Notice: Undefined variable: q_message in /home/www/c23ee494339f4673173c93ff37a3a87a/web/forum-scpo/post.php(258) : eval()'d code on line 26
Écrire une nouvelle réponse - Et s'il fallait sortir de l'Union européenne et reprendre notre souveraineté nationale ? - Le Forum principal des étudiants de Sciences Po et IEP - Forum-scpo.com

Aller au contenu du Forum

Forum-scpo.com

Le Forum des étudiants de Sciences Po et des IEP


Écrire une nouvelle réponse

Nom d'utilisateur:  Mot de passe:  Identification  |  Inscription

Écrire une nouvelle réponse

Écrire et envoyer votre nouvelle réponse.

Vous pouvez utiliser: BBCode Images Émoticônes

Tous les champs identifiés par (Requis) doivent être complété avant que le formulaire soit envoyé.

Information requise pour les invités



Captcha image. Turn pictures on to see it.
Information requise
Préférences optionelles

Examiner les discussions (La plus récente en premier

1

FDL a écrit:

Autisme journalistique.

https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/15036227_10154700681081542_177536792656652304_n.jpg?oh=11061262f9e7cdbd12daeb9efa135f9f&oe=588D9CE9

Double autisme même. Dans la mesure où les britanniques ne sont pas sortis, je vois mal pourquoi les ventes devraient baisser.

2

Autisme journalistique.

https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/15036227_10154700681081542_177536792656652304_n.jpg?oh=11061262f9e7cdbd12daeb9efa135f9f&oe=588D9CE9

3

Un référendum consultatif a été approuvé par le Parlement, rien de plus. Tu ne réponds pas à ma question, qui choisit les modalités de la sortie de l'UE, qui n'ont pas été précisées par le référendum ? Tu n'as pas de problème à laisser ce choix entièrement au bon vouloir d'un gouvernement non-élu ?

Si May a eu recours et veut continuer d'avoir recours au secret, c'est avant tout pour ne pas dévoiler ses cartes avant les négociations qui vont avoir lieu avec les 27. Et pour ce que réclame le peuple souverain, je suis désolé mais je ne suis pas certain que la sortie du marché unique en fasse partie. Dans l'absolu je m'en fiche complètement, c'est un problème britannique, mais la réponse de la question posée par le référendum n'explique pas s'il faut procéder à un hard Brexit ou non. Les arguments de Farage et Johnson au moment des élections n'étaient pas clairs là dessus non plus. Honnêtement, je ne pense pas que le peuple britannique ait donné de mandat au gouvernement pour fixer les modalités de la sortie de l'Union.

4

Le référendum a été approuvé par une loi qui avait été votée par le Parlement. Il ne s'agit donc pas d'une décision unilatérale du gouvernement. Le Parlement y avait été associé. On a donc laissé aux électeurs le choix de rester ou non dans l'UE. Quand on sait que la majorité des parlementaires sont contre le Brexit, on imagine ce que cela donnerait s'ils votaient contre : une parodie de démocratie (cela dit, nous sommes déjà dans des parodies de démocratie, ici aussi en France).
May n'était pas contre le débat au Parlement, juste contre le vote. Et si elle a eu recours au "secret", comme tu dis, c'est pour éviter que des dispositions telles que la sortie du marché unique (donc des dispositions que réclament le peuple souverain, qui s'est prononcé dessus), puissent être amendées ou passent à la trappe, et pour activer l’article 50 avant mars 2017.
En revanche, ce qui est beaucoup plus discutable, ce sont les manœuvres pour retarder le recours à l'article 50.

5

FDL a écrit:

Ce que l'on appelait la démocratie...

