Notice: Undefined variable: q_message in /home/www/c23ee494339f4673173c93ff37a3a87a/web/forum-scpo/post.php(258) : eval()'d code on line 26
Écrire une nouvelle réponse - ENA 2009 - Concours administratifs et professionnels : ENA, ENM, CRFPA, EN3S, AN, Sénat, IG - Forum-scpo.com

Aller au contenu du Forum

Forum-scpo.com

Le Forum des étudiants de Sciences Po et des IEP


Écrire une nouvelle réponse

Nom d'utilisateur:  Mot de passe:  Identification  |  Inscription

Écrire une nouvelle réponse

Écrire et envoyer votre nouvelle réponse.

Vous pouvez utiliser: BBCode Images Émoticônes

Tous les champs identifiés par (Requis) doivent être complété avant que le formulaire soit envoyé.

Information requise pour les invités



Captcha image. Turn pictures on to see it.
Information requise
Préférences optionelles

Examiner les discussions (La plus récente en premier

1

Glop a écrit:

Des stats sur les admis issus de Sciences Po ?

Apparemment les résultats semblent assez médiocres. Cf. les réactions au post de RD sur son blog : http://www.richard-descoings.net/2010/0 … -le-figaro


Pour le concours externe, avec 10 personnes issues de Paris 1, une de l'IEP de Rennes, une de l'IEP d'Aix, deux de l'IEP de Bordeaux et une qui bossait déjà (un "faux externe", qui avait certes fait ScPo il y a trois ou quatre ans - donc à comptabiliser ou non), cela fait du monde en moins pour ScPo !

2

Des stats sur les admis issus de Sciences Po ?

Apparemment les résultats semblent assez médiocres. Cf. les réactions au post de RD sur son blog : http://www.richard-descoings.net/2010/0 … -le-figaro

3

gaby a écrit:

à propos d'ingénieur, je viens d'assister au grand oral d'un ingénieur de Centrale, son ton et ses motivations tranchaient vraiment sur celles des autres candidats mais je ne suis pas certaine qu'il ait séduit le jury : il a discouru pendant cinq minutes sur la gestion du minutage des trains en des termes assez techniques, ce manque d'aisance verbale est peut être justement discrimante au grand oral, quoique le jury doive avoir conscience qu'un "taupin" ne s'exprimera pas comme un pipoteur

sinon concernant le grand oral : il est très dur de se faire une idée des attentes du jury de cette année : les cinq membres sont assez peu cassants et relativement impassibles...


Il a fait une préparation complémentaire j'espère?

4

l'ENA pour un X ? a écrit:

si vous voulez faire une carrière dans l'administration, un ingénieur des mines ou des ponts à des débouchés infiniment moins importants qu'un administrateur civil. Un jeune ingénieur des mines ou des ponts sera chargé de mission dans un SGAR alors qu'un jeune énarque sera directeur de cabinet.

En revanche, si le but est d'aller dans le privé et gagner de l'argent, le corps des ponts et surtout le corps des mines sont infiniment plus rentables que l'ENA à l'exception des trois grands corps et des postes d'administrateurs civils aux finances.

Sur l'intérêt en général de l'ENA, il n'est qu'à voir les rapports sur la haute fonction publique technique qui réclament une intégration dans une haute fonction publique généraliste. En fait, les ingénieurs n'ayant pas les connaissances droit public, droit social, droit européen et international, droit territorial, gestion publique et politiques publiques des enarques ... il est plus difficile pour eux d'apporter une réelle VA dans des postes de direction de l'administration. De plus, ils fuient souvent les postes vraiment techniques et perdent leurs compétences propres d'experts techniques. Dès lors, au bout de quelques années, il est normal qu'ils se retrouvent en difficulté car, théoriquement ils sont "hauts fonctionnaires techniques", en réalité, ils ne sont plus vraiment techniques et n'ont pas l'acquis administrateur. C'est la raison pour laquelle le rapport préconise une diminution drastique du nombre de postes (en plus de la diminution du nombre de corps avec les fusions Mines télécoms / Ponts avec tout le reste).

A l'X, 90 des 100 premiers sur 400 choisissent de devenir haut fonctionnaire ce qui prouve que la haute fonction publique technique reste attractive ... comme tremplin vers des postes bien rémunérés dans le secteur privé.

