif signé par des officiers de la Direction centrale du renseignement intérieur et remis le 16 février à un groupe de travail sur les exilés fiscaux.

Le lobby militaro-industriel à dos

Outre les coupes dans le budget de la Défense, Jérôme Cahuzac envisageait de s'attaquer à l'industrie militaire. Il avait ainsi annoncé en février vouloir renforcer le mécanisme de contrôle et de contre-expertise dans les achats du Ministère de la défense. Une démarche qui lui aurait mis à dos le puissant lobby militaro-industriel au chiffre d'affaires annuel de 15 milliards d'euros.

Face à la pression de l'armée et de ce lobby, François Hollande aurait été contraint d'agir. La nomination de Bernard Cazeneuve comme remplaçant de Jérôme Cahuzac est ainsi à comprendre comme un geste en direction de l'armée et de l'industrie militaire, selon L'Hebdo. L'article souligne que le nouveau du gouvernement est originaire de Cherbourg, une importante base maritime et de production militaro-industrielle.

Dans la foulée, le président a également repoussé le débat sur la loi de programmation militaire (LPM) à l'automne. Le temps de revoir sa copie?


http://www.tdg.ch/monde/europe/L-armee- … y/14281085

Comment accorder une once de crédibilité à ce monceau d'absurdités...

"Si le peuple pense mal, changeons le peuple..."

123

Re: L'affaire Cahuzac

Si vous vous ennuyez au travail, jouez à Pac-huzac : http://www.zanorg.com/prod/keksoulcie/pac-huzac.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

124

Re: L'affaire Cahuzac

Tiens tiens...

Le Figaro a écrit :

Pierre Condamin-Gerbier, témoin dans l'affaire Cahuzac, assure détenir la preuve des comptes en Suisse d'une quinzaine de ministres.

Jeudi matin, Pierre Condamin-Gerbier a été auditionné à huis clos par le député socialiste Yann Galut, rapporteur du projet de loi de lutte contre la fraude fiscale. Pierre Condamin-Gerbier, qui fut jusqu'en 2009 (donc pendant la campagne électorale de 2007), directeur de la délégation UMP en Suisse, a affirmé, comme la veille devant la commission d'enquête sur l'affaire Cahuzac, détenir les preuves qu'une quinzaine de personnalités politiques auraient fraudé le fisc français.

Ce banquier de 42 ans a été de 2006 à 2010 associé gérant de Reyl Private Office, une entreprise de gestion de patrimoine qui fait de l'optimisation fiscale, installée sur la rive suisse du lac Léman. Ses déclarations au Sénat sont simples: il dit disposer d'une liste «d'une quinzaine de noms d'ex-ministres ou d'actuels ministres» détenteurs d'un compte en Suisse et estime que Jérôme Cahuzac n'était qu'un «fusible».

«Je n'ai pas fourni de noms de fraudeurs aux enquêteurs pour des raisons de sécurité. Mais mes documents et mes notes sont consignés auprès d'une partie tierce, et ils seront dévoilés quand mon environnement sera plus sûr. Il y a eu des menaces écrites et orales sur mon intégrité physique ainsi que sur celle de ma famille», a-t-il également déclaré au Sénat.

En 2010, il est brusquement licencié par le fondateur de l'établissement, Dominique Veyl, qui est le demi-frère d'Hervé Dreyfus, le gestionnaire de fortune de Jérôme Cahuzac et conseiller patrimonial de Nicolas Sarkozy. Le banquier habite dans le canton de Vaud. Il est, selon ses propres termes «secrétaire particulier de familles fortunées, françaises et non françaises. J'ai moins d'une dizaine de clients».

Pierre Condamin-Gerbier a été entendu dans l'affaire Cahuzac, d'abord par les policiers avant d'être auditionné par le juge Van Ruymbeke dans le cadre de l'information judiciaire pour «blanchiment de fraude fiscale» visant l'ex-ministre du Budget. Les juges ont demandé au parquet une extension de leur enquête à d'éventuels autres détenteurs de comptes non déclarés, à la suite de l'audition de Pierre Condamin-Gerbier.

Les juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire instruisent une information judiciaire ouverte notamment pour «blanchiment de fraude fiscale» et visant la détention par Jérôme Cahuzac d'argent non déclaré à l'étranger. L'ancien ministre du Budget, chevalier blanc autoproclamé de la fraude fiscale, a affirmé qu'il avait environ 600.000 euros sur son compte non déclaré à Singapour.