Independent a écrit:

Brexit legal challenge wins: Theresa May must get approval to trigger Article 50, High Court rules

Ruling hailed as 'the chance to say no to an irresponsible hard Brexit that risks our economy and our jobs'

http://www.independent.co.uk/news/uk/po … 94856.html

Le Royaume-Uni est une démocratie parlementaire, il y a un truc au milieu du système qui s'appelle le Parlement. Le référendum en question était consultatif. Le gouvernement n'a pas le pouvoir de se passer du Parlement pour amender la loi. Visiblement les faits mettent du temps à monter au cerveau, mais ça fait plus de deux siècles que c'est comme ça au Royaume-Uni. Dans un pays aussi attaché à ses traditions et au rôle du Parlement je vois mal comment on peut être surpris.

Aurais-tu trouvé juste FDL que le gouvernement (non élu par ailleur) décide seul de l'interprétation à donner au référendum consultatif qui certes lui donne mandat politique pour sortir de l'UE, mais ne précise pas les modalités de cette sortie ? Parce qu'en l'occurrence ta position est totalement contraire à celle que tu tiens sur CETA ou TTIP/TAFTA. Ce que May voulait, c'était pouvoir négocier en secret, sans rien faire fuiter, avec un contrôle total sur les options retenues. Là elle va devoir impliquer le Parlement (qui représente le peuple soit dit en passant). Je ne vois pas pourquoi tu te plains. Je ne vois pas pourquoi c'est la fin de la démocratie.

6

Ce que l'on appelait la démocratie...

Independent a écrit:

Brexit legal challenge wins: Theresa May must get approval to trigger Article 50, High Court rules

Ruling hailed as 'the chance to say no to an irresponsible hard Brexit that risks our economy and our jobs'

http://www.independent.co.uk/news/uk/po … 94856.html

7

Je ne suis pas certain qu'il ne s'agisse que d'une question de respect de la démocratie, en l'espèce. Le traité étant de compétence mixte, il devra quoiqu'il en soit passer devant chaque parlement national pour pouvoir être ratifié par chacun des Etats membres, donc la souveraineté du peuple ne sera pas ignorée.

Personnellement, en tant que citoyen qui croit encore un peu en la possibilité d'un ensemble européen démocratique, j'ai du mal à voir dans la crise belge actuelle une solution pérenne au problème. La démocratie pourrait et devrait exister au niveau du Parlement européen, qui a l'avantage d'être représentatif et de ne pas être que le siège d'enjeux politiques nationaux voire régionaux. Si chaque assemblée régionale dispose d'un pouvoir de blocage sur une question de compétence mixte qui a, de toute façon, vocation à revenir devant les pouvoirs législatifs nationaux, ça me semble compliqué d'avancer. Et Macron a raison sur un point : sans l'UE, aucun des Etats membres seuls n'a le pouvoir d'obtenir de deal aussi intéressant pour nos économies, et qui respecte à ce point les particularités européennes (et en l'occurrence françaises).

Du reste, la Commission n'avait pas à mépriser les demandes exprimées par les Wallons lors des négociations.

8

Micron a écrit:

Il est fondamental de demander aux gens ce qu’ils veulent pour le futur de l’Europe, mais sur le Ceta, c’est très différent. [...] Les améliorations demandées par les Wallons sont pertinentes, mais elles ne peuvent pas être dans le texte.

On sent que tu adores la démocratie, Manu. Tu as le même amour pour elle que tes petits camarades Barroso, Verhostadt ou Palpatine Juncker. On voit tout de suite ce que donnerait un Micron président. Hmm, très excitant.

http://www.ouest-france.fr/economie/cet … ign=buffer

9

On va vous faire aimer l'Europe (bis, ter etc.)...

Le Soir a écrit:

Ceta: selon Verhofstadt, l’Europe pourrait contourner le «non» wallon

http://www.lesoir.be/1351357/article/ac … non-wallon

10

Palpatine (qui n'a pas été élu, je rappelle, il a été désigné par les dirigeants des pays de l'UE) ne se sent plus et inscrit son nom tout en haut de l'affiche.

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/t31.0-8/s960x960/13568919_10208148198157281_7864170977841360496_o.jpg

11

Dans la série des commentaires débiles, celui est plutôt pas mal.

