Notice: Undefined variable: q_message in /home/www/c23ee494339f4673173c93ff37a3a87a/web/forum-scpo/post.php(258) : eval()'d code on line 26
Écrire une nouvelle réponse - Bilan coûts-avantages de l'immigration par Jean-Paul Gourévitch - Le Forum principal des étudiants de Sciences Po et IEP - Forum-scpo.com

Aller au contenu du Forum

Forum-scpo.com

Le Forum des étudiants de Sciences Po et des IEP


Écrire une nouvelle réponse

Nom d'utilisateur:  Mot de passe:  Identification  |  Inscription

Écrire une nouvelle réponse

Écrire et envoyer votre nouvelle réponse.

Vous pouvez utiliser: BBCode Images Émoticônes

Tous les champs identifiés par (Requis) doivent être complété avant que le formulaire soit envoyé.

Information requise pour les invités



Captcha image. Turn pictures on to see it.
Information requise
Préférences optionelles

Examiner les discussions (La plus récente en premier

1

Solveig Godeluck a écrit:

Claude Goasguen ne renonce pas. Chaque année, le rapporteur spécial de l'Assemblée nationale sur les crédits de la mission « santé » lance une charge contre l'aide médicale d'Etat (AME) offerte aux sans-papiers. Lundi soir, il a critiqué à nouveau la dérive des coûts de l'AME, qui serait nettement supérieure aux 815 millions inscrits dans le budget pour 2017

http://www.lesechos.fr/economie-france/ … 041057.php

2

Bernard Wuthrich a écrit:

Sans la forte hausse des dépenses attendues pour l'asile, le budget 2017 de la Confédération serait légèrement bénéficiaire. Mais la crise migratoire qui touche la Suisse comme l'ensemble du continent oblige le Conseil fédéral à prévoir des coûts supplémentaires de 850 millions.

http://www.letemps.ch/suisse/2016/06/30 … federation

3

http://www.lalibre.be/economie/actualit … 34f41263fb :

Le coût fiscal de l’immigration pour les natifs d’un pays n’est pas confirmé. En général, on constate que les migrants ont un niveau d’éducation qualifié, c’est-à-dire au moins un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur. Par ailleurs, les effets sur l’emploi et sur le niveau des salaires des natifs sont faibles voire même plutôt positifs" , ajoute Frédéric Docquier.

A noter, dans le graphique en bas de l'article, que l'opinion selon laquelle « L'immigration entraîne une hausse de la criminalité » n'est pas réfutée: dans la colonne « réalités économiques », il y est seulement répondu que ça dépend...

4

"C’est ce que révèle une nouvelle étude publiée aujourd’hui par l’Institut Fraser, l’organisme de recherche en politiques publiques le plus réputé au pays." lol, qualifier un think-tank libertarien d'organisme de recherche en politiques publiques

5

Institut Fraser a écrit:

Les immigrants arrivés au Canada entre 1987 et 2004 ont reçu pour 6 000 $ de plus en services publics par personne en 2005 qu’ils n’ont payé d’impôts. C’est ce que révèle une nouvelle étude publiée aujourd’hui par l’Institut Fraser, l’organisme de recherche en politiques publiques le plus réputé au pays.

« Les immigrants arrivés au Canada depuis 1987 ne réussissent pas aussi bien sur le plan économique que les immigrants antérieurs », affirme Herbert Grubel, senior fellow de l’Institut Fraser et coauteur de l’étude intitulée Fiscal Transfers to Immigrants in Canada: Responding to Critics and a Revised Estimate.

« En raison de nos politiques d’État-providence, de notre système d’impôt progressif et de l’universalité des programmes sociaux, ces immigrants imposent un lourd fardeau fiscal de 16 à 23 milliards de dollars par an aux contribuables canadiens. »

http://www.fraserinstitute.org/publicat … gType=1036

6

Greg a écrit:

Selon une récente étude, le produit net des prélèvements obligatoires sur les immigrés sur les finances publiques est positif de 12 milliards d'euros.

C'est la même étude que celle contestée par Verdunkeln juste au-dessus de ton post, ou une autre ?

7

A l'attaque les FAFs !

8

Un colloque récent sur les coûts de l'immigration et de l'intégration: http://www.institut-geopolitique-popula … rences.php

9

Denmark's strict immigration laws have saved the country 6.7 billion euros, a government report has claimed. Even though Denmark already has some of the toughest immigration laws in Europe, right-wing populist politicians are now trying to make them even more restrictive.

http://www.spiegel.de/international/eur … 16,00.html

Je n'ai pas trouvé le rapport en question en ligne, quelqu'un sait s'il est disponible ?