Pour connaître un peu le "milieu", les Corpsards des Mines ont un premier emploi  qui est le plus souvent 3 ans en DRIRE (ou equivalent), 2-3 qui vont à Bruxelles...

Après ils vont tous dans des cabinets ministériels (finance mais pas seulement...) et eux aussi peuvent avoir accès à l'IGF and co via les détachements

5

En l'occurrence la disposition législative est  l'article L133-6 du Code de justice administrative

Article L133-6

Les auditeurs de 2e classe sont nommés parmi les anciens élèves de l'Ecole nationale d'administration selon les règles propres au classement des élèves de cette école


De toute façon l'Ecole n'a jamais été très favorable à la suppression du classement... reste à voir comment ils feront dans un an pour repousser encore la date de suppression !

6

ENA: le classement maintenu en 2010
AFP   
09/12/2009     | Mise à jour : 19:35     | Commentaires  2 | Ajouter à ma sélection
La suppression du classement de sortie de l'ENA, présentée par le gouvernement comme une mesure phare destinée à mieux faire coïncider les besoins des administrations et les profils des élèves, est reportée en raison d'un problème de décret, a annoncé la CFDT.

Le gouvernement avait annoncé en mars que le classement de sortie de l'Ecole nationale d'administration (ENA), qui jusque là conditionnait l'affectation des élèves en fonction de leur rang, devait être remplacé par un recrutement par les administrations sur dossiers d'aptitude anonyme, puis par des entretiens d'embauche. Mais le Conseil d'Etat n'a pas validé certains articles du projet de décret prévoyant la fin de ce classement, et "la promotion 2010 de l'école sera donc encore soumise à ce classement", ont expliqué les fédérations CFDT de la Fonction publique et des Finances dans un communiqué.

Le ministère de la Fonction publique n'avait pas communiqué sur le sujet ce soir. Selon la CFDT, "le conseil d'administration de l'ENA qui se tenait le 8 décembre a été informé que le décret qui devait prévoir la suppression du classement de sortie décidée par le Président de la République ne contiendrait pas les dispositions attendues". Le Conseil d'Etat a précisé "qu'un autre dispositif d'ordre législatif exigeait le maintien de ce classement. Or un décret ne peut changer une loi", a expliqué Damien Leroux (CFDT Finances).

7

. (syndrome bob4)

8

Oh, (contre toute attente puisque je me foutais allègrement de sa gueule) mon ancien colocataire !

9

Au moins cinq personnes de ma promo. Félicitations à eux.

10

.

11

.

12

gaby a écrit:

à propos d'ingénieur, je viens d'assister au grand oral d'un ingénieur de Centrale, son ton et ses motivations tranchaient vraiment sur celles des autres candidats mais je ne suis pas certaine qu'il ait séduit le jury : il a discouru pendant cinq minutes sur la gestion du minutage des trains en des termes assez techniques, ce manque d'aisance verbale est peut être justement discrimante au grand oral, quoique le jury doive avoir conscience qu'un "taupin" ne s'exprimera pas comme un pipoteur

sinon concernant le grand oral : il est très dur de se faire une idée des attentes du jury de cette année : les cinq membres sont assez peu cassants et relativement impassibles...

Pour info je le connais et il vient d'être admis wink

13

à propos d'ingénieur, je viens d'assister au grand oral d'un ingénieur de Centrale, son ton et ses motivations tranchaient vraiment sur celles des autres candidats mais je ne suis pas certaine qu'il ait séduit le jury : il a discouru pendant cinq minutes sur la gestion du minutage des trains en des termes assez techniques, ce manque d'aisance verbale est peut être justement discrimante au grand oral, quoique le jury doive avoir conscience qu'un "taupin" ne s'exprimera pas comme un pipoteur

sinon concernant le grand oral : il est très dur de se faire une idée des attentes du jury de cette année : les cinq membres sont assez peu cassants et relativement impassibles...

14

l'ENA pour un X ? a écrit:

si vous voulez faire une carrière dans l'administration, un ingénieur des mines ou des ponts à des débouchés infiniment moins importants qu'un administrateur civil. Un jeune ingénieur des mines ou des ponts sera chargé de mission dans un SGAR alors qu'un jeune énarque sera directeur de cabinet.