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-0/p160x160/13529234_1041098332624611_684384431582513284_n.jpg?oh=87d3f622a4ac6287a140519b4c053fcf&oe=57F5F391

12

Après, ils s'étonnent qu'il y ait des Brexit...

RTBF a écrit:

Traité UE-Canada: Juncker favorable à une adoption sans avis des parlements nationaux
Jean-Claude Juncker: "la Commission est arrivée à la conclusion que ce n'est pas un accord mixte"

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, s'est dit favorable ce mercredi à une adoption du traité de libre-échange UE-Canada (Ceta) sans demander l'avis des parlements nationaux.

"J'ai dit clairement hier (...) que la Commission est arrivée à la conclusion en raison d'une analyse juridique que ce n'est pas un accord mixte", a dit Juncker, lors d'une conférence de presse après la première réunion des 27 États membres de l'UE sans la Grande-Bretagne, à Bruxelles.

Dans le jargon européen, quand un accord est "mixte", cela signifie qu'il est à la fois conclu par la Commission européenne – qui négocie et finalise l'accord international – et par les États membres. Par conséquent, les parlements nationaux doivent donner leur aval en plus du Parlement européen.

"L'accord que nous avons conclu avec le Canada est le meilleur accord commercial que l'UE ait jamais conclu", a martelé Juncker.

Le 13 mai dernier, les 28 Etats membres de l'UE avaient insisté pour que ce traité conclu entre l'Union et le Canada (Ceta) entre en vigueur seulement après un feu vert des parlements nationaux.

La Commission européenne et les Etats membres de l'UE ont pour objectif de signer cet accord fin octobre lors d'un sommet à Bruxelles avec le Premier ministre canadien Justin Trudeau. Et il devrait entrer en vigueur en 2017.

Demotte dénonce l'"acte hostile" de Jean-Claude Juncker

Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, a dénoncé  ce qu’il considère comme un "acte hostile" de Jean-Claude Juncker.

"J'ai été tout à fait surpris, pour ne pas dire déçu, des déclarations du président de la Commission (européenne)", a commenté mercredi M. Demotte en plénière du Parlement en réponse à une question d'actualité du député Christos Doulkeridis (Ecolo).

"Le mois dernier, la majorité PS-cdH, appuyée par l'opposition Ecolo, avait approuvé au Parlement wallon ainsi qu'au Parlement de la Fédération une résolution de défiance envers le CETA. D'autres parlements nationaux européens ont également affiché leur hostilité envers le projet d'accord commercial.

M. Demotte a rappelé devant les députés que M. Juncker n'avait qu'un pouvoir de proposition en la matière, le Conseil européen -les chefs d'Etat et de gouvernement européens- étant le seul à pouvoir décider du caractère mixte ou non du CETA.

Le ministre-président de la Fédération a ajouté qu'il prendrait contact avec le gouvernement fédéral pour arrêter la position belge par rapport à cette question.

http://www.rtbf.be/info/monde/europe/de … id=9340892

13

Le Brexit donne plein d'idées à nos chers dirigeants, par exemple faire en sorte que les voix des jeunes comptent double par rapport à celles des vieux. C'est la démocratie socialiste, c'est beau, c'est suisse.

http://www.rts.ch/play/radio/le-12h30/a … id=7822760

14

Palpatine s'est entretenu avec les dirigeants d'autres planètes au sujet du Brexit et il confirme : ils sont inquiets.
Ou alors il est encore bourré.

https://www.facebook.com/eferrandFN/vid … nref=story

15

Si c'est pour devenir des Alain Minc, je crois qu'il vaut mieux ne pas éduquer les gens du tout.

Minc a écrit:

Ce référendum n'est pas la victoire des peuples sur les élites, mais des gens peu formés sur les gens éduqués.

http://www.marianne.net/alain-minc-brex … 44028.html



Currently installed 12 official extensions. Copyright © 2003–2009 PunBB.

[ Généré en 0.085 secondes, 7 interrogations faites ]