Notice: Undefined variable: q_message in /home/www/c23ee494339f4673173c93ff37a3a87a/web/forum-scpo/post.php(258) : eval()'d code on line 26
Écrire une nouvelle réponse - Sondages absurdes et autres lubies des instituts de sondages - Le Forum principal des étudiants de Sciences Po et IEP - Forum-scpo.com

Aller au contenu du Forum

Forum-scpo.com

Le Forum des étudiants de Sciences Po et des IEP


Écrire une nouvelle réponse

Nom d'utilisateur:  Mot de passe:  Identification  |  Inscription

Écrire une nouvelle réponse

Écrire et envoyer votre nouvelle réponse.

Vous pouvez utiliser: BBCode Images Émoticônes

Tous les champs identifiés par (Requis) doivent être complété avant que le formulaire soit envoyé.

Information requise pour les invités



Captcha image. Turn pictures on to see it.
Information requise
Préférences optionelles

Examiner les discussions (La plus récente en premier

1

Tout ça pour apprendre que Manolo ressemble à une hyène...

BFMicron TV a écrit:

"À quel animal ressemble Manuel Valls?": le sondage à 53.000 euros de Matignon

Selon Envoyé Spécial, le SIG a dépensé plusieurs dizaines de milliers d'euros d'argent public dans des études d'image du Premier ministre.

Sondage, mon beau sondage... D'après un reportage d'Envoyé Spécial diffusé jeudi sur France 2, le Service d'information du gouvernement (SIG) a dépensé plusieurs dizaines de milliers d'euros entre 2014 et 2016 pour mesurer l'image de Manuel Valls lorsqu'il était à la tête du gouvernement.

Certes, François Hollande avait promis que l'Élysée ne commanderait plus de sondage. Cela ne valait pas pour Matignon semble-t-il: en juin 2014, trois mois après la nomination de Manuel Valls, le SIG a ainsi demandé à l'institut Ipsos un "bilan d'image du Premier ministre", pour la bagatelle de 53.520 euros d'argent public.

"Envoyé spécial". Les multiples sondages commandés par Matignon pour étudier l'image de Manuel Valls de 2014 à 2016
Manuel Valls comparé à "un lion" ou "une hyène"

Sondage duquel est tiré un document de 111 pages sur la perception qu'avaient les Français de l'allure, des gestes et du comportement de Manuel Valls. On apprend ainsi, pêle-mêle, que la "frange crantée" du perdant de la primaire de la Belle alliance populaire aurait "une connotation frondeuse", ou que "ses oreilles dissymétriques, avec la droite décollée, seraient le signe de son côté bagarreur".

Cerise sur le gâteau de ce sondage édifiant: Ipsos a demandé aux personnes interrogées de comparer Manuel Valls à un animal. Résultat: Manuel Valls est tantôt "un lion, un aigle royal", tantôt "une hyène, un chacal, un rapace". En 2016, 43% des sondages du SIG obtenus par Envoyé Spécial ont été consacrés à ce genre d'étude. Aucun sondage de ce genre n'a été commandé après l'annonce de Manuel Valls sur son vote en faveur d'Emmanuel Macron.

http://www.bfmtv.com/politique/a-quel-a … 42510.html

2

Mais...mais...mais... Ces journalistes sont-ils à ce point dégénérés ? Ou le font-ils exprès ?

http://img11.hostingpics.net/pics/695411figaro.jpg

3

Parce qu'il n'y a pas une hausse significative à l'UMP ou au FDG, ou de baisse significative au PS. Hollande est autour de 15 % et ça ne change pas.

4

Ce n'est pas du tout une marge d'erreur. A quel moment une hausse de popularité de Flanby au FN et au FDG, alors qu'elle baisse au PS, t'apparaît-elle crédible, toi ? Moi, à aucun moment.

5

FDL a écrit:

Sondage complètement surréaliste qui nous montre que la cote de popularité de Flanby enregistrerait la hausse la plus importante parmi les électeurs du FN, suivis de près par ceux du FDG (multi-sic).

Oui ces résultats "absurdes" dans la vraie vie ça s'appelle une marge d'erreur, voici un article wikipédia sur le sujet.

6

Sondage complètement surréaliste qui nous montre que la cote de popularité de Flanby enregistrerait la hausse la plus importante parmi les électeurs du FN, suivis de près par ceux du FDG (multi-sic).

Le Figaro - AFP a écrit:

La cote de popularité de Hollande progresse sauf dans son camp

La cote de popularité du Président de la République a augmenté de 3 points en un mois et s'établit à 16%, selon un sondage* de YouGov France pour le Huffington Post et iTÉLÉ publié mercredi. François Hollande progresse dans toutes les franges de l'opinion mais pas au sein de son propre parti politique.

