Notice: Undefined variable: q_message in /home/www/c23ee494339f4673173c93ff37a3a87a/web/forum-scpo/post.php(258) : eval()'d code on line 26
Écrire une nouvelle réponse - L'Angleterre dans l'Europe - Le Forum principal des étudiants de Sciences Po et IEP - Forum-scpo.com

Aller au contenu du Forum

Forum-scpo.com

Le Forum des étudiants de Sciences Po et des IEP


Écrire une nouvelle réponse

Nom d'utilisateur:  Mot de passe:  Identification  |  Inscription

Écrire une nouvelle réponse

Écrire et envoyer votre nouvelle réponse.

Vous pouvez utiliser: BBCode Images Émoticônes

Tous les champs identifiés par (Requis) doivent être complété avant que le formulaire soit envoyé.

Information requise pour les invités



Captcha image. Turn pictures on to see it.
Information requise
Préférences optionelles

Examiner les discussions (La plus récente en premier

1

Greg a écrit:

Il me semble pas que par son affirmation, ton prof en a voulu donner un jugement académique valide. QUand je dis sérieux je veux dire que ce devait être une boutade. De même que tu ne peux pas dire de Thatcher que sa politique était un vaccum.

Il faut certes lire les livres Third way (de la Fabian Society, ou celui de Tony Blair habillé en QABAIL et Erving Goffman en QAMIS), mais il faut aussi regarder les bilans. Blair a sorti La Grande-Bretagne de trente ans de sentiment de déclin, il a eu l'un des meilleurs bilans économiques européens en période de crise, il a fait de Londres un centre international globalisé, il a libéré l'Angleterre de carcans sociaux ancestraux, il a engagé de très nombreuses réformes qui donnent dans certain domaines (le recherche par exemple) de l'avance à son pays.
D'ailleurs il a triomphalement été réélu, et pas contre Le Pen...

Alors bien-sûr, après il y a la guerre en Irak, et le sentiment de haine envers lui atteint parfois des sommets (car l'on est d'autant plus en colère contre quelqu'un en qui l'on avait confiance...). Alors bien-sûr il y a un Tony Blair avec un DC JEANS au pouvoir depuis longtemps, qui n'écoute plus, et qui exerce une communication dont les anglais sont fatigués, mais de là à dire que le third way c'est le vacuum...

2

Bouh, ce que tu avances me parait bien étrange et me rend encore plus perplexe concernant la direction prise pour la construction européenne. On s’accorde sur l’idée qu’au niveau des nations la 3ème  voie inspire,mais tu limites cette inspiration aux cadres nationaux, les états européen ayant tendance et vocation a faire harmoniser et converger leurs politiques, ta vision devient pour moi très paradoxale… Note que j’essaie d’avoir une analyse structurelle de l’europe.

3

Vacuum ou pas, ça n'inspire en rien la construction européenne. Le champ d'intervention des institutions communautaires n'est pas assez large (ex: la politique sociale) à ce jour pour prétendre mettre en oeuvre une politique globale telle que la troisième voie.

Au niveau national, peut-être que la troisième voie inspire (ou au moins intéresse) tous les gouvernements pris séparément. Mais pas au niveau européen.

4

Il me semble pas que par son affirmation, ton prof a voulu donner un jugement académique valide. QUand je dis sérieux je veux dire que ce devait être une boutade. De même que tu ne peux pas dire de Thatcher que sa politique était un vaccum.

Il faut certes lire les livres Third way (de la Fabian Society, ou celui de Tony Blair et Erving Goffman), mais il faut aussi regarder les bilans. Blair a sorti La Grande-Bretagne de trente ans de sentiment de déclin, il a eu l'un des meilleurs bilans économiques européens en période de crise, il a fait de Londres un centre international globalisé, il a libéré l'Angleterre de carcans sociaux ancestraux, il a engagé de très nombreuses réformes qui donnent dans certain domaines (le recherche par exemple) de l'avance à son pays.
D'ailleurs il a triomphalement été réélu, et pas contre Le Pen...

Alors bien-sûr, après il y a la guerre en Irak, et le sentiment de haine envers lui atteint parfois des sommets (car l'on est d'autant plus en colère contre quelqu'un en qui l'on avait confiance...). Alors bien-sûr il y a un Tony Blair au pouvoir depuis longtemps, qui n'écoute plus, et qui exerce une communication dont les anglais sont fatigués, mais de là à dire que le third way c'est le vacuum...

5

Non il était très sérieux. Enfin peut-être as-tu étudié le New Labour pour te permettre de dire ça.

6

D'ailleurs, je me permet cette phrase de Robin Cook : "Tony Blair peut être heureux, il était le Prime Minister le plus pro-européen,  il a rendu la Grande-Bretagne le pays le plus influent d'Europe, et pourtant le pays le moins européen..."

7

La troisième voie, c'est quand même quelque chose qui a marché, qui a fait ses preuves, et même si Blair est détesté à cause de la guerre en Irak, il en restera quelque chose.

Pour ce qui est de l'influence de la troisième voie, elle est tout simplement indéniable. Tous les pays parlent de ce genre de réforme, tous les ministres vont voir ce qui s'est fait dans cette partie d'Europe en matière économique.

C'est quelque chose à dissocier totalement de l'appétence européenne de la population...

8

Ton prof ne devait pas être sérieux. S'il l'était, il devrait comparer les résultats de son pays avec les autres, il verrait que la Troisième voie a eu une efficacité indéniable.

9

En quoi le modèle de la construction européenne est-il inspiré de la troisième voie ? En parlant de la Third Way, je retiens cette expression de mon prof' de British Politics cette année : "The Third Way ? Just crap, vacuum nothingness".

10

Bonjour,

Il y a un quelque chose qui m’échappe dans la construction européenne, l’Angleterre a plusieurs reprises a affichée sons scepticisme face a la construction de l’europe. Sauf erreur de ma part  il me semble que le modèle de la construction de l’Europe est inspirée du modèle britannique via l’idéologie de la troisième voie. Quelles est alors l’origine des frictions que connaît l’Europe ?

Vous remerciant.

11

J'ai rencontré beaucoup d'étudiants anglais en Angleterre cette année, et crois moi soit ils s'en foutent, soit ils sont contre. Je sais pas d'où tu le sors ton sentiment que la jeunesse britannique est formée ou ouverte, ou même enthousiaste à l'idée d'Europe.

12

Pour ceux qui s'interrogent sur les moyens de concilier un idéal européen innovant, fédéraliste, et une froideur britannique à l'Union européenne, voici un début de réponse :

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0 … 754,0.html

J'en ajouterais une autre : le sentiment que la jeunesse britannique est formée, est ouverte, est même enthousiaste à l'idée d'Europe. Il ne faut pas en tout cas que nous partions, nous autres Français avec un idéal en arrière de la main, car nous les renforcerions dans leur euroscepticisme, actuellement indéniable.



Currently installed 12 official extensions. Copyright © 2003–2009 PunBB.

[ Généré en 0.071 secondes, 7 interrogations faites ]