«Contrairement à ce qui a pu être dit ou écrit, je ne suis pas à l'origine de l'affaire Cahuzac. Quand j'ai été auditionné la première fois, le 13 février dernier, ce sont les magistrats qui m'ont appris la nouvelle. Ils étaient parfaitement briefés. C'est en remontant la piste d'Hervé Dreyfus, l'homme qu'on entend sur le fameux enregistrement dévoilé par Mediapart, que les autorités sont tombées sur le nom de François Reyl, qui est son demi-frère. Je ne suis qu'un des nombreux témoins», confiait Pierre Condamin-Gerbier à la Tribune de Genèvele 26 avril dernier.


http://www.lefigaro.fr/actualite-france … udeurs.php

125

Re: L'affaire Cahuzac

Ça y est, le Grand Jour est arrivé, l'audition de Cahuzac commence, les journalistes sont sur le pied de guerre, "en direct live suivez l'audition de Cahuzac et posez-nous toutes les questions qui vous passent par la tête, même les plus débiles".
On va donc avoir droit au sempiternel festival de citations creuses et autres tweets gazouillants comme celui-ci :

sohuet1 @sohuet1

Jérôme # Cahuzac est arrivé seul en scooter trois roues et est entré à 16h10 dans le parking du 101 rue Université à l'Assemblée
4:13 PM - 26 Juin 2013
2 Retweets

Cahuzac a un scooter trois roues ! Intéressant...

http://www.lefigaro.fr/politique/2013/0 … ahuzac.php

http://www.liberation.fr/politiques/201 … zac_913833

http://www.lemonde.fr/politique/live/20 … 23448.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

126

Re: L'affaire Cahuzac

Hahaha ! C'est de famille :

Le Figaro - AFP a écrit:

L'épouse de Jérôme Cahuzac en garde à vue

Patricia Cahuzac, en instance de divorce de l'ex-ministre du Budget, est soupçonnée de blanchiment d'argent. Elle est en garde à vue depuis mercredi.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

127

Re: L'affaire Cahuzac

Il y en a un des deux qui ment :

Le Figaro - AFP a écrit:

Cahuzac n'a "aucun souvenir" d'une réunion dans le bureau de Hollande le 16 janvier

Entendu une deuxième fois par la commission d'enquête parlementaire sur les éventuels dysfonctionnements de l'État, Jérôme Cahuzac a assuré n'avoir "aucun souvenir" d'une réunion dans le bureau de Hollande le 16 janvier.

Le ministre de l'Économie Pierre Moscovici lui-même avait reconnu qu'une réunion "informelle" s'était tenue en marge du Conseil des ministres du 16 janvier en présence de François Hollande, Jean-Marc Ayrault, lui-même et Jérôme Cahuzac, pour décider de lancer une demande d'entraide administrative avec la Suisse.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

128

Re: L'affaire Cahuzac

Qui se ressemble s'assemble : http://www.lefigaro.fr/actualite-france … n-tour.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

129

Re: L'affaire Cahuzac

Hahaha ! Ce type est génial, je suis fan. Et c'est sincère.

Le Figaro a écrit:

Les députés rejettent la demande «ubuesque» de Cahuzac

La commission d'enquête sur l'affaire Cahuzac dévoilait mardi soir que l'ex-ministre avait demandé le remboursement de ses frais de déplacement pour ses deux auditions. De quoi exaspérer les membres de la commission qui ont rejeté la demande à l'unanimité.

«C'est lamentable», s'exclame Charles de Courson. le président UDI de la commission d'enquête sur les dysfonctionnements de l'État dans l'affaire Cahuzac. Le député de la Marne n'en revient pas que Jérôme Cahuzac, mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale, ait eu l'audace de demander le remboursement de ses frais de transport pour les deux auditions qu'il a eu devant la commission d'enquête. Au total, 163 euros de frais d'essence et de péage au prétexte qu'il était à Villeneuve-sur-Lot quand ont eu lieu les demandes d'audition. et qu'il a dû venir jusqu'à Paris.

«Il n'est pas question de le rembourser. M. Cahuzac est domicilié à Paris. Les convocations lui ont été adressées à son adresse parisienne. S'il était en réalité à Villeneuve-sur-Lot ce n'est pas notre problème», a réagi mercredi Charles de Courson, en parfait accord avec le rapporteur PS, Alain Claeys.
Arrivé en scooter

Le sujet a à peine été évoqué mardi soir par les membres de la commission d'enquête réunis pour entendre Alain Claeys sur son pré-rapport. Ils ont décidé à l'unanimité de ne pas donner suite à cette demande qualifiée «d'ubuesque»

Le 26 juin, l'ancien ministre étai venu pour sa première audition en deux roues, qu'il a garé dans le parking du 101, rue de l'Université, l'un des bâtiments de l'Assemblée nationale. Le 23 juillet, lors de sa seconde audition Cahuzac était arrivé de manière plus discrète mais probablement par le même moyen de transport.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

130

Re: L'affaire Cahuzac

Cet homme est délicieux.

Le Figaro a écrit:

Cahuzac admet l'existence d'un compte bancaire sur l'île de Man

L'ancien ministre PS du Budget Jérôme Cahuzac a reconnu devant les juges qu'il savait que sa femme avait ouvert en 1997 un compte dans le paradis fiscal de l'île de Man, révèle Sud Ouest dans son édition de mercredi 19 novembre.

