Notice: Undefined variable: q_message in /home/www/c23ee494339f4673173c93ff37a3a87a/web/forum-scpo/post.php(258) : eval()'d code on line 26
Écrire une nouvelle réponse - Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ? - Le Forum principal des étudiants de Sciences Po et IEP - Forum-scpo.com

Aller au contenu du Forum

Forum-scpo.com

Le Forum des étudiants de Sciences Po et des IEP


Écrire une nouvelle réponse

Nom d'utilisateur:  Mot de passe:  Identification  |  Inscription

Écrire une nouvelle réponse

Écrire et envoyer votre nouvelle réponse.

Vous pouvez utiliser: BBCode Images Émoticônes

Tous les champs identifiés par (Requis) doivent être complété avant que le formulaire soit envoyé.

Information requise pour les invités



Captcha image. Turn pictures on to see it.
Information requise
Préférences optionelles

Examiner les discussions (La plus récente en premier

1

Dominique Perrin a écrit:

« Comment peux-tu voter FN si t’es homo ? »

Les homosexuels sont aujourd’hui aussi nombreux que les hétéros à vouloir voter Marine Le Pen. Animés notamment par le rejet des musulmans, considérés comme homophobes. Une idée entretenue par la présidente du Front national.

http://www.lemonde.fr/m-actu/article/20 … 97186.html (avec le « président de l'association FN de Sciences Po Paris »)

2

Questions aux spécialistes du droit constitutionnel: y a-t-il du vrai dans cet article de Dominique Rousseau ou n'est-ce qu'un fatras pseudo-juridique ?

3

Quand le réel fait mal.

Libération a écrit:

Laurent Garnier «emmerde» un peu ses fans du Front national

Ça s’est passé dimanche soir au Rex Club, haut lieu de la musique électronique à Paris. Invité pour un set marathon comme il les affectionne, Laurent Garnier, le visage et la voix les mieux identifiés de la techno française, jouait à domicile, en terrain conquis, entouré d’«amis». Comme souvent, son set fut éclectique et riche en morceaux emblématiques, chargés de message d’union et de tolérance. Et puis au cœur de la nuit, Garnier a joué, dans la tradition des free parties des années 90 et comme il l’a souvent fait par le passé, le fameux Porcherie des Bérurier noir, hymne anti-FN de 1989 qui se termine par la fameuse harangue : «La jeunesse emmerde le Front national.» A priori, le geste était là davantage, en ces temps politiques volatils, pour se rassurer que pour provoquer. Les images de ce moment, postées lundi par Garnier lui-même sur son compte Facebook accompagnées du hashtag #UnisContreLeFN, exposent d’ailleurs un moment d’union sans équivoque - une nuée de majeurs levés comme à la grande époque des rassemblements antifas.

Quelques heures après la publication de la vidéo, c’est pourtant un autre son de cloche qui a résonné aux oreilles de Garnier et, avec lui, de la communauté électronique française : un concert de complaintes de fans sympathisants du FN qui s’offusquaient publiquement que le DJ «s’occupe de politique», s’engage contre «le premier parti de France» et se révèle ainsi en agent du «système». Mathématiquement, personne n’oserait postuler que ne puisse se retrouver, parmi la foule d’un club ou d’un grand festival de musique électronique, au moins une partie des quelque 34 % de jeunes Français ayant voté FN aux dernières élections régionales. Il serait tout aussi naïf de demander aux clubbers de connaître sur le bout des doigts l’histoire de la dance music et l’élan politique qui a présidé à l’émergence de la plupart de ses sous-genres - disco, house ou techno - dans les quartiers populaires de New York, Manchester ou Chicago.

Que la house nation, édifiée surtout par des musiciens noirs et/ou gays, se découvre en partie composée d’électeurs d’extrême droite, à quelques mois d’une élection présidentielle qui promet de voir Marine Le Pen passer au second tour, constitue pourtant un acte sans précédent de la vie culturelle française. Une douche froide d’autant plus frappante qu’elle en annonce sans doute d’autres, prêtes à survenir dans d’autres milieux, d’autres bulles au bord de l’explosion : la désillusion abrupte d’une communauté qui s’imaginait bien plus homogène dans ses affinités politiques qu’elle ne l’est en réalité. Qui se croyait, comme tant d’entre nous, entière et solidaire.

http://next.liberation.fr/musique/2017/ … al_1548745

4

Haha !

