Aller au contenu du Forum

Forum-scpo.com

Le Forum des étudiants de Sciences Po et des IEP


Écrire une nouvelle réponse

Nom d'utilisateur:  Mot de passe:  Identification  |  Inscription

Écrire une nouvelle réponse

Écrire et envoyer votre nouvelle réponse.

Vous pouvez utiliser: BBCode Images Émoticônes

Tous les champs identifiés par (Requis) doivent être complété avant que le formulaire soit envoyé.

Information requise pour les invités



Captcha image. Turn pictures on to see it.
Information requise
Préférences optionelles

Examiner les discussions (La plus récente en premier

1

Une France qui sacrifie sa jeunesse

LE MONDE | 09.06.2014 à 09h21 • Mis à jour le 09.06.2014 à 10h15 |

Par Louis Chauvel (Sociologue à l'université du Luxembourg) et Martin Schröder (Sociologue à l'université allemande de Marburg)

http://sciencespo.blogintelligence.fr/wp-content/uploads/sites/11/2014/06/4434487_6_7771_les-inegalites-entre-les-generations-en_2337ca0403ae2df266903a78594922ce.png


L'article complet :
http://sciencespo.blogintelligence.fr/2 … -jeunesse/

2

RPC a écrit:

D'ailleurs j'ai adoré cette partie :

l'article plus haut a écrit:

A ce titre, il y a une contradiction de fond dans le raisonnement de nos polémistes : si, comme ils le disent, les seniors bénéficient de ressources modestes, comment se fait-il qu'ils aident autant leurs enfants et leurs petits-enfants ?

C'est clair: j'avais aussi été frappé de l'inconscience des baby-boomers et de leur capacité à ne pas vouloir voir une réalité factuelle qui transparaissait dans les commentaires... Ni son aspect particulièrement inégalitaire et nous mettant à la merci du "bon-vouloir redistributif" de nos parents et grand-parents.

Un commentaire très courant est celui du "nous on a eu la guerre", le fait que les baby-boomers n'aient au final que très peu connu la guerre (même celle d'Algérie) est super faux-cul.

3

--

4

RPC a écrit:

Sur le fond, je suis totalement d'accord avec l'article

Les commentaires des "vieux" sont éloquents: ils ne veulent pas se rendre compte. Le nombre de "mais j'aide mes enfants et petits enfants" est hallucinant...

5

--

6

B. comme Bouh a écrit:

L'article date de mars 2008...

Mince! Tu as raison, mais je ne pense pas que cette catégorie de personnes ait disparu dans l'intervalle...J'aurais tendance à croire qu'elle s'est plutôt accrue...

7

L'article date de mars 2008...

8

Je poste cet article sur la flambée des prix de l'immobilier à Paris, une nouvelle clientèle faisant monter les enchères, les jets-setters récemment enrichis, zont pas l'air vieux d'après la description... wink

http://www.capital.fr/immobilier/actual … ien-193718

9

--

10

zaza's birthday a écrit:

Aussi, le prix de l’immobilier a été en France longtemps sous-évalué par rapport à d’autres capitales européennes telle que Londres par exemple, ce qui fait que la France comble à présent son retard…

RPC a écrit:

Je ne suis pas sûr que ce soit vrai hormis pour le cas de Londres et éventuellement Rome (je connais mal Berlin). J'ai parlé avec des amis étrangers et ils m'ont dit que Paris était une des villes les plus difficiles pour se loger. Comparons avec Madrid (qui a aussi connu une bulle d'ailleurs mais ils sont partis de plus bas), Berlin, Bruxelles (je ne connais pas ces villes, c'est une proposition, pas une affirmation).

Pour ce qui est écrit en gras, je suis sûre de ce que j'affirme, j'avais lu pas mal d'articles à ce sujet, mais Paris a rattrapé son retard, les prix se sont lissés en effet et les difficultés pour trouver un logement pour tes amis sont réelles, j'en ai évoqué quelques causes plus haut.

