Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Dès la première citation, j'ai arrêté de lire l'article:"La France est l'homme malade de l'Europe" !!! Donc, toute personne qui dit cela est d'extrême droite c'est ça ?


En 2007 dans un rapport sur la crise Morgan Stanley désigne la France comme étant le nouvel homme malade de l'Europe. L'expression est ensuite reprise sous la présidence de François Hollande par plusieurs médias dont The Guardian

http://www.morganstanley.com/views/gef/ … 2-Fri.html
http://www.theglobeandmail.com/globe-de … e15566894/
http://www.theguardian.com/world/2014/j … pe-economy

Bruno Roger Petit par sa faiblesse journaliste et Patrick Besson par ses prises de position douteuses me semblent les personnes à ne citer en aucune occasion smile

102

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Hahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahaha !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Je suis tellement content que tu aies choisi de poster la bouillie la plus CONNE (désolé d’être vulgaire mais il n'y a pas d'autres mots pour qualifier ça ; je ne lui ferai même pas l'honneur de l'accabler sous mes injures croquignolettes) que ce taré stalinien de Bruno Petit-Petit a écrite depuis longtemps. Dieu du ciel, Greg, as-tu le cerveau si atrophié que cela ?
Alors, en guise de préambule :

1) Il est évident que tu n'as pas lu le livre de Zemmour. Pour savoir de quoi on parle, il faut aller se renseigner à la source. Tu ne fais qu'aboyer avec la meute des chiens hurlants et galeux qui pullulent dans les feuilles de chou moisi comme le Nouvel Obs, Libé, Rue89 etc. Tu voisines avec la bande des cloportes purulents de bêtise comme Claude Askolovitch, Renaud Dély, évidemment Bruno Petit-Petit, Christophe Barbier, les scribouillards du Monde et tutti quanti pour délégitimer ceux qui ne pensent pas comme vous, les exclure du débat en convoquant les années 30 (cette tentative d'excommunication fonctionne encore mais de moins en moins. C'est d'ailleurs assez drôle de vous voir revêtir les habits cléricaux des grands pontifes de la Pensée, vous qui vous vous réclamez d'une laïcité intransigeante et d'un athéisme bon teint et progressiste). Vous ne faites que choisir des phrases, des passages d'un livre qui contient 550 pages, que vous êtes incapables de lire, pour créer des scandales qui n'excitent que vous.

2) Il est évident que tu n'as jamais lu une ligne de Rebatet, dont tu as dû apprendre l'existence dans le vomi de Petit-Petit posté ci-dessus. Tu fais partie de ces gens à la nausée facile qui, s'ils tombent sur un livre sulfureux, se disent : beurk, loin de moi cette ignoble tâche nauséabonde et rance qui rappelle les heures les plus sombres de notre histoire. Ces gens qui ne ressentent même pas la curiosité intellectuelle de s'intéresser aux pensées qui ne sont pas les leurs. Ces gens qui ne vibrent qu'au souvenir de la fête de la Fédération et dédaignent le sacre de Reims. D'ailleurs, plus personne ne vibre non plus pour la fête de la Fédération. Ces Besson et ces Petit-Petit ne savent même pas à quoi cela fait référence. Petit-Petit qui, dans une de ses dernières fientes, a comparé Zemmour à divers écrivains de la collaboration alors qu'il n'en connaissait pas un seul, lui qui a écrit que Léon Daudet était l'auteur du Journal littéraire alors qu'il s'agissait de Paul Léautaud. Tu ne connais évidemment ni l'un ni l'autre.
Le plus comique dans l'histoire étant ta signature, qui reprend une citation de Kant : aie le courage de te servir de ton propre entendement, toi qui es la personne au monde la plus éloignée de ce précepte, toi qui te pâmes devant le livre idiot de Jospin sur Napoléon parce que c'est Jospin qui l'a écrit, alors que tu connais peanuts à Napoléon, toi l'idiot utile d'une idéologie qui n'est partagée que dans la classe médiatique, politique et d'une certaine intelligentsia auto-proclamée creuse et superficielle à la BHL. Cette idéologie en perte de vitesse d'un club lui-même aux abois. Tu fais partie du camp des perdants qui rejoindra sous peu les poubelles de l'Histoire.

Alors maintenant, je vais en venir à l'analyse de l'excrément que tu as posté et qui te permet d'éjaculer un cri de triomphe précoce alors qu'il s'agit de la tentative la plus pitoyable, la plus crétine de clouer le bec de Zemmour.

Les deux guignols que tu ériges en vainqueurs d'un débat qui n'existe pas mettent en parallèle des citations de Rebatet et Zemmour pour faire croire aux gens, sans contextualiser bien sûr car ce serait trop compliqué et ça suppose une culture historique qu'ils n'ont pas, qu'ils disent la même chose. Donc si Zemmour dit, à 70 ans d'intervalle, la même chose que Rebatet, cela signifie que Zemmour pense la même chose que Rebatet, donc il est d’extrême-droite, donc il est nazi. Brillant sophisme ! J'ai utilisé, pas plus tard qu'hier, l'expression vipère lubrique que j'ai élégamment sortie à une connaissance. Cela fait-il de moi un stalinien ?
Petit-Petit a écrit récemment (oui, je le lis beaucoup car MOI, j'aime savoir qui sont mes adversaires, je ne me fie pas aux compte-rendus des autres) un article d'une insondable crétinerie sur Taddéi, l'une de ses cibles favorites avec Zemmour, Finkielkraut, Soral, Lévy, Polony et Dieudonné, intitulé : D'où parlez-vous ?, quelque chose dans ce style ; il consistait en gros à dire : si Taddéi invite des gens pas très connus à son émission pour parler de sujets de société, il faut faire une enquête sur ces gens pour savoir d'où ils parlent, les gens qu'ils fréquentent, les lectures qu'ils ont entreprises pour pouvoir leur coller une étiquette et les disqualifier (il aurait fait un parfait petit fonctionnaire de la Stasi). Taddéi avait en effet invité un libraire qui, comble de malheur, avait convié il y a un an ou deux Alain Soral pour une séance dédicace. Pour Petit-Petit, le procès était fait : si ce libraire a invité Soral, c'est qu'il a des liens avec lui, donc il est d'accord avec lui, donc c'est un odieux antisémite réactionnaire et que sais-je encore, donc il n'a aucune légitimité à venir parler dans une émission de France Télévisions, service public. Mais, plus perversement encore, si Taddéi a invité ce libraire qui a invité Soral, cela signifie donc que Taddéi est lui aussi un antisémite réactionnaire etc. Il n'a donc rien à faire sur France TV et il doit être viré (je rappelle au passage que cet abruti de Petit-Petit avait lui-même été viré de France 2 il y a 20 ans et depuis, il poursuit France TV de sa haine et de son ressentiment). 
Voilà donc le genre de raisonnement que tu cautionnes, pauvre cher Greg. Un raisonnement hautement intellectuel, comme on peut le voir.
BRP commence par dire : tiens, c'est bizarre, on ne distingue pas ce que dit Rebatet de ce que dit Zemmour. Cela prouve bien qu'ils sont de même tradition, celle de l’extrême-droite. Imbécile ! Si Rebatet dit que le ciel est bleu, Zemmour aura bien du mal à dire autre chose que le ciel est bleu. Le ciel est azur, peut-être. Quelles sont ces phrases sur lesquelles Rebatet et Zemmour sont d'accord ? Voyons un peu :

"La France est l'homme malade de l'Europe", "la France est gravement malade, de lésions profondes et purulentes", "la France se meurt, la France est morte", "je ne veux pas voir déposer la France entre quatre planches", "l'égalitarisme avait répandu son venin", "ce n'était pas encore assez pour arracher la bourgeoisie à son sommeil de marmotte", "la plupart de nos élites ont renoncé"...

Ah ouais quand même. Dire que la France est malade, c'est être d’extrême-droite. Hmmm. Donc je suppose que Macron est d’extrême-droite aussi ? http://www.latribune.fr/actualites/econ … acron.html

Le discours critique sur les élites, c'est forcément d’extrême-droite ? Hmmm. Mélenchon appréciera : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/ar … -la-134661
D'autant plus que Besson/Petit-Petit font un contresens énorme : la bourgeoisie fustigée par Rebatet n'a rien, mais alors rien à voir avec l'élite que Zemmour critique et qu'il assimile à l'aristocratie. La bourgeoisie de Rebatet, c'était la classe moyenne aisée de l'époque, cette partie du peuple qui se complaisait dans l'indolence, celle qui s'était enrichie avec Guizot cent ans auparavant, celle qui profitait des déboires de la IIIème République alors que seul le sursaut fasciste pouvait permettre la régénération d'un peuple amolli et pourri par l'argent et les plaisirs faciles. Même l'Action française était bourgeoise. Rebatet a écrit les Décombres avant tout pour tuer le père, autrement dit Maurras (qu'il qualifiait de pervers mental à l'humeur détraquée), l'assassiner virtuellement car Maurras était un authentique réactionnaire, germanophobe, conservateur et anti-révolutionnaire alors que Rebatet se plaçait du côté des révolutionnaires, de ceux qui voulaient faire l'Histoire. Rebatet a d'ailleurs rebaptisé le mouvement : l'Inaction française. Si je prends mon exemplaire des Décombres (car MOI, je l'ai lu), édition originale avec envoi d'auteur, j'y trouve ça :

Rebatet in les Décombres, page 127 a écrit:

[Le rôle de l'Action française] se ramène à un vaste tintamarre autour d'un système fictif, d'une chapelle d’hommes de lettres abouchés avec les derniers spécimens connus du cléricalisme monarchique et qui se retrouveront finalement seuls en face de ces débris, moins les morts. C'est un bien faible appoint à l’édification réelle d'un nouvel ordre. Ce n'est qu'une ride dans les convulsions gigantesques de la planète.