10

Selon une récente étude, le produit net des prélèvements obligatoires sur les immigrés sur les finances publiques est positif de 12 milliards d'euros.

47 Md€ en dépenses (aides, etc..) vs 60 Md€ en recettes.

L'un des arguments du populisme anti-immigrés réside dans la stigmatisation d'un abus supposé dans l'usage de différentes allocations par les immigrés. Et certains conseillers de l'extrême droite proposent certaines des mesures mises en place au Danemark, où l'on a créé des caisses d'assurances sociales séparées pour les travailleurs immigrés.

N'oublions pas que la France est l'un des pays occidentaux qui accueille le moins d'immigrés chaque année (100 000 légaux par an environ, environ 190 000 illégaux estimés).

Et contrairement à ce que dit Guéant, les immigrés acceptent de nombreux emplois que beaucoup de français refusent. Il n'y a pas de sous-métiers, mais il y a des métiers plus durs que d'autres et des métiers plus attractifs que d'autres. Les immigrés acceptent des emplois que beaucoup de Français refusent.


Le problème de l'immigration est très loin d'être lié au travail. Il est beaucoup plus lié aux secondes générations, au sein desquelles une partie est moins bien intégrée car ne disposant pas du capital économique et culturel favorable, et décentrée, dans des quartiers résidentiels sans activité économique, sont influencés par une forme de culture "caillera", anomique et imbibée de violence et de délinquence. Cette partie, stigmatisée à juste titre, parce qu'elle fout la merde dans certains quartiers et méprise tout et tout le monde, construit un cliché social qui affecte l'ensemble des immigrés ou fils d'immigrés qui travaillent et veulent construire leur avenir, et celui de la France. Les entrepreneurs idéologiques anti arabes utilisent en permanence cette métonymie du discours consistant à faire comme si, lorsque l'on parlait des immigrés, on parlait de la minorité caillera, voire de l'ultra-minorité islamiste. Et s'il faut agir avec la plus grande fermeté face à cette idéologie "caillera", il faut combattre cet amalgame implicite insupportable sur lequel se fonde tout le discours anti-immigrationniste. 

Et cette idéologie anti-immigrationniste récupérée par l'UMP sarkozyste, sur influence de Claude Guéant, ancien lieutenant des réseaux Pasqua, et véritable éminence (anciennement grise et aujourd'hui sur le devant de la scène) découle d'une pure idéologie de xénophobie manifeste et l'ensemble des déclarations que nous entendons depuis l'été dernier sur la question des migrants et des étrangers  de la part de Nicolas Sarkozy ou de Claude Guéant le montre, tant elles mettent de côté la réalité économique, sociale et finalement humaine de l'immense majorité des travailleurs immigrés qui participent au dynamisme économique de la France. Les roms, l'identité nationale, le débat sur l'islam, les français pas chez eux chez eux, l'homme noir du Sénégal, ceux qui posent problème quand ils sont plusieurs, ceux qu'il faut remettre dans un bateau, etc. Il y a un vrai aggiornamiento mental à faire du côté du cercle dirigeant de la majorité et du gouvernement. Il s'agit de tenir compte des réalités économiques et sociales (et quand je dis "social", je parle de l'équilibre des régimes d'assurances sociales) et c'est normalement ce que les Français sont en droit d'attendre de leurs dirigeants.

11

Bonjour,

En me balladant sur le Cri du Contribuable, je suis tombé sur des articles très intéressant qui curieusement n'ont pas à ma connaissance été portés dans les médias.

L'équipe de Xavier Chojnicki de l'Université Lille 3 avait produit un rapport selon lequel l'immigration rapporterait environ 12 milliards par an.
Chiffre repris par plusieurs politiques, genre Mélenchon, ou que j'ai déjà vu repris sur ce forum, ou plus généralement par les médias.
Alors même que le patron de l'étude recommandait la prudence vis-à-vis d’ « extraits diffusés hors contexte » et compte tenu de la « forte incertitude, liée au type de données ainsi qu’à la méthodologie utilisées

Jean-Paul Gourévitch, expert en migrations internationales, dans un article du Cri, est revenu sur cette étude.

http://www.lecri.fr/2010/12/06/quand-l% … tion/20775

Je vous propose les passages les plus intéressants :

1. En ne considérant que les migrants légaux nés à l’étranger, l’étude de Lille III néglige à la fois le coût des migrations irrégulières que nous avons essayé d’approcher, et les dépenses et investissements consentis pour les enfants de migrants nés en France et pour freiner l’immigration venue des pays d’origine.