En revanche, si le but est d'aller dans le privé et gagner de l'argent, le corps des ponts et surtout le corps des mines sont infiniment plus rentables que l'ENA à l'exception des trois grands corps et des postes d'administrateurs civils aux finances.

Sur l'intérêt en général de l'ENA, il n'est qu'à voir les rapports sur la haute fonction publique technique qui réclament une intégration dans une haute fonction publique généraliste. En fait, les ingénieurs n'ayant pas les connaissances droit public, droit social, droit européen et international, droit territorial, gestion publique et politiques publiques des enarques ... il est plus difficile pour eux d'apporter une réelle VA dans des postes de direction de l'administration. De plus, ils fuient souvent les postes vraiment techniques et perdent leurs compétences propres d'experts techniques. Dès lors, au bout de quelques années, il est normal qu'ils se retrouvent en difficulté car, théoriquement ils sont "hauts fonctionnaires techniques", en réalité, ils ne sont plus vraiment techniques et n'ont pas l'acquis administrateur. C'est la raison pour laquelle le rapport préconise une diminution drastique du nombre de postes (en plus de la diminution du nombre de corps avec les fusions Mines télécoms / Ponts avec tout le reste).

A l'X, 90 des 100 premiers sur 400 choisissent de devenir haut fonctionnaire ce qui prouve que la haute fonction publique technique reste attractive ... comme tremplin vers des postes bien rémunérés dans le secteur privé.


Il est tout à fait vrai qu'un ingénieur des corps qui a des responsabilités administratives et de gestion va perdre pas mal de ses compétences techniques dans le temps. Mais c'est la même chose pour l'énarque qui aura oublié tout son droit européen si jamais il ne le pratique plus depuis 10 ans, etc.

Je pense que la vraie différence sur les questions de carrière portent sur les réseaux : les réseaux des énarques dans l'administration sont bien plus étoffés que ceux des corpsards (éclatés, en petit nombre, beaucoup dans le privé) ce qui pour des postes à haute responsabilité a une grande importance.

Sur le fond, pour faire de l'administratif et de la gestion de personnel, il est assez évident que la formation ne joue pas tant que ça, un type d'une école de commerce serait "naturellement" mieux formé pour ce type de job qu'un énarque ou un X, mais cela ne rentre guère en ligne de compte dans les nominations

15

si vous voulez faire une carrière dans l'administration, un ingénieur des mines ou des ponts à des débouchés infiniment moins importants qu'un administrateur civil. Un jeune ingénieur des mines ou des ponts sera chargé de mission dans un SGAR alors qu'un jeune énarque sera directeur de cabinet.

En revanche, si le but est d'aller dans le privé et gagner de l'argent, le corps des ponts et surtout le corps des mines sont infiniment plus rentables que l'ENA à l'exception des trois grands corps et des postes d'administrateurs civils aux finances.

Sur l'intérêt en général de l'ENA, il n'est qu'à voir les rapports sur la haute fonction publique technique qui réclament une intégration dans une haute fonction publique généraliste. En fait, les ingénieurs n'ayant pas les connaissances droit public, droit social, droit européen et international, droit territorial, gestion publique et politiques publiques des enarques ... il est plus difficile pour eux d'apporter une réelle VA dans des postes de direction de l'administration. De plus, ils fuient souvent les postes vraiment techniques et perdent leurs compétences propres d'experts techniques. Dès lors, au bout de quelques années, il est normal qu'ils se retrouvent en difficulté car, théoriquement ils sont "hauts fonctionnaires techniques", en réalité, ils ne sont plus vraiment techniques et n'ont pas l'acquis administrateur. C'est la raison pour laquelle le rapport préconise une diminution drastique du nombre de postes (en plus de la diminution du nombre de corps avec les fusions Mines télécoms / Ponts avec tout le reste).

A l'X, 90 des 100 premiers sur 400 choisissent de devenir haut fonctionnaire ce qui prouve que la haute fonction publique technique reste attractive ... comme tremplin vers des postes bien rémunérés dans le secteur privé.



Currently installed 12 official extensions. Copyright © 2003–2009 PunBB.

[ Généré en 0.075 secondes, 8 interrogations faites ]