Re: Chronique de la violence quotidienne.

A moins qu'ils n'aient fait l'objet d'une agression oculaire

Encore une provocation oculaire qui n'a pas respecté la sensibilité de jeunes victimes de brimades qui leur mettent les nerfs à vif, oh les pauvres choux :

« Ne me regarde pas de travers. Qu’est-ce qui t’arrive ? Tu fais le beau… Viens on va s’expliquer. » Mais Rémi refuse l’invitation. Grave erreur !

C’est à ce moment-là qu’il reçoit un violent coup de poing à la tête. Surpris par son agresseur, Rémi ne peut éviter la deuxième vague. Un second individu arrive et lui assène un coup de pied à la tête. Un choc d’une extrême violence. Rémi tombe lourdement et du sang sort de sa bouche. Il est inconscient et commence à convulser.

http://www.ledauphine.com/vaucluse/2010 … de-travers

fausse manip, désolé

Last edited by apokrif (19-09-2010 19:43:48)

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Des policiers en civil gravement agressés dans un café parce qu'ils ont provoqué des pauvres jeunes discriminés (en osant parler entre eux de leur vie professionnelle):

http://www.leparisien.fr/villeparisis-7 … 054674.php

Last edited by apokrif (10-09-2010 01:06:52)

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Atroce. Il n'y a pas vraiment d'autres mots pour évoquer le meurtre qui a eu lieu, dans la nuit de vendredi à samedi, dans une résidence du 6e arrondissement. Ce vaste immeuble à la façade crème, d'un standing très correct, occupe tout un angle de rues.

http://www.leprogres.fr/fr/article/3810 … dence.html

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

A moins qu'ils n'aient fait l'objet d'une agression oculaire

Encore une provocation oculaire qui n'a pas respecté la sensibilité de jeunes victimes de brimades qui leur mettent les nerfs à vif, oh les pauvres choux :

« Ne me regarde pas de travers. Qu’est-ce qui t’arrive ? Tu fais le beau… Viens on va s’expliquer. » Mais Rémi refuse l’invitation. Grave erreur !

C’est à ce moment-là qu’il reçoit un violent coup de poing à la tête. Surpris par son agresseur, Rémi ne peut éviter la deuxième vague. Un second individu arrive et lui assène un coup de pied à la tête. Un choc d’une extrême violence. Rémi tombe lourdement et du sang sort de sa bouche. Il est inconscient et commence à convulser.

http://www.ledauphine.com/vaucluse/2010 … de-travers

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

En Seine-Saint-Denis, une hausse continue de la violence depuis 2002

Une augmentation des "crimes et délits contre les personnes" de 42,4 % en huit ans

http://www.lemonde.fr/societe/article/2 … _3224.html

Oder so ähnlich.

156

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Quand Apokrif n'est pas là, les souris dansent.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

157

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Broz a écrit:

Quand Apokrif n'est pas là, les souris dansent.

Et la forêt s'amuse.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Un photographe tabassé pour avoir pris des photos d'enfants :

Robert Ducornet recevra des coups de pieds, des coups de poing avant d'être traîné sur plusieurs mètres et qu'un policier municipal ne prévienne la brigade de Fismes. Bilan 8 jours d'ITT.
Même séparé de ses agresseurs, les insultes continuent de pleuvoir. « Fourniret, pédophile, salaud, je me suis fait traiter de tous les noms durant plus de vingt minutes », se souvient Robert Ducornet.


apokrif a écrit:

Atroce. Il n'y a pas vraiment d'autres mots pour évoquer le meurtre qui a eu lieu, dans la nuit de vendredi à samedi, dans une résidence du 6e arrondissement. Ce vaste immeuble à la façade crème, d'un standing très correct, occupe tout un angle de rues.

Décidément, le sentiment d'insécurité déborde des ghettos, il provoque même des sentiments d'incendie à Paris IIIème:
http://yahoo.bondyblog.fr/news/20101001 … est-le-9-3

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Broz a écrit:

Quand Apokrif n'est pas là, les souris dansent.