C'est beau et en même temps terrible. Ces lignes sont belles car écrites dans un style admirable et terribles car elles soldent 40 ans d’histoire du mouvement politique et intellectuel parmi les plus importants de France, sinon le plus important, à cette époque. L'Action française a raté le coche et c'est lui, Rebatet, avec ses congénères, qui représente la jeunesse qui va épouser l'Histoire. Mais je digresse trop.

Donc contresens énormes. Ces deux pantins désincarnés ne sont même pas fichus de trouver des phrases qui illustrent correctement leur absence de propos.

Petit-Petit s'attaque ensuite au style. C'est d'un comique rarement égalé. Il compare ce qui n'est pas comparable : Rebatet était un écrivain, romancier, critique et essayiste, il a produit les Deux étendards, qui est l'équivalent de la Recherche du temps perdu mais pour les années 50. Zemmour est un journaliste politique. Le premier, dans la tradition de l’extrême-droite de l'époque certes, mais dans la tradition de l'époque tout court, manie superbement la langue française. mais Blum aussi avait du style. Jaurès idem. Flanby ou Valls, eux, n'en ont aucun. Le style de Zemmour est neutre car il ne cherche pas à faire œuvre littéraire, il ne produit pas une œuvre d'art. Il écrit correctement, sans plus, et manie le subjonctif imparfait (ce que Besson et Petit-Petit seraient incapables de faire) mais ça s’arrête là car le but n'est pas de noyer le propos sous des fioritures stylistiques. Ce propos se doit d’être clair et abordable pour tous. Léon Daudet était un polémiste hors pair, il maniait l'art de l'insulte à un degré suprême, que seuls Bloy, Léautaud et Céline (et à un moindre degré Paul-Louis Courier, au début du 19ème siècle) ont atteint. Mais le contexte était autre, les pamphlets et les journaux autrement plus violents, et qui vaudraient à leurs auteurs aujourd’hui des condamnations et un ostracisme à vie.
Si Besson et Petit-Petit avaient eu de la culture, ils auraient plutôt essayé de mettre sur le même plan Zemmour et Henri Béraud, journaliste et polémiste d’extrême-droite, le plus grand journaliste de la première moitié du 20ème (sinon de tout le 20ème) avec Albert Londres. Mais là encore, il faut comparer ce qui est comparable. J'irai même plus loin : cette différence de style prouve peut-être justement l'inverse : que Zemmour ne se place pas dans la lignée de l’extrême-droite.
Cette critique sur le style est d'autant plus drôle que Petit-Petit écrit comme ses pieds et a le style d'un collégien morveux de 5ème.
Je vais citer un autre passage, pris au hasard, de Rebatet, quand il fait justement du Rebatet, et on verra toute la différence avec Zemmour :

C'étaient, ce sont toujours dans tant de recoins et d'offices, comme l'a bien vu mon ami Brasillach, de révoltants idiots qui sont parvenus à créer au cœur de la France, sur l'Allier et sur le Rhône, une émigration avec ses mirages, ses rancunes, ses chamailleries de ratés et de revenants, son hypocondrie fielleuse et ses fantômes de partis. Ce sont les débris de dix cliques, vingt confréries, le clergé, le cléricalisme, l'armée, le Comité des Forges, Polytechnique, l'Inspection des Finances, les bandes de Mandel, de Daladier, des Sarraut, d'Herriot, de Flandin, de Peyrouton, qui se battent autour des lambeaux de leurs prérogatives, se tendent l'une à l'autre des pièges, s'interdisent toute décision, détruisent aussitôt ce que l'une d'elles aurait pu, par un extraordinaire hasard, tenter d'heureux. Ce sont à la fois le sabre, le goupillon, le chandelier à sept branches, le tablier en peau de cochon, la faucille, le marteau et le veau d'or, tous les emblèmes d'un monde révolu jetés pêle-mêle sur le dernier radeau du grand naufrage.

Tout cela colle à la démocratie comme le poulpe à l'épave. C'est le ciment qui donne à cet agglomérat de détritus sa cohésion. C'est le cordon ombilical qui relie ce triste monstre ridé et difforme à sa vieille putain de mère, et qu'on se garde bien de trancher.

[...]

A la dégénérescence de la démocratie encanaillée, nous avons vu succéder à Vichy la dégénérescence de la démocratie bourgeoise. L'une vaut l'autre, leurs frontières sont fort vagues. Les hommes de deux cliques se croisent chaque jour devant l'hôtel du Parc. La bourgeoisie a tout simplement amené de nouveaux tyranneaux, de nouveaux profiteurs, dans le même désordre et la même impuissance qu’auparavant. Autant de phénomènes typiques de la démocratie.

Voilà Greg, au moins tu ne mourras pas sans avoir lu quelques lignes de Rebatet.
Puis franchement, mettre Jouhandeau dans les auteurs emblématiques de l’extrême-droite, c'est faire preuve encore une fois de l'inculture la plus crasse. Ce pauvre vieux bougre de Jouhandeau, écrivain talentueux quoiqu'un peu lymphatique, totalement dépolitisé, qui a commis une plaquette de 40 pages intitulée le Péril juif pour céder à la mode du moment.
Mettre le catholique monarchiste Bernanos dans le même lot, comme c'est stupide. Lui qui ne se définissait que comme chrétien.

Petit-Petit termine en disant que l’extrême-droite, c'était mieux avant. Misérable ver. Tu devrais t'estimer heureux de n'avoir en face de toi que des Zemmour et non des gens de la trempe de Daudet, Béraud et autres. Car tu serais déjà mort sous leurs coups de plume.
Oui, la France est malade, car elle permet l’émergence et la survivance de médiocres chancres rongés par la jalousie et la haine, comme Petit-Petit.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Juste pour se donner une idée de l'exceptionnelle pertinence des articles de BRP

Bruno a écrit:

Nicolas Sarkozy en chute libre dans les sondages : trop de droite tue la droite
Patrick Besson prouve que Zemmour est d'extrême droite : une démonstration accablante
Rémi Fraisse comparé à Malik Oussekine : une accusation injuste contre Hollande et Valls
Une téléréalité politique sur D8 ? Un concept cynique qui contribue au vote Le Pen
VIDÉO. Clash Pulvar / Tapie sur i>Télé : elle a tendu le piège, il est tombé dedans
Zemmour sacré roi de la droite par "Valeurs actuelles" : derrière le succès, le rejet
Manuel Valls obligé de poser en photo avec Zahia à la FIAC : un cruel coup monté
Benoît Hamon attaque François Hollande : il fait le jeu des Soral, Dieudonné et Zemmour
Margerie : le dérapage de Filoche, révélateur de la misère politique à l'ère Twitter
VIDÉO. Léa Salamé vs. Mélenchon : le journalisme politique moderne a été réduit en charpie
Zemmour et Ménard à Béziers : derrière le spectacle ridicule, un show d'extrême droite
De Mélenchon à Le Pen : le terrible procès digne des années 30 fait au "banquier" Macron
Sur France 2, le 20h de Pujadas démonte les mensonges de Zemmour: une leçon de journalisme
Sarkozy baisse dans les sondages : son retour est raté, mais ne l'enterrons pas trop vite
Pasqua tacle Zemmour sur Europe 1 : une leçon pour Ruquier, Bourdin et Brunet
"Ce soir ou Jamais" : on attendait Modiano, on aura (encore) Eric Zemmour. Merci France 2
VIDÉO. Canular Nicolas Bedos / Valérie Trierweiler : le piège pervers de France 2
Rachida Dati et sa vie privée mise à nu : à quand la fin du sexisme en politique ?
PMA, GPA : comment Nicolas Sarkozy roule dans la farine la Manif pour tous et Eric Zemmour
Zemmour dans "ONPC" sur France 2 : Salamé, l'idiote utile et idéale, Caron une marionnette

http://leplus.nouvelobs.com/brunorogerpetit
Bilan d'un mois d'octobre prolifique:
20 articles, 9 sur Zemmour. Pour le reste, du culturel et du style, en vrac: Sarkozy (3), Le Pen (2), l'Extreme droite (2), Zahia (1)
En bref, ce journaliste d'investigation ne cesse de nous surprendre.
A noter que son dernier job en date étant de s’asseoir dans le public de Touche pas à mon Poste et de lancer une "vanne" de temps en temps. On sait maintenant où il puise son inspiration.

