Topic: Diplomatie : AP / ENA ou PSIA / Doctorat ?

Bonjour,

Tout est dans le titre, concrètement je cherche la voie la plus sure pour atteindre le corps diplomatique ou alors faire du conseil au MAE ou en entreprise concernant la situation géopolitique au MO.

Je suis en 3A, en double diplôme Sciences Po / Sorbonne Paris IV ( Histoire dont Histoire contemporaine du Moyen Orient ) ce qui m'a lentement fait pencher vers les relations internationales dans la region.

Seulement en raison de mon parcours et de mes capacités personnelles, j'ai entendu un million de fois que j'avais un profil de chercheuse.

Je serais donc plus tentée par PSIA ( International Security/ Middle Eastern Studies ) puis un Doctorat en RI à l'Ecole doctorale en espérant que les profils de spécialistes intéressent plus les recruteurs. Compte tenu du contexte international, je crois sérieusement qu'il serait plus judicieux de se tourner vers les experts et de recruter des doctorants.

Cependant, je connais aussi la force de l'ENA et la sécurité apportée en termes de débouchés. Le problème étant que paradoxalement, pour atteindre le corps diplomatique je devrais abandonner les RI du Moyen Orient pendant 4 ans ( AP + ENA ), travailler à fond des matières qui ont peu de rapport ( du genre politique territoriales )  pour revenir en force a la fin de la formation si par bonheur, j'atteins le premier tiers.

Donc, selon vous est ce que le doctorat permettrait ( assurément ) d'atteindre de hautes fonctions en Relations Internationales ou l'ENA a toujours la primauté à ce niveau ?

Merci !  smile

Re: Diplomatie : AP / ENA ou PSIA / Doctorat ?

Hello!
Je ne suis pas certain de pouvoir te répondre précisemment, mais la voie ENA pour aboutir dans la diplomatie est assez incertaine quoiqu'il en soit. Il n'y a pas énormément de postes en sortie d'école, donc ce n'est pas évident. Sinon, tu peux passer par les concours du MAE, qui seront peut-être un peu plus adaptés à ton profil, surtout si tu maitrises bien une langue d'orient.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Diplomatie : AP / ENA ou PSIA / Doctorat ?

Bonjour,

Il me semble difficile de concilier tes deux envies: soit tu vises la diplomatie, soit tu vises la recherche en RI.

Si c'est le MAE: tu as deux types de concours, soit l'ENA pour être conseiller (A+) du QO cadre général. Barney a raison, il y a très peu de postes, mais le MAE n'est pas non plus le poste le plus demandé. Mais cela veut dire patienter au moins 3 ans en centrale et pas nécessairement sur des sujets MO, ni avec un départ au bout de 3 ans dans le MO.

Sinon, il y a le concours de conseillers cadre d'orient ou secrétaire des affaires étrangères cadre général (A) ou cadre d'orient (A). Dès que ce sera Orient, tu as la possibilité de passer l'arabe. Avec la même règle des 3 ans qu'au-dessus.

Les 4 concours sont extrêmement sélectifs et n'ont pas grand chose à voir avec une passion géographique, même s'il existe une épreuve de civilisation dans les concours Orient.

Concrètement, tu risques plus de faire des notes d'analyse de décret ou sur la réforme territoriale que de la diplomatie pure et dure. Et il faudra attendre 30 ou 40 ans si tu veux devenir ambassadeur.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Diplomatie : AP / ENA ou PSIA / Doctorat ?

Tu peux voir les annales des concours sur diplomatie.fr et les stats de réussite.

Last edited by sabaidee (19-01-2016 12:01:48)

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Diplomatie : AP / ENA ou PSIA / Doctorat ?

sabaidee a écrit:

Bonjour,

Il me semble difficile de concilier tes deux envies: soit tu vises la diplomatie, soit tu vises la recherche en RI.