Tu devrais te relire pour ne pas susciter une action en justice des quérulents de service qui voient des amalgames (c) et de la haine rancie (tm) à tous les coins de web :
http://www.google.fr/search?hl=fr&c … OR+racisme

Last edited by apokrif (04-10-2010 22:44:47)

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

En deux mois, deux égorgements dans le quartier de Saint-Lazare, qui n'est pourtant pas le plus mal famé:

http://www.leparisien.fr/paris-75/poign … 102799.php
http://www.leparisien.fr/paris-75/paris … 019137.php

Last edited by apokrif (13-10-2010 21:54:02)

Oder so ähnlich.

161

Re: Chronique de la violence quotidienne.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2 … _3224.html

Re: Chronique de la violence quotidienne.

" Vous réalisez la violence de votre acte, surtout avec un couteau ?, demande la jue.
– Ça peut traumatiser… Blesser…, hasarde-t-il.
– Oui, et vous envoyer aux assises et en prison pendant des années ", ajoute-t-elle.

Pourquoi n'y est-il pas, justement, aux assises ?

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Des expéditions punitives envers les migrants ?

Cet article stigmatise © honteusement certains de nos compatriotes trop peu "bronzés":

"Plusieurs migrants se plaignent d'avoir été agressés par « des jeunes blancs au crâne rasé »."

"Un « blanc qui n'est pas policier » l'aurait agressé."

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Il a recalé un candidat au permis de conduire, résultat:

Soudain, un coup de marteau sur la tempe droite ! [L'inspecteur] perd connaissance. Déluge de violence métallique : l'arcade sourcillière, les lèvres, les côtes, derrière l'oreille droite. Un magistrat lâchera : « Un acharnement. »

http://www.lavoixdunord.fr/Region/actua … s-de.shtml

Last edited by apokrif (28-11-2010 19:19:24)

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

http://www.lemonde.fr/idees/chronique/2010/12/05/t-es-prof-de-quoi_1449221_3232.html

"Si le peuple pense mal, changeons le peuple..."

Re: Chronique de la violence quotidienne.

"il faisait partie d'un groupe d'adolescents qui s'amusait à jeter des pierres depuis le pont", résultat: un bébé blessé: http://www.europe1.fr/Faits-divers/A1-Blesse-par-une-pierre-jetee-d-un-pont-334599/

Les conséquences sont parfois pires: http://www.corsematin.com/article/corse/bonifacio-un-bebe-de-7-mois-ecrase-par-un-bloc-de-pierre

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

C'est une impression, ou bien les home jackings - éventuellement accompagnés de sévices et d'homicides - sont de plus en plus fréquents (comme semble l'ignorer un parquetier) ?

http://www.midilibre.com/articles/2010/ … 87915.php5
http://www.leparisien.fr/saint-leu-la-f … 199460.php
http://www.leparisien.fr/faits-divers/g … 199482.php

Last edited by apokrif (21-12-2010 21:52:53)

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

C'est une impression de ton cerveau frontiste parano. Tu peux le rajouter en footnote de ton article wiki "Chance pour la France".

Please could you take this note, ram it up your hairy inbox and pin it to your fucking prostate.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Pierre-L a écrit:

C'est une impression

Merci de l'information, vous avez des infos sur des faits plus récents que ceux-ci ?

ton cerveau frontiste parano.

Mais à qui tu parles ? (c)

Tu peux le rajouter en footnote

Ca vous arracherait la gueule de speaker le french ?

de ton article wiki "Chance pour la France".

Impossible, cette entrée n'est qu'une redirection.

Oder so ähnlich.

170

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Moi, je ne dis plus rien sur Apokrif depuis qu'il m'a dédicacé sa signature. :-)



http://jmg.j.m.pic.centerblog.net/bs51cwro.jpg
(Mais je n'en pense pas moins).

Re: Chronique de la violence quotidienne.

pharmacienne braquée a écrit:

« Trois fois qu’on se fait braquer ! Et là, j’ai été molestée. Que va-t-il se passer la prochaine fois ? Je vais me faire tuer ? Il faut que ça cesse, y’en a marre ! » La responsable de la pharmacie est excédée. Rien d’étonnant. Si un vol à main armée est toujours traumatisant, que dire de trois braquages en un mois et demi ?

http://www.nicematin.com/article/faits- … sieme-fois

Oder so ähnlich.