104

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

FDL a écrit:

Hahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahaha !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Je suis tellement content que tu aies choisi de poster la bouillie la plus CONNE (désolé d’être vulgaire mais il n'y a pas d'autres mots pour qualifier ça ; je ne lui ferai même pas l'honneur de l'accabler sous mes injures croquignolettes) que ce taré stalinien de Bruno Petit-Petit a écrite depuis longtemps. Dieu du ciel, Greg, as-tu le cerveau si atrophié que cela ?
Alors, en guise de préambule :

1) Il est évident que tu n'as pas lu le livre de Zemmour. Pour savoir de quoi on parle, il faut aller se renseigner à la source. Tu ne fais qu'aboyer avec la meute des chiens hurlants et galeux qui pullulent dans les feuilles de chou moisi comme le Nouvel Obs, Libé, Rue89 etc. Tu voisines avec la bande des cloportes purulents de bêtise comme Claude Askolovitch, Renaud Dély, évidemment Bruno Petit-Petit, Christophe Barbier, les scribouillards du Monde et tutti quanti pour délégitimer ceux qui ne pensent pas comme vous, les exclure du débat en convoquant les années 30 (cette tentative d'excommunication fonctionne encore mais de moins en moins. C'est d'ailleurs assez drôle de vous voir revêtir les habits cléricaux des grands pontifes de la Pensée, vous qui vous vous réclamez d'une laïcité intransigeante et d'un athéisme bon teint et progressiste). Vous ne faites que choisir des phrases, des passages d'un livre qui contient 550 pages, que vous êtes incapables de lire, pour créer des scandales qui n'excitent que vous.

2) Il est évident que tu n'as jamais lu une ligne de Rebatet, dont tu as dû apprendre l'existence dans le vomi de Petit-Petit posté ci-dessus. Tu fais partie de ces gens à la nausée facile qui, s'ils tombent sur un livre sulfureux, se disent : beurk, loin de moi cette ignoble tâche nauséabonde et rance qui rappelle les heures les plus sombres de notre histoire. Ces gens qui ne ressentent même pas la curiosité intellectuelle de s'intéresser aux pensées qui ne sont pas les leurs. Ces gens qui ne vibrent qu'au souvenir de la fête de la Fédération et dédaignent le sacre de Reims. D'ailleurs, plus personne ne vibre non plus pour la fête de la Fédération. Ces Besson et ces Petit-Petit ne savent même pas à quoi cela fait référence. Petit-Petit qui, dans une de ses dernières fientes, a comparé Zemmour à divers écrivains de la collaboration alors qu'il n'en connaissait pas un seul, lui qui a écrit que Léon Daudet était l'auteur du Journal littéraire alors qu'il s'agissait de Paul Léautaud. Tu ne connais évidemment ni l'un ni l'autre.
Le plus comique dans l'histoire étant ta signature, qui reprend une citation de Kant : aie le courage de te servir de ton propre entendement, toi qui es la personne au monde la plus éloignée de ce précepte, toi qui te pâmes devant le livre idiot de Jospin sur Napoléon parce que c'est Jospin qui l'a écrit, alors que tu connais peanuts à Napoléon, toi l'idiot utile d'une idéologie qui n'est partagée que dans la classe médiatique, politique et d'une certaine intelligentsia auto-proclamée creuse et superficielle à la BHL. Cette idéologie en perte de vitesse d'un club lui-même aux abois. Tu fais partie du camp des perdants qui rejoindra sous peu les poubelles de l'Histoire.

Alors maintenant, je vais en venir à l'analyse de l'excrément que tu as posté et qui te permet d'éjaculer un cri de triomphe précoce alors qu'il s'agit de la tentative la plus pitoyable, la plus crétine de clouer le bec de Zemmour.

Les deux guignols que tu ériges en vainqueurs d'un débat qui n'existe pas mettent en parallèle des citations de Rebatet et Zemmour pour faire croire aux gens, sans contextualiser bien sûr car ce serait trop compliqué et ça suppose une culture historique qu'ils n'ont pas, qu'ils disent la même chose. Donc si Zemmour dit, à 70 ans d'intervalle, la même chose que Rebatet, cela signifie que Zemmour pense la même chose que Rebatet, donc il est d’extrême-droite, donc il est nazi. Brillant sophisme ! J'ai utilisé, pas plus tard qu'hier, l'expression vipère lubrique que j'ai élégamment sortie à une connaissance. Cela fait-il de moi un stalinien ?
Petit-Petit a écrit récemment (oui, je le lis beaucoup car MOI, j'aime savoir qui sont mes adversaires, je ne me fie pas aux compte-rendus des autres) un article d'une insondable crétinerie sur Taddéi, l'une de ses cibles favorites avec Zemmour, Finkielkraut, Soral, Lévy, Polony et Dieudonné, intitulé : D'où parlez-vous ?, quelque chose dans ce style ; il consistait en gros à dire : si Taddéi invite des gens pas très connus à son émission pour parler de sujets de société, il faut faire une enquête sur ces gens pour savoir d'où ils parlent, les gens qu'ils fréquentent, les lectures qu'ils ont entreprises pour pouvoir leur coller une étiquette et les disqualifier (il aurait fait un parfait petit fonctionnaire de la Stasi). Taddéi avait en effet invité un libraire qui, comble de malheur, avait convié il y a un an ou deux Alain Soral pour une séance dédicace. Pour Petit-Petit, le procès était fait : si ce libraire a invité Soral, c'est qu'il a des liens avec lui, donc il est d'accord avec lui, donc c'est un odieux antisémite réactionnaire et que sais-je encore, donc il n'a aucune légitimité à venir parler dans une émission de France Télévisions, service public. Mais, plus perversement encore, si Taddéi a invité ce libraire qui a invité Soral, cela signifie donc que Taddéi est lui aussi un antisémite réactionnaire etc. Il n'a donc rien à faire sur France TV et il doit être viré (je rappelle au passage que cet abruti de Petit-Petit avait lui-même été viré de France 2 il y a 20 ans et depuis, il poursuit France TV de sa haine et de son ressentiment). 
Voilà donc le genre de raisonnement que tu cautionnes, pauvre cher Greg. Un raisonnement hautement intellectuel, comme on peut le voir.
BRP commence par dire : tiens, c'est bizarre, on ne distingue pas ce que dit Rebatet de ce que dit Zemmour. Cela prouve bien qu'ils sont de même tradition, celle de l’extrême-droite. Imbécile ! Si Rebatet dit que le ciel est bleu, Zemmour aura bien du mal à dire autre chose que le ciel est bleu. Le ciel est azur, peut-être. Quelles sont ces phrases sur lesquelles Rebatet et Zemmour sont d'accord ? Voyons un peu :

"La France est l'homme malade de l'Europe", "la France est gravement malade, de lésions profondes et purulentes", "la France se meurt, la France est morte", "je ne veux pas voir déposer la France entre quatre planches", "l'égalitarisme avait répandu son venin", "ce n'était pas encore assez pour arracher la bourgeoisie à son sommeil de marmotte", "la plupart de nos élites ont renoncé"...

Ah ouais quand même. Dire que la France est malade, c'est être d’extrême-droite. Hmmm. Donc je suppose que Macron est d’extrême-droite aussi ? http://www.latribune.fr/actualites/econ … acron.html

Le discours critique sur les élites, c'est forcément d’extrême-droite ? Hmmm. Mélenchon appréciera : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/ar … -la-134661
D'autant plus que Besson/Petit-Petit font un contresens énorme : la bourgeoisie fustigée par Rebatet n'a rien, mais alors rien à voir avec l'élite que Zemmour critique et qu'il assimile à l'aristocratie. La bourgeoisie de Rebatet, c'était la classe moyenne aisée de l'époque, cette partie du peuple qui se complaisait dans l'indolence, celle qui s'était enrichie avec Guizot cent ans auparavant, celle qui profitait des déboires de la IIIème République alors que seul le sursaut fasciste pouvait permettre la régénération d'un peuple amolli et pourri par l'argent et les plaisirs faciles. Même l'Action française était bourgeoise. Rebatet a écrit les Décombres avant tout pour tuer le père, autrement dit Maurras (qu'il qualifiait de pervers mental à l'humeur détraquée), l'assassiner virtuellement car Maurras était un authentique réactionnaire, germanophobe, conservateur et anti-révolutionnaire alors que Rebatet se plaçait du côté des révolutionnaires, de ceux qui voulaient faire l'Histoire. Rebatet a d'ailleurs rebaptisé le mouvement : l'Inaction française. Si je prends mon exemplaire des Décombres (car MOI, je l'ai lu), édition originale avec envoi d'auteur, j'y trouve ça :

Rebatet in les Décombres, page 127 a écrit:

[Le rôle de l'Action française] se ramène à un vaste tintamarre autour d'un système fictif, d'une chapelle d’hommes de lettres abouchés avec les derniers spécimens connus du cléricalisme monarchique et qui se retrouveront finalement seuls en face de ces débris, moins les morts. C'est un bien faible appoint à l’édification réelle d'un nouvel ordre. Ce n'est qu'une ride dans les convulsions gigantesques de la planète.

