Notice: Undefined variable: q_message in /home/www/c23ee494339f4673173c93ff37a3a87a/web/forum-scpo/post.php(258) : eval()'d code on line 26
Écrire une nouvelle réponse - Les Verts au gouvernement ? - Le Forum principal des étudiants de Sciences Po et IEP - Forum-scpo.com

Aller au contenu du Forum

Forum-scpo.com

Le Forum des étudiants de Sciences Po et des IEP


Écrire une nouvelle réponse

Nom d'utilisateur:  Mot de passe:  Identification  |  Inscription

Écrire une nouvelle réponse

Écrire et envoyer votre nouvelle réponse.

Vous pouvez utiliser: BBCode Images Émoticônes

Tous les champs identifiés par (Requis) doivent être complété avant que le formulaire soit envoyé.

Information requise pour les invités



Captcha image. Turn pictures on to see it.
Information requise
Préférences optionelles

Examiner les discussions (La plus récente en premier

1

Les Verts ont enfin trouvé la solution pour faire plus de 2% aux élections.

Le Figaro a écrit:

2017 : un député EELV veut installer des bureaux de vote dans les prisons

La mobilisation sera l'un des enjeux majeurs de l'élection présidentielle et nombre de responsables s'activent pour tenter de mobiliser les électeurs. C'est le cas du député LR des Français de l'étranger, Frédéric Lefebvre, qui plaide pour l'instauration du vote par internet. Mais c'est également le cas de son collègue EELV, Sergio Coronado, qui veut installer des bureaux de vote dans les prisons.

Ainsi, comme l'a révélé le JDD, le parlementaire va lancer mercredi, avec l'avocat Jean-Christophe Ménard, un appel en faveur de son projet. «Cela fait déjà quelques mois que je suis engagé dans ce combat. J'ai adressé plusieurs questions écrites au gouvernement, et une lettre à Christiane Taubira lorsqu'elle était encore garde des Sceaux», précise-t-il ce dimanche au Scan. «Maintenant, j'espère recueillir un maximum de signatures de parlementaires et de maires pour pouvoir ensuite faire pression sur Beauvau et la Chancellerie».

Il n'existe que deux manières de voter pour les prisonniers

En cause: le fait qu'en 2012, moins de 4% des 50.000 personnes incarcérées conservant leur droit de vote ont exprimé leur suffrage, que ce soit par procuration ou sur permission de sortie. Un chiffre jugé nettement trop faible par l'écologiste. «Une privation de liberté n'est pas une privation de citoyenneté», estime-t-il aujourd'hui. Car en effet, depuis 1994, les condamnations à des peines de prison n'entraînent plus de privation automatique des droits civiques.

À ce jour, il n'existe cependant que deux manières de voter pour les prisonniers, qu'ils soient définitivement condamnés ou en détention provisoire: le vote par procuration ou la permission de sortie. Pour cette dernière option, le site de l'administration française précise que le lieu de vote dépend du temps de détention. Depuis la loi pénitentiaire de 2009, les détenus de plus de six mois peuvent effectivement voter dans la commune où se trouve leur prison ; contre la commune d'origine pour les détenus de moins de six mois.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … risons.php

2

Nom d'un-e chien-ne ! Les élect-eur-rice-s ont éliminé Cécile Duflot, il-elle-s ont voté comme des âne-sse-s pour des candidat-e-s inconnu-e-s, ça donne la chair de poule-coq. Enfin, de poulet, quoi.

3

Rien de nouveau sous le soleil (vert).

Le Point a écrit:

Les écolos s'écharpent pour remplacer Baupin

Petit extrait :

"Un peu de silence.
- Ta gueule !
- Ne me parle pas comme ça.
- Va plutôt t'occuper de tes enfants avec ton ton de mère autoritaire !"