172

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Si elle avait un flingue, ça ne serait pas arrivé.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

173

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Broz n'est pas lobbyiste musulman, c'est un réalité un militant ump d'Ajaccio qui se fend la poire à troller comme fou derrière son imac 27 pouces.

174

Re: Chronique de la violence quotidienne.

T'es qui toi ?

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

175

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Broz a écrit:

T'es qui toi ?

Je suis la capcha.

TNGP a écrit:

Broz n'est pas lobbyiste musulman, c'est un réalité un militant ump d'Ajaccio qui se fend la poire à troller comme fou derrière son imac 27 pouces.


joli, le coup de supprimer les articles "un" de ma phrase

On est en progression , la dernière fois c'était tout mon post qui avait été censuré. Alors que, j'avais simplement et amicalement, proposé à Broz de retourner fumer un joint  sad .

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Plusieurs agressions violentes ayant eu lieu la nuit de la Saint-Sylvestre mais révélées au cours du week-end semblent remettre en cause l'optimisme affiché par Brice Hortefeux le 1er janvier.
[...]
Au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), l'animateur d'une soirée privée a été roué de coups par un homme à qui il refusait l'entrée et par des amis de ce dernier. La victime était dans le coma dimanche. A Paris, une jeune femme russe a été enlevée, violée et abandonnée ensuite dans l'Essonne et une Danoise est morte, renversée par une voiture. A Rennes, un jeune homme a été hospitalisé dans un état critique après avoir reçu un coup de couteau à la suite d'une mauvaise rencontre dans la rue, selon Le Parisien.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2 … _3224.html

Last edited by apokrif (02-01-2011 23:54:49)

Oder so ähnlich.

177

Re: Chronique de la violence quotidienne.

"Un homme était entre la vie et la mort, lundi soir, après avoir été poignardé à plusieurs reprises, à proximité de la gare du Nord à Paris (Xe). Les faits se sont déroulés vers 20 h 45. Pour une raison indéterminée, la victime a été prise à partie par cinq inconnus. L’un d’eux lui a porté au moins trois coups de couteau, à un bras et à une cuisse.

Selon plusieurs témoins, l’agresseur aurait ensuite tenté de faire basculer sa victime par-dessus une balustrade sur plombant le quai du RER D.

Rapidement secouru, l’homme, touché notamment à l’artère fémorale, a été hospitalisé dans un état critique. L’auteur des coups de couteau, âgé de 25 ans et de nationalité srilankaise, a été interpellé. Les policiers de la brigade des réseaux ferrés (BRF) d’Ile-de- France ont été chargés des investigations. «C’est un nouveau fait de violence dans une gare parisienne, dénonce Roxane Petit, déléguée du syndicat de police Unsa au sein de la BRF. Cela devient, malheureusement, de plus en plus fréquent."

http://www.leparisien.fr/faits-divers/t … 231963.php

My life on/

Hey sinon je voulais savoir, il n'y a pas des pipoteurs ou des étudiants qui habitent dans le Xéme ?

Perso ça fait 2 ans 1/2 et je trouve que le climat c'est considérablement dégradé (je parle du quartier sainte-Marthe, jean moinon et du quartier de la gare du nord). Je me suis fait cambrioler à mon domicile, bon on m'a rien pris parce que je suis un pd2pauvre, et le seul bien de valeur que j'ai (mon pc portable ) était avec moi. Mais c'est assez traumatisant.

Les bandes de lascars qui trainent dans cet arrondissement sont beaucoup plus agressives qu'avant, maintenant je fais vraiment gaffe le soir, j'essaye de me faire discret, mais même comme ça je sens que ça peut déraper (pourtant je suis pas maigrichon 1.80 pour 70 ).
On a vraiment l'impression "qu'ils en ont rien à branler" de tout. Le maire, Rémi Féraud, a mis en place un truc, les veilleurs de nuit, pour faire de la médiation, mais ils viennent même plus ...