C'est beau et en même temps terrible. Ces lignes sont belles car écrites dans un style admirable et terribles car elles soldent 40 ans d’histoire du mouvement politique et intellectuel parmi les plus importants de France, sinon le plus important, à cette époque. L'Action française a raté le coche et c'est lui, Rebatet, avec ses congénères, qui représente la jeunesse qui va épouser l'Histoire. Mais je digresse trop.

Donc contresens énormes. Ces deux pantins désincarnés ne sont même pas fichus de trouver des phrases qui illustrent correctement leur absence de propos.

Petit-Petit s'attaque ensuite au style. C'est d'un comique rarement égalé. Il compare ce qui n'est pas comparable : Rebatet était un écrivain, romancier, critique et essayiste, il a produit les Deux étendards, qui est l'équivalent de la Recherche du temps perdu mais pour les années 50. Zemmour est un journaliste politique. Le premier, dans la tradition de l’extrême-droite de l'époque certes, mais dans la tradition de l'époque tout court, manie superbement la langue française. mais Blum aussi avait du style. Jaurès idem. Flanby ou Valls, eux, n'en ont aucun. Le style de Zemmour est neutre car il ne cherche pas à faire œuvre littéraire, il ne produit pas une œuvre d'art. Il écrit correctement, sans plus, et manie le subjonctif imparfait (ce que Besson et Petit-Petit seraient incapables de faire) mais ça s’arrête là car le but n'est pas de noyer le propos sous des fioritures stylistiques. Ce propos se doit d’être clair et abordable pour tous. Léon Daudet était un polémiste hors pair, il maniait l'art de l'insulte à un degré suprême, que seuls Bloy, Léautaud et Céline (et à un moindre degré Paul-Louis Courier, au début du 19ème siècle) ont atteint. Mais le contexte était autre, les pamphlets et les journaux autrement plus violents, et qui vaudraient à leurs auteurs aujourd’hui des condamnations et un ostracisme à vie.
Si Besson et Petit-Petit avaient eu de la culture, ils auraient plutôt essayé de mettre sur le même plan Zemmour et Henri Béraud, journaliste et polémiste d’extrême-droite, le plus grand journaliste de la première moitié du 20ème (sinon de tout le 20ème) avec Albert Londres. Mais là encore, il faut comparer ce qui est comparable. J'irai même plus loin : cette différence de style prouve peut-être justement l'inverse : que Zemmour ne se place pas dans la lignée de l’extrême-droite.
Cette critique sur le style est d'autant plus drôle que Petit-Petit écrit comme ses pieds et a le style d'un collégien morveux de 5ème.
Je vais citer un autre passage, pris au hasard, de Rebatet, quand il fait justement du Rebatet, et on verra toute la différence avec Zemmour :

C'étaient, ce sont toujours dans tant de recoins et d'offices, comme l'a bien vu mon ami Brasillach, de révoltants idiots qui sont parvenus à créer au cœur de la France, sur l'Allier et sur le Rhône, une émigration avec ses mirages, ses rancunes, ses chamailleries de ratés et de revenants, son hypocondrie fielleuse et ses fantômes de partis. Ce sont les débris de dix cliques, vingt confréries, le clergé, le cléricalisme, l'armée, le Comité des Forges, Polytechnique, l'Inspection des Finances, les bandes de Mandel, de Daladier, des Sarraut, d'Herriot, de Flandin, de Peyrouton, qui se battent autour des lambeaux de leurs prérogatives, se tendent l'une à l'autre des pièges, s'interdisent toute décision, détruisent aussitôt ce que l'une d'elles aurait pu, par un extraordinaire hasard, tenter d'heureux. Ce sont à la fois le sabre, le goupillon, le chandelier à sept branches, le tablier en peau de cochon, la faucille, le marteau et le veau d'or, tous les emblèmes d'un monde révolu jetés pêle-mêle sur le dernier radeau du grand naufrage.

Tout cela colle à la démocratie comme le poulpe à l'épave. C'est le ciment qui donne à cet agglomérat de détritus sa cohésion. C'est le cordon ombilical qui relie ce triste monstre ridé et difforme à sa vieille putain de mère, et qu'on se garde bien de trancher.

[...]

A la dégénérescence de la démocratie encanaillée, nous avons vu succéder à Vichy la dégénérescence de la démocratie bourgeoise. L'une vaut l'autre, leurs frontières sont fort vagues. Les hommes de deux cliques se croisent chaque jour devant l'hôtel du Parc. La bourgeoisie a tout simplement amené de nouveaux tyranneaux, de nouveaux profiteurs, dans le même désordre et la même impuissance qu’auparavant. Autant de phénomènes typiques de la démocratie.

Voilà Greg, au moins tu ne mourras pas sans avoir lu quelques lignes de Rebatet.
Puis franchement, mettre Jouhandeau dans les auteurs emblématiques de l’extrême-droite, c'est faire preuve encore une fois de l'inculture la plus crasse. Ce pauvre vieux bougre de Jouhandeau, écrivain talentueux quoiqu'un peu lymphatique, totalement dépolitisé, qui a commis une plaquette de 40 pages intitulée le Péril juif pour céder à la mode du moment.
Mettre le catholique monarchiste Bernanos dans le même lot, comme c'est stupide. Lui qui ne se définissait que comme chrétien.

Petit-Petit termine en disant que l’extrême-droite, c'était mieux avant. Misérable ver. Tu devrais t'estimer heureux de n'avoir en face de toi que des Zemmour et non des gens de la trempe de Daudet, Béraud et autres. Car tu serais déjà mort sous leurs coups de plume.
Oui, la France est malade, car elle permet l’émergence et la survivance de médiocres chancres rongés par la jalousie et la haine, comme Petit-Petit.

Il est peu commun désormais de lire un tel ownage en règle d'un posteur par un autre sur ce foutu forum, merci FDL c'était très impressionnant et ta passion transparaît drôlement bien.
(Par contre désolé je trouve ces citations plutôt verbeuses et parfois absconses, probablement en raison de mon éloignement idéologique qui m'empêche de tout comprendre, ceci dit je ne nie pas la qualité de la langue et des injures et je comprends que ça plaise à certains.)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

105

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Merci mon Broz. :)
Il faudrait que je te cite des extraits de Léon Bloy par exemple, c'est jouissif.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

106

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Greg a écrit:

Et bim ! Beau travail de Patrick Besson qui est allé se colleter la lecture des vieux collabos pour trouver la substantifique moelle des passages sur Vichy dans le dernier ouvrage de Zemmour.

http://leplus.nouvelobs.com/contributio … lante.html

Patrick Besson prouve que Zemmour est d'extrême droite : une démonstration accablante
Publié le 30-10-2014 à 13h51 - Modifié à 16h55

Par Bruno Roger-Petit
Chroniqueur politique

LE PLUS. Patrick Besson s'attaque à son tour à Éric Zemmour. Dans une chronique publiée par "Le Point", l'écrivain propose un jeu : identifier parmi des citations celles qui appartiennent à Éric Zemmour ou à l'écrivain collaborationniste Lucien Rebatet. Résultat ? Les deux hommes disent la même chose. Une nouvelle preuve que Zemmour est d'extrême droite...

En quoi ? Il y a bien eu (et pas qu'un peu si je ne m'abuse) des gens de gauche qui ont été collabos...
La démonstration tombe si elle ne tient qu'à ça.

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Novembre commence aussi bien pour le génial Bruno Roger Petit.

Mazarine Pingeot vs Eric Zemmour sur France 5 : la fin du mythe Zemmour, polémiste viril
Natacha Polony éreinte Najat Vallaud-Belkacem sur Europe 1 : pourquoi tant de hargne ?
Nicolas Sarkozy dézingue à tout va : briser le "off" d'un président, c'est faire sa com'
Des élus versaillais veulent contrôler la sexualité des animateurs: le triomphe de Zemmour

http://leplus.nouvelobs.com/brunorogerpetit

4 articles: 2 sur Zemmour, 1 sur Polony et 1 sur Sarkozy. Un vrai disque rayé, en plus la musique dessus est ringarde.

108

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Mazarine Pingeot franchement... J'ai regardé les extraits de l'émission. Elle est hargneuse, on voit bien qu'elle avait dès le départ la volonté d'en découdre. Pour ce faire, elle raconte n'importe quoi, comme par exemple cette accusation idiote visant à faire croire que Zemmour fait l'apologie du viol dans son livre...
Ce que je préfère, c'est qu'elle lui dénie toute légitimité (au nom de quoi ?) alors que la seule légitimité qu'elle-même possède, c'est d'être la fille de son père. Autrement, on n'aurait jamais entendu parler de cette tâcheronne sans talent.
Évidemment, les charognards zombifiés sans cervelle comme Petit-Petit et leurs thuriféraires (suivez mon regard) sautent sur l'occasion.
Pitoyable.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

109

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Haaaaaa "les plaisirs" d'extrême droite.

http://lelab.europe1.fr/Le-dircab-de-Ma … tion-18328

Le dircab' de Marine Le Pen a relu le livre d'Éric Zemmour avant publication


Sylvain Chazot


L'information avait filtrée aux détours d'un papier de L'Express du 5 novembre : le livre d'Éric Zemmour Le suicide français (éd. Albin Michel) avait été relu avant publication par "un collaborateur de Marine Le Pen et ami de l'auteur", écrivait l'hebdomadaire, sans préciser de qui il pouvait bien s'agir.