Les Verts, quoi.

http://www.lepoint.fr/politique/les-eco … 970_20.php

4

Vous vous demandiez comment l'abominable Placé pouvait bien occuper son temps au Sénat ? Ben voilà :

Sénat a écrit:

    Question écrite n° 19440 de M. Jean-Vincent Placé (Essonne - Écologiste)
    publiée dans le JO Sénat du 24/12/2015 - page 3524

    M. Jean-Vincent Placé attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement sur les enjeux soulevés par les « cafés à chats », établissements proposant boissons et alimentation où les consommateurs peuvent apprécier la compagnie de cet animal familier.
    Ce concept, né à Taïwan à la fin des années 1990 et particulièrement populaire au Japon, a été importé très récemment en Europe et en France et est depuis en développement.
    Ainsi, le premier établissement de ce type en France a ouvert à Paris en 2013. La capitale en compte désormais trois et plusieurs ont ouvert dans différentes villes françaises.
    En ce que ces établissements proposent à leur clientèle à la fois des boissons et des produits alimentaires et un contact avec cet animal, ils soulèvent des enjeux sanitaires qui leur sont propres.
    De tels établissements sont aussi source d'enjeux en matière de bien-être animal, notamment compte tenu du fait que le contact avec les clients peut être facteur de stress chez les chats. À cet égard, plusieurs associations de défense des droits des animaux ont exprimé de vives inquiétudes, dénonçant une relégation des chats au rang d'objet.
    Aussi, dans la mesure où aucune réglementation spécifique n'existe, il souhaiterait savoir comment les services compétents vérifient le respect des exigences sanitaires et de quelle manière ils s'assurent que l'établissement propose des conditions de vie propres à assurer le respect des impératifs biologiques du chat.

    En attente de réponse du Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt

http://www.senat.fr/basile/visio.do?id= … mp;afd=cvn

5

Ces Verts... Ils crachent dans la soupe après s'être bien gavés, ils quittent le gouvernement pour s'acoquiner avec le FDG et maintenant que ce dernier est mourant, ils reviennent vers le PS pour voir s'ils ne peuvent pas se gaver encore plus. Il faudrait tous les envoyer sur Pluton, ces morpions, c'est la seule manière de s'en débarrasser définitivement.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … llande.php

6

Ou comment ruiner sa journée.
Sinon, je propose un autre titre : Jean-Vincent Placé menace d’entrer au gouvernement.

Le Figaro a écrit:

Jean-Vincent Placé menace de quitter Europe Écologie-Les Verts

LE SCAN POLITIQUE - Le président du groupe EELV au Sénat a exprimé son «ras-le-bol» quant à la stratégie «irresponsable» d'alliance avec le Front de Gauche adoptée par son mouvement en vue des régionales.

«C'est la goutte d'eau». Les divisions qui traversent Europe Écologie-Les Verts depuis plus d'un an n'en finissent pas de fracturer le parti. Tandis que les journées d'été du mouvement se sont ouvertes, jeudi à Lille, la question du rapport à l'exécutif et d'une éventuelle participation au gouvernement continue de susciter de vives tensions au sein du mouvement. Dont le vice-président du groupe au Sénat, Jean-Vincent Placé, a tout bonnement décidé de sécher la première journée du rassemblement de son camp.

En cause, son «ras-le-bos» face à la stratégie «irresponsable» d'alliance avec le Front de Gauche adoptée par sa famille politique en vue des régionales. «Cela ouvre un boulevard au FN», s'alarme-t-il auprès du Monde, visant notamment la Provence-Alpes-Côte-d'Azur. De même, c'est le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, où les militants se prononceront le 12 septembre prochain sur un éventuel accord avec la gauche radicale, qui semble inquiéter le parlementaire.
Une eurodéputée EELV veut sortir du «duo mortifère Duflot-Place»

«La scission qui pouvait se produire après les régionales va arriver de façon certaine après le 12 septembre si le parti y persévère dans cette stratégie. Ce vote aura forcément un impact national et chacun prendra ses responsabilités», prévient-il au quotidien du soir, menaçant de «tirer toutes les conséquences» d'un résultat avec lequel il ne serait pas en phase. «Tout ça va devenir ridicule et chacun va devoir choisir son camp. Moi j'ai choisi le mien, je suis un fidèle soutien du président de la République».