Le Figaro a écrit:

En quête de finances pour 2017, le FN fait les yeux doux aux Émirats arabes unis

LE SCAN POLITIQUE - Les responsables du Front national érigent volontiers les Émirats en contre-exemple du Qatar, accusé de financer le fondamentalisme islamiste.

C'est un problème récurrent au Front national. Bien que la trésorerie du parti soit désormais assainie, il manque des fonds pour alimenter la campagne présidentielle qui s'annonce. Marine Le Pen peut actuellement compter sur 4 à 6 millions d'euros selon les sources, alors que 12 seraient nécessaires. «Je pense que l'on va régler le problème», convient ce lundi matin Florian Philippot sur LCI, qui regrette que «les banques françaises ne prêtent pas». Un souci récurrent qui avait conduit le FN à chercher le soutien d'établissements russes en 2014. Cette source semble désormais tarie, et selon Mediapart, le Front national chercherait des financements alternatifs, notamment auprès des riches Émirats arabes unis, qui regardent avec bienveillance l'ascension du parti.

«S'il faut aller emprunter à l'étranger, nous irons emprunter à l'étranger, il n'y a aucune exclusive à ça. Que ce soit en Russie en Argentine ou aux États-Unis. Et pourquoi pas au Moyen-Orient», confirmait sur France 3 Wallerand de Saint-Just, trésorier du FN, pendant «les estivales de Fréjus», le 18 septembre. «On cherche “worldwide”, partout sauf en France étant donné le refus des banques ici», a développé l'eurodéputé Bernard Monot, l'un des économistes du Front, auprès de Mediapart. «On a mis une douzaine de lignes à l'eau qu'on peut actionner. Nous cherchons à l'ouest - zone dollar et zone euro -, on a aussi des pistes au Moyen-Orient», ajoute ce dernier. Une piste déjà explorée en 2014, raconte l'un de ses proches, le député Rassemblement Bleu Marine (RBM) Jean-Luc Schaffhauser. En discussion avec une banque d'Abu Dhabi, il affirme avoir assuré des négociations pour un emprunt avec «un taux de 2,8 %». «Mais cela ne s'était pas fait le jour de la signature, en février 2014», précise-t-il. C'est finalement des établissements russes qui avaient pourvu aux besoins, ainsi que Cotelec, la structure de Jean-Marie Le Pen. Cette association de financement a par ailleurs déjà débloqué 6 millions d'euros pour la présidentielle de 2017.

Le FN dément le financement du voyage égyptien de Marine Le Pen

Mediapart relève que le Front national maintient depuis les meilleures relations possibles avec les Émirats arabes unis, présentés comme un modèle de pays arabe combattant le fondamentalisme, par opposition au Qatar, accusé de financer en sous-main le djihad et les Frères musulmans. Une proximité de vue affichée lorsque Marine Le Pen se rend en Égypte le 28 mai 2015: la présidente du FN fait à cette occasion un éloge appuyé du régime du président al-Sissi, implacable adversaire des Frères musulmans, soutenu par les Émirats. Le site spécialisé Intelligence Online révèle alors ce qui a convaincu les responsables égyptiens d'accepter la rencontre: «C'est sous l'amicale pression des services émiratis de renseignement que la plupart ont accepté de rencontrer la présidente du FN». Une pression également exercée sur le président égyptien en personne, selon les révélations du livre Nos très chers émirs (Michel Lafont), paru le 20 octobre, et signé des journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot. Le voyage égyptien dans son ensemble aurait d'ailleurs été financé par des fonds émiratis.

«C'est inexact», répond brièvement le secrétaire général du FN Nicolas Bay interrogé par France 2 ce lundi, soucieux de protéger l'image d'un parti prompt à clamer son indépendance vis-à-vis de toute puissance étrangère. Avant de dérouler son argumentaire: «Il y a une différence fondamentale entre le Qatar et les Émirats arabes unis. Les Émirats combattent l'islamisme radical, le Qatar soutient et finance les factions islamistes. Ce que je constate, c'est que sous François Hollande comme sous Nicolas Sarkozy, la classe politique française a fait preuve d'une grande complicité avec le Qatar». Aucun projet de financement ne serait à l'étude selon lui. «Pas à ma connaissance», assure-t-il, avant de glisser de nouveau: «Nous combattons l'islamisme radical et nous soutenons ceux qui, dans cette région du monde, combattent l'islamisme radical».