La précision est apportée ce samedi 8 novembre par Le Monde. Dans un portrait consacré au polémiste, le quotidien revient sur le succès de l'ouvrage Le suicide français. Et dévoile l'identité du relecteur frontiste : il s'agit donc de Philippe Martel, directeur de cabinet de Marine Le Pen et proche d'Éric Zemmour.

Dans Le Monde, Philippe Martel explique pourquoi il a relu avant publication le livre d'Éric Zemmour. C'est limpide :

    "Pour le plaisir."

On ignore cependant s'il a apporté une quelconque modification.

Dans son livre Le suicide français, Éric Zemmour évoque l'affaiblissement supposé de la France depuis 1970. Un thème qui fait écho à certaines thèses du Front national. "Sur certains sujets on ne peut qu’être proche. Quand il parle de l’immigration, de souveraineté nationale, d’Europe, d’euro … évidemment, on ne va pas se cacher, on est assez proche. Il y a des points de divergence aussi", avait ainsi noté Florian Philippot mi-octobre sur i>Télé.

Douze jours plus tard, sur BFMTV, le vice-président du FN tempérait son propos. S'il reconnaissait au polémiste "le courage d'aller au fond des sujets", il disait le trouver "un tout petit peu réac' et ringard" concernant la féminisation de la société.

Jean-Marie Le Pen a lui aussi reconnu partager avec Éric Zemmour certaines idées. L'un comme l'autre estiment par exemple que le régime de Vichy a sauvé des juifs de France au nom d'une "préférence nationale". Une "défense prioritaire" pour Jean-Marie Le Pen.

Ah ben si Jean-Marie Le Pen le dit, c'est que ça doit être vrai (ma bonne dame).

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

110

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

C'est tout ce que tu as trouvé ? Des ragots ? C'est un peu minable comme attaque, non ? Tu devrais plutôt lui opposer de vrais arguments, fais fonctionner ton cerveau. Tu as la chance d'en avoir un, alors que tant d'autres (comme Nabilla) n'en ont pas, donc utilise-le, ça changerait.

A part ça, un écrivain musulman dit la même chose que Zemmour (ou Zemmour dit la meme chose que lui) sur l'islam et la violence et ça se trouve ironiquement dans Libé :

Abdelwahab Meddeb: «L'islamisme est la maladie de l'islam, mais les germes sont dans le texte»

[...] La violence dans l'islam est-elle une réalité ?

Les musulmans doivent admettre que c'est un fait, dans le texte comme dans l'histoire telle qu'ils la représentent eux-mêmes, en un mode qui appartient plus à l'hagiographie qu'à la chronique. Nous avons à faire à un Prophète qui a été violent, qui a tué et qui a appelé à tuer. La guerre avec les Mecquois fut une guerre de conversion. Il y a eu aussi la guerre avec les juifs et le massacre des juifs à Médine, décidé par le Prophète. Il y avait un jeu d'alliances, une opération politique qui se continue par le militaire.

Que dit précisément le Coran ?

Il est ambivalent. Il y a le verset 256 de la deuxième sourate qui dit «point de contrainte en religion». Mais aussi les versets 5 et surtout 29 de la sourate 9, «le verset de l'épée», où il est commandé de combattre tous ceux qui ne croient pas à «la religion vraie». L'impératif qâtilû, que l'on traduit par «combattez»,utilise une forme verbale dont la racine qatala veut dire «tuer». Le verset 5 est explicitement contre les païens et les idolâtres, aménageant, en revanche, une reconnaissance aux scripturaires, aux gens de l'écriture. Le verset 29, lui, englobe dans ce combat les scripturaires désignant nommément les juifs et les chrétiens. C'est le verset fétiche de ceux qui ont établi la théorie de la guerre contre les judéo-croisés. L'islamisme est, certes, la maladie de l'islam, mais les germes sont dans le texte lui-même. [...]

http://www.liberation.fr/monde/2006/09/ … exte_52174

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

111

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Alors d'une, ce sont surtout ses écrits sur "Pétain sauveur de juifs" qui étaient discutés dans ce fil et qui posent (un grave) problème. Je n'ai aucun problème avec ce que disait A. Meddeb sur l'islam. D'ailleurs, j'ai rarement de problème avec la critique des religions, qu'elle provienne de Feuerbach, de Meddeb, de Sand ou de n'importe qui d'autre, dès lors qu'il ne s'agit pas d'une tentative de dénigrer des populations dans leur entier.

De deux, toi qui aime tant la langue française, tu devrais aller vérifier la définition du mot "ragot", parce qu'il s'agit ici plutôt d'un "aveu", ce qui est tout différent.

De trois, tu devrais également aller regarder la définition du mot "attaque", car il s'agissait ici surtout d'un "constat". Mais remarque, c'est assez rassurant de voir que pour ton cerveau aussi, le constat que cet ouvrage fait les délices des vieux baroudeurs d'extrême droite constitue quelque chose de plutôt sulfureux.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

112

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Ton information n'a aucun intérêt et elle se neutralise elle-même en une seule phrase :

On ignore cependant s'il a apporté une quelconque modification.

Pour le dire grossièrement, on s'en fout royalement. Que Martel ou d'autres l'aient lu avant publication, si tant est que ce soit vrai, n'apporte strictement rien en termes d'information et ne constitue en aucune manière un contre-argument. Il s'agit simplement d'une boule puante non étayée qui vise à assimiler coûte que coûte Zemmour au FN pour mieux le disqualifier. Car si l'on arrive à prouver que Zemmour = FN, alors on politise le débat et on délégitime Zemmour dès le départ en lui disant : vous êtes télécommandé par le FN. Ce qui est très pratique et évite de lui opposer des arguments. On l'anathématise. C'était d'ailleurs tout le sens de la question de Léa Salamé sur le plateau de Ruquier, quand elle a sommé Zemmour de dire s'il votait FN.
Donc oui, c'est de l'ordre du ragot, du potin, de la médisance (tous ces mots étant synonymes). Pour en arriver à ce genre d'attaque, c'est qu'il doit vraiment vous faire peur.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

113

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Oh ben un peu mon vieux ! Un type qui a pignon sur plateau télé et qui nous explique que Pétain a sauvé des juifs, ouais, moi ça me fout un peu les jetons et, comme Mazarine Pingeot, la nausée.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

114

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Oui, la fameuse gauche olfactive et vomitive qui a sans cesse des problèmes d'odorat et de nausée. La vie au grand air vous ferait du bien et fortifierait vos petits organismes sensibles.
Il est assez drôle quand même que vous vous focalisiez quasi-exclusivement sur quatre pages alors que son livre en compte 550. A croire que vous êtes d'accord avec tout le reste. Que penses-tu par exemple de ce que dit Zemmour sur Schweitzer dans son livre ? Car là, c'est difficilement contestable. J'aimerais bien avoir ton opinion dessus car il se pourrait que tu sois d'accord avec lui (horresco referens).

A part ça, il a pignon sur télé. Parce que le camp d'en face n'a pas du tout pignon sur télé, non non non. D'ailleurs, j'apprécie que tu prennes l'exemple de Pingeot et je vais te dire pourquoi : dans l'émission de Giesbert, à laquelle Zemmour était invité, ils étaient à six contre lui. Six contradicteurs de gauche (cinq si l'on excepte Giesbert qui est une girouette professionnelle) :

- Mazarine Pingeot
- Daniel Cohn-Bendit
- Richard Attias
- Éliette Abécassis
- Géraldine Mulhmann

Donc pour quelqu'un comme toi qui critiques le fait que Zemmour ait pignon sur télé, c'est plutôt malvenu. Vous voudriez confirmer les propos de Zemmour sur l'élite médiatique de gauche que vous ne vous y prendriez pas autrement. Bravo.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

115

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

1/ Tu crois vraiment que je vais acheter ce brulot et faire grossir les recettes de cette résurgence de la pensée extrémiste ?

2/ Tu dois avoir raison : le fait que Zemmour se retrouve seul à soutenir ses thèses doit procéder d'un complot et non du fait que, tout simplement, elles émanent d'une pensée ultra-minoritaire, dégénérée et célébrée dans certains des plus folkloriques cercles de l'extrême-droite traditionnelle.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

116

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Greg a écrit:

1/ Tu crois vraiment que je vais acheter ce brulot et faire grossir les recettes de cette résurgence de la pensée extrémiste ?

Je ne sais pas, je pensais que tu étais intellectuellement honnête. Apparemment non, tu parles de choses que tu ne connais pas. Donc à partir de là, les jugements que tu peux émettre sur le livre de Zemmour ne peuvent être que péremptoires et sans intérêt. Au suivant !
PS : si ça te défrise d'acheter son livre et de l'enrichir (tu ne dois pas avoir les mêmes scrupules pour Attali, par exemple), tu peux toujours le télécharger.