Enfin bref, j'ai vraiment hâte de finir mes études, de gagner ma vie et d'habiter dans un coin plus calme   :( . Mais comment ça me fait chier, j'ai une petite voisine danoise qui fait ses études à paris elle a pris un appart dans mon immeuble, parce que c'était pas chère, mais elle se fait constamment emmerder/harceler je lui ai conseillé de changer de quartier, notamment en banlieue chic, parce que j'ai vraiment chaud que ça aille plus loin :-/ .  Elle a pas de mek, et je le sens vraiment pas de la laisser seule.
Et spéciale dédicace à tous les bobos du marais ( s'il y en a sur le forum)  qui viennent pécho du shit et de la coke en bas de chez moi. Putain, comment c'est agaçant ! On a vraiment l'impression qu'ils viennent au zoo, que c'est exotique de venir ici, mais putain s'ils habitaient dans ce quartier comment ils déchanteraient. Parce que passer un checkpoint dans sa gage d'escalier en rentrant le soir et tout les autres trucs (je parle même pas des nuisances sonores ) , c'est un vrai calvaire.

PS: dans les premiers mois où j'ai habité ce quartier j'ai était voir la police, les assos de quartier, j'ai envoyé des mails à la mairie, pour souligner les problèmes récurrents qu'il y avait , mais bon ça sert vraiment à rien  :rolleyes: , après peut être que je les ai pas suffisamment harcelé.

My life off/

Re: Chronique de la violence quotidienne.

? t'es où dans le 10ème ?

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Je te demande parce que l'arrondissement n'est pas une échelle adaptée pour ce genre de problèmes
D'abord à cause de la taille, par exemple en population le 10ème c'est gros comme Roubaix ou Avignon entiers, et le 15ème ça serait Bordeaux
Et parce que tes bandes de lascars sont plutôt dans une logique de quartier
Et parce qu'il n'y a pas de police municipale à Paris, c'est tout de suite la préfecture, donc les maires d'arrondissement n'ont pas une bonne marge de manœuvre sur les questions sécuritaires

:-/

Re: Chronique de la violence quotidienne.

My life a écrit:

1.80 pour 70

Moi 21 BCBG TTBM cho now *16

« Hit me right in my white guilt »

181

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Saute la danoise, ferme ta porte en sortant de chez toi, mange un peu de viande histoire de prendre du poids, et fais-toi des potes dealers/camés/clodos et tu n'auras pas d'emmerdes.

C'est combien les prix par chez vous ? Ici à Lille on est inondés de coke.

@Fragrance : NSA ?

Last edited by Broz (18-01-2011 18:34:52)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Chronique de la violence quotidienne.

it's in the game

http://www.playcloths.com/blog/wp-content/uploads/2010/03/terry-hamlet.jpg

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Broz a écrit:

@Fragrance : NSA ?

Non ! C'est un ancien code de l'Armée Rouge que Gilles Delhouse a gentiment accepté de cracker, un soir, sur le chat. Je lui en serai d'ailleurs éternellement reconnaissant.

My life a écrit:

Et spéciale dédicace à tous les bobos du marais ( s'il y en a sur le forum)  qui viennent pécho du shit et de la coke en bas de chez moi. Putain, comment c'est agaçant !

Tu crois qu'on vient dans vos quartiers de pauvres par plaisir ???

Last edited by Balladur von Chirac (18-01-2011 19:09:56)

« Hit me right in my white guilt »

184

Re: Chronique de la violence quotidienne.

*Fragrance* a écrit:

Non ! C'est un ancien code de l'Armée Rouge que Gilles Delhouse a gentiment accepté de cracker, un soir, sur le chat. Je lui en suis d'ailleurs éternellement reconnaissant.

Je te demandais si "no strings attached", ou en d'autres termes si c'était juste pour du casual sex ou si tu allais développer des sentiments pour moi

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Mmh oui et je me demande si le secret dont ils parlent dans cette campagne est le fait que depuis des années les grandes bourgeoises et leurs filles épouses d'architectes passent à côté de cette blague de dircom gay

http://www.lesouvriers.fr/var/plain_site/storage/images/agence/campagnes/le-bon-marche-2007/les-tbm-mars/9144-1-fre-FR/Les-TBM-Mars_xlarge.jpe

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Bien vu, Gilles, et ce malgré les hordes d'éphèbes qui se huilent mutuellement devant les affiches des stations de métro.