A droite, il enregistre une hausse de 5 points chez les sympathisants frontistes (7% d'avis favorables) et une hausse d'1 point auprès des sympathisants du parti Les Républicains (6% d'avis favorables). A gauche, le bilan est plus mitigé avec une hausse de 3 points auprès des sympathisants du Front de Gauche (21% d'avis favorables) mais aussi une baisse de 2 points au sein de son parti (40% d'avis favorables).

Nuit Debout perçu positivement par 46% des Français

Le Premier ministre Manuel Valls connaît lui aussi un léger mieux dans l'opinion. Crédité de 22% d'opinions favorables, Manuel Valls inverse la tendance en regagnant des points de popularité pour la 1ère fois depuis décembre 2015 (+2 points). Selon ce sondage, les trois principales préoccupations des Français sont "le chômage et l'emploi" (33%), devant "l'immigration" (14%) tout comme "la protection sociale" (14%).

Le mouvement "Nuit Debout" apparaît connu par plus de 9 Français sur 10 et est perçu positivement par une majorité de Français (46% contre 37% d'opinions négatives), mais ne recueille pas de soutien massif (33% contre 54% qui ne le soutiennent "pas vraiment" voire "pas du tout").

*Sondage réalisé par internet les 27 et 29 avril auprès d'un échantillon de 1013 personnes, représentatif de la population française et selon la méthode des quotas.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/ … n-camp.php

7

Le Figaro a écrit:

Il y a de quoi désespérer! Malgré tous ses efforts, François Hollande n'arrive pas à enrayer sa chute dans le baromètre TNS Sofres.
[...]
Avec une cote de confiance à 15 %, François Hollande retrouve son niveau d'avant les attentats de janvier. Quasiment une année de perdue pour lui, qui n'a pas su conserver plus de quelques mois la hausse de sa cote de confiance générée par la façon dont il avait géré les rassemblements du 11 janvier.

http://www.lefigaro.fr/politique/2015/1 … baisse.php

Le Point a écrit:

C'est presque un record de popularité pour François Hollande. Selon le tableau de bord Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio publié mercredi, le président obtient 28 % d'opinions favorables, une hausse de 3 points. C'est le plus haut score atteint par le chef de l'État depuis octobre 2013, excepté la parenthèse qui a suivi les attentats de Charlie Hebdo.

http://www.lepoint.fr/politique/sondage … 297_20.php

8

Je crois que je suis tombé sur une pépite. Regardez donc la liste des personnalités pressenties pour être le troisième homme.

Atlantico a écrit:

En quête d’un troisième homme pour 2017 : Nicolas Hulot et Jacques Attali devancent largement Eric Zemmour

Le potentiel électoral du sulfureux auteur du Suicide français atteint 12%. Nicolas Hulot, quant à lui, arrive en tête avec 34%, selon un sondage Ifop exclusif pour Atlantico.

http://www.atlantico.fr/decryptage/en-q … ajOA0uY.99

9

Titre mensonger. Il ne s'agit pas des Républicains mais de l'alliance LR-UDI et sans doute une part de Modem, comme pour la région Ile-de-France). Donc LR seul est derrière le FN.

Le Figaro - AFP a écrit:

Régionales : Les Républicains devant le FN

Les listes Les Républicains-UDI recueillent 27% des intentions de votes au premier tour des élections régionales, juste devant le FN avec 26%, le PS suivant plus loin avec 22,5%, d'après un sondage Elabe pour Marianne publié aujourd'hui. A la question : "si le premier tour des élections régionales avait lieu dimanche prochain, pour laquelle des listes suivantes voteriez-vous ?", 27% des personnes interrogées s'orientent vers les listes LR-UDI, juste devant le FN avec 26% et le PS avec 22,5%.

Les listes EELV obtiennent 8,5% des intentions exprimées, devant le Front de Gauche, 6%, et le parti de Nicolas Dupont-Aignan, Debout la France, 3%.  Au total, l'ensemble de la gauche comptabilise 38,5% des intentions de vote exprimées, devant l'union de la droite et du centre avec 31,5% (en additionnant les listes LR-UDI, MoDem et Debout la France).

Le sondage établit un rapport de forces national, qui ne permet pas une analyse des intentions de vote par région.
Sondage réalisé sur internet les 22 et 23 septembre auprès d'un échantillon de 986 personnes inscrites sur les listes électorales, lui-même issu d'un échantillon de 1.004 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/ … -le-fn.php

10

Titre mensonger. Il ne s'agit pas des Républicains mais de l'alliance LR-UDI et sans doute une part de Modem, comme pour la région Ile-de-France). Donc LR seul est derrière le FN.