2/ Tu dois avoir raison : le fait que Zemmour se retrouve seul à soutenir ses thèses doit procéder d'un complot et non du fait que, tout simplement, elles émanent d'une pensée ultra-minoritaire, dégénérée et célébrée dans certains des plus folkloriques cercles de l'extrême-droite traditionnelle.

Ressortir le thème du complot à tout-va est signe de pauvreté intellectuelle et d'un raisonnement défaillant. Je ne parle nulle part de complot. Lu non plus d'ailleurs. Mais il s'avère que l'idéologie de gauche (pour faire simple) est sur-représentée dans les médias et que l'idéologie de droite est sous-représentée. On parle énormément de Zemmour car c'est l'un des rares journalistes/polémistes/personnages médiatiques à sortir du lot et cela ne plaît pas à la meute qui, après avoir tenté de l'ignorer, n'a pu que se résoudre à le détruire coûte que coûte au vu de l'énorme succès en librairie de son livre. Il suffit de faire le décompte des gens de droite et des gens de gauche dans les médias et tu t'en rendras très vite compte.
Cette pensée est ultra-minoritaire oui, mais dans les médias et seulement dans les médias. Pas au sein de la population française. Mais peut-être que les millions de lecteurs de Zemmour sont dégénérés et font partie de cercles folkloriques de l’extrême-droite, auquel cas ces cercles sont particulièrement grands.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

117

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

FDL a écrit:

A part ça, il a pignon sur télé. Parce que le camp d'en face n'a pas du tout pignon sur télé, non non non.

Dire que Zemmour a pignon sur télé, ça n'est pas pour autant dire que ses contradicteurs ne l'ont pas. C'est juste dire que le couplet geignard sur le "politiquement correct" qui aurait seul droit de cité dans les médias, qui est un coup que Zemmour adore faire, est une imposture. Le gusse, il a son rendez-vous radio quotidien, ses émissions de télé, où à ma connaissance il est pas vraiment contredit (mais c'est le format qui veut ça, hein), et il touche quand même du public !

Personnellement ça ne me fait pas flipper plus que ça, Zemmour est un roquet somme toute insignifiant dans la pensée, même s'il est un roquet qui a super bien cultivé son image médiatique et qui a le pouvoir de remettre son idéologie sur le devant de la scène de temps en temps. Un peu comme Dieudo. Son propos sur Pétain est absolument insignifiant à mes yeux et ce n'est pas celui-là qu'il faudrait débattre avec lui - débattre Pétain, c'est débattre d'une question historique éloignée, abstraite, et qui n'a absolument pas de conséquence sur l'adhésion populaire à l'idéologie "zemmourienne".

Ce qui m'inquiète plus, c'est son délire masculiniste, même si celui-ci aussi opère à un certain niveau d'abstraction. Enfin.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

118

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Broz a écrit:
FDL a écrit:

A part ça, il a pignon sur télé. Parce que le camp d'en face n'a pas du tout pignon sur télé, non non non.

Dire que Zemmour a pignon sur télé, ça n'est pas pour autant dire que ses contradicteurs ne l'ont pas. C'est juste dire que le couplet geignard sur le "politiquement correct" qui aurait seul droit de cité dans les médias, qui est un coup que Zemmour adore faire, est une imposture. Le gusse, il a son rendez-vous radio quotidien, ses émissions de télé, où à ma connaissance il est pas vraiment contredit (mais c'est le format qui veut ça, hein), et il touche quand même du public !

Oui, une émission de radio où il était à deux doigts d’être viré il n'y a pas si longtemps, Ça se dispute sur I-Télé où Domenach et Praud lui apportent la contradiction (enfin, Domenach essaye, car il se fait blackbouler pratiquement à chaque fois) et deux émissions confidentielles, l'une sur Paris Première à 23h le vendredi soir et l'autre sur la chaîne Histoire. Ça ne fait pas énormément peur. Mais je reconnais tout à fait qu'il n'est pas ostracisé comme peuvent l’être un Renaud Camus ou un Richard Millet par exemple. Seulement, il est pratiquement seul contre tous. Les autres personnalités estampillées de droite qu'on retrouve plus ou moins régulièrement étant Élisabeth Lévy, Éric Brunet (qui est une caricature) et euh... peut-être un ou deux autres qui ne me viennent pas à l'esprit pour l'instant.
Faites le test : allez dans Google actualités, écrivez Zemmour et regardez le nombre d'articles qui sortent PAR JOUR sur lui. Après, comptez les articles qui prennent sa défense et ceux qui l'attaquent. Le compte est vite fait. Parmi ses défenseurs, je ne vois guère que le Figaro et Valeurs actuelles (et peut-être Causeur).   

Personnellement ça ne me fait pas flipper plus que ça, Zemmour est un roquet somme toute insignifiant dans la pensée, même s'il est un roquet qui a super bien cultivé son image médiatique et qui a le pouvoir de remettre son idéologie sur le devant de la scène de temps en temps. Un peu comme Dieudo. Son propos sur Pétain est absolument insignifiant à mes yeux et ce n'est pas celui-là qu'il faudrait débattre avec lui - débattre Pétain, c'est débattre d'une question historique éloignée, abstraite, et qui n'a absolument pas de conséquence sur l'adhésion populaire à l'idéologie "zemmourienne".

Ce qui m'inquiète plus, c'est son délire masculiniste, même si celui-ci aussi opère à un certain niveau d'abstraction. Enfin.

Merci ! Tu vois, Greg, ça, c'est un point de vue honnête sur la question.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

119

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

FDL a écrit:

Mais il s'avère que l'idéologie de gauche (pour faire simple) est sur-représentée dans les médias et que l'idéologie de droite est sous-représentée. On parle énormément de Zemmour car c'est l'un des rares journalistes/polémistes/personnages médiatiques à sortir du lot et cela ne plaît pas à la meute qui, après avoir tenté de l'ignorer, n'a pu que se résoudre à le détruire coûte que coûte au vu de l'énorme succès en librairie de son livre. Il suffit de faire le décompte des gens de droite et des gens de gauche dans les médias et tu t'en rendras très vite compte.

Je secoue la tête, je ne suis pas d'accord. Pour un ensemble de raisons.

D'abord parce qu'il n'y a plus ou presque d'espace de débat dans les médias. ONPC est du divertissement de fin de soirée, et malgré Ruquier, et même si en général les invités secondaires sont vaguement gauchisants (ou en tout cas, ceux qui l'ouvrent le sont, même s'il y a des exceptions), il reste un équilibre. CSOJ ne peut pas être aussi facilement qualifié. Les grand-messes façon "Face aux Français" relèvent de la politique politicienne, et de toute façon ce serait faux de dire qu'elles représentent davantage la gauche que la droite, vu la vacuité idéologique qui y est en général présentée. Et ces trois émissions, si j'exclus la programmation de LCP, sont tout ce qu'il y a à la télé, me semble-t-il. EDIT : han, j'avais oublié les émissions des I-Télé et compagnie, mais comme tu le remarques, il y a de la contradiction, et j'ai envie de dire, si ce n'était pas Zemmour, ce serait Yves Thréard ou Judith Waintraub, et le résultat ne serait pas franchement différent sur le fond.

A la radio, je serai le premier à avouer que je n'en sais rien. Dans la presse écrite, on a des journaux qui sont largement idéologisés, mais chacun lit celui qui lui convient. D'ailleurs, qu'un journal tout neuf comme l'Opinion fasse régulièrement partie des revues de presse, que ce soit sur Télé-Matin ou sur Politique Matin sur LCP (je hais cette émission et c'est pour ça que je la regarde dès que je peux), me permet de penser que les télés essaient régulièrement de compenser cette perception que tu as.

Ensuite parce que les cadres de pensée des émissions qui parlent de politique (dans lesquelles j'inclus et je mets en première place les JT) sont largement ceux de la droite sur un ensemble de sujets, et de gauche sur une poignée. Y reviennent de façon récurrente la droite libérale économique (le sinistre Lenglet), et la droite conservatrice sociale sur les sujets fétiches tels que l'immigration, la bagnole, l'insécurité, etc. Ce que je veux dire par là, c'est que la façon dont sont conçus les sujets, et présentés les propos, y est "de droite" sur un ensemble de points.

Tout ça pour conclure que j'aimerais bien voir un peu plus souvent Méluche et de moins en moins souvent Le Pen, Philippot ou Aliot.

Cette pensée est ultra-minoritaire oui, mais dans les médias et seulement dans les médias. Pas au sein de la population française. Mais peut-être que les millions de lecteurs de Zemmour sont dégénérés et font partie de cercles folkloriques de l’extrême-droite, auquel cas ces cercles sont particulièrement grands.

Non. D'abord, je pense que les centaines de milliers d'acheteurs du bouquin de Zemmour n'adhèrent pas tous à son propos, pour ceux qui le lisent. D'ailleurs même les cadres de l'extrême-droite institutionnelle, plutôt d'accord avec une série de points de Zemmour, se paient sa tronche sur certains points précis. Ensuite, je suis persuadé à 110% que "la population française" n'a strictement rien à foutre de Vichy et de la politique juive de Pétain, à part les entrepreneurs de morale de gauche. Le lectorat de Zemmour, déjà, c'est celui qui achète des livres, donc il est largement classe moyenne-sup/bourgeois.
Il ne semble pas faire de doute à mes yeux que le zemmourisme politique est largement minoritaire, et pas du tout "popu".