Je pense que tu te trompes, ou alors le retard a été comblé depuis quelques années. Il n'y a guère que Londres dans les pays d'Europe Occidentale (ou pourrait peut être compter Oslo) pour être vraiment plus chère que Paris au niveau de l'immobilier.
Je n'ai pas fait 150 recherches mais on peut citer cette info (prise de l'AFP pour France 2)

Une des capitales les plus chères d'Europe
Paris est une des capitales les plus chères d'Europe, derrière Londres mais loin devant Madrid, Rome ou Berlin.

Selon l'indice Halifax qui fait référence,  le prix du mètre carré à Londres est en moyenne de 10.000 livres (11.800 euros). Mais, outre-Manche, la tendance est à la baisse, avec des prix en recul de 1,2% sur un an en septembre.

A Rome, le prix moyen était en octobre de 4149 euros/m2 pour un logement neuf ou rénové, de 3547 euros/m2 pour l'ancien (4085 et 3469 à Milan).

A Madrid, le prix moyen du m2 était de 3.180 euros au troisième trimestre. Il baisse depuis l'éclatement de la bulle immobilière fin 2008. A Berlin, les prix restent abordables, voire imbattables, comparés aux autres capitales: un logement neuf dans la capitale allemande en plein essor coûte 2.100 euros du m2 et quelque 1.000 euros/m2 dans l'ancien.

http://info.france2.fr/economie/les-pri … 47216.html

Ca ne veut pas dire grand chose, mais j'ai pas mal d'amis qui sont partis à Berlin car le "rapport qualité prix" de la vie et des études qu'ils y mènent est bien meilleur.

11

RPC a écrit:
Pierre-L a écrit:

C. Bouillaud a publié un bon papier critique de l'article de Chauvel : http://bouillaud.wordpress.com/2011/01/ … en-arrive/

edit : ah je vois que Chauvel répond avec un mur de texte en pétard dans les commentaires, ça peut-être intéressant.

Une âme généreuse pourrait-elle poster à la fois l'article de Bouillaud et celui de Chauvel ? Je n'ai pas accès aux blogs en Chine et mon proxy fonctionne mal en ce moment (il va me falloir en trouver un autre).

Je te les ai envoyés en PM.

12

RPC a écrit:

Ce qui a changé, c'est qu'avant les baby-boomers n'achetaient pas le mètre carré à 9000 euros dans Paris (ou l'équivalent à l'époque) : le taux d'endettement des jeunes s'est dramatiquement accrû, notamment pour cette raison, alors que la génération précédente n'a pas connu ce problème. C'est là où cela coince. D'où le titre du thread. Génération gâtée (croissance, consommation retraite) vs génération sacrifiée (chômage, endettement, etc.). Le logement fait partie de cette problématique.

Tu as raison, les choses ont changé pour les jeunes. Mais je répète par seulement pour eux et je ne me réfère pas aux 50 ans seulement mais également à la classe d'âge qui est autour de moi, les 35/ 5O ans qui rencontrent des difficultés pour acheter un logement (un logement qui ne soit pas situé dans une banlieue lontaine) et des difficultés énormes pour trouver un emploi quand ils sont écartés du marché du travail) . Je ne m'appesantirai pas sur les difficultés de ceux qui travaillent autour de moi, de leur conditions de travail notamment et du prix humain qu'ils payent pour le conserver, car il y a tellement à dire, et sur ce point j'ai beaucoup, beaucoup observé. Et aussi car j'ai un expérience de 30 ans au sein des entreprises ce qui me permettrait de créer, si ce n'est déja fait un thread à ce sujet, faudrait que je m'y attèlle... wink

RPC a écrit:

Justement, quand l'offre est aussi rare, on dit que la demande est rigide : c'est à dire que, quel que soit le prix proposé, les gens vont quand même acheter. En language plus clair, le pouvoir de négociation est du côté du vendeur. Donc ce sont bien les vendeurs qui font le prix, et pas du tout les acheteurs.