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … s-unis.php

5

http://www.francesoir.fr/culture-art-ex … de-theatre :

Une pièce dont le Front national est l'épicentre: Salomé Lelouch présente à la Pépinière théâtre Politiquement correct, autour de l'élection présidentielle et de la présence de l'extrême droite au deuxième tour. "J'ai voulu raconter une histoire d'amour à l'épreuve des passions politiques, mais aussi confronter les passions politiques à l'épreuve de l'amour", explique la fille de Claude Lelouch et Evelyne Bouix à propos de la pièce, qu'elle a écrite et mise en scène.

https://tribulationsdunequinqua.com/201 … pepiniere/ :

Sophie a écrit:

Voilà donc une pièce qui fait réfléchir sur notre actualité, sur la vie politique française, sur nos convictions. Jusqu’où peut-on aller pour nos idées politiques, quelles sont les limites? Est-ce que l’amour peut être une limite à nos convictions ? Peut-on vivre avec une personne qui a des idées diamétralement opposées aux nôtres, avec une personne dont on ne peut supporter les positions politiques? Peut-on tout simplement aimer une personne qui a des valeurs radicalement opposées aux nôtres?

http://www.ticketac.com/pictures/500/0/spectacles_hd/55/14670290063079_photo_hd_28655.jpg

6

On l'appellera le Magicien d'Oz.

Robert Ménard ne veut pas seulement lancer un « mouvement citoyen » – baptisé « Oz ta droite » – à l’occasion des Rendez-vous de Béziers, qu’il organise du 27 au 29 mai. Le maire de la sous-préfecture de l’Hérault entend surtout porter une cinquantaine de propositions en vue de l’élection présidentielle de 2017, dont il espère qu’elles seront reprises par les candidats (de droite, il va sans dire).

7

Politique politicienne minable également ici, avec Louis Aliot qui s'est arrangé pour ne pas être élu en cas de défaite, sans en avertir ses électeurs (afin de n'avoir pas, semble-t-il, à démissionner de son mandat de député européen).

http://france3-regions.francetvinfo.fr/ … 84281.html

8

Entretien accordé à la Libre Belgique :

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xlf1/t31.0-8/12363031_10204093635661561_2594710770141659566_o.jpg

9

La gestion des mairies FN devait être catastrophique, c'était proclamé partout. Elle est si catastrophique que les électeurs semblent en redemander.

Le Figaro a écrit:

Forte progression du vote FN dans toutes les communes conquises en 2014

LE SCAN POLITIQUE - Dans les villes conquises par le Front national lors des élections municipales, les scores de l'extrême droite explosent.

Il n'y a pas une seule exception: dans toutes les villes remportées par le Front national aux élections municipales de 2014, le parti de Marine Le Pen améliore ses scores. Manière de concrétiser un slogan de l'eurodéputée qui a toujours juré «qu'essayer le FN serait l'adopter».

La plus forte progression a lieu à Beaucaire, commune du Gard gagnée par Julien Sanchez. Celui-ci est actuellement le chef de file du FN dans le département pour le scrutin régional. Il peut se vanter d'une progression de 26,84 points dans sa ville. Louis Aliot y a obtenu dimanche 59,68% des voix.

Puis c'est à Camaret-sur-Aigues (Vaucluse) que le FN progresse le plus: +22,09 points. Marion Maréchal-Le Pen y est passée haut la main du premier tour avec 53,21%.

Au Pontet (Vaucluse), Marion Maréchal-Le Pen a été plébiscitée par 53,73% des électeurs. C'est 19,08 points de plus qu'en 2014. L'élection municipale avait été annulée. Le FN avait remporté la partielle en mai 2015 (59,43% dès le premier tour).

À Villers-Cotterêts (Aisne), le FN progresse de 16,61 points. Marine Le Pen est arrivée en tête du premier tour avec 48,65% des voix. Le maire, Franck Briffaut avait été élu avec 32,04% des suffrages.

Au Luc (Var), la progression du FN est de 15,76 points. Marion Maréchal-Le Pen a obtenu 52,7% des voix contre36,94% des bulletins en 2014 pour le candidat FN.
Béziers lanterne rouge

A Hayange, où le maire FN Fabien Engelmann a été confronté à plusieurs polémiques depuis son élection, le parti progresse de 15,51 points. Florian Philippot a obtenu 45,91% des voix contre 30,40% au premier tour des élections municipales.