Après avoir avoué en 2013 qu'il avait un compte caché en Suisse ouvert en 1992 et transféré à Singapour en 1999, il a reconnu l'existence d'un autre compte ouvert par sa femme en 1997 à l'île de Man, crédité de 2,5 millions d'euros.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

131

Re: L'affaire Cahuzac

Ce type est vraiment le champion du monde.

Je n'ai pas, je n'ai jamais eu de compte en Suisse, M. Bourdin.
Je n'ai pas, je n'ai jamais eu de compte en Grande-Bretagne, M. Bourdin.
Je n'ai pas, je n'ai jamais eu de compte aux Seychelles, M. Bourdin.

L'Obs a écrit:

#PanamaPapers Lui aussi client de Mossack Fonseca, Jérôme Cahuzac est cité dans l'affaire Panama Papers

L'ex-ministre délégué du Budget de François Hollande, grand pourfendeur de l'évasion fiscale lors de son passage au gouvernement, avait avoué en mars 2013, en démissionnant après de longs mois de déni, avoir dissimulé plus de 750.000 dollars sur un compte en Suisse pendant 20 ans, avant de transférer l’argent vers Singapour en 2009.

Son ex-femme avait ensuite révélé l’existence d’un compte ouvert en Grande-Bretagne en 1997. Et l'ancien chirurgien esthétique, qui attend désormais son procès pour fraude fiscale, est aujourd'hui à son tour rattrapé par le scandale d'ampleur planétaire Panama Papers.

Jérôme Cahuzac était en effet propriétaire de Cerman Group Limited, société immatriculée aux Seychelles en 2009 et reliée à un compte en banque, révèlent les documents piratés de la société panaméenne Mossack Fonseca. Le fait que Jérôme Cahuzac était propriétaire de ce compte a été porté à la connaissance de Mossack Fonseca en 2013, au moment de l'enquête des autorités françaises.

Le 3 mai 2013, un mois après sa démission, Mossack Fonseca indiquait aux autorités des Seychelles qu’il mettait fin à sa collaboration avec Cerman Group en raison de ses liens avec l’homme politique français, "personnalité politiquement exposée" à haut risque. Cerman Group Limited a elle été fermée en janvier 2015.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: L'affaire Cahuzac

Ecoute FDL moi je pense qu'il est de bonne foi, tu as là un homme intègre qui voulait offrir un chapeau panama à Omar da Fonseca et qui se retrouver avec une holding offshore, ça peut arriver à n'importe qui. Comme d'habitude tu te permets de juger tout le monde sur ce forum ça devient agaçant

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

133

Re: L'affaire Cahuzac

Oui. Comme dirait Greg : responsable mais pas coupable.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

134

Re: L'affaire Cahuzac

hmpf... Trop facile celle-là, et pas vraiment adaptée. Peut mieux faire.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

135

Re: L'affaire Cahuzac

Il m'a l'air un peu déséquilibré aussi, cet avocat, non ?

Marianne a écrit:

Selon son avocat, mettre Cahuzac en prison c'est punir… le contribuable !

Me Jean Veil, l'un des avocats de Jérôme Cahuzac, est allé plaider ce jeudi midi sur Europe 1 pour que l'on épargne la prison à son client. Parmi les arguments avancés : le coût des gardiens pour les Français !

Les avocats, ça ose tout, c'est même pour ça qu'on les paie. Eh bien Jérôme Cahuzac en a eu pour son argent, ce jeudi 8 décembre sur Europe 1, où Me Jean Veil est allé commenter la condamnation de son client, le matin même, à trois ans de prison ferme et 5 ans d'inéligibilité pour blanchiment et fraude fiscale. Annonçant qu'il allait faire appel du jugement - ce qui suspend l'exécution de la peine -, l'avocat a surtout contesté le mode de sanction :

    "Nous allons interjeter appel parce que nous pensons que la prison n'est pas une sanction véritablement adaptée. Aujourd'hui, Jérôme Cahuzac a non seulement payé les droits, les pénalités, et d'ailleurs il n'est pas condamné par le tribunal à une quelconque amende (...) mais il est déjà sanctionné parce que c'est un proscrit, c'est quelqu'un qui ne peut plus vivre en ville (...), il vit totalement dissimulé."

>> Condamné à 3 ans de prison, Jérôme Cahuzac ressort libre du tribunal

Jusque-là, une défense plutôt classique. Mais là où Me Veil se montre plus original, voire ironique au vu des faits pour lesquels son client a été condamné, c'est quand il enfonce le clou quelques minutes plus loin :

    "J'ajoute que, en plus, le contribuable est sanctionné lui aussi puisque c'est lui qui paye les gardiens de prison, c'est lui qui paye les frais de l'embastillement".

Arguer que l'emprisonnement d'un ancien ministre dont le procureur a estimé qu'avec son épouse, ils "appartiennent aux plus gros fraudeurs que la justice pénale a eu à connaître", pour ne pas peser sur les impôts du contribuable, il fallait oser !

http://www.marianne.net/son-avocat-mett … 1481209150

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)