2. En omettant la part des coûts de structure, des coûts sécuritaires et des coûts sociétaux liés à l’immigration, l’étude de Lille III s’en tient aux coûts de la protection sociale, ce qui est d’ailleurs son sujet central, et ne justifie nullement les extrapolations des medias sur le fait qu’il s’agirait des « coûts de l’immigration ».

3. La base de calcul de l’échantillon considéré par l’étude de Lille III repose sur un chômage national de 5,94% et un chômage des immigrés de 10%, en décalage important avec les chiffres fournis par l’INSEE en 2009 et qui aboutissent à un chômage de 13,2 des migrants actifs ce qui va se répercuter aussi sur le chiffres des recettes.

D'autres informations intéressantes sont disponibles dans l'article.

Il apparait donc que l'étude est clairement biaisée, ou du moins, il existe une véritable manipulation des chiffres, attribuant ces 12 milliards à l'immigration en général, alors qu'il n'en est rien.

Ce même Jean-Paul Gourévitch a produit une monographie sur le coût de l'immigration. ( http://www.le-cout-de-la-politique-migr … tion_a.pdf 72 pages, je n'ai pas encore eu le temps de le lire, mais ça a l'air très intéressant)

Il en résulte un coût de l'immigration d'environ 30 milliards Soit environ 40 milliards en dessous de prétendus 12 milliards de cette immigration qui rapporterait tant à la France.
Ce qui, vous le remarquerez tout seul, n'est pas du tout la même chose.

L'Insee a confirmé l'étude de JP Gourévitch. http://www.lecri.fr/2011/03/29/cout-de- … cies/22768
Tout comme Claude Goasguen http://www.lecri.fr/2010/09/15/claude-g … tion/18210

Et certains prétendent encore aduler l'immigration dans tous les sens ?
Les propos de Claude Guéant sont dénoncés par la gauche. C'est pourtant une réalité. Il faudrait arrêter de prendre les gens pour des cons.

Oui, l'immigration est utile pour tous les métiers peu valorisant délaissés par les français. Mais il apparait important de limiter l'immigration.
D'autant plus que l'immigration de travail représente finalement une pas si grande part de l'immigration http://s3.noelshack.com/old/up/121212-2c93d8479.jpg

Pour finir, je me pose une question, peut-être certains pourront m'y répondre, est ce qu'on peut considérer que l'immigration provoque un dumping des salaires ?
Dans le sens où les immigrés vont être moins regardant, moins revendicateurs, et vont plus naturellement accepter des bas salaires, prenant ainsi des postes à un salaire X qu'un français n'aurait pas accepté ? Et ainsi, tirant les salaires vers le bas dans ces secteurs sachant que les français ne les prennent pas à si bas salaire ?
Sans parler des patrons qui font travailler au black, évidemment moins cher.

Immigration : coût de 30 milliards.

12

Sur le Royaume-Uni :

Ed Miliband admits Labour's immigration errors made Britons poorer
Immigration from Eastern Europe was under-estimated by the former Labour government and hit people's wage packets, Ed Miliband has acknowledged.

http://www.telegraph.co.uk/news/newstop … oorer.html


Migrant cover-up: Reports kept secret by Labour show mass immigration cut wages, raised tensions and that too many stayed too long

http://www.dailymail.co.uk/news/article … -long.html

Les rapports en question ont-ils finalement été publiés ?

13

Quant à l’instauration d’un droit d’accès à l’aide médicale de 30 euros, s’il rapportera six millions d’euros, il coûtera trois à quatre fois plus cher en raison de l’augmentation des frais de gestion de ce droit d’entrée mais aussi au retard généré dans la prise en charge médicale. L’état du patient s’aggravant, son traitement sera plus onéreux.

http://www.lalsace.fr/fr/article/441411 … -asile.htm

14

Cette logique comptable m'est insupportable... Weber avait raison : l'homo œconomicus n'est pas derrière nous, il est devant nous. Pourquoi ne parle-t-on pas du "bilan coûts-avantages" du Français en France ?

15

sabaidee a écrit:

Je note que l'article ne mentionne pas le poids des remises de fonds des immigrés vers le pays d'origine qui a un impact plutôt négatif.

En fait, pour la France, il semble que non. Nous sommes parmi les premiers bénéficiaires en valeur absolue des transferts de fonds des migrants.
ONU pour 2004 : http://www.un.org/french/events/migrati … french.pdf
Banque mondiale pour 2007 : http://siteresources.worldbank.org/INTP … /Top10.pdf



Currently installed 12 official extensions. Copyright © 2003–2009 PunBB.

[ Généré en 0.081 secondes, 7 interrogations faites ]