Dans la ville de Cogolin (Var), l'évolution (+15,23 points) est semblable. À Mantes-la-Ville (Yvelines), le FN progresse de 12,76 points par rapport au premier tour des municipales: Wallerand de Saint y a obtenu 34,41% des suffrages. A Fréjus (Var), le sénateur-maire David Rachline voit son parti en progrès de 10,13 points (de 40,30 à 50,43%).

Commune symbolique du FN, Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) voit le FN se fondre davantage dans le paysage. Il passe de 50,25% au premier tour des élections municipales à 59,36% au premier tour des élections régionales. Une progression dont s'est félicité le maire Steeve Briois: «Souvenez-vous des différentes élections où on disait que le Front national avait atteint son plafond de verre. Vous verrez qu'à chaque élection ici nous progresserons». Celui qui est aussi eurodéputé vante son «bon bilan malgré les petites critiques et polémiques montées de toutes pièces par une partie de la presse qui n'a que seul objectif de faire du buzz». «Malgré ce buzz médiatique, nous avons obtenu un très bon score à Hénin-Beaumont. Preuve que ce nous faisons n'est pas si mal...», avance le frontiste.

Dans le 7e secteur de Marseille dirigé par le sénateur Stéphane Ravier, le FN avait obtenu 32,88% au premier tour des municipales. Aux élections régionales, il n'existe pas de résultat sur l'ensemble du secteur mais uniquement pour les arrondissements qui le compose. Le FN enregistre là une hausse de 8,5 à 11,7 points.

Lanterne rouge du classement, Béziers où Robert Ménard avait été soutenu par le FN aux municipales (44,88%). Louis Aliot y a obtenu 45,81%.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … n-2014.php

10

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xfl1/t31.0-8/s960x960/12314499_797456147043469_3428719309950986236_o.jpg

11

Lol

BFM TV a écrit:

Marine Le Pen quitte le plateau de France Inter après une vérification de ses propos en direct

http://www.bfmtv.com/politique/marine-l … 31342.html

12

FDL a écrit:

Des deux options, il y en a quand même une qui est bien plus probable que l'autre. wink

Dans les deux cas, Zemmour est promu: président de la France ou "président" du Figaro. Ses chevilles déjà bien enflées ne vont pas tenir le coup.

13

Des deux options, il y en a quand même une qui est bien plus probable que l'autre. wink

14

FDL a écrit:

ATTENTION ! Si vous votez Le Pen en 2017 et si elle arrive au pouvoir, nous vous prévenons : Radio France et France Télévisions ne pourront plus émettre que clandestinement (comme durant les heures les plus sombres de notre histoire, oh comme c'est subtil) Et ça, ce serait dommage, n'est-ce pas ? N'EST-CE PAS ?
Bande dessinée apocalyptique censée faire peur, écrite entre autres par l'inénarrable, le mirifique François Durpaire. On nous signale que Ridley Scott plancherait sur une éventuelle adaptation au cinéma.


http://www.lepoint.fr/politique/bd-les- … 971_20.php

Ben écoute, on a eu droit au roman sur Zemmour président comme ce serait bien, laisse-nous avoir la bédé Le Pen présidente comme ce serait pas bien, chacun ses fantasmes et on ne juge pas

15

les chaînes des groupes publics France Télévisions et Radio France émettent leurs émissions clandestinement après avoir été asphyxiées financièrement. [...]
Pour résister au pouvoir en place, le jeune prof de gym Fariq – cousin de Stéphane – et sa grand-mère octogénaire Antoinette créent un blog. Mais, à l'hiver 2018, la résistance numérique devient vaine : la police prend le contrôle à distance de l'ordinateur de Fariq, puis lui passe les menottes.

A l'heure du crowfunding, de l'économie collaborative, de la toute puissance des réseaux sociaux et de la révolution numérique, la France s'en remet à un prof de gym pour s'opposer au pouvoir grâce à un blog et sa grand-mère. Très convaincant. Le scénariste a bien fait de s'entourer de spécialistes de tout et n'importe quoi sauf du digital!



Currently installed 12 official extensions. Copyright © 2003–2009 PunBB.

[ Généré en 0.092 secondes, 7 interrogations faites ]