Le Figaro - AFP a écrit:

Régionales : Les Républicains devant le FN

Les listes Les Républicains-UDI recueillent 27% des intentions de votes au premier tour des élections régionales, juste devant le FN avec 26%, le PS suivant plus loin avec 22,5%, d'après un sondage Elabe pour Marianne publié aujourd'hui. A la question : "si le premier tour des élections régionales avait lieu dimanche prochain, pour laquelle des listes suivantes voteriez-vous ?", 27% des personnes interrogées s'orientent vers les listes LR-UDI, juste devant le FN avec 26% et le PS avec 22,5%.

Les listes EELV obtiennent 8,5% des intentions exprimées, devant le Front de Gauche, 6%, et le parti de Nicolas Dupont-Aignan, Debout la France, 3%.  Au total, l'ensemble de la gauche comptabilise 38,5% des intentions de vote exprimées, devant l'union de la droite et du centre avec 31,5% (en additionnant les listes LR-UDI, MoDem et Debout la France).

Le sondage établit un rapport de forces national, qui ne permet pas une analyse des intentions de vote par région.
Sondage réalisé sur internet les 22 et 23 septembre auprès d'un échantillon de 986 personnes inscrites sur les listes électorales, lui-même issu d'un échantillon de 1.004 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/ … -le-fn.php

11

Le Point a écrit:

Harcèlement dans les transports : une bien étrange méthode de sondage

Selon le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes, 100 % des femmes seraient harcelées dans les transports en commun. Vraiment ?
Il est impossible que 100 % des femmes aient été victimes de harcèlement dans les transports en commun.

C'est une étude récemment menée pour le compte du Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) qui l'affirmait : 100 % des femmes auraient déjà été harcelées dans les transports en commun. C'est d'ailleurs à partir de ce constat que le gouvernement a décidé de lancer le 9 juillet dernier son grand plan de lutte contre le harcèlement.

Pas d'échantillon représentatif

Cependant, d'après Benoît Rittaud, professeur de mathématiques à la Sorbonne et auteur sur le site Contrepoints, le sondage à l'origine de cet étrange résultat repose sur une méthodologie plus que douteuse. Intrigué par ces 100 %, l'enseignant-chercheur a décidé de creuser le sujet et d'entrer en contact avec le HCEfh. D'après l'organisation, l'étude aurait porté sur une soixantaine de femmes, interrogées par questionnaire lors de rencontres portant sur le thème « genre et espace public ». Autrement dit, le sondage reposerait non seulement sur un nombre non représentatif d'individus (il serait en effet déraisonnable de penser que 60 personnes soient représentatives de la totalité de la population française), mais également sur des personnes a priori plus enclines à répondre aux questions dans le sens anticipé par les commanditaires de l'étude. Comme le relève Benoît Rittaud, « ce serait un peu comme de réaliser un sondage dans une file d'attente à un distributeur bancaire grec pour demander à ceux qui font la queue s'ils souffrent du manque de liquidités ».

Un chiffre d'appel

Pour le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes, ce sondage ne pose pourtant aucun problème, car il visait avant tout à créer un « chiffre d'appel », c'est-à-dire destiné à attirer l'attention du grand public. Même si c'est chose faite, ce chiffre digne d'une élection nord-coréenne est éthiquement peu défendable. En plus du biais évident introduit par la méthodologie de sondage utilisée, l'HCEfh sape lui-même sa crédibilité. Au-delà des bonnes intentions, comment croire qu'aucune femme n'a jamais échappé au phénomène de harcèlement dans les transports en commun ? En publiant cette étude, l'HCEfh a sans doute réussi à attirer le regard des médias et de la population sur la cause qu'il défend, mais en la discréditant en partie. Comme l'assène Benoît Rittaud, « une noble cause n'a pas besoin de chiffres d'appels pour être défendue ».

http://www.lepoint.fr/societe/harceleme … 249_23.php

12

Quel sondage "secret" visionnaire :

https://pbs.twimg.com/media/B8mD3f4IAAAOrsI.jpg:large

13

Par les temps qui courent, n'est-il pas indécent de donner la météo ?

14

Dans la série "les sondages débiles du Point", celui-ci est pas mal :

Par les temps qui courent, la grève des routiers est-elle opportune ?

Le Point.fr - Publié le 19/01/2015 à 08:28

Oui (1301 votants) 40.9%

Non (1880 votants) 59.1%

http://www.lepoint.fr/chroniques/par-le … 7647_2.php

Par les temps qui courent ? Hmm. C'est-à-dire ?

15

On aurait pu demander: "Vous souvenez vous de Jean-Marc Ayrault ?"



Currently installed 12 official extensions. Copyright © 2003–2009 PunBB.

[ Généré en 0.088 secondes, 7 interrogations faites ]