Si c'est le MAE: tu as deux types de concours, soit l'ENA pour être conseiller (A+) du QO cadre général. Barney a raison, il y a très peu de postes, mais le MAE n'est pas non plus le poste le plus demandé. Mais cela veut dire patienter au moins 3 ans en centrale et pas nécessairement sur des sujets MO, ni avec un départ au bout de 3 ans dans le MO.

Sinon, il y a le concours de conseillers cadre d'orient ou secrétaire des affaires étrangères cadre général (A) ou cadre d'orient (A). Dès que ce sera Orient, tu as la possibilité de passer l'arabe. Avec la même règle des 3 ans qu'au-dessus.

Les 4 concours sont extrêmement sélectifs et n'ont pas grand chose à voir avec une passion géographique, même s'il existe une épreuve de civilisation dans les concours Orient.

Concrètement, tu risques plus de faire des notes d'analyse de décret ou sur la réforme territoriale que de la diplomatie pure et dure. Et il faudra attendre 30 ou 40 ans si tu veux devenir ambassadeur.


Oui je n'avais pas mentionné le concours de cadre d'orient parce que je l'ai évincé cette année. J'en ai parlé avec un prof de RI qui est aussi conseiller externe au MAE qui m'a clairement dit que les candidats sélectionnés  passaient plusieurs  années dans des fonctions subsidiaires,  de second plan avant de monter très lentement dans la hiérarchie.
Les énarques ont toujours l'avantage à ce niveau en raison de leurs années de formation qui sont comptées comme ancienneté dans la fonction publique .

Et puis l'ENA c'est une projection au sommet ( dans la mesure du possible )  des la sortie. 

Ce qui m'embête vraiment c'est de perdre la main concernant les questions de géopolitique moyen orientales pendant la formation ... et de suivre les cours du Master AP puis subir la pression du classement à l'Ecole Nationale d'administration pendant plusieurs années.   Surtout s'il y a une autre voie.

Last edited by Serena (19-01-2016 14:28:35)

Re: Diplomatie : AP / ENA ou PSIA / Doctorat ?

Serena a écrit:

Oui je n'avais pas mentionné le concours de cadre d'orient parce que je l'ai évincé cette année.

Non, conseiller cadre d'orient est aussi un concours A+, tu seras au même niveau qu'un Enarque.

Serena a écrit:

J'en ai parlé avec un prof de RI qui est aussi conseillée externe au MAE qui m'a clairement dit que les candidats sélectionnés  passaient plusieurs  années dans des fonctions subsidiaires,  de second plan avant de monter très lentement dans la hiérarchie.
Les énarques ont toujours l'avantage à ce niveau en raison de leurs années de formation qui sont comptées comme ancienneté dans la fonction publique .

Et puis l'ENA c'est une projection au sommet ( dans la mesure du possible )  des la sortie.

Disons qu'un énarque ou un conseiller orient va gérer une équipe de 3-5 personnes dés le début. Mais il attendra aussi une trentaine d'années pour être ambassadeurs. Un SAE ne sera probablement jamais ambassadeur.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Diplomatie : AP / ENA ou PSIA / Doctorat ?

Est-il en pratique raisonnable d'intégrer un corps A ou A+ hors du MAE (voire de devenir enseignant-chercheur), puis de demander une affectation au MAE, ou un détachement dans le corps de SAE ou CAE, pour être affecté (au moins temporairement) à un poste spécialisé qui permettra de travailler uniquement sur ce qu'on aime ? (je connais au moins une personne qui, pour ce que j'en ai compris, a été intégrée comme SAE à partir d'un corps de catégorie A hors MAE, mais on m'a dit qu'en général il était difficile d'entrer ou de rester au MAE).

Ces autres fils et leurs conseils de lectures peuvent être intéressants:
http://forum-scpo.com/forum-scpo/topic1 … matie.html
http://forum-scpo.com/forum-scpo/topic1 … u-mae.html

Last edited by Isidore Barbeblanche (20-01-2016 21:03:56)

« "Jean-Marie Le Pen's racism {{citation needed}}" est quand même énorme. » (Free French)
« Tu as beau prendre de haut tout le monde ici » (FDL)