Donc j'avoue que je ne comprends pas ta logique : il me semble assez clair, au regard de tes liens et de ce que tu dis, qu'au contraire l'acheteur "subit" le prix (négociation difficile car beaucoup de demande) tandis que le vendeur fait le prix (peu de concurrence).

Oui, je suis d'accord, les vendeurs attendent pour vendre, ce qui rarifie l'offre.
Dans le lot de ce qui est à vendre il y a:
Ceux qui ont de l'argent et investissent dans la pierre (placement/ pas pour se loger) et ne sont pas près de vendre.
Ceux qui voudraient vendre leur logement pour prendre plus grand par exemple mais sont coincés car les apparts sont trop chers pour eux, donc ils attendent que le marché baisse ce qui bloque davantage les choses.
Les étrangers riches qui ont les moyens d'acheter vite et cher ce qui fait qu'une partie de l'offre est encore absorbée par eux, et il y a a plus qu'on ne croit, car ce ne sont pas que des très riches. Tous les quartiers sont investis et pas seulement le haut du panier. Le 10e, 11e,9e, 18e(SoPi),20e (so trendy), etc.
Donc, je ne ne suis pas tout à fait convaincue, il me semble que la bulle ne soit que spéculative, cette pénurie est plus complexe.
Des Anglais par exemple viennent travailler à Paris depuis la recession, des Français (j'en ai autour de moi) reviennent à Paris, car il n'ont plus de poste à Londres. Il y a eu certainement des flux migratoires à l'intérieur de l'Europe liés à la crise économique, ce qui fait qu'à Paris par exemple comme tu l'as dis plus bas , il devient plus difficile de se loger (étudiants et autres). Donc à mon sens ce serait plus des facteurs économiques directement lié à l'emploi dans les grandes villes capitales qui expliquerait davantage ce manquae de logement. Tout est lié.
Il a aussi bien entendu les couples dont un des parents a perdu son emploi récemment et qui attend de retrouver un travail car pour obtenir un crédit, même si le taux est faible , il faut deux salaires sinon les banques ne te prêterons pas.
Il y a, il y a... etc.

Ce que je voulais dire et pourquoi j'insistait tellement c'est que les gens(les vieuuux), les vendeurs, ne font pas délibérément "monter les enchères". Je pense que ceux qui détiennent des biens bloquent les ventes pour (c'est mon sentiment) des raisons économiques, plus tout ce que j'ai cité plus haut.

De ce fait, après lecture, je serais plus en accord avec ce qu'a posté Pierre. L, l'analyse de Bouillaud et notamment le paragraphe sur les effets pervers de la mondialisation qui expliqueraient davantage les difficultés majeures que rencontrent jeunes et vieux, et notamment les couches sociales les plus démunies, car comme l'a très bien expliqué ce Bouillaud, Qu'est-ce que ça veut dire la jeunesse/ les vieux, tous ne sont pas à mettre dans le même panier! Il y a de tout chez les jeunes et il y a de tout chez les vieux. Pourquoi monter les uns contre les autres, au lieu de se poser les bonnes questions.
Pourquoi  la vie est plus dure aujourd'hui, pour les vieux comme pour les jeunes ? Pourquoi le fossé s'aggrandit entre très riches et très pauvres, pouquoi les innégalités sociales s'accroissent-elles?  Il y a des jeunes excessivement riches (CF article de Bouillaud), il l'a très bien souligné.

D'ailleurs cette "fracture générationnelle", je n'y croit pas beaucoup, et je pense même le contraire.
Les gens se regroupent plus par affinités que par âge, il me semble...C'est un des effet de la révolution numérique (ce que j'aurais voulu mettre dans mon devoir du concours), des personnes qui a priori n'auraient pas pu se rencontrer jusqu'à présent et le peuvent aujourd'hui grace à Internet. Bref.


zaza's birthday a écrit:

Aussi, le prix de l’immobilier a été en France longtemps sous-évalué par rapport à d’autres capitales européennes telle que Londres par exemple, ce qui fait que la France comble à présent son retard…

RPC a écrit:

Je ne suis pas sûr que ce soit vrai hormis pour le cas de Londres et éventuellement Rome (je connais mal Berlin). J'ai parlé avec des amis étrangers et ils m'ont dit que Paris était une des villes les plus difficiles pour se loger. Comparons avec Madrid (qui a aussi connu une bulle d'ailleurs mais ils sont partis de plus bas), Berlin, Bruxelles (je ne connais pas ces villes, c'est une proposition, pas une affirmation).