@Broz: je ne suis plus à la page. Je vais poster une image sans rapport pour m'en sortir.

http://img715.imageshack.us/img715/3900/eroticart.gif

« Hit me right in my white guilt »

Re: Chronique de la violence quotidienne.

ce comics de Vice a reçu beaucoup de presse ces derniers temps, ça m'étonne
mais il illustre à propos les cokeheads au pied de l'immeuble de My Life, qui ne viennent sûrement pas tant du Marais que du milieu de la création aussi connu comme le monde de l'art aussi connu comme les agences de communication près de Château d'Eau aussi connues comme le bar Chez Jeannette aussi connu comme "ces connards de trentenaires".

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Gilles Delhouse a écrit:

? t'es où dans le 10ème ?


"quartier sainte-Marthe, jean moinon et du quartier de la gare du nord"

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

apokrif a écrit:
Gilles Delhouse a écrit:

? t'es où dans le 10ème ?

"quartier sainte-Marthe, jean moinon et du quartier de la gare du nord"


hahaha merci ça répond à ma question !

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Gilles Delhouse a écrit:

hahaha merci ça répond à ma question !

non je déconne.

http://img80.imageshack.us/img80/7313/nowayy.jpg

accorde moi le bénéfice du doute la prochaine fois

191

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Gilles Delhouse a écrit:

Je te demande parce que l'arrondissement n'est pas une échelle adaptée pour ce genre de problèmes
D'abord à cause de la taille, par exemple en population le 10ème c'est gros comme Roubaix ou Avignon entiers, et le 15ème ça serait Bordeaux
Et parce que tes bandes de lascars sont plutôt dans une logique de quartier
Et parce qu'il n'y a pas de police municipale à Paris, c'est tout de suite la préfecture, donc les maires d'arrondissement n'ont pas une bonne marge de manœuvre sur les questions sécuritaires

:-/

Effectivement, ces lascars sont dans une logique de quartier, mais elles sont postées à un endroit uniquement parce que c'est un territoire où ils vendent de la came.

J'habite dans un de ces deux quartier (jean Moinon/sainte marthe ou la Garde du nord, apporter une précision supplémentaire n'apporte rien au débat). D'autant plus, que cette délinquance n'est pas propre à ces deux quartiers, dans le Xéme il y aussi la grange aux belles, où il y a de gros problèmes sociaux.

Perso, je vais au conseil du syndic de copropriété, et à mon conseil de quartier, et il y a un constat général: la situation se dégrade, mais elle n'est pas endémique à notre quartier, elle se développe dans tout le Xéme.

C'est un cercle vicieux parce que tout ça contribue à créer une atmosphère de délinquances (théorie de la vitre brisée). Or au lieu d'intervenir rapidement pour doubler (on peut rêver)  les effectifs de polices, mettre des caméras (je suis absolument pour ! ) ou simplement augmenter les patrouilles rien n'ait fait. C'est pas normal qu'il y a des jeunes mêmes pas majeurs qui squattent le trottoir jusqu'à 4 du mat. Ça serait dans dans leurs intérêts, de les dissuader d'être là.

Je ne parle pas de médiation, parce que d'après les aveux de plusieurs fonctionnaires (mairie compris) , ça ne fonctionne pas, si elle n'est pas fortement accompagné de mesures de répressions.

D'ailleurs un truc que j'ai remarqué ( encore plus depuis que je suis à l'ensam) c'est que la plupart des personnes qui sont contre le renforcement des mesures de préventions & répressions, ne sont jamais confrontés à ces problèmes d'insécurités.

Ps : il y a une modération sur le forum ? parce que  le flood qui commence là ou j'ai quoté, pourrait être supprimé...

192

Re: Chronique de la violence quotidienne.

My life a écrit:

Ps : il y a une modération sur le forum ? parce que  le flood qui commence là ou j'ai quoté, pourrait être supprimé...