Manière de prendre les devants, l'élu a d'ores et déjà précisé qu'il sera présent, jeudi 27 août, aux universités d'été du Front démocrate de Jean-Luc Bennahmias pour y lancer un «appel à l'alliance populaire», déjà repris par le Parti socialiste. Un élément qui devrait n'être pas pour déplaire à l'eurodéputée EELV Michèle Rivasi, qui a quant à elle lancé un «appel à une primaire» pour «rassembler le peuple de l'écologie» et sortir du «duo mortifère Jean-Vincent Place-Cécile Duflot».

7

https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xpf1/v/t1.0-9/11895944_1020154738016173_5929568242061470436_n.jpg?oh=84fb5552bba8ff457ec83515995af1cc&oe=56834BFF

8

Heureusement que JVP n'est jamais à court de bonnes idées.

Le Lab a écrit:

PLACÉ IS THE NEW DUKAN - Oui, on sait, on parle beaucoup (trop ?) de l’œuvre littéraire de Jean-Vincent Placé. Mais lui-même parle beaucoup de lui. Et de comment sa récente paternité a modifié sa façon de voir la politique. Et l’écologie. Jusque dans son assiette.

Alors, après le régime Dukan, qui aurait permis à François Hollande de perdre 17 kilos et d’affiner sa silhouette pour l’élection présidentielle de 2012, bientôt en librairies le régime Placé ?

Selon un confidentiel de l’Obs en kiosque ce jeudi 30 juillet, le patron des sénateurs écolos, auteur avec Rodolphe Geisler de "Pourquoi pas moi !", devrait poursuivre sa carrière d’auteur avec deux livres. Un premier, prévu pour février ou mars 2016, sur sa vision de l’écologie politique. Le second "livrant ses conseils en matière de diététique", écrit L’Obs. Qui ajoute que l’objectif de l’écolo sera d’expliquer comment "bien manger et perdre du poids". "L'écologiste y décrira le régime qu'il vient de suivre avec succès", ajoute encore le magazine.
D’après l’hebdomadaire, le sénateur EELV "envisage de créer un club de réflexion sur l’alimentation, réunissant les professionnels de ce secteur". Avec peut-être un premier colloque dès l’automne.
On ne sait pas en revanche si son livre à portée gastronomique sera, comme il le projette pour son autobiographie, traduit en coréen avec des recettes locales, telles que le kimchi ou le bulgogi, dedans.

http://lelab.europe1.fr/le-senateur-eco … ds-1371852

9

Hahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahaha !!!!!
DIEU EXISTE !

Closer a écrit:

Le livre de Jean-Vincent Placé fait un flop : à peine 300 exemplaires vendus !

En mai dernier, le sénateur et président du groupe écologiste au Sénat a dévoilé son autobiographie baptisée Pourquoi pas moi ! aux Editions Plon. Le classement GfK révèle que le livre ne s'est vendu qu'à... 336 exemplaires.

Le 18 mai dernier, Jean-Vincent Placé présentait son livre dans lequel il laissait très explicitement sous-entendre qu'une scission était possible au sein d'EELV. "Si l'idée de certains de mes amis est d'entrer dans une opposition frontale avec le président de la République, alors il y aura une scission au sein d'EELV (...) Notre partenaire naturel est et reste le Parti socialiste" peuvent lire les lecteurs. A travers les pages de son ouvrage, Jean-Vincent Placé aborde également les prochaines élections présidentielles de 2017 et pense savoir que le FN et l'UMP finiront au-dessus de 20% au premier tour et qu'il faudra que la gauche et les écologiques fassent une alliance au premier tour, se démarquant alors de Cécile Duflot qui refuse de faire alliance avec le gouvernement.