Last edited by Broz (09-11-2014 14:38:43)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

120

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Greg a écrit:

1/ Tu crois vraiment que je vais acheter ce brulot et faire grossir les recettes de cette résurgence de la pensée extrémiste ?

Sans comparer Zemmour à Hitler, ce n'est pas ce qu'avait fait la LICA avec Mein Kampf ? Il me semblait avoir lu quelque part il y a des années que la LICA avait œuvré pour que l'éditeur diffuse le livre d'Hitler de façon à ce que les gens se rendent compte de ses idées extrémistes avant qu'il ne parvienne au pouvoir.

Dans tous les cas, c'est en prenant connaissance puis en discutant et débattant de ce qui est et/ou nous paraît extrême qu'on peut démonter les conceptions concernées non ?

Last edited by Arken (09-11-2014 15:32:50)

121

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Broz a écrit:

D'abord parce qu'il n'y a plus ou presque d'espace de débat dans les médias. ONPC est du divertissement de fin de soirée, et malgré Ruquier, et même si en général les invités secondaires sont vaguement gauchisants (ou en tout cas, ceux qui l'ouvrent le sont, même s'il y a des exceptions), il reste un équilibre.

Je veux bien que tu me montres où se trouve l'équilibre dans ce genre d'émission.

CSOJ ne peut pas être aussi facilement qualifié.

Cette émission est l'une des seules, sinon la seule du PAF, à justement respecter une certaine parité d'opinion grâce à Taddéi, ce qui scandalise les indignés professionnels et qui permet aux staliniens type Bruno Petit-Petit de beugler et d'exiger sa démission.
Je rêve d'un nouvel Apostrophes ou d'un nouveau Radioscopie où des gens comme Bernard Pivot et Jacques Chancel invitaient des Bardèche, des Nabe, des Rebatet, sans que cela devienne une affaire d’État. Maintenant, vous invitez Marcel Gauchet et on vous traite de fasciste.   

Les grand-messes façon "Face aux Français" relèvent de la politique politicienne, et de toute façon ce serait faux de dire qu'elles représentent davantage la gauche que la droite, vu la vacuité idéologique qui y est en général présentée. Et ces trois émissions, si j'exclus la programmation de LCP, sont tout ce qu'il y a à la télé, me semble-t-il.

Oui mais ce sont des émissions où l'on invite des politiques, donc il est normal que les représentants de chaque parti soient présents. Je ne parle pas des politiques mais des personnalités, osons le mot, intellectuelles, de tel courant idéologique : journalistes, philosophes, écrivains etc.

A la radio, je serai le premier à avouer que je n'en sais rien. Dans la presse écrite, on a des journaux qui sont largement idéologisés, mais chacun lit celui qui lui convient. D'ailleurs, qu'un journal tout neuf comme l'Opinion fasse régulièrement partie des revues de presse, que ce soit sur Télé-Matin ou sur Politique Matin sur LCP (je hais cette émission et c'est pour ça que je la regarde dès que je peux), me permet de penser que les télés essaient régulièrement de compenser cette perception que tu as.

Je ne vois pas vraiment pourquoi tu parles de l'Opinion. C'est un journal libéral et pro-européen qui ne se démarque pas dans le paysage.

Ensuite parce que les cadres de pensée des émissions qui parlent de politique (dans lesquelles j'inclus et je mets en première place les JT) sont largement ceux de la droite sur un ensemble de sujets, et de gauche sur une poignée. Y reviennent de façon récurrente la droite libérale économique (le sinistre Lenglet), et la droite conservatrice sociale sur les sujets fétiches tels que l'immigration, la bagnole, l'insécurité, etc. Ce que je veux dire par là, c'est que la façon dont sont conçus les sujets, et présentés les propos, y est "de droite" sur un ensemble de points.

Pourtant ce sont ces mêmes JT (cf. l'enquete de France 2 par exemple) qui prennent part à l'attaque en règle contre Zemmour. Dans les exemples que tu cites (Lenglet etc.), ce sont toujours les mêmes cadres de pensée centristes, un peu de droite et un peu de gauche, libéraux et européistes qui ont cours. Cite-moi un analyste qui ait une vraie pensée originale, qu'elle soit d'ailleurs de droite ou de gauche. Ils se ressemblent tous à peu près et ont les mêmes opinions. On a l'équivalent en politique : il n'y a ainsi pas grand-chose qui différencie un Juppé d'un Valls.

Tout ça pour conclure que j'aimerais bien voir un peu plus souvent Méluche et de moins en moins souvent Le Pen, Philippot ou Aliot.

Il y a quelques années, c'était l'inverse. wink
Cela dit, je trouve que Clémentine Autain est très présente dans les médias.

Non. D'abord, je pense que les centaines de milliers d'acheteurs du bouquin de Zemmour n'adhèrent pas tous à son propos, pour ceux qui le lisent.

C'est évident et encore heureux. Mais son succès ne s'explique pas simplement par un effet de curiosité, provoqué par les médias. Le livre de Zemmour commençait à devenir un phénomène dès sa sortie et c'est pour cela que les médias, qui l'avaient au départ occulté, s'en sont emparé pour tenter de le délégitimer.
Ce livre a trouvé une résonance dans la société française et on ne peut pas le nier. Il n'aurait pas eu la même audience il y a quelques années.

Ensuite, je suis persuadé à 110% que "la population française" n'a strictement rien à foutre de Vichy et de la politique juive de Pétain, à part les entrepreneurs de morale de gauche.

Tout à fait, c'est ce que j'ai expliqué plus haut.

Le lectorat de Zemmour, déjà, c'est celui qui achète des livres, donc il est largement classe moyenne-sup/bourgeois.

Il l'était peut-être il y a quelque temps mais il tend de plus en plus à se populariser. Il suffit de voir le public qui a assisté à sa conférence à Béziers par exemple.
A titre personnel, j'avais croisé Zemmour au Salon du Livre l'année dernière ; les gens qui faisaient la queue pour obtenir une dédicace n'étaient pas des bourgeois. Ou disons pas seulement. Mais c'est purement empirique.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

122

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

FDL a écrit:

Je veux bien que tu me montres où se trouve l'équilibre dans ce genre d'émission.

Entre le gaucho et le réac de service, quelle que soit leur identité. D'autant plus que Zemmour est parti : à son époque, il était le grand méchant qui se faisait huer, maintenant c'est Caron qui se fait huer parce que c'est un misérable tyranneau, et Poloni représentait une partie de la doxa conservatrice/réactionnaire (sans injure de ma part, encore, hein). Elle n'en a certainement pas tous les argumentaires, à la différence d'un Zemmour ou d'un Thréard, ce qui fait qu'elle ne satisfera pas entièrement dans ce rôle, mais Caron est lui aussi sacrément déficient au niveau de la qualité de son argumentaire gauchiste.
Par ailleurs, tous les invités ne sont pas tous de l'élite bobo gauchiste bien-pensante comme dirait un Zemmour, ils ressortent régulièrement le doux croûton D'Ormesson, ton pote Luchini, Finkie, etc., chacun ayant ses défauts mais de toute façon c'est le propre des auteurs/philosophes que de n'avoir pas forcément une idéologie politique qui puisse se dérouler comme un argumentaire.
D'ailleurs les journalistes/auteurs/philosophes de gauche qui viennent parler d'autre chose se mêlent rarement de politique à ONPC.

Oui mais ce sont des émissions où l'on invite des politiques, donc il est normal que les représentants de chaque parti soient présents. Je ne parle pas des politiques mais des personnalités, osons le mot, intellectuelles, de tel courant idéologique : journalistes, philosophes, écrivains etc.

Les réacs parmi ceux-là sont nombreux, et tu le vois par exemple à CSOJ. Mais c'est une règle générale que quel que soit leur bord politique, ils sont rarement amenés à développer sur leur idéologie et leur vision du monde. Ou alors c'est pour des segments très courts tels que dans Dans quel état j'erre, où ils ont droit à deux-trois phrases, mais pas plus.

Je ne vois pas vraiment pourquoi tu parles de l'Opinion. C'est un journal libéral et pro-européen qui ne se démarque pas dans le paysage.

Parce qu'il est de droite et a à peine un an, et fait déjà partie des "classiques". Pour moi ce n'est pas naturel, et c'est le résultat d'une tentative de modification de la perception du discours journalistique, justement vers la droite, pour contrer l'accusation de gauchisme.
En fait notre discussion a ce problème qu'on emploie encore des qualificatifs hasardeux comme "de droite". Que tu qualifies, un peu plus loin, un Lenglet de "du centre" me hérisse profondément, pour moi il est l'incarnation de la doxa libérale la plus éhontée et est donc fermement de droite. Abandonnons ces termes.