Hé Staline, on ne fait pas du passé table rase ici. On ne supprime rien.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Chronique de la violence quotidienne.

La situation n'est pas endémique au quartier et elle peut effectivement se dégrader sur tout le 10ème, je ne mets pas en doute ton expérience. Mais je pense que cette dégradation ne peut pas être perçue seulement dans le cadre du 10ème. Les frontières entre arrondissement jouent, mais jouent peu.
Par exemple au-dessus de Gare du Nord tu as les quartiers de la Chapelle (sa partie Sud) et de la Goutte d'Or qui dépendent du 18ème mais forment un territoire assez homogène avec Gare du Nord. Et Sainte-Marthe et la Grange sont pris dans le grand ensemble de Belleville qui déborde notamment sur Belleville-Amandiers (20ème), avec au Sud de Sainte-Marthe la Fontaine-au-Roi (11ème).
Donc en gros pour les types de Gare du Nord ou de Belleville les frontières 10e/18e ou 10e/20e n'ont pas beaucoup d'importance, alors que les jeunes des quartiers Riquet et Curial-Cambrai, qui sont pourtant dans le même périmètre du 19ème d'un point de vue administratif, sont en guerre depuis des années. Alors l'arrondissement, dans tout ça...
Surtout que quand on parle du 10ème il y a aussi les parties qui vont bien. Toute la partie au-dessus de République puis le long du Canal à l'Ouest, c'est un quartier populaire qui fonctionne bien. Celle au Sud-Ouest vers les rues des Petites Ecuries et d'Enghien n'a pas non plus trop de problèmes. C'est partiellement dû à une montée des publicitaires qui vont en vélo à l'AMAP et ne pouvaient pas se payer un appart rue de Bretagne assez grand pour le petit Gaspard et la petite Zoé, mais bon.

Le problème du manque d'effectifs policiers que tu cites vient en partie du fait que les mairies d'arrondissement ne peuvent pas ajuster le niveau de répression comme elles le souhaitent parce que la police, à Paris, dépend directement de la Préfecture donc de l'Etat, pas des élus locaux :-/
La deuxième raison c'est peut-être la gestion par l'Etat de ces quartiers par ce qu'on appelle la "politique de la ville", càd quand on décide en gros que tel périmètre est mis sous tutelle directe de l'Etat, qu'on réhabilite les zones à problème, qu'on implante des animateurs, qu'on travaille à insérer professionnellement les habitants, etc. D'un côté il y a des populations que ces animateurs sont impuissants à atteindre, comme tu le disais : les jeunes, d'autant qu'il y a une spirale d'émulation qui touche (c'est un phénomène récent) les très jeunes adolescents. Et de l'autre côté, si cette politique marche et que les populations de ces quartiers vont mieux, au lieu de rester, ils font un choix rationnel et les quittent, donc ces poches concentrent toujours les plus en difficulté.

Tu vois c'est un gros problème d'échelles multiples et de responsabilité fragmentée. Par exemple sur les aides sociales la mairie de l'arrondissement ne gère pas : c'est le centre d'action sociale de la Ville de Paris, ou des travailleurs sociaux du département.

Edit : je suis à Jacques Bonsergent et ma petite soeur est à Château-Landon.

Last edited by Gilles Delhouse (22-01-2011 23:40:08)

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Gilles Delhouse a écrit:

Le problème du manque d'effectifs policiers que tu cites vient en partie du fait que les mairies d'arrondissement ne peuvent pas ajuster le niveau de répression comme elles le souhaitent parce que la police, à Paris, dépend directement de la Préfecture donc de l'Etat, pas des élus locaux :-/

Ca n'explique rien puisque rien n'empêche la préfecture de police d'affecter les effectifs (du moins si elle possède des effectifs suffisants) là où il faut, et qu'elle peut même déplacer les effectifs sur tout Paris et pas seulement à l'échelle d'un arrondissement.

