Topic: Bâtir la convergence des régimes sociaux français, enjeu majeur des 20 prochaines années

L'un des enjeux majeurs des 20 prochaines années dans le domaine social sera de penser, de structurer, et d'organiser progressivement la convergence des régimes sociaux entre le régime général et le régime des indépendants, dont le nombre est amené à croître avec l'explosion des plateformes digitales et de l'économie peer-to-peer. (J'inclus autant les travailleurs indépendants que les auto-entrepreneurs même s'il y a des spécificités de statuts...).

Ces indépendants apportent une contribution toujours plus importante au Produit National et aux recettes fiscales et sociales mais ils bénéficient toujours de moins de droits que les autres tant du fait tant de spécificités légales propres à des statuts divers (ex : les auto-entrepreneurs ne bénéficient pas de droit au chômage), que d'un fonctionnement beaucoup moins performant de leur système de recouvrement et d'allocation de prestations sociales.

Une telle convergence des régimes implique des défis considérables, juridiques, économiques, culturels, techniques, opérationnels, mais ils doivent être pensés si l'on veut que la France aborde avec succès le virage serré qui s'annonce à nous depuis quelques années déjà mais que les organes de cognition collective et de décision politique et économique n'ont pas encore considéré avec suffisamment de vision globale autant que de précision analytique pour en considérer tous les possibles autant que pour bâtir une stratégie prospective d'action appropriée.

Rendons à César ce qui est à César, le rapport du Député Pascal Terrasse a ouvert la voie et posé les prémices d'une telle réflexion. Mais il faut je crois considérer le changement d'échelle impliqué par ces évolutions et seule la "convergence progressive des régimes sociaux" me semble à même de sécuriser la flexibilité permise par le recours à ces plateformes tout en faisant progresser leurs droits, mais aussi apporter des économies dans la gestion des prélèvements et des allocations sociales, simplifier le système global français (extrêmement complexe actuellement, du fait de l'existence de très nombreux régimes alors que les parcours contemporains de carrières sont multiformes et fragmentés), mais aussi faire bénéficier aux salariés du régime général et des entreprises de certaines flexibilités "positives" propres aux travailleurs indépendants (mécanisme de prélèvement simplifié, flexibilité horaire choisie par le salarié pour mieux concilier vie pro/perso, etc.).

Un abysse de la pensée et de l'action politique et économique gît là devant nous qui va certainement animer le débat présidentiel qui vient. Aux candidats de s'engager sur ce sujet qui concerne des millions de Français qui, pour ne pas toujours figurer parmi les plus modestes, restent certainement parmi les moins protégés, en France.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Bâtir la convergence des régimes sociaux français, enjeu majeur des 20 prochaines années

Greg a écrit:

Une telle convergence des régimes implique des défis considérables, juridiques, économiques, culturels, techniques, opérationnels, mais ils doivent être pensés si l'on veut que la France aborde avec succès le virage serré qui s'annonce à nous depuis quelques années déjà mais que les organes de cognition collective et de décision politique et économique n'ont pas encore considéré avec suffisamment de vision globale autant que de précision analytique pour en considérer tous les possibles autant que pour bâtir une stratégie prospective d'action appropriée.

https://uploads.disquscdn.com/images/d4d65548e23c0890f6052a621167f3d8ddd08df757a353838932cfb085a4b70d.jpg

[...] Mais il faut je crois considérer le changement d'échelle impliqué par ces évolutions et seule la "convergence progressive des régimes sociaux" me semble à même de sécuriser la flexibilité permise par le recours à ces plateformes tout en faisant progresser leurs droits, mais aussi apporter des économies dans la gestion des prélèvements et des allocations sociales, simplifier le système global français (extrêmement complexe actuellement, du fait de l'existence de très nombreux régimes alors que les parcours contemporains de carrières sont multiformes et fragmentés), mais aussi faire bénéficier aux salariés du régime général et des entreprises de certaines flexibilités "positives" propres aux travailleurs indépendants (mécanisme de prélèvement simplifié, flexibilité horaire choisie par le salarié pour mieux concilier vie pro/perso, etc.).

http://blurbrain.com/wp-content/uploads/2013/01/photo-suicide.jpg

Un abysse de la pensée et de l'action politique et économique gît là devant nous qui va certainement animer le débat présidentiel qui vient.

http://media.paperblog.fr/i/395/3959266/perplexite-L-9XsSPO.jpeg

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)