Pour ce qui est écrit en gras, je suis sûre de ce que j'affirme, j'avais lu pas mal d'articles à ce sujet, mais Paris a rattrapé son retard, les prix se sont lissés en effet et les difficultés pour trouver un logement pour tes amis sont réelles, j'en ai évoqué quelques causes plus haut.

RPC a écrit:

J'ai bien parlé des vieux à revenus modestes ou pauvres, pas du couple vieux qui occupe un 6 pièces dans le cinquième. Je crois qu'effectivement, à revenu équivalent (retraite) la vie est plus facile en province qu'à Paris [...] mais quand je vois des personnes âgées dans le métro bondé, le bus, etc. vivre dans des apparts tout petits sans ascenseur avec un niveau de vie bas (les prix sont beaucoup plus chers à Paris qu'en province, ne serait-ce la nourriture), je me dis qu'effectivement ils pourraient être mieux en province.
S'ils n'y vont pas, c'est parce-qu'ils ne veulent pas ou ne peuvent pas. Pour ceux qui le souhaitent, je propose de les aider. Je crois que Paris doit rester une ville qui concentre des actifs de tout le spectre social, et non un repère à vieux et à gens aisés et\ou étrangers. C'est une opinion personnelle..

Pour ce passage et d'autres posts ou tu parles de "délocaliser" les vieux , étudiants et fonctionnaires, je ne te rejoins pas du tout;
Premièrement car je suis contre toute forme de délocalisation, (même sous forme d'aide comme tu dis) délocalisation industrielle et ses ravages, et à fortiori lorqu'il s'agit d'hommes. Là je dis NIET.La délocalisation est un déracinement et la manière que tu préconises est assez autoritaire, intrusive( je ne trouve pas le mot exact), inadéquate et cela me choque .

Tout d'abord parce que tu penses que les personnes agées ne sont pas bien où elles sont (grandes villes) Qu'en sais-tu? En effet, c'est ton sentiment perso. Je ne pense pas que la difficulté soit moindre(mis à part le métro bondé pour les personnes agées , mais dans ce cas il y a le bus).
Que dire de jeunes qui n'ont aucune difficulté pour se déplacer, je pense qu'il est tout simplement difficile de vivre dans une capitale quand tu n'as pas de fric, car les tentations de faire des dépenses sont immenses, et la vie tout simplement très chère et que dire de Paris, qui est devenue une des villes les plus chères du monde..
Ensuite habiter la ville ou la province ou la campagne, c'est plus un état d'esprit qu'une histoire d'âge.
Certaines personnes jeunes et friquées détestent Paris et ne se sentent bien qu'avec du "vert" autour d'elles alors que d'autres aspirent à vivre dans une grande ville , ne serait-ce par exemple pour la diversité d'évènements culturels qu'elles offrent quite à loger dans de petits apparts alors qu'elles auraient des apparts beaucoup plus grands pour le même prix ailleurs !
Mais je suis d'accord avec ta dernière phrase, je pense qu'idéalement Paris devrait représenter tout le spectre social afin que tout le monde puisse en profiter, mais je pense que ça relève de l'utopie ou d'un immense travail à accomplir...  smile

13

--

14

Essaie ninjacloak.com, il marche pour moi (à Pékin aussi). Pubs et pop up chiants mais bon... peut être qu'avec un bon anti pop-up ça passe mieux.

15

--



Currently installed 12 official extensions. Copyright © 2003–2009 PunBB.

[ Généré en 0.079 secondes, 6 interrogations faites ]