Cela dit, les journaux aiment titrer sur "la délinquance en baisse" (on se demande d'ailleurs ce qui baisse - le nombre de films piratés sur Internet ? - puisque la presse dit elle-même que tout augmente): http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/ … baisse.php EDIT: un début d'explication:

Au rayon bonnes nouvelles, le nombre des violences sexuelles recule sérieusement (–9,5%) tout comme celui des vols de voitures (–8,8%) et les destructions et dégradations chutent de 15% malgré les innombrables manifestations qui ont battu le pavé parisien.

http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/A … 10-257753/

Les autorités réfléchissent très fort:

http://photo.lejdd.fr/media/images/societe/michel-gaudin/3434427-1-fre-FR/Michel-Gaudin_pics_390.jpg

Last edited by apokrif (23-01-2011 20:34:10)

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

apokrif a écrit:

C'est une impression, ou bien les home jackings - éventuellement accompagnés de sévices et d'homicides - sont de plus en plus fréquents (comme semble l'ignorer un parquetier) ?

http://www.midilibre.com/articles/2010/ … 87915.php5
http://www.leparisien.fr/saint-leu-la-f … 199460.php
http://www.leparisien.fr/faits-divers/g … 199482.php

Un événement particulièrement abject:

Les victimes ont été ligotées et ont subi des violences de la part des gangsters qui voulaient leur extorquer de l’argent. Vers 5h00, après avoir mis la main sur quelques centaines d’euros en liquide, les malfaiteurs ont séparé les victimes et les ont enfermées chacune de leur côté. Ils ont alors mis le feu à la ferme du couple.

http://www.europe1.fr/Faits-divers/Sauc … E1-380285/

Pierre-L, vous avez retrouvé votre source sur l'absence de hausse de ces faits ?

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Blessé à coup de couteau après avoir demandé d'éteindre sa cigarette à un autre voyageur du train
Altercation dans le train, puis sur le quai en gare de Montpon-Ménestérol en Dordogne entre deux voyageurs : gaz lacrymogène, puis coup de couteau...

http://www.sudouest.fr/2011/01/13/faits … 6-4584.php

Oder so ähnlich.

197

Re: Chronique de la violence quotidienne.

apokrif a écrit:

Blessé à coup de couteau après avoir demandé d'éteindre sa cigarette à un autre voyageur du train
Altercation dans le train, puis sur le quai en gare de Montpon-Ménestérol en Dordogne entre deux voyageurs : gaz lacrymogène, puis coup de couteau...

http://www.sudouest.fr/2011/01/13/faits … 6-4584.php

Pourquoi cette dépêche ? Que doit-on en conclure ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Chronique de la violence quotidienne.

FDL a écrit:

Pourquoi cette dépêche ?

Pense à toujours lire le titre des fils dans lesquels tu interviens.

Oder so ähnlich.

199

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Non mais je sais bien, banane.
Mais de la violence quotidienne, par définition, il y en a tous les jours. Donc tu vas poster des dépêches comme ça tous les jours ? Et pourquoi celle-ci et pas une autre ?
Et si je créais un fil intitulé "Chronique de mes repas quotidiens", tu viendrais y poster tous les jours le menu de ce que tu as mangé ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Chronique de la violence quotidienne.

apokrif a écrit:

Ca n'explique rien puisque rien n'empêche la préfecture de police d'affecter les effectifs (du moins si elle possède des effectifs suffisants) là où il faut, et qu'elle peut même déplacer les effectifs sur tout Paris et pas seulement à l'échelle d'un arrondissement.

Si, ça explique que s'il y a un problème de manque d'effectifs ou de manque de répression dans un arrondissement, le responsable n'est pas vraiment l'arrondissement (et soit dit en passant ça n'a donc rien à voir avec l'orientation politique des élus), le responsable est l'Etat.
Je n'ai pas dit que ça expliquait la montée des violences. Si tu prends la peine de lire les gens, tu verras que c'est un des éléments qui me poussait à remettre en question l'échelle de l'arrondissement que le posteur d'origine utilisait pour percevoir la délinquance dans l'Est parisien.
Je pourrais mal le prendre que tu cites ma réponse pour me reprocher de ne rien expliquer. C'est toi qui te barricades derrière l'accumulation de faits bruts.