Malheureusement, Jean-Vincent Placé n'aura pas réussi à trouver son public. Quelques mois après la sortie de son ouvrage, le classement GfK révèle que Pourquoi pas moi ! (aux Editions Plon) ne s'est écoulé qu'à... 336 exemplaires. "A titre de comparaison, celui de Cécile Duflot a totalisé 45 000 exemplaires" se serait gentiment moqué un proche de l'ancien ministre d'après les informations du Point. De son côté, un membre de la direction des verts a trouvé une raison toute simple à ce flop. "C'était à l'occasion de sa (Cécile Duflot ndlr) sortie du gouvernement. Jean-Vincent, lui, veut y entrer. C'est moins vendeur".

http://www.closermag.fr/people/politiqu … us-542431#

10

Broz a écrit:

Ouh, je sens l'attaque personnelle. Tu veux pas non plus parler de mes rêves avec Marine Le Pen, histoire de déballer tout mon historique Facebook ?

Non je veux juste que tu arrêtes de nous abreuver de ton discours tiersmondiste, pédagogiste et moraliste de merde à longueur de journée alors que dans le même temps tu es une vieille raclure qui retourne sa veste dès le premier coup de vent. Désolé mais le Quai d'Orsay c'est quand même bien un ministère réac qui fait pas des masses dans le progrès social...
C'est joli de se foutre de la gueule de Greg mais niveau gaucho révolutionnaire embourgeoisé à deux balles, t'en tiens bien une couche.

Après j'admets que c'est jouissif de voir comment tu essayes sans succès [vie privée] après toutes tes postures et tes opinions pédagos sur ce forum. Et de voir aussi où ton [vie privée] va te mener J

11

Pour être un parti de gouvernement, il faut avoir eu au moins un élu gardé à vue, un meilleur d'entre nous bénéficiant de la présomption d'innocence et tout le toutim

12

Oh ben non alors, c'est trop bête !

Le Monde a écrit:

Marseille : le conseiller municipal EELV Karim Zéribi en garde à vue

Karim Zéribi, conseiller municipal Europe écologie-Les Verts (EELV) à Marseille et ex-député européen, est en garde à vue depuis mercredi soir dans une enquête pour « détournement de fonds publics » et « abus de confiance » concernant deux associations fondées par lui en 2000, selon RTL.

Le conseiller EELV qui a fondé les associations Agir pour la citoyenneté (APC), dissoute en 2009, et Agir pour la compétence et le recrutement (APC-R), structure satellite d'APC destinée aux jeunes diplômés des quartiers défavorisés, est soupçonné d'avoir détourné 50 000 euros de subventions. Des fonds alloués en 2007 par le conseil général des Bouches-du-Rhône, présidé à l'époque par le socialiste Jean-Noël Guérini.

Karim Zéribi aurait laissé ses proches prendre la tête des associations afin de détourner l'argent octroyé par l'Etat pour financer ses campagnes électorales. Plusieurs d'entre eux ont été interpellés au cours des derniers mois et mis en examen. Le parquet de Marseille a ouvert le 4 juin 2014 une information judiciaire pour abus de confiance et recel.

13

Ouh, je sens l'attaque personnelle. Tu veux pas non plus parler de mes rêves avec Marine Le Pen, histoire de déballer tout mon historique Facebook ?

14

Bah c'est comme les gauchos des salons qui votent Melenchon et qui passent en douce les concours du Quai et les ratent. Le Quai a sans doute  l'ambiance la plus conservatrice et bourgeoise de toute l'administration. Ça ne les empêche pas d'aller à la gamelle. C'est ça avoir des convictions !!

15

Je n'arrive pas à comprendre comment des individus qui professent un attachement aux valeurs de l'écologie seraient prêts à rejoindre un gouvernement où la ministre chargée de l'écologie serait Ségolène Royal.
C'est juste inconcevable. Et ce concept, l'écologie "pragmatique". Eurk. C'est dégueulasse.



Currently installed 12 official extensions. Copyright © 2003–2009 PunBB.

[ Généré en 0.079 secondes, 7 interrogations faites ]