Pourtant ce sont ces mêmes JT (cf. l'enquete de France 2 par exemple) qui prennent part à l'attaque en règle contre Zemmour. Dans les exemples que tu cites (Lenglet etc.), ce sont toujours les mêmes cadres de pensée centristes, un peu de droite et un peu de gauche, libéraux et européistes qui ont cours. Cite-moi un analyste qui ait une vraie pensée originale, qu'elle soit d'ailleurs de droite ou de gauche. Ils se ressemblent tous à peu près et ont les mêmes opinions. On a l'équivalent en politique : il n'y a ainsi pas grand-chose qui différencie un Juppé d'un Valls.

J'opine. Le positionnement du JT de France 2 est pour moi très problématique à définir. Économiquement, il fait clairement la promotion du soi-disant "réalisme" orthodoxe, tout en maniant le langage popu de la défense des petites gens (d'ailleurs les deux vont ensemble quand il s'agit de parler d'impôt). Sur le plan sociétal, il est vaguement progressiste (et ça leur suffit pour ne pas aimer Zemmour), mais avec encore un attachement aux thématiques des conservateurs sociaux qui font vendre.
Mais ces journaux et magazines télé n'ont pas pour fonction de faire de l'intellectuel, de l'abstrait. C'est pour ça qu'ils n'ont pas de pensée originale. C'est sans doute regrettable.

Il y a quelques années, c'était l'inverse. wink
Cela dit, je trouve que Clémentine Autain est très présente dans les médias.

Blague à part, la place que prennent les cadres du FN dans le discours médiatique me dérange, et surtout la complaisance. Avant 2012, Aliot à Télé-Matin, c'était inconcevable. Aujourd'hui, il est occasionnellement invité, ce qui est sans doute normal, même si ça me déplaît de l'entendre, mais l'absolue complaisance de Roland Sicard à son endroit, et cette sorte de neutralité qu'affectent les journalistes en général, me hérisse. Et la semaine dernière, 45 minutes d'Aliot à Questions d'Info m'ont fait me rendre compte d'à quel point la sphère médiatique avait finalement accepté le FN comme un acteur légitime.
Normal que ça foute les jetons à Greg, et que ça préoccupe les gens qui, sur le plan des idées, combattent ces gens-là.

C'est évident et encore heureux. Mais son succès ne s'explique pas simplement par un effet de curiosité, provoqué par les médias. Le livre de Zemmour commençait à devenir un phénomène dès sa sortie et c'est pour cela que les médias, qui l'avaient au départ occulté, s'en sont emparé pour tenter de le délégitimer.
Ce livre a trouvé une résonance dans la société française et on ne peut pas le nier. Il n'aurait pas eu la même audience il y a quelques années.

Je ne sais pas. Pour moi, c'est ONPC qui l'a lancé, justement. ONPC est un grand fabricant de buzz, alors une section de 55 minutes pour Zemmour...

Il l'était peut-être il y a quelque temps mais il tend de plus en plus à se populariser. Il suffit de voir le public qui a assisté à sa conférence à Béziers par exemple.
A titre personnel, j'avais croisé Zemmour au Salon du Livre l'année dernière ; les gens qui faisaient la queue pour obtenir une dédicace n'étaient pas des bourgeois. Ou disons pas seulement. Mais c'est purement empirique.

C'est vrai, pas des bourgeois, c'est pour ça que j'ai aussi parlé de classes moyennes-sup (j'aurais dû dire moyennes et moyennes-sup). J'aurais sans doute pu y rattacher des retraités (pour moi une portion significative de la conférence de Béziers était âgée, d'après ce que j'en ai vu). Ca fait déjà une bonne tranche ! Après, il reste que les gens qui achètent des livres, quels que ceux-ci soient, sont rarement issus de classes populaires.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

123

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Je ne suis pas abonné à Mediapart, donc je ne peux pas lire ce machin, mais si Zemmour prône une idéologie meurtrière, je suppose qu'il n'y a que trois solutions, avancées là-dedans : la prison, l'exil ou la mort. Ce n'est pas ce que la Moustache frémissante propose ?

http://www.mediapart.fr/journal/france/ … ic-zemmour

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

124

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Liberté d'expression, esprit du 11 janvier, je suis Charlie, démocratie, attitude républicaine etc., tant de concepts qui s'incarnent dans la douce et avenante personne de Mazarine Pingeot (professeur agrégé de philosophie, soit dit en passant).

http://tvmag.lefigaro.fr/le-scan-tele/p … vision.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

125

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Tu mélanges tout et tu racontes n'importe quoi, et aussi tu fistpumpes quand Rokhaya Diallo est persona non grata d'un truc, donc paille, poutre.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

126

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

D'ailleurs je trouve que la position victimaire des réacs, et leurs complaintes constantes sur la "censure" est assez communautariste, et pas de nature à apaiser les tensions.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

127

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Bien sûr, je mélange tout ; en attendant, les personnes qui se parent avec le plus d'ostentation de ces beaux principes sont aussi celles qui les appliquent le moins et Pingeot en apporte une preuve manifeste.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

128

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Elle ne semble se réclamer d'aucun de ces principes, et concède même que "Mais, on est effectivement sur un service public, chaque parti doit être représenté", donc ton outrage à la gomme me semble bien grotesque et surtout disproportionné.
Mais tout est bon à prendre pour se moquer de tel ou tel progressiste, non ?

Last edited by Broz (07-03-2015 12:23:12)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

129

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Oh pitié, Broz, elle fait partie de ces parangons de vertu professionnels qui trustent les médias (d'autant plus qu'elle a bien été servie par ses réseaux familiaux), qui passent leur temps à asséner leur leçon de morale à coups de grands principes (esprit républicain, blablabla, ça veut dire quoi esprit républicain ?) et qui ne sont prêts à débattre qu'avec des gens qui sont d'accord avec eux.
Nietzsche disait : il n'y a peut-être pas aujourd’hui de préjugé mieux enraciné que celui-ci : s'imaginer que l'on sait en quoi consiste exactement ce qui est moral.
Tout est dans le sait. Ces gens sont tellement convaincus que ce qu'ils disent est le Bien, le Beau, le Juste, qu'on en arrive à cette situation où la pensée divergente qui menace cet ordre moral doit être passée sous silence. On ne peut pas discuter avec eux car ils savent . Je parle ici de la phrase de Pingeot hein : si cela ne tenait qu'à moi, je n’inviterais pas Zemmour à la télé (on peut remplacer Zemmour par de nombreuses autres personnalités). C'est anti-démocratique. Tu retrouves ensuite ces gens-là qui se réclament de la démocratie, de la république et j'en passe.
Je vais poster dans quelques minutes un autre article sur une de ces belles âmes, c'est édifiant.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

130

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Oh pitié, Broz, elle fait partie de ces parangons de vertu professionnels qui trustent les médias (d'autant plus qu'elle a bien été servie par ses réseaux familiaux), qui passent leur temps à asséner leur leçon de morale à coups de grands principes (esprit républicain, blablabla, ça veut dire quoi esprit républicain ?) et qui ne sont prêts à débattre qu'avec des gens qui sont d'accord avec eux.
Nietzsche disait : il n'y a peut-être pas aujourd’hui de préjugé mieux enraciné que celui-ci : s'imaginer que l'on sait en quoi consiste exactement ce qui est moral.
Tout est dans le sait. Ces gens sont tellement convaincus que ce qu'ils disent est le Bien, le Beau, le Juste, qu'on en arrive à cette situation où la pensée divergente qui menace cet ordre moral doit être passée sous silence. On ne peut pas discuter avec eux car ils savent . Je parle ici de la phrase de Pingeot hein : si cela ne tenait qu'à moi, je n’inviterais pas Zemmour à la télé (on peut remplacer Zemmour par de nombreuses autres personnalités). C'est anti-démocratique. Tu retrouves ensuite ces gens-là qui se réclament de la démocratie, de la république et j'en passe.
Je vais poster dans quelques minutes un autre article sur une de ces belles âmes, c'est édifiant.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

131

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Avoue, Broz, c'est toi qui as donné cet exercice à tes élèves. tongue
L’endoctrinement idéologique de l'école ?

https://fbcdn-sphotos-h-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xal1/v/t1.0-9/12096466_1207247945971399_2522487724594729947_n.png?oh=5f11fb13aa9496bc18c25cfe92774fb7&oe=570492A5&__gda__=1463342217_7969dc259a99e54073a3d3d21dd6f9f3

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

132

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Le seul problème que je vois dans cet exercice c'est qu'il a été écrit en Comic sans MS.


On dirait que Greg me trolle : seuls mes messages sont remplis de liens de merde vers Amazon

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

133

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Ca me chiffonne un peu de devoir déterrer ce thread mais voilà :

http://www.slate.fr/story/119925/zemmou … petainiste

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

134

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Pas besoin de déterrer le thread, tu aurais pu le mettre dans celui des articles pourris, puisqu'il a été pondu par Askolovitch.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

135

Re: "Il faut haïr Pétain pour 17, et le louer pour 40" (Eric Zemmour)

Tu vois, je trouve ça débile de stigmatiser a priori les gens. Tu n'aimes pas Askolovitch. Moi je le trouve excellent. MAis tout le monde s'en fout. Ce qui compte, c'est le contenu de ce qu'il écrit.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)